Accueil >>  VIH/Sida >>  Accès aux ARV et aux soins

Accès aux ARV et aux soins

 Comment rendre les tests de charge virale moins onéreux
Le Cap, 16 décembre 2013 (IRIN) - Vous prenez des médicaments antirétroviraux (ARV) et vous voulez savoir si le traitement fonctionne bien ? Si vous vivez dans un pays riche, il y a de fortes chances que la progression de la maladie soit régulièrement vérifiée en utilisant un test de charge virale appelé « Gold Standard ». Si vous vivez dans un pays en développement, où le nombre de personnes sous ARV est plus élevé et les besoins, plus grands, il est difficile de trouver ce test, qui est par ailleurs (...)
... la suite
 Novartis perd son bras de fer contre la justice indienne

Selon Médecins sans frontières, le Glivec est vendu à 4 000 dollars par patient et par mois, alors qu’en Inde la version générique est disponible à moins de 73 dollars.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 01.04.2013 - La Cour suprême indienne a rejeté, lundi 1er avril, la demande de brevet déposée par le géant suisse Novartis pour un traitement anticancer onéreux, le Glivec, sa formule médicamenteuse ne remplissant pas les critères de "nouveauté ou de créativité" requis par la loi. La Cour suprême a justifié son refus en expliquant que le Glivec, traitement onéreux, serait inaccessible pour la majorité de ses 1,2 milliard d’habitants dont 40 % gagnent moins de 1,25 (...)
... la suite
 Lobbying pharmaceutique : un scandale à 500 millions d’euros par an

Novartis et la dégénérescence maculaire liée à l’âge

Médiapart - 31 août 2012 | Par Michel de Pracontal Question : entre deux médicaments d’efficacité équivalente, et également tolérés, mais dont l’un coûte vingt fois plus cher que l’autre, lequel faut-il recommander ? Si vous avez répondu « le moins cher », vous avez perdu ! En juillet, la Direction générale de la santé (DGS) a interdit l’utilisation de l’anticancéreux Avastin pour traiter la DMLA , une maladie de l’œil qui affecte environ un million de personnes en France et qui est la première cause de cécité (...)
... la suite
 Les atteintes répétées du gouvernement aux droits des malades

Baisses des indemnités en cas d’arrêt maladie, déremboursement de médicaments en pagaille... Depuis le début de l’année, les pouvoirs publics s’en donnent à cœur joie.

Libération - 26/10/11 - Par Marie Piquemal Heureusement que le ministre de la Santé Xavier Bertrand avait promis que 2011 serait « l’année des patients et de leurs droits ». Depuis le début de l’année, le gouvernement multiplie les atteintes à la prise en charge des malades. Tout un tas de mesures ont été adoptées ces derniers mois, grignotant les remboursements des soins par la Sécurité sociale. Certaines sont passées complètement inaperçues, d’autres comme la hausse de la taxation des mutuelles ont (...)
... la suite
 Pourquoi le Sénat a capitulé sur l’expulsion d’immigrés malades
Par Marie Kostrz | Rue89 | 17/04/2011 | 11H29 Les étrangers gravement malades pourront désormais être bannis du territoire français. Le Sénat, qui avait jusqu’à présent fait barrage par deux fois à la proposition du gouvernement de faciliter leur expulsion, a adopté, le 13 avril, un amendement le permettant. Pourquoi un tel revirement ? Tout est dans la subtilité de la formule. En modifiant quelques mots de l’article concernant la régularisation des étrangers atteints de maladie grave, le Sénat rend (...)
... la suite
 France : Josiane, séropositive menacée par un simple amendement
Rue89 - Par Anne-Julie Martin | Journaliste | 04/02/2011 « En arrivant, je me suis dit : “Au lieu de m’acheter des belles robes et des belles chaussures, je peux quand même me payer des soins de santé”. » En décembre 2000, Josiane (le prénom a été changé), cadre dans une entreprise camerounaise, s’offre des vacances en France et saisit l’occasion pour faire un bilan de santé. Le résultat tombe comme un couperet : elle est séropositive : « Je n’avais rien qui pouvait [me l’] indiquer, j’étais en (...)
... la suite
 Accès à l’AME : l’Igas et l’IGF épinglent les restrictions d’accès

Le droit d’entrée de 30 euros pour les sans-papiers risque d’accroître les dépenses de l’Etat, bien au-delà de l’économie escomptée de 6 millions d’euros, estime les inspections des finances et des Affaires sociales.

Les échos - 04/01/11 | 07:00 | Lucie Robequain Présentées comme des mesures d’économies, les restrictions d’accès à l’aide médicale d’Etat pour les sans-papiers - votées avec l’aval du gouvernement -risquent de produire l’effet inverse, à savoir un alourdissement des dépenses. C’est la crainte formulée par les Inspections des finances (IGF) et des affaires sociales (Igas) au terme d’une enquête sur « l’évolution des dépenses au titre de l’aide médicale d’Etat » (540 millions en 2009, soit + 13,3 % par (...)
... la suite
 Prescrire, la revue médicale qui dit « non, merci » aux labos
Par Nolwenn Le Blevennec | Rue89 | 07/12/2010 | 13H03 Bruno Toussaint (France 5).Bruno Toussaint a un humour décalé. Il lance des vannes comme « consensuel comme l’OMS » et s’esclaffe. Il nous reçoit dans les locaux de la revue Prescrire, au milieu de pochettes de couleur bourrées de documents sur l’infectiologie. L’ancien médecin généraliste est l’actuel directeur de la rédaction du « Canard enchaîné de la presse médicale ». En ce moment, il vit une jolie victoire journalistique. C’est en lisant (...)
... la suite
 Les sénateurs refusent de restreindre l’Aide médicale d’Etat

Annulation au Sénat de deux articles qui visaient à réduire l’AME, notamment celui imposant un droit d’entrée de 30€

Le Monde - 4 décembre 2010 Les sénateurs ont voté, samedi 4 décembre dans le cadre de l’examen du projet de budget pour 2011, des amendements qui annulent deux des articles introduits par les députés visant à réduire l’aide médicale d’Etat (AME) dont peuvent bénéficier les personnes en situation irrégulière. Les députés avaient exclu du panier de soins pris en charge à 100 % des bénéficiaires de l’AME certains actes, produits ou prestations dont le service médical rendu est “faible” ou qui ne sont pas (...)
... la suite
 Afrique du sud : La mise sous traitement précoce pourrait être moins chère que prévue
Manzini, 17 septembre 2010 (PLUSNEWS) - Les résultats des recherches menées par l’Université de Witwatersrand en Afrique du Sud et l’Université de Boston aux Etats-Unis ont révélé que la mise sous traitement antirétroviral (ARV) précoce des personnes séropositives, lorsque le taux de CD4 (qui mesure la résistance du système immunitaire) était plus élevé, permettrait de réaliser plus d’économies qu’initialement prévu. Après des années de débat sur la faisabilité financière de la mise sous traitement ARV des (...)
... la suite
 Burundi : Difficile accès au traitement des infections opportunistes
Bujumbura, 12 août 2010 (PLUSNEWS) - Des milliers de Burundais vivant avec le VIH n’arrivent pas à obtenir les médicaments nécessaires au traitement des infections opportunistes depuis que le système mis en place pour leur fournir des soins gratuits n’existe plus. Au cours de deux dernières années, le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS) a fourni des soins médicaux gratuits à quelque 22 000 membres du Réseau burundais des personnes vivant avec le VIH/SIDA (RBP+), selon les estimations. Dans (...)
... la suite
 La fermeture d’une usine risque de priver 7 000 bébés d’ARV

BMS arrête la production de la Ddi

Nairobi, 11 juin 2010 (PLUSNEWS) - Les activistes de la société civile protestent contre la fermeture de l’usine qui produit la seule version pré-approuvée par l’Organisation mondiale de la santé d’un médicament antirétroviral permettant de prolonger l’espérance de vie des nourrissons. Le géant pharmaceutique Bristol-Myers Squibb (BMS), propriétaire de l’usine française qui fabrique la Didanosine, un ARV de deuxième intention permettant de soigner les bébés de moins de 10 kilos, va fermer son (...)
... la suite
 L’OMS sous influence de l’industrie pharmaceutique
Le Monde | 26.03.10 | Genève Correspondance -Compte rendu Agathe Duparc L’Organisation mondiale de la santé a-t-elle été manipulée par les grands laboratoires pharmaceutiques ? Depuis des mois, les conclusions d’un rapport consacré à la recherche sur les maladies négligées dans les pays en développement alimente les soupçons. Face à la menace d’un scandale, la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, a annoncé le 20 janvier qu’une enquête était en cours et que l’immunité diplomatique des membres du (...)
... la suite
 Le risque et la multitude

Réflexion historique sur l’échec vaccinal de 2009

La vie des idées / 16-03-2010 / par Jean-Baptiste Fressoz L’échec de la campagne de vaccination contre le virus H1N1 a parfois été mis sur le compte des « folles rumeurs » circulant sur Internet. Cette interprétation rate l’essentiel, selon Jean-Baptiste Fressoz, qui propose un parallèle historique stimulant entre l’inoculation de la variole au XVIIIe siècle et l’épisode de 2009. Son analyse fait ressortir les limites du risque comme technique de conviction et de gestion des corps. Le débat actuel sur (...)
... la suite
 Kenya : La lutte contre l’alcoolisme améliore l’observance du traitement ARV
Busia, 8 septembre 2009 (PLUSNEWS) - Christopher Orodi reconnaît qu’il a un sérieux problème avec l’alcool ; le groupe de soutien hebdomadaire auquel il participe ne l’aide pas seulement à combattre la tentation de boire, mais aussi à suivre son traitement antirétroviral (ARV). « J’ai réalisé que si je n’arrêtais pas de boire, j’allais mourir du VIH. J’étais plus intéressé par l’alcool que par mes horaires [de prise] de médicaments », a-t-il dit à IRIN/PlusNews dans sa ville natale de Busia, dans l’ouest du (...)
... la suite
 De plus en plus de mères et d’enfants sous ARV

Mais la stigmatisation, le manque d’informations et la précarité des systèmes de santé sont encore autant d’obstacles à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement

Johannesburg, 4 avril 2008 Dans les pays en voie de développement, les mères et les enfants sont plus nombreux que jamais à être sous traitement, à en croire un nouveau rapport publié par les Nations Unies. Mais la stigmatisation, le manque d’informations et la précarité des systèmes de santé sont encore autant d’obstacles à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). La couverture des services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME) continue de (...)
... la suite
 Cameroun : l’accès des personnes séropositives aux examens biologiques est menacé

Le point sur la mobilisation des malades pour défendre leur accès aux soins

Ci-dessous quelques articles pour un récapitulatif du dossier de la semaine : l’accès aux examens biologiques est menacé au Cameroun... ______________________________________________________ Sida au Cameroun : combien coûtent nos vies ? Multiplier par 7 le prix des bilans sanguins, c’est tuer les malades du sida Communiqué de presse - Act Up-Paris & MoCPAT - 20 février 2008 http://www.actupparis.org/article32... Aujourd’hui 20 février 2008, des militantEs d’Act Up-Paris ont manifesté devant (...)
... la suite
 Disparités constatées quant à l’application de l’Accord sur les ADPIC dans les pays en développement

Article de Catherine Saez traduit par Emed

Intellectual Property Watch - 8 January 2008 Posted by Catherine Saez @ 10:18 am Lors d’un évènement récemment organisé par le Centre Sud, certains intervenants ont souligné l’existence de disparités importantes quant à l’application de l’Accord de l’Organisation mondiale du commerce sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (Accord sur les ADPIC) dans les pays en développement. Des différences ont également été constatées concernant l’usage de la flexibilité que (...)
... la suite
 Afrique : Des efforts considérables à fournir pour retenir les patients sous ARV
Nairobi, 19 octobre 2007 (PLUSNEWS) Environ un tiers des patients enrôlés dans les programmes de distribution d’antirétroviraux (ARV) en Afrique subsaharienne sont « perdus de vue » dans les deux années qui suivent leur entrée dans le programme, a révélé une nouvelle étude. D’après cette étude, menée par l’Ecole de santé publique de l’Université de Boston aux Etats-Unis et publiée dans l’édition d’octobre de la Public library of Science journal, l’absence de suivi des patients, qui manquent leurs (...)
... la suite
 Aides appelle au boycott de Abott

De la part de tous les malades qui peuvent se permettre de choisir leurs ARV

Publié en ligne : 14 octobre 2007 dans Action 109 Lors de l’ouverture de la Conférence Aids Impact à Marseille, le 1er juillet dernier, Vincent Pelletier, directeur de Aides a tenu un discours salué par l’ensemble de l’assistance. Extraits. « (...) l’heure est grave. Un laboratoire pharmaceutique, a décidé de déterrer la hache de guerre. La lutte contre le sida a beau avoir 25 ans, le combat continue, peut-être plus aujourd’hui encore qu’hier. (...) Après le procès des laboratoires pharmaceutiques en (...)
... la suite
 RDC : Réussir à distribuer des ARV en situation de conflit

La guerre en RDC a fait quatre millions de victimes depuis 1998

Johannesbourg, 20 juin 2007 (PlusNews) Parvenir à proposer des traitements antirétroviraux (ARV) en temps de guerre est un défi de taille, mais l’organisation médicale internationale Médecins sans frontières (MSF) a décidé de le relever à Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Dans un rapport intitulé ‘Proposer des traitements VIH en situation de conflit : résultats et expériences de Bukavu, République démocratique du Congo - DRC’, publié dans le journal médical Public Library of (...)
... la suite
 Côte d’ivoire : Les soins de santé, gratuits ou payants ?
Dakar, le 27 août 2007 (IRIN) Le ministère ivoirien de la Santé révise à l’heure actuelle sa politique de soins de santé payants, en tenant compte des recommandations de plusieurs agences des Nations Unies, d’organisations humanitaires et d’autres experts sur les changements potentiels à apporter au système de santé ivoirien, vieux de 10 ans. Ces démarches surviennent à l’heure où les organisations humanitaires exercent des pressions sur le gouvernement en faveur d’un système de soins gratuit, au moins (...)
... la suite
 Sida : forte progression de l’accès aux antirétroviraux en Afrique
Brazzaville (AFP) - 27/08/2007 L’accès aux médicaments antirétroviraux est en forte progression chez les malades du sida en Afrique, bien que la grande majorité n’y ait toujours pas accès, a indiqué lundi le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique. Le Dr Luis Gomes Sambo, qui ouvrait à Brazzaville la 57e session du Comité régional de lOMS, a aussi indiqué que 36 pays africains manquaient de personnel de santé. "La pandémie de sida continue dêtre une source de (...)
... la suite
 Novartis perd contre les génériques

Le labo suisse est débouté dans son procès contre l’Office indien des brevets

(Libération, Par Christian Losson, mardi 7 août 2007) C’est une petite "bombe aux répercussions internationales", comme le confie un haut responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle a été lâchée hier par la Haute Cour indienne de Chennai (ex-Madras) et vient éclairer d’un nouveau jour la bataille autour des droits de propriété intellectuelle sur les médicaments. Une victoire pour les ONG qui militent pour l’accès aux médicaments génériques face aux grands laboratoires. Le jugement (...)
... la suite
 La justice indienne déboute Novartis

Polémique sur les brevets de médicaments

Le Monde, 7/08/07, Paul Benkimoun La Haute cour de justice de Chennai (Inde) a débouté, lundi 6 août, le laboratoire suisse Novartis de son action visant à remettre en cause la loi indienne sur les brevets. Introduite en janvier 2005, cette loi avait pour but de mettre la législation indienne en conformité avec les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Elle protège mieux la propriété intellectuelle, mais comporte une clause que Novartis attaquait. En janvier 2006, l’Inde avait refusé (...)
... la suite
 Circoncision masculine, quel avantage pour les femmes ?

Les femmes s’interrogent sur les avantages ou inconvénients que pourrait avoir pour elles une campagne massive de circoncision masculine

27 juillet 2007 - La voix des femmes dans le débat portant sur la circoncision masculine en tant que moyen de prévention contre le VIH a largement été passée sous silence, mais des discussions informelles avec elles révèlent un certain nombre de leurs préoccupations, préférences et opinions que les chercheurs et les gouvernements devraient prendre en compte avant d’élaborer des plans pour la continuation du programme national de circoncision. Les épouses, les amies et les mères sont partagées sur les (...)
... la suite
 Le procès d’Abbott : soutenez Act Up-Paris
La firme pharmaceutique Abbott a décidé de porter plainte contre l’association de malades Act Up-Paris après l’action lancée contre elle le 26 avril dernier. Une audience de plaidoirie aura lieu le 26 octobre prochain. D’ici là, nous préparons notre défense mais nous savons déjà qu’une mobilisation de tous et de toutes est primordiale. Si nous avons reçu de très nombreux soutiens, et non des moindres, une large mobilisation est nécessaire. Nous vous proposons dès à présent de nous soutenir en envoyant (...)
... la suite
 Pour vendre des médicaments, inventons des maladies

Les nouvelles techniques publicitaires de l’industrie pharmaceutique : un article datant de l’année dernière, mais toujours d’actualité !

Le Monde Diplomatique - mai 2006 - Pages 34 et 35 La méthode avait déjà fait la fortune du docteur Knock de Jules Romains : chaque bien-portant entrant dans son cabinet en ressortait malade, et prêt à débourser sans compter pour être guéri. A son image, ayant atteint les limites du marché des malades, certaines firmes pharmaceutiques se tournent désormais vers les bien-portants pour continuer à croître. Et emploient pour cela les techniques de publicité les plus avancées. Par Alan Cassels, Chercheur (...)
... la suite
 Médicaments du Nord testés sur les pauvres du Sud

Délocalisation des risques

Le Monde diplomatique - mai 2007 - Pages 18 et 19 Pour les essais cliniques, indispensables avant la mise en vente de nouveaux médicaments, les laboratoires pharmaceutiques se tournent désormais vers le Sud. Ils y trouvent des malades nombreux et plus dociles, ainsi que des contraintes éthiques et juridiques souvent moins rigoureuses que dans les pays riches. Si, faute d’alternative, les participants à ces essais peuvent en tirer parti, cette nouvelle forme d’exploitation des corps donne lieu à (...)
... la suite
 Front uni contre Abbott

Télécharger ci-dessous le document avec les principales prises de position pour les malades thailandais et/ou contre le laboratoire (CNS, AIDES, etc.)

Communiqué de presse d’Act Up-Paris, jeudi 5 juillet 2007 Après s’être attaqué aux malades du sida en Thaïlande et avoir traîné en justice Act Up-Paris, Abbott est contesté de toutes parts. Le laboratoire pharmaceutique américain a annulé deux de ses colloques consacrés au VIH. En France comme à l’étranger, laboratoires, associations de malades, médecins, scientifiques et pouvoirs publics fustigent unanimement sa politique. Pour un rappel des faits, voir http://www.actupparis.org/article30... Le 20 juin, (...)
... la suite
 Abbott attaque Act Up Paris : "C’est la première fois qu’un laboratoire nous poursuit en justice"

Communiqué de presse d’Act Up-Paris, 12 juin 2007

La firme pharmaceutique Abbott a décidé de porter plainte contre l’association de malades Act Up-Paris après l’action que nous avons lancée contre elle le 26 avril dernier. C’est la première fois qu’un laboratoire utilise ce recours. Mais cette stratégie obligera Abbott à rendre publiquement des comptes sur ses décisions criminelles qui consistent à priver les personnes séropositives de Thaïlande de ses innovations thérapeutiques et, de fait, les condamner à mort. LE VRAI CRIME : LA POLITIQUE COMMERCIALE (...)
... la suite
 Congo-Kinshasa : Selon un récent rapport des Nations unies, faible taux d’accès des PVV au traitement anti retroviral
Le Potentiel (Kinshasa) - 28 Mai 2007- Nadine Kavira - Kinshasa Un récent rapport des Nations unies a estimé à environ 11%seulement le nombre de personnes vivant avec le Vih/Sida (PVV) ayant besoin et effectivement accès à un traitement antirétroviral en RDC. Malgré les efforts fournis par des ONG nationales et internationales oeuvrant sur place, le traitement reste insuffisant par rapport aux besoins. Le rapport des Nations unies confirme que, vers fin 2006, 21.000 PVV étaient sous traitement (...)
... la suite
 Sida : le manque de personnel de santé limite l’accès aux traitements
Le Monde - 24.05.07 | 16h02 Le manque criant d’infirmières et de médecins en Afrique australe limite significativement l’accès aux anti-rétroviraux (ARV) pour les personnes touchées par le sida, a averti jeudi Médecins sans frontières (MSF). Dans un rapport portant sur quatre pays - Afrique du Sud, Lesotho, Malawi, Mozambique - l’organisation non-gouvernementale dresse un sombre tableau de la situation dans de nombreux hôpitaux à travers la région. "Plus de médicaments, plus d’infrastructures (...)
... la suite
 Afrique Centrale : les populations des forêts menacées par le VIH/SIDA
Sidanet, 2007, 4(5) : 996 - Mardi 22 mai 2007 Les habitants indigènes des régions forestières de l’Afrique centrale ont longtemps été isolés du reste du monde, mais à mesure qu’ils s’insèrent dans la société, ils sont de plus en plus menacés par l’exploitation sexuelle et le VIH/SIDA. Entre 300 000 et 500 000 Pygmées vivent de chasse et de cueillette dans les forêts du Burundi, du Cameroun, de la République démocratique du Congo (RDC) et de la République du Congo, depuis la nuit des temps. (...)
... la suite
 Des parlementaires europeens se félicitent de la décision brésilienne d’émettre une licence obligatoire pour produire un ARV

Le groupe GUE/NGL salue la décision du Brésil permettant la production d’un médicament contre le sida

De Francis Wurtz, Président du groupe GUE/NGL et Vittorio Agnoletto, rapporteur du groupe GUE/NGL pour l’accès aux médicaments Bruxelles, 07/05/07 Le Gouvernement du président Luiz Ignacio Lula da Silva a décidé ce vendredi 4 mai, de rompre les négociations sur les droits de propriété intellectuelle réclamés par l’entreprise Merck Sharp et Dohme, - une des trois plus grandes multinationales pharmaceutiques du monde -, et de permettre la production et la commercialisation d’une version générique (...)
... la suite
 Le laboratoire Abbott menace Act Up-Paris : Pression judiciaire insupportable contre des malades du sida

Communiqué de presse de Act Up Paris

Paris, le 27 avril 2007 Parce que nous avons dénoncé leur décision de priver les malades du sida thaïlandaisEs de médicaments, le groupe pharmaceutique Abbott menace de porter plainte contre nous. Jeudi 26 avril, Act Up-Paris a reçu un fax des avocats du laboratoire Abbott, le cabinet Baker et MacKenzie. Abbott menace de porter plainte contre nous pour « Déni de Service ». Ce jour-là, nous participions à une journée d’actions contre le laboratoire Abbott, qui a décidé de priver la Thaïlande de (...)
... la suite
 India to provide costly ’second-line’ AIDS drugs
AFP - New Delhi - 17 avril 2007 India could start providing expensive "second-line" drugs to AIDS patients as early as next year, the country’s top official for controlling the spread of the deadly virus told reporters Tuesday. The drugs — which cost 12 times as much as older medicines — will be handed out once India has treated 100,000 AIDS patients with the cheaper drugs under its national programme, the official said. "We have made a commitment that when we touch 100,000 we will provide (...)
... la suite
 L’Afrique entend produire ses propres médicaments
JOHANNESBURG, 11 avr 2007 (AFP) L’Afrique se prépare à produire ses propres médicaments afin de réduire sa dépendance envers les pays occidentaux pour des traitements essentiels, en particulier contre le paludisme, la tuberculose et le VIH-sida, a annoncé mercredi l’Union africaine (UA). Un programme détaillant les options possibles pour produire des médicaments génériques abordables et de qualité doit être présenté aux ministres de la Santé des pays de l’UA, réunis jusqu’à vendredi à Johannesburg. "Le (...)
... la suite
 Abbott Agrees with World Health Organization (WHO) Director-General to Expand Access to Kaletra/Aluvia (lopinavir/ritonavir)
11 avril 2007 Abbott Reduces Price of Kaletra/Aluvia in Low and Low-Middle Income Countries to $1,000 Abbott Park, Illinois, April 10, 2007 - Abbott and World Health Organization (WHO) Director-General, Margaret Chan, have agreed on a balanced approach to provide Kaletra/Aluvia (lopinavir/ritonavir) capsules and tablets to more patients in the developing world, while supporting continued long-term biopharmaceutical research and development. In the interest of international public health, (...)
... la suite
 L’ASAQ, la pilule qui bouscule l’industrie pharmaceutique

Dossier paru dans Le Monde du 27 février 2007

Les laboratoires, de la charité au partenariat Article paru dans l’édition du Monde du 27.02.07 Longtemps, les laboratoires pharmaceutiques ont pratiqué la charité vis-à-vis des populations démunies d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine. Aventis Pasteur donnait des vaccins, Merck agissait contre l’onchocercose, Novartis contre la lèpre... Mais la montée des préoccupations humanitaires dans les pays du Nord (développement durable, altermondialisme, commerce équitable...) et surtout le choc en retour du (...)
... la suite
 Médecins Sans Frontières salue l’arrivée sur le marché d’un nouveau médicament contre le paludisme simple d’utilisation, peu cher et non breveté

Communiqué de presse de MSF sur l’ASAQ

Paris, le 1er mars 2007. Médecins Sans Frontières salue l’arrivée sur le marché d’un nouveau médicament contre le paludisme, simple d’utilisation, peu cher et non protégé par un brevet, associant en un seul comprimé l’artésunate et l’amodiaquine. Ce traitement, l’ASAQ, est le fruit de la recherche menée en partenariat par la DNDi (Drugs for Neglected Diseases initiative*) et Sanofi-Aventis. Il montre qu’un nouveau médicament peut être mis directement dans le domaine public pour un accès le plus large (...)
... la suite
 La Thaïlande ose les génériques

Article publié par le Monde Diplomatique ce samedi

samedi 3 février 2007 Le nouveau gouvernement thaïlandais n’est décidemment pas libéral. « Après un bref flirt avec le contrôle des capitaux à la fin de l’année dernière, éditorialise le Financial Times, le gouvernement d’origine militaire de Thaïlande vient de frapper de nouveau les investisseurs internationaux en menaçant de déchirer les brevets sur les médicaments des compagnies pharmaceutiques (1). » De fait, le 30 janvier, le ministre de la santé, M. Mongkol na Songkla, a signé le décret qui lui (...)
... la suite
 NACO in denial about realities of ARV access in India

Focus on second line ARV access in India / Un point sur la situation de l’accès aux ARV de seconde ligne en Inde /

5 décembre 2006 - By Richard Stern and Eugene Schiff, Agua Buena Human Rights Association Author’s Note : Comments from readers are welcome, and the authors would like to thank many of those in India who shared information and contributed to this report. We would welcome further opportunities to meet and communicate with organizations interested in the issues raised here (see contact info below or call +91 986856 9206). In spite of many calls to the Indian National AIDS Control Organization (...)
... la suite
 Des ONG et personnalités demandent à Novartis de retirer ses actions en justice en Inde

Lettre ouverte à Daniel Vasella

Dans une lettre ouverte à Daniel Vasella, président et CEO de Novartis, rendue publique aujourd’hui, 22 organisations et personnalités de la santé demandent à Novartis de retirer ses actions en justice contre la loi indienne sur les brevets et contre la décision rejetant sa demande de brevet sur un anticancéreux vital (Glivec®/Gleevec® - Imatinib Mesylate). Parmi les soutiens de la lettre de la Déclaration de Berne, on compte la Ligue suisse contre le cancer, l’Aide suisse contre le sida, Médecins (...)
... la suite
 Le Sud court toujours après les médicaments

Cinq ans après la promesse de l’OMC de favoriser les génériques, c’est le statu quo.

mardi 14 novembre 2006 - Par Christian LOSSON Les médicaments au Nord, les malades au Sud : l’apartheid sanitaire se poursuit. « Cinq années de promesses trahies », disent les ONG qui se battent pour un accès aux soins (notamment antisida) dans les pays les plus pauvres. Cinq années de quasi statu quo, voire de retour en arrière, loin des déclarations d’intention des pays développés ? C’était le 14 novembre 2001. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) était alors à Doha, au Qatar, pour relancer le (...)
... la suite
 Santé publique, innovation et droits de propriété intellectuelle.

Rapport de la Commission sur les Droits de Propriété intellectuelle, l’Innovation et la Santé publique (CIPIH) de l’OMS, 2006, 218 pages

Cette nouvelle publication vient de paraître en français. Elle est téléchargeable en fin d’article... Elle fait suite à la résolution sur la "Santé publique, innovation, recherche essentielle en santé et droits de propriété intellectuelle : vers une stratégie et un plan d’action mondiaux" prise lors de la dernière Assemblée Générale de l’OMS en mai 2006. La Commission sur les Droits de Propriété intellectuelle, l’Innovation et la Santé publique (CIPIH) a été créée par l’Assemblée mondiale de la Santé en (...)
... la suite
 Nouvelle version du Kaletra disponible dans trois pays d’Afrique

un premier pas...mais l’objectif reste sa disponibilité à bas prix pour tous les PVD

Une nouvelle version du médicament antirétroviral (ARV) de deuxième génération Kaletra est désormais disponible dans trois pays d’Afrique australe et occidentale, une mesure réclamée depuis plus d’un an par des organisations comme Médecins sans frontières (MSF). Soutenue par plusieurs autres organisations, MSF s’est battue pour obtenir la nouvelle version thermostable du Kaletra produite par le laboratoire américain Abbott. Cette formule était jusqu’alors disponible uniquement aux Etats-Unis alors que (...)
... la suite
 Politique VIH : changer de paradigme

par Gilles Raguin, Service d’infectiologie, Hôpital Saint-Antoine (Paris), ancien directeur des opérations internationales de Médecins du Monde

Transcriptase n°125 - janvier 06 Réf. : Eyes wide open or eyes wide shut ? Antiretroviral therapy in resource-poor countries : Illusions and realities Desvarrieux M., Landman R., Liautaud B., Girard P.M. Am J Public Health, 2005, 95, 8-13 Applying Public Health Principles to the HIV Epidemic Frieden T.R., Das-Douglas M., Kellerman S.E., Henning K.J. N Engl J Med, 2005, 353, 2397-2402 L’épidémie de sida a 25 ans. Elle progresse sans rémission, comme l’indiquent les derniers chiffres de l’Onusida (...)
... la suite
 Le Brésil est capable de produire les antirétroviraux sous brevet

Une étude montre que l’argent utilisé pour l’importation pourrait permettre la production nationale

extrait de la liste de diffusion "CARE Moderators" Une etude de la REBRIP montre que l’argent utilise pour l’importation pourrait être utilisé dans la fabrication nationale de génériques. Le Brésil a la capacité et l’habilité de produire la nommee seconde ligne de medicaments antiretroviraux (ARVs). C est la conclusion du document : "La production des ARVs au Bresil ?" Une evaluation", elabore par le Groupe de Travail sur la Propriete Intellectuelle du Reseau Bresilien pour l Integration des (...)
... la suite
 MSF s’oppose à la demande de brevet pour le Tenofovir

Breveter le Tenofovir pourrait constituer un précédent dangereux dans l’accès aux nouveaux médicaments essentiels

Médecins Sans Frontières exprime aujourd’hui son soutien aux groupes de la société civile indienne qui s’opposent à la demande de brevet pour le médicament Tenofovir produit par Gilead Sciences. Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en Inde se sont opposées hier à cette demande, arguant que le médicament est composé d’un principe chimique déjà connu, et ne devrait donc pas être considéré comme une invention, selon l’India Patent Si Gilead obtenait le brevet, la production du Tenofovir en Inde- où une (...)
... la suite

Actualité

 Une campagne de Médecins du monde censurée pour ne pas fâcher l’industrie pharmaceutique
Bastamag, Sophie Chapelle, 15 Juin 2016 - "Chaque année en France, le cancer rapporte 2,4 milliards d’euros », « Le mélanome c’est quoi exactement ? C’est 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires », « Une leucémie, c’est en moyenne 20 000 % de marge brute »... Voici trois des douze slogans choc de la campagne « Le prix de la vie », lancée par Médecins du monde le 13 juin pour dénoncer « le prix indécent des médicaments ». Selon l’ONG, « les laboratoires déterminent le prix des médicaments en fonction de (...)
... la suite
 Bras de fer mortel sur les génériques
Le Courrier.ch - 17 mai 2016 - Christophe Koessler - Novartis a trouvé un allié dans la puissante industrie pharmaceutique étasunienne. Celle-ci a obtenu l’intervention d’un membre influent du Sénat contre les génériques anticancer du Glivec. Le gouvernement suisse était intervenu sans succès en 2015 pour défendre Novartis. Malgré la pression helvétique, le gouvernement colombien décidait le 26 avril dernier de déclarer d’intérêt public l’accès au Glivec, un médicament essentiel contre la leucémie. (...)
... la suite
 Itinéraire d’un médicament ordinaire

Les dessous de l’industrie pharmaceutique

Le Monde Diplomatique - Janvier 2015 - Quentin Ravelli - Les scandales rythment l’information sur l’industrie pharmaceutique et focalisent l’attention sur ses excès. Suivre le parcours d’un médicament sans histoire, de sa conception à sa prescription, montre pourtant que la frontière est mince entre les dysfonctionnements et les pratiques routinières. « J’ai compris que j’étais fliquée, qu’on savait exactement ce que je prescrivais, s’indigne une médecin installée à Paris. J’étais naïve, moi, je ne (...)
... la suite
 Quand les malades investissent les rues de Bâle

Récit d’une mobilisation réussie

Vacarme, Juillet 2013 - Cécile Cadu & Pauline Londeix - Le 1er avril 2013, le géant pharmaceutique Novartis est défait dans sa bataille judiciaire contre l’Inde. Avec ce jugement, la production de médicaments génériques dans le pays est durablement préservée. La presse suisse parle d’une « grosse claque » pour le laboratoire. L’humiliation est d’autant plus grande que les activistes ont réussi à porter le combat pour l’accès aux traitements des malades du Sud dans les rues de la capitale mondiale de (...)
... la suite
 Propriété intellectuelle : un sursis pour les pays pauvres
Nairobi 17 juin 2013 - IRIN - À la suite d’une série de négociations, les membres de l’Organisation mondiale du commerce ont convenu de proroger le délai imparti aux pays les moins avancés (PMA) pour la mise en oeuvre de l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC). Ces pays continueront donc d’avoir accès à des technologies médicales abordables pendant les huit prochaines années. L’Accord sur les ADPIC énonce des normes minimales pour la protection (...)
... la suite
 Malades en prison : la colère du médecin de Fresnes
Le Monde - 13 Avril 2013 - Anne Dulioust n’en peut plus et veut "alerter ceux qui ont encore la force de s’indigner". Cette médecin de 56 ans, docteure en immunologie, est depuis début 2011 chef de pôle de l’Etablissement public de santé national de Fresnes (EPSNF, Val-de-Marne), l’un des huit hôpitaux sécurisés qui prennent en charge les détenus malades. Elle s’est scandalisée, le 27 mars, dans un courrier "aux autorités compétentes", de "la réalité de l’état de santé des personnes âgées détenues". (...)
... la suite
 Comment les plans d’austérité dégradent la santé des Européens

Hausse généralisée des suicides et des troubles psychologiques, retour de maladies bannies comme la malaria, menace sur la santé des enfants des familles populaires… Tel est l’alarmant constat que dresse une étude publiée par The Lancet.

Basta, Rachel Knaebel - 4 avril 2013 - En avril 2012, un retraité grec de 77 ans se suicidait en plein jour sur la place Syntagma d’Athènes, devant le Parlement. Le pharmacien à la retraite avait laissé une note : sa pension était devenue misérable et il ne voulait pas être réduit à fouiller les poubelles pour se nourrir. Son acte est devenu le symbole de l’explosion des suicides dans le pays. Leur nombre a augmenté de 40% en un an ! Plans d’austérité, baisse de revenus et chômage mèneraient-ils au (...)
... la suite
 Les droits des enfants et l’industrie pharmaceutique
Child Rights International Network - 03/10/2012 - Incontestablement, le rôle de la médecine est prédominant pour garantir les droits des enfants. La Convention relative aux droits de l’enfant définit en effet clairement leurs droits à la survie, au développement, et au meilleur niveau de santé possible, qui tous doivent être respectés pour qu’ils puissent bénéficier de l’ensemble des droits reconnus par la Convention. L’assistance médicale est par conséquent indispensable à la réalisation de tous les (...)
... la suite
 Les attaques de Novartis contre l’Inde mettent en péril la vie de millions de personnes

A New Dehli, la Cour suprême doit se prononcer sur l’action judiciaire de Novartis contre la loi indienne sur les brevets. L’Inde est la pharmacie des pays en voie de développement.

MSF, le 11 Septembre 2012 - La compagnie pharmaceutique suisse Novartis s’en remet à la Cour suprême indienne aujourd’hui à New Delhi, dans une dernière tentative pour saper une disposition clef de la législation indienne sur les brevets visant à préserver la santé publique. Cette section a été spécialement conçue pour empêcher les pratiques abusives des fabricants de médicaments en termes de brevets leur permettant de maintenir des prix élevés. En cas de succès, cette action aurait un impact dévastateur (...)
... la suite
 Sida : la résistance aux traitements antirétroviraux croît en Afrique
Le Monde.fr - 23.07.2012 - Plus de dix ans après leur apparition, les traitements antirétroviraux contre le sida se heurtent à une résistance croissante dans plusieurs régions d’Afrique, selon une étude publiée lundi 23 juillet dans la revue médicale britannique The Lancet. En Afrique orientale, la résistance a crû au rythme de 29 % par an, pour atteindre une prévalence de 7,4 % au bout de huit ans contre 1 % au départ. La hausse atteint 14 % par an en Afrique australe, avec une prévalence passant de 1 (...)
... la suite
 50.000 adolescentes victimes de leur grossesse chaque année
Save the Children - 28 Juin 2012 - 220 millions de femmes dans le monde n’ont toujours pas les moyens de décider de leur propre santé. Parmi ces femmes, des adolescentes, de moins de 15 ans, qui présentent un risque multiplié par 5 de décès pendant leur grossesse. Un million de leurs bébés, nés de mères trop jeunes, mourront avant leur premier anniversaire. Pourtant chaque femme a le droit de décider, titre ce rapport de l’organisation Save the Children, qui travaille à la planification familiale dans (...)
... la suite
 Droit des étrangers malades : le rapport qui dérange, le film qui dénonce

Près d’un an et demi après sa création, l’"Observatoire étrangers malades" mis en place par AIDES rend son premier rapport : accablant.

Aides - 19 Avril 2012 - Sur le terrain, la réforme du droit au séjour pour soins adoptée le 16 juin 2011 porte ses premiers fruits pourris. Traques, persécutions policières, humiliations administratives, dénis de droit et préfectures aux conditions d’accueil indignes ponctuent désormais le quotidien des étrangers gravement malades vivant sur notre territoire. Résultat : de plus en plus de personnes broyées par la machine administrative et policière peinent à se soigner et risquent à tout moment (...)
... la suite
 En chute libre

MSF appelle les donateurs le sida à une réunion d’urgence

LaCote.ch - MSF - 27 Mars 2012 - Le manque de financement menace les progrès de la lutte contre le sida, a affirmé mardi Médecins sans frontières (MSF). L’ONG a lancé un appel urgent à une réunion des donateurs à l’occasion de la 6e conférence francophone vih/sida, réunie à Genève jusqu’à mercredi. La récente décision du Fonds mondial contre le sida et la tuberculose d’annuler son onzième round de financement pour les programmes à partir de 2013 met en danger les progrès obtenus jusqu’ici, a averti MSF. (...)
... la suite
 Alertes sanitaires : ces associations qui dérangent un peu trop
Bastamag, Sophie Chapelle - 16 janvier 2012 - Un suivi des malformations des nouveau-nés menacé de suspension, un décret qui marginalise en douce les associations environnementales, des programmes de recherche sur la santé annulés... Les associations et les expertises indépendantes dérangeraient-ils certains intérêts ? Après une année marquée par plusieurs victoires, comme l’interdiction du bisphénol A, des phtalates et du parabène, elles voient en 2012 les obstacles se multiplier pour poursuivre leur (...)
... la suite
 Risque infectieux particulièrement élevé dans les prisons françaises

une situation alarmante dénoncée par l’Institut de veille sanitaire

INVS - Bulletin épidémiologique hebdomadaire - 25 Octobre 2011 Introduction En France, la prévention du risque infectieux en prison est encadrée par deux textes émanant conjointement des ministères en charge de la Justice et de la Santé : une circulaire de 1996 et un guide méthodologique actualisé en 2004. L’objectif de cette étude est d’estimer le risque infectieux dans les prisons françaises au moyen d’une évaluation de l’accessibilité des mesures de prévention préconisées dans ces textes. (...)
... la suite
 Les pays intermédiaires, nouvelles cibles des labos : ALCS Maroc et Act Up-Paris appellent les pays concernés à émettre des licences obligatoires
Act Up-Paris & ALCS-Maroc - Paris - 3 août 2011 - Un rapport de MSF rendu public il y a deux semaines montre que les principales firmes pharmaceutiques qui détiennent des brevets sur les molécules anti-VIH suspendent massivement leurs programmes de prix standardisés dans les pays à revenus intermédiaires (PRI), qui sont pour certains, depuis peu, inéligibles au Fonds Mondial. Une fois de plus, Merck, Johnson&Johnson et GSK (ViiV Healthcare) sacrifient les malades pour leurs profits. (...)
... la suite
 Médicaments : des falsifications massives d’essais cliniques !
Les mots ont un sens - Napakatbra - 28 juillet 2011 - L’agence US de surveillance des médicaments, la FDA, a annoncé avoir découvert chez la principale société de recherche sous contrat, Cetero Research, un "système de falsification généralisé" des études pharmacologiques, de celles qui permettent aux Big Pharma d’obtenir des autorisations de mise sur le marché. Médi... calmant ! Scandale industrie pharmaceutique - Cetero research Dr. Scott S. Reuben a du souci à se faire. Son titre de "Madoff de (...)
... la suite
 Sida : l’accès à des ARV à prix modéré menacé
MSF 18 Juillet 2011 - Rome - IAS2011 - A l’occasion de la conférence sur le sida à Rome, Médecins Sans Frontières publie un rapport sur les prix des médicaments antirétroviraux. Selon un rapport publié aujourd’hui par Médecins Sans Frontières (MSF) lors de la Conférence de l’International AIDS Society à Rome, plusieurs compagnies pharmaceutiques ont interrompu les programmes de réduction du coût des médicaments antirétroviraux (ARV) dans les pays à revenu intermédiaire. Le rapport "Untangling the Web - (...)
... la suite
 L’accès aux soins de plus en plus fermé pour les sans-papiers
Marie Barbier, 10 juin 2011 - Depuis trois mois, les sans-papiers pauvres doivent payer pour obtenir l’aide médicale d’Etat (AME). Mais avant même de passer à la caisse, obtenir l’AME est aujourd’hui devenu une gageure. Reportage dans un centre parisien de Médecins du monde. « Ils me demandent des papiers qui sont introuvables ». Assise au milieu de la salle d’attente du Centre d’accueil, de soins et d’orientation (CASO) de l’avenue Parmentier à Paris, Sylvie, 47 ans, désespère de pouvoir un jour (...)
... la suite
 Des parabènes présents dans 400 médicaments

Environ 400 spécialités pharmaceutiques – certaines utilisées de façon très courante– contiennent des parabènes.

Le Monde - 23 Mai 2011 - Environ 400 spécialités pharmaceutiques – certaines utilisées de façon très courante– contiennent des parabènes, ces conservateurs dont la toxicité et les effets cancérigènes font l’objet de débats scientifiques et dont l’Assemblée nationale a voté l’interdiction le 3 mai. La liste, établie par Le Monde, comprend aussi bien des dentifrices que des médicaments utilisés en chimiothérapie anticancéreuse. Parmi les produits les plus courants listés : de nombreux cosmétiques pour bébé ; (...)
... la suite
 « Cela fait douze ans que je me bats pour une vie normale »

Lucile, 15 ans, témoigne de sa vie avec le diabète et appelle à la mobilisation contre le déremboursement de médicaments utilisés par les patients atteints d’une affection de longue durée.

Libération - 20/04/11 - Eric Favereau D’abord, ce fut un long mail intitulé « La vie ou le suicide ? » reçu la semaine dernière. « Bonjour, je m’appelle Lucile. Je vous envoie un témoignage pour protester contre la réforme gouvernementale qui vise la réduction du remboursement du traitement des affections de longue durée. » Lucile aura bientôt 15 ans, elle habite Nancy, elle est en seconde. Et depuis l’âge de 2 ans, elle est diabétique. Elle a une toute petite voix, mais elle n’hésite pas. Sur son (...)
... la suite
 Médicaments : l’Europe menace les génériques des pays pauvres
Rue89 | 22/03/2011 | Par Marie Kostrz | (De New Delhi) Deux fois par semaine, Anamika se rend à l’All India Institute of Medical Sciences, tentaculaire hôpital de New Delhi. La salariée de l’Association d’aide aux patients du cancer (CPAA) se fraye un chemin à travers les couloirs bondés de l’établissement. Elle prend place dans un recoin du service de médecine nucléaire et extrait de son sac des petites boîtes blanches de médicaments génériques qu’elle distribue gratuitement. Ce sont ces produits à (...)
... la suite
 Le volet Migrants survivra-t-il aux réformes du droit au séjour pour soins  ?

Le 12 octobre 2010, trois semaines avant la publication du Plan national de lutte contre le sida 2010-2014, l’Assemblée nationale adoptait, en première lecture, le projet de loi relatif à l’immigration. L’une des dispositions votées touche directement les malades et la santé publique, puisqu’elle remet en cause la possibilité pour les étrangers gravement malades d’obtenir un titre de séjour pour soins.

VIH.ORG - 21 Février 2011 - par Madeleine Jayle, Juriste en droit public., Caroline Izambert, Act Up - Paris et Adeline Toullier, Aides (Paris) Cet article fait partie du Transcriptases n°145, consacré au Plan nationale de lutte contre le sida français 2010-2014, qui sortira en mars 2011. A l’heure où nous écrivons, ce projet de loi suit la procédure parlementaire, avec des discussions au Sénat prévues pour le début du mois de février, et devrait être définitivement adopté dans le courant de l’année (...)
... la suite
 Drogues : la Suisse, un exemple en matière de réduction des risques

Le pragmatisme de la Suisse face à la drogue pourrait sans doute servir d’exemple aux Etats-Unis, à la Russie et à de nombreux autres pays ravagés par la drogue et le VIH.

Libération - 24/01/2011 - Par Fernando Henrique Cardoso, ex-président du Brésil, dirige la Global Commission on Drug Policy et Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Le système suisse de démocratie directe offre aux citoyens la possibilité de remettre en cause les politiques et certaines lois grâce à des référendums nationaux. Devant l’urgence sida à la fin des années 80, la Suisse a été parmi les premiers pays à mettre en place (...)
... la suite
 Aide médicale d’Etat : Il y aura finalement un droit d’entrée de 30 euros pour les étrangers
AFP le 15/12/2010 Les bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat (AME, pour les étrangers sans papiers et à faibles ressources) devront payer un droit d’entrée de 30 euros, selon les conclusions de la commission mixte paritaire (CMP) qui s’est achevée lundi soir, a-t-on appris de source parlementaire. La CMP (sept députés et sept sénateurs) est donc revenue à la version de l’Assemblée nationale pour cette mesure du projet de budget 2011. Ce sont en effet les députés UMP qui avaient instauré notamment un (...)
... la suite
 Les sales méthodes de Pfizer révélées par wikileaks
Les mots ont un sens - 10 décembre 2010 - Napakatbra Pfizer, leader mondial de l’industrie pharmaceutique, a fait pression (avec succès) sur le procureur général du Nigéria pour qu’il abandonne une action en justice. En cause, un essai pharmaceutique controversé, portant sur des enfants, qui a fait 11 morts. En 1996, au Nigéria, une épidémie de méningite fait des milliers de malades. Les médecins de Pfizer traitent 200 enfants, la moitié avec l’antibiotique expérimental Trovan (*) et l’autre avec le (...)
... la suite
 La prison sommée de se refaire une santé
28 Octobre 2010 - Libération - Sonya Faure - S’assurer que les préservatifs soient accessibles aux détenus, permettre le dépistage des cancers du sein ou du col de l’utérus pour les femmes incarcérées, rendre automatique un examen bucco-dentaire dès l’arrivée en prison… et faire en sorte qu’un principe plusieurs fois répété soit enfin effectif : les détenus doivent bénéficier de la même qualité de soin que ceux du dehors. Libération s’est procuré le « plan d’actions stratégiques pour la prise en charge (...)
... la suite
 Bruxelles à la ramasse sur le sida

ACTA, Fonds Mondial, accords de libres échanges avec l’Inde : Karel De Gucht et Luc Devigne irresponsables

Act Up-Paris - 5 octobre 2010 - Trois événements majeurs pour l’accès à la santé impliquent l’Europe ces jours-ci. La fin des négociations de l’ACTA au Japon a été annoncée samedi dernier. En ce moment même se tient à New York la conférence de reconstitution du Fonds Mondial, à l’occasion de laquelle nous saurons de combien le Fonds disposera pour lutter contre les trois pandémies les plus meurtrières jusqu’en 2013. Mercredi, débute le dixième round de négociations des accords de libres échanges entre l’UE (...)
... la suite
  ACTA conclu : une atteinte grave à la démocratie et à l’accès aux médicaments
Act Up-Paris - 3 octobre 2010 - Depuis près de trois ans, quelques hauts-fonctionnaires, essentiellement des pays riches, négocient dans la plus grande opacité un accord illégitime sur la contrefaçon. A l’issue du onzième round de négociations à Tokyo, les négociateurs, représentants les Etats-Unis, l’Union Européenne, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, le Mexique, Singapour, le Maroc et le Japon, ont communiqué conjointement sur la fin des négociations. Cette conclusion est un camouflet (...)
... la suite
 Sida : Bristol Myers Squibb, Children Serial Killer
Act Up-Paris , 9 juin 2010 - Bristol Myers Squibb (BMS) annonce la fermeture en France d’une usine qui produit des traitements antirétroviraux pédiatriques, parce que, selon ses dirigeantEs, elle ne serait pas assez rentable. 4 000 et 7 000 enfants vont se retrouver sans ce médicament qui leur est vital. Act Up-Paris dénonce les dirigeantEs de cette compagnie qui réalisait 8 milliards de dollars de bénéfices net à la fin de l’année dernière, et sacrifie la vie de milliers d’enfants malades. BMS (...)
... la suite
 Le désengagement des bailleurs de fonds creuse le fossé des traitements VIH/sida en afrique
MSF - 28 Mai 2010 - Le retrait des bailleurs de fonds internationaux dans la lutte contre le VIH/sida risque d’anéantir des années d’avancées dans ce domaine et de causer un grand nombre de morts évitables, met en garde un nouveau rapport de l’association humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF). Ce rapport, intitulé « No Time to Quit : HIV/AIDS Treatment Gap Widening in Africa », s’appuie sur des analyses réalisées dans huit pays d’Afrique subsaharienne et illustre le désengagement de grandes (...)
... la suite
 Des activistes anti-sida expulsés lors du Forum économique mondial

Plus de 3,7 millions d’Africains ayant besoin d’ARV n’y ont pas accès

Nairobi, 10 mai 2010 - PlusNews - Le gouvernement tanzanien a expulsé plusieurs activistes de la lutte contre le sida et annulé une manifestation de protestation contre la baisse des financements alloués aux politiques VIH lors du Forum économique mondial (FEM) à Dar es Salaam, la capitale commerciale. « Nous avons rencontré Yvonne Chaka Chaka [chanteuse sud-africaine et activiste de la lutte contre le sida] et nous lui avons donné notre mémorandum à présenter aux leaders participant au FEM ; peu (...)
... la suite
 Lutte contre le vih/sida : les traitements encore inaccessibles à 8 millions d’africains
Allafrica.com - Idrissa Sane - 22 Avril 2010 - Les nouvelles infections liées au Vih/Sida ont baissé de 17% en Afrique. C’est ce qui ressort de la conférence de presse, hier, du directeur de l’Onusida, Michel Sidibé. Les pays comme le Botswana ont éliminé la transmission du Vih/Sida de la mère à l’enfant. Mais, ces acquis ne cachent pas les insuffisances. Car, 8 millions de malades africains n’ont pas accès aux traitements antirétroviraux (Arv). Le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé, a (...)
... la suite
 Un accord UE-Inde pourrait restreindre l’accès aux médicaments génériques dans les pays pauvres
2 mai 2010 - Mumbai, Inde (AP) — Un accord de libre-échange négocié entre l’Union européenne et New Delhi pourrait réduire l’accès de millions de personnes dans les pays pauvres à des médicaments génériques bon marché fabriqués en Inde, affirment les détracteurs du projet. Des organisations non gouvernementales, dont Médecins sans frontières, et des entreprises indiennes estiment que les règles sur la propriété intellectuelle proposées par les Européens entraveront la production des médicaments génériques (...)
... la suite
 Grippe A  : l’implacable réquisitoire du député Wodarg.

L’enquête qui pourrait révéler l’intox.

Grippe A : L’enquête qui pourrait 
révéler l’intox. L’Humanité - 6 janvier 2010 - par Bruno Odent Le Conseil de l’Europe met les pieds dans le plat en décidant d’examiner l’influence exercée par les grands laboratoires dans la promotion d’une campagne de panique destinée à pousser les pouvoirs publics à l’achat massif de vaccins. Le tintamarre mondial autour de la vaccination contre la grippe A (H1N1) n’était-il finalement qu’une formidable opération d’intox déclenchée par les grands laboratoires (...)
... la suite
 Ouganda : Des craintes pèsent sur le programme national d’accès aux ARV en temps de crise
Ouganda : Pas d’argent, pas d’accès universel Kampala, 2 décembre 2009 (PLUSNEWS) - Tandis que les bailleurs de fonds se serrent la ceinture à cause de la récession mondiale, les experts de la santé ougandais s’inquiètent. Ils craignent que le programme national de traitement antirétroviral (ARV), presqu’entièrement dépendant de l’aide étrangère, ne puisse continuer à offrir aux patients ces médicaments vitaux. L’Ouganda arrive à peine à fournir des antirétroviraux à 57 pour cent des 240 000 patients qui (...)
... la suite
 Passez à l’action pour une communauté de brevets !

Un appel lancé par MSF à neuf compagnies pharmaceutiques

MSF - 8 octobre 2009 MSF lance un appel à neuf des plus grandes compagnies pharmaceutiques mondiales. Nous leur demandons de contribuer à rendre disponibles rapidement de nouveaux traitements pour des millions de personnes vivant avec le sida. Le coût des médicaments anti-sida augmente constamment, et des millions de personnes vivant avec le VIH/sida dans les pays en développement n’ont toujours pas accès à ces médicaments vitaux. Pourtant il existe un moyen de produire de nouveaux médicaments à (...)
... la suite
 Kenya : Gel des approvisionnements en ARV
Nairobi, 13 octobre 2009 - PlusNews - Dans l’ensemble du Kenya, on assiste à une pénurie de médicaments antirétroviraux (ARV) provoquée par un procès qui continue d’en empêcher l’achat. À Nairobi, la capitale, la Cour suprême a interdit au ministère de la Santé de distribuer des ARV après qu’un consortium de fournisseurs de médicaments a contesté le processus d’appel d’offres. Selon James Ole Kiyapi, secrétaire permanent au ministère de la Santé publique, si la cour ne permet pas au gouvernement d’acheter (...)
... la suite
 L’accès aux soins : un droit fondamental non respecté en Europe

Lancement du deuxième rapport de l’Observatoire Européen de MdM

Avec ce rapport, Médecins du Monde démontre que les sans-papiers qui vivent en Europe ne sont pas venus pour « profiter » du système social et médical européen ni pour se faire soigner. — Les violences qu’ils ont subies avant, pendant et après leur migration, combinées à leurs conditions de vie et de travail affectent gravement leur état de santé. — Ils sont confrontés à de nombreux obstacles pour accéder à la prévention, aux soins et à une couverture maladie. — Ces obstacles résultent de lois (...)
... la suite
 La crise financière, le bouc émissaire des ruptures de stocks des ARV ?

Les pénuries dans la fourniture de médicaments anti-rétroviraux (ARV) sont causées par un manque de volonté politique et une mauvaise gestion des approvisionnements, et non par la crise économique mondiale, déclarent des experts de la santé

Ntandoyenkosi Ncube et Kristin Palitza, Pretoria, 29 sep (IPS) - Les pénuries dans la fourniture de médicaments anti-rétroviraux (ARV) sont causées par un manque de volonté politique et une mauvaise gestion des approvisionnements, et non par la crise économique mondiale, déclarent des experts de la santé. Attribuer les pénuries de médicaments à la crise financière "n’est qu’une excuse", a affirmé Dr Hugo Tempelman, directeur de l’organisation de développement de la santé communautaire ’Ndlovu Care Group’ (...)
... la suite
 Large variation des prix des ARV d’un pays à l’autre
Johannesbourg, 11 septembre 2009 (PlusNews) - De nombreux pays luttent pour financer les antirétroviraux (ARV) de tous ceux qui en ont besoin, mais selon les conclusions d’une nouvelle étude, ces médicaments, qui permettent aux personnes infectées de vivre plus longtemps, coûtent jusque trois fois plus cher à certains pays qu’à d’autres, aux taux de prévalence et aux niveaux de revenus semblables. En 2007, le Nigeria payait 334 dollars par patient et par an pour un ensemble d’ARV de première (...)
... la suite
 Un accord pour réduire le prix des ARV de deuxième ligne
Nairobi, 10 août 2009 (Plusnews) - La Fondation Clinton a annoncé avoir conclu des accords avec deux compagnies pharmaceutiques pour baisser le prix des antirétroviraux (ARV) de deuxième ligne à moins de 500 dollars par an et par patient, et pour réduire le prix d’un médicament clé contre la tuberculose (TB) à un dollar la dose. « L’annonce [le 7 août] contribuera à s’assurer que nous continueront à soutenir le traitement à vie et mieux traiter les patients [infectés] à la fois par le VIH et la TB, deux (...)
... la suite
 Retour sur la représentation des malades au G8-2009

Entretien avec Fogué Foguito de Positive Génération

OSI Bouaké, 29 juillet 2009 Fogué Foguito, président de Positive Generation (Cameroun), et Simon Kaboré, coordinateur du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME, Burkina Faso), représentaient la société civile du Sud au dernier G8 qui s’est déroulé du 8 au 10 juillet 2009 à L’Aquila en Italie. Ils portaient la voix des malades (VIH, tuberculose, malaria) et demandaient en leur nom davantage de financements pour le Fonds Mondial Fogué Foguito a accepté de revenir sur ce sommet et de répondre aux (...)
... la suite
 Au G8, relançons le Fonds mondial contre le sida

Par Simon Kaboré et Fogué Foguito

Publié sur Rue89 - 07/07/2009 - 19:36 Pour la première fois, nous allons participer au G8 en tant que représentants de la société civile du Sud. Nous sommes ravis d’avoir cette opportunité de porter auprès des dirigeants les plus influents de la planète et auprès des médias internationaux les questions qui nous préoccupent quant au financement de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme dans nos pays. Dans l’histoire des sommets du G8, le dernier tenu en Italie est tristement célèbre, (...)
... la suite
 Prise en charge de l’infection chez l’enfant au Sud
par Christian Mouala, Inserm - 06/07/09 , cet article a été publié dans Transcriptases n°140. Une étude menée à Lusaka, en Zambie, met en évidence la faisabilité d’une prise en charge pédiatrique de l’infection VIH dans les structures de soins de santé primaire. De quoi combler partiellement le retard des enfants dans l’accès aux antirétroviraux. La prise en charge de l’infection à VIH chez l’enfant1,2,3 accuse un net retard de façon générale, et cela est encore plus accentué dans les pays du Sud où, en (...)
... la suite
 Les « médicamenteurs » : enquête dans les coulisses des labos
Rue89 - Par Sophie Verney-Caillat - Créé 06/09/2009 - 12:38 France 5 diffuse ce mardi soir un documentaire de salubrité publique. Dans "Les Médicamenteurs", conçu par deux enquêtrices du Canard Enchaîné, on obtient des réponses à beaucoup des questions que l’on se pose sur les méthodes de l’industrie pharmaceutique. Pourquoi la France est-elle championne de la consommation de médicaments ? Comment des scandales comme celui du Vioxx ont-ils été possibles malgré la chaîne des contrôles ? Quels liens (...)
... la suite
 Démarrer un traitement ARV chez l’adolescent et l’adulte
Par Patrice Tchendjou, Centre Pasteur (Cameroun) - vih.org - 03/06/09 Dans les pays africains, la décision de débuter les ARV (traitements antirétroviraux), chez l’adulte ou l’adolescent, se prend si possible en fonction d’une évaluation clinique et immunologique. En vue de l’élargissement rapide des programmes d’ARV et d’un accès universel à ce traitement, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) insiste sur l’utilisation des paramètres cliniques dans le processus de décision. L’OMS reconnaît que la (...)
... la suite
 Des dispositions renforçant la propriété intellectuelle dans certains accords de l’UE menacent l’accès aux médicaments dans les pays pauvres
24 February 2009 by David Cronin for Intellectual Property Watch Bruxelles - Selon certains activistes de la santé publique mondiale, les efforts de l’Union européenne (UE) pour intégrer des dispositions sur les brevets pharmaceutiques dans un certain nombre d’accords de libre échange en cours de négociation pourraient mettre en péril l’accès aux médicaments dans les pays en développement. Dans le cadre de négociations commerciales menées avec la Colombie, l’Inde, le Pérou et un groupement régional (...)
... la suite
 Lesotho / Afrique du Sud / Swaziland : Envoi en Afrique de personnel infirmier américain spécialisé dans le Sida
WASHINGTON, 2 janvier 2009/African Press Organization (APO) — Un programme novateur baptisé Infirmiers contre le sida, ou SOAR, a pour objectif d’envoyer en Afrique des infirmiers formés aux États-Unis dans le domaine des soins contre cette maladie, pour travailler dans des hôpitaux et des dispensaires et servir de guides à leurs collègues qui sont de plus en plus surchargés. En 2007, 75 % des décès causés par le sida se sont produits en Afrique subsaharienne où vivent 67 % des personnes touchées par (...)
... la suite
 Les labos pharmaceutiques sabotent les génériques
Par David Servenay - 11/30/2008 - 17:06 Certains rapports de la Commission européenne décortiquent magistralement les pratiques de lobbying des grands groupes. C’est le cas du rapport préliminaire sur les ententes et abus de position dominante de l’industrie pharmaceutique [1], présenté par Nelly Kroes, commissaire à la concurrence. Ou comment les labos utilisent toutes les ficelles pour ralentir la percée des médicaments génériques. Revue des moyens de pressions. Rapport préliminaire sur les (...)
... la suite

Enfants VIH+

 Cipla, DNDi pour développer la thérapie combiné d’ARV pour des enfants avec le HIV/SIDA
Dndi, 21 Juillet 2012 - Dans la collaboration neuve, Cipla fournira son lopinavir/ritonavir (LPV/r) 40-/10-mg arrosent la formulation ("Lopimune Arrose ") et fonctionnent avec DNDi et d’autres associés pour tester des combinaisons neuves de demande de règlement de VIH pour des mineurs et des jeunes enfants. Les données initiales sur le lopinavir-ritonavir arrosent - étant produit par les pédiatres Ougandais et le MRC CTU en partenariat avec Cipla (essai de CHAPAS 2) - seront essentielles pour (...)
... la suite
 Afrique du Sud : Les hôpitaux ne traitent pas suffisamment les nourrissons séropositifs

À défaut de traitement, un tiers des bébés séropositifs meurt avant l’âge d’un an

Johannesburg, 3 novembre 2010 - PlusNews - La province du KwaZulu-Natal est toujours l’épicentre de l’épidémie de VIH en Afrique du Sud, mais une nouvelle recherche a révélé que près d’un tiers des hôpitaux sur lesquels portait l’enquête n’avaient mis aucun nourrisson séropositif sous traitement antirétroviral (ARV) depuis plusieurs années. Cette étude, présentée cette semaine à la conférence sur les enfants orphelins et vulnérables en Afrique, qui s’est tenue à Johannesbourg, a été menée par le service sur (...)
... la suite
 Bristol Myers Squibb : profits criminels

7000 enfants en danger de mort

Act Up-Paris - 23 juin 2010 - Ce matin, des militantEs d’Act Up-Paris ont manifesté devant le siège du laboratoire Bristol Myers Squibb (BMS) dont ils et elles ont maculé l’entrée de faux sang. Les activistes entendent ainsi dénoncer la fermeture d’une usine française de BMS à la fin de cette semaine à Meymac (Corrèze). Cette usine produit une importante quantité de Videx pédiatrique, un médicament anti-sida destiné aux pays en développement. Selon l’aveu même de BMS, la délocalisation de l’usine (...)
... la suite
 Afrique du Sud : Bientôt des traitements ARV plus tôt ?
Johannesbourg, 7 août 2009 - PlusNews - Les Sud-africains seront plus nombreux à pouvoir débuter un traitement plus tôt si le gouvernement approuve les recommandations du Conseil national de lutte contre le sida (SANAC), une initiative qui alignerait les politiques sud-africaines sur les meilleures pratiques internationales. Rebecca Hodes, directrice des politiques, des communications et de la recherche de Treatment Action Campaign (TAC), un groupe de lobbying pour la lutte contre le sida, a (...)
... la suite
 Difficile accès aux ARV adaptés : 16 000 enfants maliens menacés de mort
Décembre 2008 - Amadou Sidibé pour Bamanet.net Quoique que gratuits, les enfants infectés par le Sida restent les laissés pour compte des anti-rétroviraux qui ne sont pas adaptés à leur âge et à leur poids. A deux ans de la date fixée par l’Onudida en 2005 pour l’accès universel au traitement pour tous d’ici 2010, le chemin déjà parcouru par le Mali est remarquable. L’intervention des autorités a favorisé une politique d’accès gratuit aux anti-rétroviraux pour tous les malades du VIH/Sida dès 2004. Des (...)
... la suite
 Neuf enfants sur dix n’ont pas accès à un traitement contre le Sida

MSF appelle à une plus grande disponibilité de diagnostics et traitements pédiatriques.

Sur dix enfants atteints du Sida, neuf n’ont pas accès aux traitements dont ils ont besoin. Paris, le 28 novembre 2008 - MSF - Sur dix enfants porteurs du VIH/sida, neuf n’ont pas accès à des traitements anti-rétroviraux. Pour Médecins Sans Frontières (MSF), gouvernements et bailleurs doivent rapidement augmenter les capacités diagnostiques et de traitements pour les enfants. Les plus affectés sont les jeunes enfants nés avec le virus. Sans traitement, la moitié d’entre eux mourront avant leur (...)
... la suite
 Malawi : Des ARV et une bonne alimentation font des miracles
Lilongwe, 1 septembre 2008 (Plusnews) - Le nombre de décès liés au VIH/SIDA au Malawi a chuté de 75 pour cent au cours des quatre dernières années grâce à l’extension des traitements antirétroviraux (ARV), mais une meilleure alimentation pour les personnes vivant avec le VIH permettrait encore d’améliorer ces résultats, selon des acteurs de la lutte contre l’épidémie. Mc Anthony Ajabu a sept ans et est l’un des 159 111 Malawites à avoir été mis sous ARV dans le cadre du programme gouvernemental depuis (...)
... la suite
 Débat sur le traitement précoce des enfants séropositifs

Défenseurs et détracteurs du traitement précoce des enfants infectés au VIH ont confronté leurs points de vue

Sydney, 26 juillet 2007 - Seuls 15 pour cent des enfants séropositifs qui auraient besoin d’antirétroviraux (ARV) en reçoivent alors que plus les enfants sont traités tôt, plus leur espérance de vie peut être prolongée, ont dit des intervenants lors de la Conférence de l’International AIDS society (IAS) sur la pathogenèse, le traitement et la prévention du VIH, qui s’est tenue du 22 au 25 juillet à Sydney, en Australie. Le traitement des bébés séropositifs a toujours été difficile : les médecins ont à (...)
... la suite
 Des experts recommandent des innovations en matière de médicaments pour enfants

l’OMS publie sa 15e liste de médicaments essentiels

Conformément aux recommandations du Comité d’experts des médicaments essentiels, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) va se mettre immédiatement au travail pour créer une liste de médicaments spécialement adaptée aux besoins des enfants. Un groupe d’experts se réunira en juillet 2007 pour établir la première liste internationale de médicaments destinés à lutter contre les maladies responsables de taux élevés de mortalité et de morbidité chez les enfants. Le Comité d’experts a fait cette recommandation (...)
... la suite
 Labos, pourquoi laissez-vous mourir les enfants ?

Sur les 2 millions de petits Africains malades du sida, à peine 1 % reçoivent un traitement. Tout simplement parce que la trithérapie n’est pas adaptée à leur organisme et que plancher sur des antirétroviraux pédiatriques ne rapporte rien aux labos. Enquête auprès de ces firmes dont le profit semble justifier la mort de 1 000 enfants chaque jour, et reportage au Kenya, où l’Unicef se bat pour soigner ces enfants « non rentables »

A quoi rêvent les petits Kenyans ? Salim a 11 ans, le sida et une idée bien arrêtée de son avenir. Plus tard, il sera, au choix, « maître d’école ou acteur ». Mais, pour ce garçon déjà émacié, demain est improbable. Ni prof ni star : dans quelques années, Salim sera certainement mort. Au Kenya, le VIH n’attend pas le nombre des années : 120 000 gamins sont malades du sida, 30 000 sont décédés en 2004. Le Kenya n’est pas un cas à part : en Afrique sub-saharienne, 2 millions d’enfants de moins de 15 ans sont (...)
... la suite
 Zambie : les enfants séropositifs passent entre les mailles du filet

Par manque de personnel spécialisé et de tests pédiatriques du VIH, les enfants ont peu accès aux ARV

Lusaka - La Zambie manque d’outils de dépistage du VIH pédiatrique et de personnel médical spécialisé, empêchant les enfants séropositifs de ce pays d’Afrique australe d’avoir accès aux traitements antirétroviraux (ARV). Bien que le Conseil national de lutte contre le sida (NAC en anglais) ait suffisamment de médicaments ARV pour soigner quelque 19 000 enfants, 5 000 jeunes patients seulement ont accès à un traitement ARV. On estime à 1,6 million le nombre de Zambiens vivant avec le VIH/SIDA - soit (...)
... la suite
 HIV drugs for children badly needed in China
Reuters / By Tan Ee Lyn / Tue May 16, 2006 HONG KONG (Reuters) - China needs to manufacture pediatric HIV drugs for its tens of thousands of children suffering from the disease, an AIDS activist said, adding that the state was not giving enough help to the most vulnerable. Antiretroviral drugs help prevent HIV replication and prolong the lives of people with the disease. But pediatric formulations are not widely produced as they are not regarded as commercially viable, because rich (...)
... la suite
 New York Times Examines Expanding Treatment, Care In Africa For HIV-Positive Children
[Mar 08, 2006] **************** The New York Times on Wednesday examined how care and treatment for HIV-positive children in Africa gradually is expanding and improving. According to the Times, children largely have been left out of HIV/AIDS treatment programs for several reasons, including that : fewer children than adults are HIV-positive, with 2.1 million HIV-positive children in sub-Saharan Africa compared with 25 million HIV-positive adults ; diagnosing HIV in children younger than 18 (...)
... la suite
 Afrique : les enfants, les grands oubliés des traitements contre le sida
ABUJA, 6 décembre 2005 (PLUSNEWS) - Alors que les médicaments antirétroviraux sont mis à la disposition d’un nombre toujours plus important de personnes vivant avec le sida, le nombre d’enfants bénéficiant d’un traitement demeure terriblement bas. Lors d’une conférence qui s’est tenue lundi en marge de la 14ème Conférence internationale sur le sida et les maladies sexuellement transmissibles en Afrique (Cisma), Médecins sans frontières (MSF) a exigé que des outils de diagnostic et des traitements soient (...)
... la suite
 Le Brésil offre des antirétroviraux au Cap-Vert
Praia, Cap-Vert (PANA) - 23/11/2005 Le Cap-Vert va recevoir du Brésil des médicaments antirétroviraux à formules pédiatriques dans le cadre d’une campagne destinée à résorber la transmission du SIDA chez les enfants et adolescents, a appris la PANA mercredi à Praia, de source officielle. Lancée mardi au Brésil par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et par le ministère brésilien de la Santé, cette campagne va également intéresser la Guinée-Bissau, Sao Tomé et Principe et le Timor (...)
... la suite
 L’accès au traitement pour les enfants est encore plus restreint que pour les adultes

MSF dresse son bilan des obstacles à la mise sous ARV des enfants VIH+

22 novembre 2005 Manque médicaments adaptés à la prise en charge des enfants, manque de diagnostic pour les moins de dix-huit mois, manque de formulation pédiatrique pour certaines molécules ... La liste est longue des obstacles au traitements des enfants touchés par la maladie. Le Dr Myrto Schaefer, pédiatre au département médical de MSF, fait le point sur l’ensemble des difficultés auxquelles sont confrontées les équipes MSF qui, malgré ces contraintes, soignent des enfants malades du sida dans les (...)
... la suite
 Malawi : Le mardi, jour des enfants à MSF
3 novembre 2005 Parmi les 5000 malades du sida sous traitement antirétroviral (ARV) dans le programme de MSF à Chiradzulu, environ 350 sont des enfants. Depuis le printemps dernier, un jour de consultation spécifique leur est réservé. Regrouper les enfants dans une clinique pédiatrique permet de leur proposer un suivi médical et psychologique mieux adapté, mais aussi de peut-être mieux connaître, à terme, l’évolution du virus du sida chez les enfants, pour mieux savoir les soigner. Aujourd’hui, en (...)
... la suite
 Témoignage : Accès aux ARV
MSF par Julie Rémy C’est une petite fille de six ans tout à fait mignonne... Liseli, qui vous embrasse tendrement et devient instantanément votre amie, est née séropositive et, à l’âge de huit mois, a perdu ses deux parents, morts du sida. Sa tante, Mbano, qui est elle aussi séropositive, s’occupe avec amour de sa nièce orpheline. Elles sont venues à Kapiri pour une semaine, pour rendre visite à la grand-mère de Liseli. Elles vivent à Livingston, où 50 % de la population est atteinte du VIH. Aucune (...)
... la suite
 "La percée majeure" dans le traitement d’enfants souffrant du sida

Quand l’Unicef appelle la prophylaxie au Cotrimoxazole "une percée majeure"...

AFP - vendredi 19 novembre 2004. NEW YORK (AFP) - La combinaison de deux médicaments constituant l’un des antibiotiques les moins onéreux au monde a fortement réduit le taux de mortalité chez des enfants contaminés par le virus du sida, a annoncé le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), qui parle de "percée majeure". Une étude réalisée par le Département pour le développement international (DFID, Grande-Bretagne) auprès de 534 enfants zambiens âgés de 1 à 14 ans, porteurs du virus de (...)
... la suite
 Bébés séropositifs : anti-rétrovirus plus efficaces les deux premiers mois

Publication d’une étude américaine

mercredi 11 mai 2005. WASHINGTON (AFP) - Les nouveaux-nés séropositifs ont un taux de développement du sida moins élevé s’ils sont traités avec des thérapies anti-rétrovirales les deux premiers mois de leur vie, selon une étude publiée mardi aux Etats-Unis. "Il y a une grande différence dans la probabilité de progression du sida et l’espérance de vie quand le traitement anti-rétroviral est entrepris très tôt peut faire toute la différence", a expliqué le Dr Yvonne Maldonado de l’école de médecine de (...)
... la suite
 Le sida tue un enfant toutes les 15 minutes au Zimbabwe

Les enfants du Zimbabwe, parents pauvres de la prise en charge

jeudi 17 mars 2005. JOHANNESBURG (Reuters) - Le sida cause la mort d’un enfant tous les quarts d’heure au Zimbabwe et il s’impose que les donateurs internationaux fournissent un effort financier pour y combattre l’épidémie avec l’intensité qu’ils mettent à défendre la démocratie, indique l’Unicef. Carol Bellamy, directrice exécutive du Fonds de l’Onu pour l’enfance qui effectue son dernier voyage en Afrique en cette qualité, a dit à la presse que le Zimbabwe recevait une faible part de financement en (...)
... la suite
 Afrique : La pénurie d’antirétroviraux pédiatriques tue les enfants séropositifs

MSF dénonce l’absence d’accès aux ARV pour les EVVIH, "oubliés" de la prise en charge

JOHANNESBOURG, 17 mars 2005 (PLUSNEWS) [Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies] Les enfants séropositifs des pays en voie de développement meurent faute d’avoir accès à des traitements antirétroviraux (ARV) adaptés à leur âge, selon l’organisation internationale Médecins sans frontières (MSF). Alors que de plus en plus d’adultes ont la possibilité d’accéder à des traitements adéquats, peu d’efforts ont été fournis pour procurer aux enfants des antirétroviraux pédiatriques aux (...)
... la suite
 Very early ARV treatment of HIV+ infants slows progression of virus

Any Type of ARV Treatment From Birth Can Delay Onset of AIDS

Kaiser Network 11/May/05 Administering anti-retroviral (ARV) treatment to very young, HIV-positive infants, especially when treatment starts before the age of three months, decreases the chance they will progress to the "advanced stage" of the virus by the age of three years, according to a study published in the May issue of the Journal of the American Medical Association. Dr David Berk of the Stanford School of Medicine and colleagues from the California Paediatric HIV Study Group (...)
... la suite

Historique et textes de référence

 Pourquoi faut-il se battre pour les génériques ?
Act Up-Paris - Washington - 24 juillet 2012 - Alors que se succèdent les promesses d’en finir avec le sida, il est nécessaire de rappeler que cela ne sera pas possible sans une réduction des prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique sur leurs molécules. Cela rend donc indispensable de soutenir la concurrence des médicaments génériques, et de lutter contre tout ce qui risque de les entraver, notamment des accords commerciaux négociés en toute opacité par les pays riches. Pour suivre les (...)
... la suite
 Vers un accès universel : étendre les interventions prioritaires liées au VIH/SIDA dans le secteur de la santé (rapport de situation 2009)

Plus de 5 millions de malades du sida n’ont toujours pas accès aux soins

Résumé analytique du rapport de situation 2009 "TOWARDS UNIVERSAL ACCESS Scaling up priority HIV/AIDS interventions in the health sector" publié par l’OMS, l’UNICEF et l’ONUSIDA. Avec près de 33 millions de personnes qui vivent avec le VIH et 2,7 millions nouvelles infections en 2007, l’épidémie de VIH continue de représenter une menace majeure pour la santé mondiale. Bien que les engagements politiques et financiers et les activités des pays aient permis d’élargir l’accès aux services ces dernières (...)
... la suite
 L’Onusida évalue le coût de l’accès universel au traitement du VIH

En 2006, plus de 70 pour cent des personnes ayant besoin d’un traitement antirétroviral n’y ont pas eu accès.

Johannesbourg, 3 octobre 2007 Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (Onusida) a évalué à 42 milliards de dollars les ressources financières nécessaires afin de réaliser d’ici à 2010 l’accès universel à la prévention, au traitement, à la prise en charge et à l’appui en matière de VIH, ce qui représente un montant quatre fois supérieur à celui investi actuellement dans la lutte contre la pandémie. Dans un rapport publié jeudi, l’Onusida a exhorté les gouvernements ainsi que les bailleurs de (...)
... la suite
 FIAM : Facilité Internationale d’Achat de Médicaments

le texte officiel de la proposition de la France, du Brésil et du Chili...

Proposition de la France, du Brésil et du Chili sur la Facilité Internationale d’Achat de Médicaments, FIAM (International Drug Purchase Facility, IDPF) 1- CONTEXTE GÉNÉRAL A la suite de la réunion des chefs d’État et de gouvernement du monde pour une action contre la faim et la pauvreté, qui s’est tenue aux Nations Unies à l’initiative du Président Brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, et dans le prolongement de la déclaration sur les sources innovantes de financement, adoptée à New York en septembre (...)
... la suite
 Accord de l’OMC et importation de génériques

Approbation de l’amendement rendant permanente la flexibilité dans le domaine de la santé

Les Membres de l’OMC ont approuvé, le 6 décembre 2005, des modifications à l’Accord sur la propriété intellectuelle qui donnent un caractère permanent à une décision sur les brevets et la santé publique initialement adoptée en 2003. Cette décision du Conseil général signifie que, pour la première fois, un accord fondamental de l’OMC va être amendé. La décision transforme directement la “dérogation” du 30 août 2003 en un amendement permanent de l’Accord de l’OMC sur les aspects des droits de propriété (...)
... la suite
 L’accès aux génériques : enjeux actuels et propriété intellectuelle

Le point des enjeux, par Gaëlle Krikorian de AIDES

17 millions de personnes meurent chaque année de maladies infectieuses et contagieuses faute de pouvoir accéder à des traitements efficaces. 95 % d’entre elles vivent dans des pays en développement. Sur les 40 millions de personnes atteintes du sida dans le monde, 6 millions sont aujourd’hui dans un état de santé qui nécessite une mise sous antirétroviraux immédiate. Seuls 7 à 12 % d’entre elles ont accès à ces médicaments. En outre, le nombre de personnes qui doivent modifier leur régime thérapeutique (...)
... la suite
 Des médicaments à un prix inabordable

d’après le guide de prix des anti-rétroviraux de MSF

MSF le 4 juillet 2005 Le prix des médicaments contre le sida risque de redevenir inabordable pour les malades des pays en développement. Dans la nouvelle édition d’un guide de prix des anti-rétroviraux, MSF démontre que, si le prix des premières tri-thérapies sont accessibles à un faible coût, celui des nouvelles molécules pour traiter le sida est et va rester exorbitant. MSF soigne actuellement 35.000 malades du sida par anti-rétroviraux dans près de 30 pays. "Aujourd’hui, le prix des tri-thérapies (...)
... la suite
 Accès aux médicaments pour les Pays en Voie de Développement (PVD) : rappel des faits

La session de rattrapage de la commission Nord-Sud

Ce texte a été écrit par la commission Nord-Sud d’Act Up-Paris. Il a le mérite de rappeler les épisodes précédents pour ceux qui ont raté le début. 1. 1998-Avril 2001 : la phase de la mobilisation Dès 1995 : controverse au sujet de l’effet de l’accord ADPIC (Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce) sur les PVD, en particulier en ce qui concerne les effets sur les prix des médicaments (problème amplifié par la crise du SIDA en Afrique). Limité d’abord à un (...)
... la suite
 Déclaration de Doha sur l’accord sur les ADPIC
Voici le texte de la fameuse déclaration de l’OMC visant à concilier santé publique et brevets Cette déclaration a été adoptée par les membres de l’OMC lors de la conférence de Doha, au Qatar, en novembre 2001. 1. Nous reconnaissons la gravité des problèmes de santé publique qui touchent de nombreux pays en développement et pays les moins avancés, en particulier ceux qui résultent du VIH/SIDA, de la tuberculose, du paludisme et d’autres épidémies. 2. Nous soulignons qu’il est nécessaire que l’Accord de (...)
... la suite

Par pays

PVVIH

 L’Etat peine à aider les populations migrantes atteintes du VIH

Sandrine Dekens, psychologue clinicienne et ethnopsychologue, a travaillé pendant 10 ans pour l’association sol en si, chargée d’aider les migrants atteints du VIH. Elle explique la particularité de cette maladie pour ces populations qui sont les premières victimes en France

Métro - 4 Avril 2013 - Sidaction 2013 - par David Perrotin - Sandrine Dekens, psychologue clinicienne et ethnopsychologue, a fait de la lutte contre le Sida une cause fondamentale de sa vie. Elle a travaillé pendant 10 ans pour l’association Sol En Si (solidarité enfants sida) qui s’occupe de fournir une assistance "globale" aux migrants atteints du VIH et a publié un mémoire sur ce sujet. Sandrine Dekens travaille aujourd’hui pour Orphelins Sida International en tant que spécialiste de la prise (...)
... la suite
 10 ans apres la loi sur la suspension de peine, les malades continuent de mourir en prison

Communiqué de presse du TRT-5, à l’occasion de l’anniversaire de la loi du 4 mars 2002 sur les droits des malades

TRT-5 - 5 Mars 2012 - Communiqué de presse - 10 ans après l’adoption de la loi qui institua la suspension de peine pour les personnes détenues atteintes de pathologies graves, Actions Traitements, Act Up-Paris, Act Up-Sud Ouest, AIDES, ARCAT, Dessine-moi un mouton, Nova Dona, Sida Info Service, Sidaction et Sol En Si, réunies au sein du groupe « Prisons » du collectif TRT-5, dénoncent les manquements à l’application de cette loi et leurs conséquences sur la santé des personnes concernées. Le groupe (...)
... la suite
 RDC : fermeture des 2 cliniques de prise en charge des malades du sida à Bukavu

1200 malades n’ont plus d’accès aux soins

OSI Bouaké - 26 juin 2010 Hier, à Solidays, Gratien, coordinateur de SOS SIDA, nous a donné de bien mauvaises nouvelles de la RDC. Les autorités publiques de RDC viennent de décider la fermeture des deux cliniques de prise en charge des malades du SIDA à Bukavu Cela signifie purement et simplement l’arrêt de l’accès aux soins pour 1200 malades du SIDA de cette région. Ecoutez l’intervention de Gratien Chibungiri, hier à Solidays : Nous réaffirmons notre soutien à Gratien et à SOS Sida : Contact : (...)
... la suite
 Hadidja et son bébé ont besoin de votre solidarité, leur vie en dépend

Les nouvelles de l’Est de la RDC sont mauvaises et nous pouvons tous faire quelque chose. OSI Bouaké relaye et s’associe à l’appel de l’association SOS Sida de Bukavu

OSI Bouaké - 30 octobre 2009 La situation dans l’Est de la RDC est très critique actuellement pour les malades du sida, assister à leur déclin est une épreuve terrible pour ceux qui les soutiennent. Ils savent que c’est la pauvreté qui condamne les malades, car les médicaments sont disponibles mais très chers. Chaque personne peut essayer de réduire la souffrance des malades avec ses maigres moyens car comme me dit Gratien, l’infatigable coordinateur de SOS Sida, "ce sont les ruisseaux qui font les (...)
... la suite
 Sénégal : Associations et hôpitaux s’allient pour une meilleure prise en charge du VIH

mise en place d’un accompagnement psychosocial indispensable à l’observance des traitements

DAKAR, 20 mars 2006 (PLUSNEWS) - Parce que ni les hôpitaux, ni les ONG ne peuvent, chacun de leur côté, assurer tous les aspects de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, un consortium réunissant des représentants de ces structures vient de voir le jour au Sénégal. Quatre hôpitaux et 19 associations à Dakar, la capitale, et à Saint-Louis, au nord du pays, participent à ce projet pionnier de « partenariat hospitalo-associatif », créé à l’initiative du groupement d’intérêt public français (...)
... la suite
 Liberia : Le VIH/SIDA, la dernière des priorités dans le sud-ouest
ZWEDRU, 22 juin 2005 (PLUSNEWS) - Lorsque les médecins de cette petite ville du nord-est du Liberia découvrent qu’un donneur de sang est séropositif, ils se taisent. Il n’y rien d’autre à faire : aucun service de traitement ou de conseil n’existe pour les personnes qui vivent avec le VIH. Quatorze ans de guerre civile ont totalement détruit la majorité des infrastructures du Liberia. La priorité des agences humanitaires internationales et du gouvernement est donc de reconstruire les installations (...)
... la suite
 Sida : pour une approche plus globale
« Si les médicaments attaquent le virus HIV, ils ne renforcent pas le système immunitaire des malades », dit le professeur Luc Montagnier. Or, d’après le co-découvreur du virus, cette seconde démarche est indispensable pour aider les séropositifs, pour vaincre la maladie ou pour qu’un vaccin puisse un jour être efficace. Première manière de renforcer l’immunité : une nutrition vraiment saine. « Les aspects nutritionnels du virus VIH/sida ont longtemps été ignorés. L’attention s’est toujours centrée sur (...)
... la suite
 MALI : Les centres de prise en charge débordés par la demande d’ARV gratuits
BAMAKO, 3 juin 2005 (PLUSNEWS) - La gratuité des traitements antirétroviraux (ARV) pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA au Mali risque d’engorger les rares structures privées de prise en charge, prises d’assaut par les candidats au dépistage et au traitement thérapeutique, ont prévenu les organisations non-gouvernementales. “On est débordé. Les gens cherchent à être en bonne santé et les demandes pour le dépistage sont de plus en plus nombreuses depuis l’annonce de la gratuité des soins et des (...)
... la suite
 Zambie : Un projet communautaire pour financer l’achat de traitements contre le sida
LUSAKA, 2 juin 2005 (PLUSNEWS) - Un réseau de personnes vivant avec le VIH à Solwesi, capitale administrative de la province zambienne du Nord-ouest, aide ses membres à avoir accès aux antirétroviraux (ARV) grâce à la mise en place d’activités génératrices de revenus. Le projet d’unité de transformation de farine du Réseau des Zambiens vivant avec le VIH (NZP+) à Solwesi, à environ 700 kilomètres au nord-ouest de la capitale Lusaka, permet aussi aux membres du collectif d’effectuer les tests nécessaires (...)
... la suite
 MALI : Des femmes séropositives apprennent à équilibrer leurs repas
BAMAKO, 30 mai 2005 (PLUSNEWS) - Sous la chaleur accablante de midi, une cinquantaine de femmes se presse pour trouver une place assise sous le vaste abri en tôle. Devant les bassines en plastique et le tableau noir, l’animatrice patiente : c’est l’heure de la leçon de cuisine, comme tous les vendredis au Cesac. Le centre intégré d’écoute, de soins, d’animation et de conseils, Cesac, est devenu une structure de référence au Mali, un pays sahélien qui démarre à peine dans la lutte contre le VIH/SIDA : (...)
... la suite

UNITAID - Taxe sur les billets d’avion

 Sida : "Les malades des pays riches et pauvres vont avoir les mêmes médicaments"
LeMonde.fr | 14.07.11 | Le laboratoire pharmaceutique américain, Gilead Sciences, premier fabricant mondial d’antirétroviraux, a signé mardi avec Unitaid un accord destiné à favoriser la vente à bas prix d’antirétroviraux aux pays pauvres. Pour Philippe Douste-Blazy, directeur exécutif de Unitaid, organisation dont l’objet est notamment de négocier le prix des médicaments contre le sida, il s’agit d’une "avancée considérable" qui devrait permettre de soigner de la même façon tous les malades du sida au (...)
... la suite
 Unitaid obtient un premier accord sur la production de génériques contre le sida
LeMonde.fr avec AFP | 12.07.11 | Le Medicines Patent Pool ou "communauté des brevets médicaux", fondé par Unitaid en 2010, a signé avec le laboratoire américain Gilead, mardi 12 juillet, son premier accord sur des médicaments contre le sida destiné à favoriser la vente à bas prix d’antirétroviraux aux pays pauvres. "Pour la première fois, les malades des pays en développement auront accès aux mêmes médicaments que les malades vivant dans les pays riches", sans avoir à attendre l’expiration des brevets, (...)
... la suite
 Unitaid donne son feu vert à une communauté de brevets pour les médicaments contre le sida
Nairobi, 17 décembre 2009 (PLUSNEWS) - Le conseil d’administration d’UNITAID, l’agence internationale de financement de la santé, a approuvé la création d’une communauté de brevets pour la production de médicaments contre le VIH/sida, une décision qui, selon les activistes de la lutte contre le sida, représentera une avancée décisive vers l’accès universel aux traitements dans les pays pauvres. « Cette décision permettra d’augmenter la disponibilité et de baisser les prix, de façon à ce davantage de gens, (...)
... la suite
 Sortir des sentiers battus pour financer la lutte contre le sida
Nairobi 20 octobre 2009 (PLUSNEWS) - Alors que les sources traditionnelles du financement de l’aide se tarissent, de nouvelles approches innovantes pour lever des fonds pourraient se révéler le meilleur espoir de générer des revenus pour soutenir les efforts de lutte contre le VIH/SIDA. L’initiative de collecte de fonds UNITAID a rassemblé une somme estimée à 1,2 milliard de dollars depuis 2006 pour le traitement du VIH, de la tuberculose et du paludisme, principalement grâce à une taxe peu élevée (...)
... la suite
 Initiative Unitaid : Le Burkina reçoit son premier lot d’ARV mardi 19 février 2008
Le Burkina, à travers la CAMEG, a reçu le vendredi 15 février dernier, son tout premier lot de médicaments financés par UNITAID dans le cadre de l’initiative d’une taxe sur les billets d’avion. C’était à l’occasion d’une cérémonie tenue en présence des premiers responsables des centrales d’achat des médicaments essentiels d’Afrique de l’Ouest, membres de l’Association africaine des centrales d’achat des médicaments essentiels (ACAME), du Ministre de la Santé, Alain Yoda et d’une délégation de UNITAID conduite (...)
... la suite
 UNITAID : la taxe Chirac en partie détournée

Certaines compagnies aériennes ont « oublié » de déclarer 45 millions d’euros en 2007.

À peine deux ans après sa création, la taxe Chirac sur le transport aérien est-elle vraiment rentable ? On peut en douter au vu des conclusions de Charles de Courson, député de la Marne (Nouveau Centre), dans son rapport sur le budget de l’aviation civile. Rapport que tout un chacun peut consulter sur le site de l’Assemblée nationale. Fin 2007, la taxe destinée à financer notamment la lutte contre le sida en Afrique a rapporté en France 160 millions d’euros contre 205 millions attendus initialement. (...)
... la suite
 Unitaid, un an après, cherche encore ses soutiens

Le fonds de lutte contre les pandémies reste fragile malgré un bilan positif.

Par CHRISTIAN LOSSON - Libération : lundi 24 septembre 2007 Adoubé par l’ONU, et désormais adossée à l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Unitaid, lancé par la France et à laquelle participent 27 pays (dont 19 en Afrique), fête sa première bougie. Bilan en demi-teinte. La taxe sur les billets d’avion, qui ponctionne entre 1 et 40 euros en fonction de la classe et de la destination, marche. Elle a déjà réussi à faciliter l’achat de médicaments. Et tout cela contre pas mal de vents - soufflés par le (...)
... la suite
 Unitaid : A quoi sert la taxe sur les billets d’avion ?

Bilan après un an : A quoi sert l’argent de la taxe sur les billets d’avion ?

2 juillet 2007 Jugée irréalisable par beaucoup, la taxe sur les billets d’avion est en place depuis un an en France. De 1 euro pour un Paris-Nice en classe éco à 40 euros pour un Paris New York en première, nous payons une contribution de solidarité qui alimente Unitaid, un nouveau programme de financement de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. A quoi sert cet argent ? Premier bilan. Négocier les prix Quand a commencé à circuler l’idée de prélever une taxe sur les billets (...)
... la suite
 Bill Clinton obtient une baisse du prix de certains médicaments antisida

Accord avec les génériqueurs Cipla et Matrix

Le Monde.fr avec AFP et AP | 08.05.07 | 20h34 L’ancien président américain Bill Clinton a annoncé, mardi 8 mai à New York, qu’il était parvenu à un accord avec plusieurs firmes pharmaceutiques pour une réduction du prix des médicaments antisida nouvelle génération dans soixante-six pays en développement. Seize médicaments antirétroviraux au total sont concernés par cet accord. Le prix des antirétroviraux de seconde ligne, prescrits aux patients qui développent des résistances au virus, sera ainsi réduit (...)
... la suite
 Act Up-Paris représentera les associations au conseil d’administration d’UNITAID
Khalil Elouardighi, responsable des questions internationales à Act Up-Paris, vient d’être désigné par la Coalition Internationale des Associations de Lutte contre le Sida (ICASO) pour représenter les associations au sein du conseil d’administration d’UNITAID. Sa désignation, actée par les membres gouvernementaux d’UNITAID, consacre l’expertise et le plaidoyer d’Act Up-Paris en matière d’accès aux traitements dans les pays du Sud. UNITAID est une initiative internationale, lancée par la France, le (...)
... la suite
 Lancement d’UNITAID par Jacques Chirac : une initiative très visible mais peu lisible

Communiqué d’Act Up Paris

publié le 19 septembre 2006 Jacques Chirac a aujourd’hui beaucoup insisté sur la solidité d’UNITAID. Il a notamment déclaré durant la conférence de presse de lancement qu’UNITAID « est un financement innovant spécifique reposant sur des contributions prévisibles ». Act Up-Paris rappelle que la Grande Bretagne vient d’annoncer que sa contribution à UNITAID ne passerait pas par un nouveau mécanisme et ne serait pas donc pas davantage prévisible. C’est une des nombreuses limites de l’initiative que nous (...)
... la suite
 Coup d’envoi officiel d’UNITAID, centrale d’achat de médicaments pour les pays pauvres
United Nations (New York) - 19 Septembre 2006 Accompagné de Kofi Annan, du président Lula et de Bill Clinton, Jacques Chirac a lancé aujourd’hui à New York le programme UNITAID, une centrale d’achat de médicaments pour les pays pauvres, financée en partie par une « contribution de solidarité » sur les billets d’avion, visant à lutter contre trois pandémies : le SIDA, le paludisme et la tuberculose. « UNITAID repose sur un principe simple : affecter à l’achat ou à la production de médicaments une part (...)
... la suite
 Taxe UNITAID / Propriété intellectuelle / Kaletra® et Norvir® Meltrex par Abbott

Les revendications d’Act Up (extrait du communiqué de presse d’Act Up-Paris à la veille de la conférence de Toronto)

Paris, le 9 août 2006 A peine une semaine après que le laboratoire Abbott ait retiré une subvention de 4000 euros, qui devait servir à Act Up Paris pour financer leur activité à la conférence mondiale sur le sida, à Toronto... Act Up Paris continue son travail. « Knowledge always is a weapon » L’accès aux traitements dans les pays du Sud La taxe UNITAID Le Ministre de la Santé et le préfet en charge des négociations sur UNITAID seront tous deux présents à la conférence de Toronto pour faire la (...)
... la suite
 France-Gabon : mise en application d’Unitaid

La taxe solidaire sur les billets d’avion est entrée en vigueur le 1er juillet

mardi 4 juillet 2006 Depuis le 1er juillet, la France et le Gabon appliquent une taxe baptisée « contribution internationale de solidarité », sur les billets d’avion. Cette dernière devrait rapporter en France près de 200 millions d’euros par an. La somme est destinée à alimenter Unitaid, un nouveau mécanisme mis en place pour faciliter l’accès aux médicaments contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans les pays en développement. Par Vitraulle Mboungou La France et le Gabon sont les premiers (...)
... la suite
 la taxe UNITAID doit servir à acheter des médicaments génériques
Aujourd’hui débute en France le prélèvement de plusieurs euros par billet d’avion acheté. Les sommes collectées serviront à acheter des médicaments pour soigner les malades du sida, de la tuberculose et du paludisme dans des pays pauvres. Cette initiative s’est fait connaître sous le nom de marque « UNITAID ». Ce matin, des militants d’Act Up-Paris se sont rendus au Terminal 2E de l’aéroport de Roissy pour interpeller les voyageurs sur l’utilisation qui sera faite de ces fonds et leur distribuer des (...)
... la suite

Documents liés

 
Free by 5
24 avril 2005

Déclaration d’économistes,d’experts en santé publique et d’acteurs politiques sur la gratuité de la prise en charge médicale du VIH/sida

PDF - 344.8 ko, 0 x 0 pixels
 
 
SIDA Incurie politique et impasse médicale
18 mai 2005

document de Novembre 2004 dans lequel MSF dénonce les manques et l’inaptitude des ARV pédiatriques.

PDF - 84.8 ko, 0 x 0 pixels
 

Sur le Web :

Programme de l’OMS pour l’accès aux ARV de 3 millions de personnes, vivant dans 50 pays pauvres, d’ici 2005.

" On World AIDS Day 2003, WHO and UNAIDS released a detailed and concrete plan to reach the 3 by 5 target of providing antiretroviral treatment to three million people living with AIDS in developing countries and those in transition by the end of 2005. This is a vital step towards the ultimate goal of providing universal access to AIDS treatment to all those who need it".

Le présent document a été préparé par Carlos M. Correa avec, pour les recherches, l’assistance de ses collègues au Centre d’études supérieures de l’Université de Buenos Aires (Argentine).

Document intégral téléchargeable sur le site.

Médecins sans frontières suit de très près la question de l’accès aux ARV, et présente des nouveaux articles quasiment chaque semaine.

Depuis vendredi 16 avril,le journaliste indépendant Guy-André Kieffer est porté disparu à Abidjan. Cela ne doit pas rester sans réponse.