Accueil >>  Psychologie géopolitique >>  "Nous professionnels de la psychologie et de la psychiatrie"

"Nous professionnels de la psychologie et de la psychiatrie"

Depuis quelques mois, il se passe en France quelque chose d’important dans le monde de la psychologie. Des pétitions en cascade dans nos boîtes email, des psychiatres et des psychologues qui prennent la parole dans l’espace public, la forte impression d’une menace sur notre discipline, nos patients et nos collègues, qui suscite de l’inquiétude et de la colère. Au fil des rapports et des discours politiques toujours plus répressifs et sécuritaires, une mobilisation est bien née. Voici quelques articles et quelques liens pour suivre une pensée en mouvement et une mobilisation inédite.

 Le fou étant fou, la psychiatre sera coupable

Retour sur le procès du Dr Canarelli, psychiatre condamnée pour homicide involontaire parce qu’un de ses patients a commis un meurtre

Blog EHEPS - 13 novembre 2012 - Jean-Yves Nau - « Superbe affaire », comme on dit parfois dans les prétoires et les salles de rédaction. A Marseille des magistrats jugent une psychiatre poursuivie pour homicide involontaire : un de ses patients a fui puis a tué. Qui est coupable ? Pourquoi les psychiatres n’enferment-ils pas, d’emblée à vie et à triple tour, les fous qui viennent à eux ? La santé publique s’en porterait assurément mieux. C’est ce que semblent penser des magistrats marseillais. Un an (...)
... la suite
 Prochaine journée de l’Appel des appels le 7 juillet 2012
L’appel des appel - juin 2012 Suite au travail engagé ensemble avec vigueur et déterminantion le 14 avril dernier, nous vous invitons à vous pré-inscrire dès maintenant à la prochaine journée de ce cycle de réflexions et de propositions sur le thème "Que deviennent nos métiers ? Comment et à qui en rendre compte ?", qui se tiendra le 7 juillet 2012 de 9h à 18h, au Lieu-dit, 6 rue Sorbier, 75020 Paris. La pré-inscription se fait simplement en envoyant un mail Pré-programme (à titre indicatif, en cours (...)
... la suite
 Soins psychiatriques : une loi délirante

"Sécuritaire", "antithérapeutique", la loi du 5 juillet sur les soins psychiatriques est loin de faire l’unanimité. Hôpitaux, centres d’accueil alternatifs : qu’en pensent les professionnels ?

Télérama n° 3215 - 30 août 2011 - Enquête de Juliette Bénabent Difficile d’oublier ces visages denses qui scrutent intensément l’interlocuteur, le questionnent avec une clairvoyance incisive. Impossible de laisser filer ces voix laborieuses, et pourtant si désireuses de parler. Au centre psychothérapique de Saint-Martin-de-Vignogoul (Hérault), une évidence prend à la gorge : la psychose que l’on y soigne, c’est la part de folie, de difficulté à vivre, que tout humain porte en lui, mais que certains, plus (...)
... la suite
 La réforme de la loi sur la psychiatrie entre en vigueur, dans un climat de fronde
LeMonde.fr | 01.08.11 | En dépit de l’opposition de la majorité des professionnels du secteur, la réforme de la loi sur l’internement psychiatrique sans consentement légal est entrée en vigueur, lundi 1er août. Promulguée le 5 juillet, cette réforme, qui autorise notamment les soins sans consentement à domicile, est dénoncée comme un texte "sécuritaire" par l’opposition et l’ensemble des syndicats de psychiatres. Dans plusieurs tribunes publiées dans Le Monde et sur Le Monde.fr, des professionnels (...)
... la suite
 Psychiatrie : plus de loi, moins de droits

La réforme des soins psychiatriques doit être définitivement adoptée demain. Un texte empreint d’une logique sécuritaire, où les malades n’auront plus leur mot à dire.

Libération - 30/05/2011 - Par Eric Favereau C’est un bouleversement comme il y en a peu dans l’histoire de la folie, mais voilà, tout le monde s’en fout. Dans la nuit de lundi à mardi, en quelques heures, les députés ont adopté en seconde lecture le texte sur la réforme des soins psychiatriques. L’affaire est pliée, l’adoption définitive prévue par les députés demain. Et à partir du 1er août, comme l’avait exigé le Conseil constitutionnel, cette nouvelle loi sera applicable. « Loi fourre-tout », « texte (...)
... la suite
 "La psychiatrie, une destruction totale"

Témoignage de Christelle Rosar qui travaille dans une association pour anciens patients d’hôpitaux psychiatriques

LeMonde.fr | 04.03.11 | Flora Genoux Christelle Rosar est employée à mi-temps d’une association pour anciens patients d’hôpitaux psychiatriques, Advocacy. "Troubles du comportement liés à une carence affective grave". Les syllabes sont détachées mécaniquement, le regard baissé sur un dossier médical épais de 23 années de psychiatrie. Dans la voix de Christelle Rosar, 39 ans, ce diagnostic accolé à son cas dès son premier internement ont la résonance de mots étrangers : elle ne se reconnaît pas dans (...)
... la suite
 "La loi sur la psychiatrie est absurde, incohérente et inapplicable !"

Point de vue de Paul Machto, psychiatre des hôpitaux, Marie Cathelineau, psychologue, Hervé Bokobza, psychiatre, pour le Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire

LeMonde.fr | 28.03.11 | Les députés ont adopté en première lecture dans la nuit du 16 mars, le projet de loi "relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge". Le vote solennel du projet a eu lieu mardi 22 mars, avant d’être envoyé au Sénat pour examen. Mais, il n’y aura pas de seconde lecture. Le gouvernement ayant choisi la procédure accélérée, le texte, même éventuellement modifié par les sénateurs, pourra être (...)
... la suite
 Psychiatrie, les sénateurs reprennent la tête

Deux articles, et une chronique de François Morel

La plume et le bistouri - Eric Favereau « Ah ça oui, c’est inédit », lâche-t-on au Sénat. On pourrait dire, en tout cas, que c’est une histoire de fous, car mardi soir à la commission des affaires sociales du Sénat, il s’est passé quelque chose de peu fréquent. Nos bons sénateurs discutaient du texte sur la réforme de l’hospitalisation en psychiatrie. Manifestement, il y avait un point d’agacement autour de la nouvelle notion de soins ambulatoires sous contrainte : schématiquement, jusqu’à présent seule (...)
... la suite
 La psychiatrie refuse la loi de la peur

Alors que l’Assemblée examine un texte d’inspiration sécuritaire, la profession se mobilise aujourd’hui pour dénoncer des atteintes aux libertés individuelles.

Libération - 15/03/2011 - Par Eric Favereau - « Une loi très technique », se défend le député UMP rapporteur du projet, Guy Lefrand. En tout cas, une loi très contestée. Aujourd’hui, les députés vont commencer à débattre d’un projet de loi « relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge », et on assiste à une mobilisation sans équivalent dans le monde de la psychiatrie. « Déraison d’état ». Une manifestation à l’appel du (...)
... la suite
 Le projet de loi sur les soins psychiatriques suscite une forte opposition
LeMonde.fr | 04.03.11 La pétition a recueilli plus de dix-sept mille signatures, vendredi 4 mars. Parmi lesquelles, celles de personnalités comme l’ancien ambassadeur Stéphane Hessel, le sociologue Edgar Morin ou le magistrat Serge Portelli. Toutes dénoncent un projet de loi qui prévoit "un traitement sécuritaire des malades mentaux". A l’initiative de la pétition, le Collectif des trente-neuf contre la nuit sécuritaire, un groupe de professionnels et d’usagers de la psychiatrie. Leur appel, relayé (...)
... la suite
 « Une déraison d’Etat »

Nouvel appel du Collectif des 39 contre un projet de loi qui propose un cadre juridique à "la nuit sécuritaire"

Libération - 28/02/2011 - Tribune EXIGEONS le retrait de ce projet loi qui va organiser le retour au "grand renfermement". Masqué par une appellation toute séduisante : « Projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge », il a été adopté au Conseil des Ministres du 26 janvier 2011, et va être débattu au Parlement au printemps. « Trente mille personnes ont signé avec nous l’Appel contre La nuit (...)
... la suite
 « Il faut refuser cette dérive sécuritaire dont les enfants sont les prétextes »
Libération - 04/11/2010 - Tchat Un rapport du secrétaire d’Etat à la Justice remet sur la table l’idée d’un dépistage des troubles du comportement de l’enfant dès 2-3 ans. La psychanalyste Sylviane Giampino, auteure de « Nos enfants sous haute surveillance » (Albin Michel) a répondu à vos questions. Marie. Le dépistage précoce ? Mais je croyais que cette idée avait été abandonnée. Pourquoi la ressortir ? Ce rapport laisse-t-il craindre une loi ? Sylviane Giampino. Ce qui avait été abandonné, c’est (...)
... la suite
 Psychiatrie : « un projet de loi inique et injuste »

Intervention de Noël Mamère lors du colloque « Continuité des soins ou continuité de la contrainte ? »

Mediapart, 06 Octobre 2010 Mediapart publie l’intervention de Noël Mamère, député (Verts) et maire de Bègles, prononcée lors du colloque réuni le lundi 4 octobre 2010 à l’Assemblée nationale, sur le thème « Continuité des soins ou continuité de la contrainte ? » et organisé par le Collectif des 39 autour du projet de loi « relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et à leurs modalités de prise en charge ». ------------------------------------ Chers amis, (...)
... la suite
 Bernard Golse - L’appel des appels, Le point de vue d’un pédopsychiatre universitaire
Texte rédigé pour le site internet de « L’appel des appels » - 2009 A propos de la crise, Jacques Julliard, dans son éditorial du numéro du « Nouvel observateur » de la dernière semaine de janvier 2009, parle d’un « monde fou, cupide, indécent et irresponsable ». Ce jugement me semble à reprendre, mutatis mutandis, à propos de ce qui se passe aujourd’hui dans le champ de la santé mentale et de la psychiatrie. Il y a quelques années déjà, Jean-Yves Labareyre nous avait bien montré comment la demande du (...)
... la suite
 Le « packing » et les pratiques psychiatriques diversifiées dénoncées par des parents d’enfants autistes

Pierre Delion et son approche pluridisciplinaire de l’autisme est accusé de "torture"

Paris, le 25 mai 2009 Communiqué de l’Appel des appels Nous portons à la connaissance des premiers signataires, la lettre de l’un des nôtres qui est injustement et personnellement pris à partie dans l’exercice de sa pratique. Cette attaque bafoue nos revendications de respect des professionnels, de dignité et d’indépendance des théories et des pratiques du soin auxquelles nous sommes attachés. Sans devoir préjuger des résultats des travaux de recherche en cours, nous ne pouvons accepter cette volonté (...)
... la suite
 L’Appel des appels : Premières impressions après le 22 Mars

Nous étions présents à Montreuil et avons bien noté le prochain RV : le 1er mai 2009 devant l’Assemblée nationale

Jeudi 26 mars 2009, par Roland Gori et Daniel Le Scornet, sur le site de l’Appel des appels Plus de mille personnes ont répondu présents le 22 Mars 2009 au deuxième rassemblement national de l’Appel des appels qui s’est tenu à Montreuil à la Maison de l’Arbre. Ils ont été accueillis par Dominique Voynet, Maire de Montreuil, et par Stephane Gatti, au nom de la « Parole errante ». Dans ce lieu et à une date, hautement symboliques, chaque champ socioprofessionnel concerné par les appels (qui se (...)
... la suite
 Des « charmantes têtes blondes » aux « graines de crapules »

Journée Utopsy entre clinique et politique, samedi 14 mars 2009 à Montreuil-sous-bois

« Si tu joues au policier, ils joueront aux bandits. Si tu joues au bon Dieu, ils joueront aux diables. Si tu joues au geôlier, ils joueront aux prisonniers. Si tu es toi-même, ils seront bien embêtés. » « Méfie toi des solutions immédiates : il ne sert à rien de brancher une lampe à pétrole sur du courant électrique ». Fernand DELIGNY Depuis décembre, la psychiatrie est en ébullition, sa réforme annoncée avance à grand pas. Dans le même temps la résistance et les propositions alternatives s’organisent. (...)
... la suite
 Le SNP lance une pétition pour dénoncer les affirmations et propositions concernant les psychologues dans le rapport Jouvin

Les politiques ont même réussi à énerver le Syndicat national des psychologues. Il fallait le faire...

Janvier 2009 Appel à pétition La commission Couty a travaillé de juillet à novembre 2008 à la demande de Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la santé sur « les missions et l’organisation des soins en psychiatrie et de la santé mentale ». Le 7 octobre 2008, elle a auditionné les syndicats et organisations professionnelles, dont la commission nationale Fonction publique hospitalière (FPH) du SNP. Nous avons rendu, lors de cette rencontre, des propositions écrites qui sont accessibles avec ce lien : (...)
... la suite
 La Nuit Sécuritaire

Meeting du 7 février 2009 à Montreuil

Chers amis, Le meeting du samedi 7 Février 2009 fut un succès. Les textes, enregistrements audio et vidéo des interventions sont disponibles en ligne : http://www.collectifpsychiatrie.fr/spip/spip.php?article34 Plusieurs articles de journaux commencent à en rendre compte. « Les intervenants ont fait honneur à l’intelligence » dit par exemple Philippe Petit (France culture et Marianne.fr). Voir aussi Libération, l’Humanité, France Inter, Médiapart... Un manifeste (texte intégral sous pdf (...)
... la suite
 L’appel des appels : "Nous professionnels du soin, du travail social, de l’éducation,de la justice, de l’information et de la culture..."

Un appel signé par 20 000 personnes. Dossier complet sur la mobilisation.

Un dossier complet publié par Libération, dans son édition du 23 janvier 2009. « L’Appel des appels » « Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, attirons l’attention des pouvoirs publics et de l’opinion sur les conséquences sociales désastreuses des réformes hâtivement mises en place ces derniers temps. A l’Université, à l’école, dans les services de soins et de travail social, dans les milieux de la justice, de l’information et de la (...)
... la suite

Sur le Web :