Memory box, travail de mémoire - OSI Bouaké
Accueil du site > Mots-clés > Généraux M-Z > Memory box, travail de mémoire

Memory box, travail de mémoire


    Grandir Info... Bulletin mensuel d’informations sur la prise en charge médicale des enfants séropositifs

    le numéro 41 est en ligne

    Depuis janvier 2006, vous pouvez télécharger en ligne tous les mois, le bulletin mensuel publié par Sidaction et Initiative Développement, destiné aux professionnels de santé et aux acteurs communautaires en charge d’enfants vivant avec le VIH en Afrique. Quand on vous dit que nous ne sommes pas sectaires ! Janvier 2006. A l’heure où l’UNICEF lance la campagne mondiale Enfants et VIH, et toujours avec une longueur d’avance, Sidaction s’associe à Initiative développement pour lancer GRANDIR INFO, (...)
    ... la suite

    A l’hôpital de Chartres, des "biographies thérapeutiques" pour retisser sa vie

    Le Monde | 08.01.2013 | Par Benjamin Leclercq [Monde Académie] - Chartres, Envoyé spécial - Monsieur Gilles promène à petits pas sa perfusion à roulettes dans le large couloir, entre dans ce qui ressemble à une chambre d’hôpital, s’assoit, réajuste ses bretelles et braque un regard impatient vers son interlocutrice. Au portemanteau, une blouse blanche, et face à lui, une biographe. Point de blouse ni d’examens médicaux, juste un stylo et un grand cahier bleu. Point de maladie non plus, ce n’est pas le (...)
    ... la suite

    En Afrique du Sud, face aux ravages du sida

    La Croix - Pietermaritzburg, le 14 Novembre 2011 par Claire Lesegretain - Bongi Zengele sait de quoi elle parle quand elle évoque le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) comme « un enjeu de vie ou de mort ». Entre 1999 et 2001, ses quatre sœurs et son frère sont morts du sida. Du coup, cette catholique chaleureuse est tout entière mobilisée contre la maladie au sein du programme œcuménique « Ujamaa » de l’université du KwaZulu-Natal (UKZN) à Pietermaritzburg. Cette province est la plus touchée par (...)
    ... la suite

    Au Bénin : Des cahiers de mémoire contre l’oubli

    Pallier à la disparition progressive des dispositifs traditionnels de la culture orale par temps de sida

    OSI Bouaké - Pascale Lemare - Janvier 2010 OSI Bouaké avait parlé d’un projet d’atelier de sensibilisation aux Boîtes de mémoire, réalisé en novembre 2009 auprès de l’ONG Action sociale au Bénin. Voici la suite de l’histoire... Vous pouvez télécharger le rapport complet sur cette action en bas de cette page. « Au temps de nos grands parents tout ce qui se passait se racontait oralement. Chaque enfant, entendait et retenait ainsi les histoires des vieux parents. Mais cette pratique n’est plus à la mode (...)
    ... la suite

    Des boîtes de la mémoire pour les orphelins du Sida

    A noter dans vos agendas : le 14 décembre 2009, une conférence à l’Essec avec Philippe Denis...

    En Afrique du Sud, le dominicain Philippe Denis a imaginé pour les enfants dont les parents ont été emportés par la maladie un objet intime conservant la trace des disparus. Les souvenirs déposés dans cette boîte de la mémoire leur permettent d’atténuer la douleur de la perte et ainsi de mieux grandir. Lorsque Kwanele, 13 ans, s’est arrêtée au pas de la porte, un drôle de silence a soudain envahi la pièce. Quelques secondes de pause, de recueillement. Le calme qui saisit devant une tombe, quand, (...)
    ... la suite

    "La mémoire, c’est dans le cœur que ça se stocke"

    Atelier de sensibilisation aux Boîtes de mémoire auprès de l’ONG Action sociale au Bénin

    OSI Bouaké, le 21 novembre 2009 Sur la lancée da la rencontre organisée par OSI en mars 2008 à Lomé, pour la création du Réseau de Jeunes Affectés et Infectés par le VIH (RJAIV), Pascale Lemare, psychologue clinicienne et marraine d’un enfant de Bouaké, et Agnès Muckensturm, conceptrice rédactrice, ont souhaité prolonger la réflexion autour d’un outil de résilience des enfants et des JAIV : les boîtes de mémoire. Elles ont conçu et animé un atelier de sensibilisation à ces boites de mémoire qui s’est (...)
    ... la suite

    Les enfants aussi ont une histoire

    Travail de mémoire et résilience au temps du sida

    18 avril 2007 Nos attirons votre attention sur la sortie du livre de Philippe Denis, auquel notre association est fidèle. De plus, la préface est de Boris Cyrulnik... Que des bonnes raisons de l’acheter et de le lire ! Éditions Karthala, 215 pages, 15 euros Quatrième de couverture : " Un seul événement peut changer la manière dont on se représente soi-même et avec laquelle on s’engage dans l’existence. Alors, une boîte à mémoire peut modifier une évolution qui paraissait fatale mais qui plus tard (...)
    ... la suite

    Lettre circulaire 21 de Philippe Denis

    Des nouvelles d’Afrique du Sud

    Pietermaritzburg, 12 novembre 2006 À mes parents, amis et collègues d’Europe et d’ailleurs Quelquefois, il faut sortir de son pays pour comprendre ce qui s’y passe. Mon récent voyage en Australie m’a ouvert les yeux sur ce pays bien sûr, malgré la brièveté de mon séjour, mais aussi par contraste avec l’Afrique du Sud. C’est en relatant cette expérience que je commencerai cette nouvelle lettre circulaire. Je voudrais aussi faire le point sur les évolutions politiques, sociales et économiques en cours. Les (...)
    ... la suite

    Faire mémoire au temps du sida

    l’expérience des boîtes de la mémoire dans la province du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud

    Philippe Denis (1) Deux adolescents et une grand mère Depuis la disparition de sa fille, c’est Vanessa qui élève David et Kelvin, les deux fils de la défunte, âgés de seize et treize ans respectivement (2). Dulcie est morte du sida un an avant notre première visite. Du père on est sans nouvelle depuis plusieurs années. Vanessa et les deux garçons habitent au troisième étage d’un immeuble en béton passablement délabré des environs de Durban. A chacune de nos visites, nous sommes dérangés par des enfants (...)
    ... la suite

    Afrique du Sud / Lettre circulaire n°19 de Philippe Denis

    Philippe Denis est prêtre, il vit en Afrique du Sud et nous parle de ses orphelins et de leur vie fracturée par le VIH

    Pietermaritzburg, 18 avril 2004 A mes parents, amis et collègues d’Europe et d’ailleurs, Plusieurs lecteurs de mes lettres circulaires m’ont engagé, lors d’un récent retour en Europe, à reprendre la plume. Mon silence a diverses raisons. La principale est mon changement d’état de vie. Tout en demeurant membre de la communauté dominicaine de Pietermaritzburg et en bénéficiant de son soutien, j’élève désormais cinq enfants abandonnés et orphelins avec qui je réside. Avant de vous envoyer une nouvelle (...)
    ... la suite