Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ? >>  Côte d’Ivoire >>  Elections présidentielles 2010

Elections présidentielles 2010

 Analyse : La Côte d’Ivoire un an après
Abidjan - 5 décembre 2011 - IRIN - Un an après les élections présidentielles qui ont provoqué tant de violences dans toute la Côte d’Ivoire, l’ancien président Laurent Gbagbo a été inculpé de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (ICC), les tensions se sont calmées dans la plupart des régions, l’économie s’est améliorée, presque toutes les écoles ont rouvert et les hôpitaux fonctionnent à nouveau. Mais on est encore bien loin de la réconciliation. Beaucoup estiment que poursuivre M. Gbagbo (...)
... la suite
 Ouattara solennellement investi président de la Côte d’Ivoire
LeMonde.fr avec AFP | 21.05.11 | Alassane Ouattara a été solennellement investi président de la République de Côte d’Ivoire, samedi 21 mai, à Yamoussoukro, la capitale politique du pays. Après six mois d’une violente crise post-électorale, la grande chancelière de l’Ordre national a remis au président Ouattara le titre de grand maître de l’Ordre en présence d’une vingtaine de chefs d’Etat et dirigeants africains, du président français Nicolas Sarkozy et du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. "Le temps (...)
... la suite
 Côte d’ivoire : Les agences humanitaires s’efforcent de rester impartiales
Abidjan/Dakar, 25 avril 2011 (IRIN) - Selon les ONG, l’impartialité des agences humanitaires des Nations Unies et les ONG continue à être remise en question et doit être clairement réaffirmée en Côte d’Ivoire, étant donné le rôle direct joué par les forces de maintien de la paix de l’ONU dans les combats. Les agences humanitaires, qu’il s’agisse de celles de l’ONU ou d’ONG, prennent délibérément leurs distances avec la Mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire (l’ONUCI), de façon à pouvoir atteindre les (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : "Certains membres de ma famille étaient par terre et des corps ne cessaient de leur tomber dessus"

Marc, 18 ans, témoigne de la manière dont il a survécu à la tuerie de Bloléquin

Danane, 20 avril 2011 (IRIN) - Le 30 mars, des gens qui s’étaient réfugiés dans un bâtiment de l’administration locale dans la ville de Bloléquin, à l’ouest de la Côte d’Ivoire, étaient en train de faire la cuisine, et les enfants en train de jouer. Le lendemain matin, les corps ensanglantés d’au moins 85 hommes, femmes et enfants étaient empilés dans un couloir. La Côte d’Ivoire occidentale - une région de culture de cacao et de café dont le pays dépend pour une bonne part de ses revenus d’exportation - (...)
... la suite
 A Abidjan, "c’est la course à la bouffe"
LeMonde.fr | 15.04.11 | Charlotte Chabas Malgré l’arrestation de Laurent Gbagbo, lundi 11 avril, la situation reste très tendue à Abidjan. Les forces d’Alassane Ouattara tentent de rassurer la population en organisant des patrouilles, mais pillages et exactions se poursuivent dans la capitale économique ivoirienne. Après plus de dix jours terrés chez eux, les Ivoiriens réinvestissent progressivement les rues. Bien loin de l’agitation habituelle d’Abidjan, la circulation reprend et les files (...)
... la suite
 Les fantômes de Duékoué, un défi pour M. Ouattara
LeMonde | 13.04.11 | Duékoué (Côte d’Ivoire), Envoyé spécial - Du village de Niambli, à 3 kilomètres de Duékoué, il ne reste que quelques pans de murs en torchis calcinés. Aucune âme qui vive. Après le énième barrage des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) du président Alassane Ouattara ; une fois passé devant la base de casques bleus de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), le même spectacle est visible dans les faubourgs de Duékoué depuis la route nationale. Le quartier du Carrefour (...)
... la suite
 Ouattara se donne deux mois pour pacifier le pays
LeMonde.fr avec AFP et Reuters | 13.04.11 | "Réconciliation", "retour à l’ordre et au calme", "espérance" : les premiers mots d’Alassane Ouattara, lundi soir, aprèsl’arrestation de son rival, Laurent Gbagbo, qui refusait depuis quatre mois de quitter le pouvoir, ont exprimé sa volonté "de tourner une page". Mercredi 13 avril, lors de sa première conférence de presse, le nouveau président de la Côte d’Ivoire s’est donné "un à deux mois" pour obtenir la "pacification totale" du pays, posant comme priorité (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : dangereuse chasse à l’homme
Blog Posts-Afrique - 12/04/2011 - Par Sabine Cessou Une immense chasse à l’homme s’est engagée le 12 avril à Abidjan et plusieurs villes du pays. Des témoignages nous sont parvenus dans la journée de Yopougon, un quartier d’Abidjan qui représente un bastion de Laurent Gbagbo, où des familles se terrent par peur d’être tuées par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, pro-Ouattara), sur le seul critère de leur appartenance ethnique - bété, ébrié, guéré, des communautés qui votent majoritairement (...)
... la suite
 Ouattara appelle les Ivoiriens au "calme et à la retenue"
LeMonde.fr avec AFP | 12.04.11 | 06h52 • Mis à jour le 12.04.11 | 09h08 Alassane Ouattara, le président de la Côte d’Ivoire a appelé, lundi soir 11 avril, les Ivoiriens à "s’abstenir de tout acte de représailles ou de violences", dans un premier discours prononcé après l’arrestation de son rival, l’ex-président Laurent Gbagbo. "Je vous invite au calme et à la retenue", a-t-il dit. Après avoir annoncé que le pays était "à l’aube d’une nouvelle ère d’espérance", M. Ouatttara a réitéré sur sa télévision. (...)
... la suite
 La chute de Laurent Gbagbo
LeMonde.fr | 11.04.11 | 19h16 • Mis à jour le 12.04.11 | 07h16 Le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, a été arrêté lundi 11 avril à l’issue d’une attaque sur sa résidence à Abidjan des forces de son rival Alassane Ouattara, appuyées par les moyens aériens et blindés des forces françaises et de la mission des Nations unies (Onuci), la fin de quatre mois de crise post-électorale en Côte d’Ivoire. >> Voir le portfolio retraçant ces quatre mois de crise "Nous voici enfin à l’aube d’une nouvelle ère (...)
... la suite
 A Abidjan, au milieu des tirs : « Est-on devenus fous ? »

Le témoignage de Fatou Keïta, écrivain

Rue89 - Témoignage - Par Fatou Keïta | Ecrivain | 08/04/2011 | 10H45 L’écrivaine ivoirienne Fatou Keïta avait écrit en décembre une lettre ouverte à Laurent Gbagbo, publiée sur Rue89. Elle raconte, dans ce témoignage écrit jeudi, la vie à Abidjan au milieu des combats, entre pillards et combattants, avec l’espoir que le cauchemar s’arrêtera prochainement. (D’Abidjan) Plusieurs jours que nous sommes sous une pluie d’obus et de tirs de mitraillettes et de kalachnikovs. Jusqu’au bout, nous avons prié pour (...)
... la suite
 Abidjan : la France frappe des objectifs militaires à la résidence de Gbagbo
LeMonde.fr avec AFP | 07.04.11 | La force française Licorne a de nouveau frappé, mercredi 6 avril au soir, à Abidjan, des objectifs militaires à la résidence où se terre le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, qui refusait toujours de se rendre, quelques heures après un assaut manqué des forces d’Alassane Ouattara. Alors que lundi soir des bombardements de la France et de l’ONU — sur la résidence, notamment — avaient fait s’écrouler l’essentiel du régime, mais sans obtenir que M. Gbagbo jette (...)
... la suite
 La guerre éclair s’enlise aux portes d’Abidjan
Libération - 04/04/2011 - Hélène Despic-Popovic L’armée de Gbagbo offre une résistance inatendue aux forces pro-Ouattara. La guerre éclair des pro-Ouattara a été stoppée dans la capitale économique du pays, Abidjan, par la résistance du dernier carré de fidèles au président sortant, Laurent Gbagbo. L’assaut final contre les symboles du régime, la présidence et la résidence de Gbagbo, n’a toujours pas eu lieu. De nombreux quartiers sont livrés aux pillages et aux règlements de comptes. Hier, les tirs ont (...)
... la suite
 Des affrontements ont fait au moins 800 morts à Duékoué, selon le CICR

Les pro-Ouattara mis en cause

Lemonde.fr avec AFP et Reuters | 02.04.11 | Au moins 800 personnes ont été tuées mardi 29 mars à Duékoué, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, a indiqué vendredi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans un communiqué. D’après les informations recueillies sur place et citées par une porte-parole de l’organisation à Genève, "tout semble indiquer qu’il s’agit de violences intercommunautaires". Des délégués du CICR se sont rendus à Duékoué le 31 mars et le 1er avril. Ils ont "eux-mêmes vu un très grand (...)
... la suite
 Où est passé Laurent Gbagbo ?
Libération - Posts Afrique - par Thomas Hofnung - 1 avril 2011 Les informations les plus contradictoires circulent sur le sort de Laurent Gbagbo. A Paris, un haut responsable nous affirme que la résidence du président sortant, dans le quartier de Cocody, a été investie par les forces pro-Ouattara au cours des dernières heures. Sur place, pas de trace de Gbagbo. "Il s’est évanoui dans la nature, dit cette source. A-t-il pris un hélico pour se réfugier à l’étranger ? C’est peu probable. Il est plus (...)
... la suite
 Côte-d’Ivoire : à Abidjan, la dernière bataille de Gbagbo
Libération - 01/04/2011 - Les forces d’Alassane Ouattara, le président de Côte-d’Ivoire reconnu par la communauté internationale, livraient bataille à Abidjan dans la nuit de jeudi à vendredi pour s’emparer des derniers bastions de son rival Laurent Gbagbo, au bord de la défaite après quatre mois d’une sanglante crise post-électorale. Au quatrième jour d’une offensive éclair, les forces pro-Ouattara, entrées dans la nuit dans la capitale économique, cherchaient à s’emparer du palais présidentiel et de la (...)
... la suite
 Les pro-Ouattara à Abidjan, Gbagbo sommé de partir
Lemonde.fr avec AFP | 31.03.11 | Les forces d’Alassane Ouattara, le président de Côte d’Ivoire reconnu par la communauté internationale, livraient bataille à Abidjan dans la nuit de jeudi à vendredi pour s’emparer des derniers bastions de son rival, Laurent Gbagbo, au bord de la défaite après quatre mois d’une sanglante crise post-électorale. Au quatrième jour d’une offensive éclair, les forces pro-Ouattara, entrées dans la nuit dans la capitale économique, cherchaient à s’emparer du palais présidentiel (...)
... la suite
 Côte-d’Ivoire : les partisans de Ouattara contrôlent la capitale Yamoussoukro

La France veut une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU dès ce mercredi ou jeudi.

Libération - 30/03/2011 Les forces du président ivoirien reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara sont entrées ce mercredi dans la capitale politique Yamoussoukro, et la contrôlent, au troisième jour de leur offensive, affirment à l’AFP plusieurs habitants. Guillaume Soro, le premier ministre d’Alassane Ouattara, a annoncé lui ce mercredi soir que des "éléments précurseurs" de leurs forces étaient aux portes de Yamoussoukro, la capitale politique du pays, dans un entretien à France (...)
... la suite
 Au PK18 d’Abobo, fief des résistants

A Abidjan, en Côte-d’Ivoire, les pro-Ouattara organisent la vie quotidienne dans les zones reconquises.

Libération - 24/03/2011 - Reportage Par Hélène Despic-Popovic Envoyée spéciale à Abidjan Le jeune homme tient un mégaphone et s’adresse à la file silencieuse de femmes et d’enfants qui, fuyant les combats, montent vers Anyama, une petite ville située au nord d’Abidjan : « Si vous ne connaissez personne à Anyama, prenez à droite, on vous hébergera. » Ils sont 300 depuis dimanche à avoir suivi son conseil et à avoir trouvé refuge dans une école fondée par la Banque africaine de développement (BAD). Fermé (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Gbagbo se livre à une démonstration de force dans un Abidjan en guerre
Lemonde.fr avec AFP, Reuters | 27.03.11 | Alors que la situation est en passe d’échapper au contrôle d’un camp comme de l’autre, le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, a rassemblé plusieurs milliers de ses partisans près du palais présidentiel à Abidjan, samedi 26 mars. Sous la houlette de Charles Blé Goudé, chef des "patriotes" pro-Gbagbo, les manifestants ont chanté à la gloire de leur chef sur la place de la République, où M. Gbagbo s’est barricadé. "Avant d’attaquer Laurent Gbagbo, vous (...)
... la suite
 En Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo évoque un "dialogue" et appelle les "rebelles" à désarmer
Lemonde.fr avec AFP | 18.03.11 | Le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, a évoqué, vendredi 18 mars, un "schéma de dialogue inter-ivoirien", "seul gage de sortie pacifique de la crise" post-électorale, et a appelé les "rebelles" à "déposer les armes", en pleine flambée de violences dans le pays. Le chef de l’Etat contesté "prend acte des cadres de discussion proposés par l’Union africaine et attend le haut représentant mandaté par l’institution", indique le compte-rendu du conseil des ministres (...)
... la suite
 Les forces de Gbagbo attaquent et font 25 à 30 tués à Abidjan

Cette attaque à l’arme lourde s’est produite dans le quartier d’Abobo. La violence augmente d’un cran chaque jour.

Libération - 17/03/2011 - Par Thomas Hofnung Totalement occultée par les événements tragiques qui se déroulent au Japon et en Libye, la Côte d’Ivoire connaît, elle aussi, des jours dramatiques. Selon un nouveau bilan fourni jeudi soir par les Nations unies à Abidjan, entre 25 et 30 personnes ont trouvé la mort, jeudi, dans le quartier d’Abobo suite à une attaque à l’arme lourde des forces de Laurent Gbagbo. Un précédent bilan faisait état de 12 morts. C’est donc bien un carnage qui a été commis à la (...)
... la suite
 Massacres et panique à Abidjan - la Côte d’Ivoire « franchit l’infranchissable »
Abidjan, 9 mars 2011 (IRIN) - A l’heure où la situation de plus en plus alarmante des droits humains en Côte d’Ivoire est dénoncée à l’unisson par Human Rights Watch et par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, de nombreux Ivoiriens interrogés par IRIN à Abidjan se sont dits horrifiés par les actes de violence barbare perpétrés récemment dans le pays. « On voit toutes formes de tueries », a déclaré un défenseur ivoirien des droits humains, sous couvert de l’anonymat. « C’est (...)
... la suite
 Abidjan bascule dans la guerre civile

Les forces fidèles à Gbagbo ont tiré sur une foule de femmes, hier, faisant sept morts

Libération - 04/03/2011 - Par Thomas Hofnung Le conflit en Côte- d’Ivoire est entré dans une nouvelle phase : celle d’une lutte à mort entre le camp du président sortant, Laurent Gbagbo, et celui du président reconnu par la quasi-totalité de la communauté internationale, Alassane Ouattara. Hier, un palier a été franchi à Abidjan quand des membres des forces de sécurité de Gbagbo ont ouvert le feu à la mitrailleuse lourde sur un rassemblement de femmes dans le quartier d’Abobo. Un bilan provisoire faisait (...)
... la suite
 En Côte d’Ivoire, le viol comme arme de guerre civile
Par Elise Anne | Rue89 | 03/03/2011 | 12H43 Alors que les hommes se disputent violemment le pouvoir, les femmes pâtissent discrètement du conflit. En Côte d’Ivoire, pays déchiré entre pro-Ouattara et pro-Gbagbo, le viol est utilisé comme arme de guerre. Gaëtan Mootoo et Salvatore Saguès, deux chercheurs d’Amnesty International en charge de l’Afrique de l’Ouest, ont enquêté sur le sujet. Dans un camp comme dans l’autre, on profite de l’escalade de violence pour détruire les populations, moralement comme (...)
... la suite
 Scènes de guerre en Côte-d’Ivoire
Libération - 24/02/2011 Des combats ont éclaté jeudi dans l’ouest de la Côte d’Ivoire entre l’armée fidèle au président sortant Laurent Gbagbo et l’ex-rébellion alliée à son rival Alassane Ouattara, alors qu’à Abidjan des habitants fuyaient par centaines un quartier après de violents affrontements. Après bientôt trois mois de crise née de la présidentielle du 28 novembre, la situation se détériorait à la fois dans la stratégique capitale économique et dans le « Grand Ouest », proche du Liberia, région la plus (...)
... la suite
 Le point sur la Côte d’Ivoire : économie et situation humanitaire

Et aussi les positions de l’UE, des Etats-Unis, de la France, des Nations-Unies

Côte d’Ivoire : De mal en pis Abidjan, 16 février 2011 (IRIN) - Pendant que l’attention du monde entier était tournée vers la mobilisation des foules et les changements de pouvoir historiques à Tunis et au Caire, la crise en Côte d’Ivoire a été reléguée à l’arrière-plan mais l’incertitude demeure. Il n’y a pas eu de rencontre face à face entre Laurent Gbagbo et son rival politique de longue date Alassane Ouattara, et les deux hommes, soutenus par leur camp respectif, continuent de revendiquer la présidence. (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : les violences sexuelles et les autres atteintes aux droits humains doivent cesser
Amnesty International - 22 février 2011 - Des atteintes aux droits humains, notamment des violences sexuelles et des homicides illégaux, sont commises à la fois par les forces fidèles au président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et à son rival Alassane Ouattara, reconnu comme le vainqueur de l’élection par la communauté internationale, révèle une enquête d’Amnesty International. Au terme de leur mission de quatre semaines en Côte d’Ivoire, les chercheurs d’Amnesty International ont rassemblé, dans une (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Le choléra fait huit victimes à Abidjan
Abidjan, 2 février 2011 (IRIN) - Selon les experts sanitaires et les habitants, le manque d’hygiène, aggravé par les tas d’ordures qui continuent à s’empiler, est en grande partie responsable de l’épidémie de choléra de saison sèche à Abidjan, la plus grande ville de Côte d’Ivoire ; une épidémie qui a tué huit des 61 personnes infectées. Cette maladie diarrhéique s’attrape par le biais d’eau ou d’aliments contaminés, généralement durant la saison des pluies, quand les inondations peuvent contaminer les (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Les forces de sécurité et les milices mènent une campagne de violence organisée
Dakar - HRW, 26 Janvier 2011 - Les forces de sécurité sous le contrôle de Laurent Gbagbo, ainsi que les milices qui le soutiennent, ont commis depuis fin novembre 2010 des exécutions extrajudiciaires, des actes de torture et des viols et ont procédé à des disparitions forcées, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Une enquête approfondie sur les exactions perpétrées dans la capitale commerciale de la Côte d’Ivoire, Abidjan, a révélé une campagne souvent organisée de violences visant les membres des (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Statu quo et risque de chaos

Cette semaine : Echec de la dernière médiation africaine, démission du gouverneur de la BCEAO

Libération - 20/01/2011 - Par Sabine Cessou, Envoyée spéciale à Abidjan La dernière médiation tentée lundi et mardi par Raila Odinga, le Premier ministre kényan, s’est soldée par un échec : Laurent Gbagbo ne veut pas quitter le pouvoir, tandis qu’Alassane Ouattara refuse de le partager. Désormais, ce sont deux présidents isolés qui se font face dans une guerre des nerfs et un climat de tension grandissante. Depuis lundi, les coups de feu ne se font plus seulement entendre la nuit, dans les quartiers (...)
... la suite
 Côte-d’Ivoire, la peur de l’étincelle
Libération - 14/01/2011 - Par Sabine Cessou - Envoyée spéciale à Abidjan Depuis trois jours, Abobo, au nord d’Abidjan, est transformé en vaste champ de bataille entre les camps Ouattara et Gbagbo. Des affrontements perçus comme les « prémices d’une guerre civile ». Sur la grande place d’Abobo gare, hier matin, la population vaquait à ses occupations sans prêter attention à l’épave calcinée d’un camion de la police. Quelques dizaines d’hommes de la garde républicaine et des militaires étaient postés (...)
... la suite
 L’ONU recolonise l’Afrique, par Tierno Monénembo

Important article du grand écrivain, prise de parole essentielle

LeMonde | 03.01.11 | par Tierno Monénembo [1] Pauvre Afrique, hier, on lui imposait ses dictateurs, aujourd’hui, on lui choisit ses "démocrates". Les rappeurs, ces Prévert des nouveaux temps, viennent d’inventer un néologisme qui fait fureur d’un bout à l’autre du continent : la démocrature. Entendez, ce système hybride (le visage de la démocratie, le corps diabolique de la dictature) qui a le don de déchaîner les passions et d’ajouter à la confusion. Qui a gagné les élections en Côte d’Ivoire, qui les (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Gbagbo s’isole et perd son lobbyiste américain
Par Pierre Haski | Rue89 | 01/01/2011 Au moment où il reçoit le soutien, vocal à défaut d’être efficace, de Roland Dumas et Jacques Vergès, Laurent Gbagbo vient de perdre son lobbyiste américain, pourtant grassement rétribué. Lanny Davis, lobbyiste officiel payé 100 000 dollars (environ 75 000 euros) par mois, a démissionné mercredi parce que Gbagbo a refusé de prendre Barack Obama au téléphone. Le système américain permet l’activité légale de lobby auprès des institutions, et Lanny Davis, un ancien de (...)
... la suite
 Les émissaires africains ont tenté de convaincre Gbagbo de céder le pouvoir

Négociation "apparemment sans résultat immédiat"

Libération - 28/12/2010 à 15h20 (mise à jour le 29/12/2010 à 08h17) L’Afrique de l’Ouest a tenté mardi, apparemment sans résultat immédiat, de convaincre Laurent Gbagbo de céder la présidence ivoirienne à son rival Alassane Ouattara, sous peine d’une possible intervention militaire. « Tout s’est bien passé », s’est borné à dire devant la presse le président béninois Boni Yayi à l’issue d’une rencontre de deux heures et demie au palais présidentiel d’Abidjan avec Laurent Gbagbo, qui se montrait souriant et (...)
... la suite
 Plus de 14 000 Ivoiriens ont fui au Libéria, selon le HCR
LeMonde.fr avec Reuters et AFP | 26.12.10 | 08h30 Près de 14 000 Ivoiriens ont fui au Libéria pour échapper aux violences nées du second tour de l’élection présidentielle, selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), qui qui fait état de "plusieurs morts", de personnes atteintes de paludisme ou de diarrhées parmi les nouveaux arrivants. "Du fait du nombre croissant [de réfugiés], les besoins humanitaires sont plus élevés pour les femmes et les enfants réfugiés ainsi que pour (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : ces « conseillers blancs » qui soutiennent Gbagbo
Par Pierre Haski | Rue89 | 23/12/2010 | 19H28 Désavoué par la communauté internationale, le président sortant ivoirien trouve de curieux appuis en France. A droite, très à droite. A l’opposé du large consensus qui accable Laurent Gbagbo et sa tentative de se maintenir au pouvoir en Côte d’Ivoire, on peut entendre quelques voix « blanches » qui le défendent, et contestent les tentatives de le déloger par la force. Et c’est à droite, très à droite, qu’on les trouve désormais, une fois surmontée la (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Les forces pro-Gbagbo enlèvent des opposants

Les disparitions et les meurtres pourraient relever de la compétence de la Cour pénale internationale

Human Rights Watch - Dakar - 23 Décembre 2010 - Les forces de sécurité liées à Laurent Gbagbo se livrent à des enlèvements et à des « disparitions » de partisans de son rival, a indiqué Human Rights Watch aujourd’hui, citant des déclarations de nombreux témoins. Alassane Ouattara, le rival de Gbagbo, est largement considéré comme le vainqueur de l’élection présidentielle qui a eu lieu le mois dernier en Côte d’Ivoire. Les dirigeants ivoiriens qui ordonnent et encouragent pareilles violations graves des (...)
... la suite
 Côte-d’Ivoire : l’ONU vote une résolution dénonçant les « atrocités » commises
Libération - 23/12/2010 à 11h42 (mise à jour à 19h02) Une Haute commissaire de l’ONU, « alarmée par les violences occasionnées » par la présidentielle, fait état de 173 personnes tuées entre les 16 et 21 décembre. Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adopté par consensus, ce jeudi en début de soirée, à l’issue d’une session spéciale sur la Côte d’Ivoire, une résolution dénonçant les « atrocités » commises après la présidentielle de novembre. La résolution, proposée jeudi par le Nigeria au nom du Groupe (...)
... la suite
 L’argent, talon d’Achille de Gbagbo

Le tarissement des ressources financières du régime Gbagbo pourrait signer sa fin

Afrik.com - Dimanche 19 décembre 2010 - Falila Gbadamassi La zone franc CFA, dont il a été un fervent défenseur, est devenue une épine dans le pied de Laurent Gbagbo dans sa conquête de la présidence ivoirienne. Il ne souhaite pas la céder à Alassane Ouattara, président élu selon la Commission électorale indépendante et reconnu par la communauté internationale. Sa signature ne serait plus valable selon Paris qui assure, entre autres, la parité fixe du franc CFA avec l’euro. Privé de l’aide des bailleurs (...)
... la suite
 Côte-d’Ivoire : le Conseil de sécurité de l’ONU envisage d’envoyer plus de troupes

L’ONU dénonce « des enlèvements nocturnes » tandis que l’UE a interdit de visa Gbagbo. Le camp du président auto-proclamé rejette ces accusations.

Libération - 20/12/2010 à 08h02 (mise à jour à 19h15) Le Conseil de sécurité de l’ONU « envisage » d’envoyer davantage de troupes en Côte d’Ivoire, où son personnel est sous pression, selon une résolution adoptée lundi. Le Conseil de sécurité de l’ONU a réaffirmé « qu’il est prêt à imposer des mesures, y compris des sanctions ciblées, contre des personnes qui, entre autres choses, menacent le processus de paix et la réconciliation nationale, y compris en sabotant le résultat du processus électoral ». L’Union (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : quelques questions…
Le carnet de Colette Braeckman - 17 Décembre 2010 : 1. Le scrutin s’est il déroulé dans de bonnes conditions ? Malgré le satisfecit de l’ONU, la présence de nombreux observateurs étrangers et le bon déroulement du premier tour des élections présidentielles, les conditions, au départ, n’étaient pas optimales : dans le Nord, les ex-rebelles des Forces nouvelles n’avaient pas désarmé, le pays n’était pas réunifié et Laurent Gbagbo, après avoir tardé à organiser le scrutin, n’imaginait pas l’hypothèse d’une (...)
... la suite
 La pression internationale contre Laurent Gbago s’accentue
LeMonde.fr avec AFP et Reuters | 17.12.10 | 13h06 • Mis à jour le 17.12.10 | 20h51 "Le temps presse" : le message du porte-parole du département d’Etat américain, qui a estimé vendredi 17 décembre, qu’il était temps que Laurent Gbagbo renonce au pouvoir en Côte d’Ivoire, est venu accentuer une pression internationale de plus en plus forte. L’ONU, la Cédéao, l’Union européenne et la France, notamment, ont sommé le président ivoirien sortant de céder très rapidement le pouvoir à son rival Alassane (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : affrontements sanglants à Abidjan
LeMonde.fr avec AFP et Reuters | 16.12.10 | 06h43 • Mis à jour le 17.12.10 | 07h29 Malgré l’échec de sa marche de jeudi, le camp d’Alassane Ouattara entend repartir vendredi 17 décembre à l’assaut de la télévision d’Etat ivoirienne et du siège du gouvernement à Abidjan pour mettre à bas le régime de Laurent Gbagbo, au risque d’un nouveau bain de sang. Des dizaines de personnes ont été tuées et blessées dans des affrontements en Côte d’Ivoire, jeudi 16 décembre, entre partisans des deux concurrents pour la (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : les forces de sécurité ont tué au moins dix manifestants non armés

Les tensions n’ont cessé de croître dans le pays depuis le scrutin du 28 novembre.

Amnesty International - 16 décembre 2010 Des témoins oculaires ont indiqué à Amnesty International qu’au moins dix manifestants non armés avaient été tués jeudi 16 décembre à Abidjan au cours de manifestations massives destinées à protester contre l’impasse politique découlant de l’élection présidentielle. Les manifestants ont participé à ces manifestations massives à l’appel d’Alassane Ouattara, le président internationalement reconnu à la suite d’une élection contestée. Ces personnes ont entamé leur marche (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : lles forces de l’ordre dispersent des manifestants à Abidjan, des blessés...

... et trois morts

La Croix - AFP - Abidjan - 16/12/2010 10:49 Les forces de l’ordre fidèles à Laurent Gbagbo ont dispersé jeudi matin des manifestants qui voulaient marcher sur le siège de la télévision nationale à Abidjan, à l’appel du camp de son rival Alassane Ouattara, faisant au moins trois blessés. Entre 300 et 400 jeunes qui tentaient de quitter le quartier d’Abobo (nord) un fief de M. Ouattara, ont été dispersés à l’aide de gaz lacrymogènes par une quinzaine de membres des Forces de défense et de sécurité (FDS) (...)
... la suite
 Côte d’ivoire : Bras de fer et voie périlleuse
Premier round en Côte d’Ivoire, avantage Ouattara Libération - 14/12/2010 - Par Thomas Hofnung Le statu quo ne pouvait pas durer éternellement en Côte d’Ivoire. Alassane Ouattara, le président reconnu et soutenu par la communauté internationale, mais coincé dans son réduit de l’hôtel du Golf, sait pertinemment que le temps joue contre lui. Son camp semble avoir décidé de passer à l’action en sollicitant le Premier ministre Guillaume Soro, déterminé à monter en première ligne. Ce dernier a annoncé qu’il (...)
... la suite
  Côte d’Ivoire - WikiLeaks : Quand Gbagbo pistonnait Villepin
Afrique en ligne-Infos Plus Gabon - 13/12/2010 - Le président ivoirien contesté Laurent Gabgbo aurait aidé Dominique de Villepin à devenir Premier ministre. C’est le chef d’Etat ivoirien qui l’aurait affirmé à un ambassadeur américain, selon un télégramme diplomatique révélé par WikiLeaks et publié par Le Monde. Dominique de Villepin et Laurent Gbagbo, mains dans la mains, à Abidjan en 2003. (Reuters) Laurent Gbagbo, l’un des deux présidents proclamés en Côte d’Ivoire, compte parmi les amis de certains (...)
... la suite
 Wikileaks et les notes américaines sur l’Afrique
Posts Afrique - 10/12/2010 - Par Sabine Cessou Ces derniers jours, les câbles américains dévoilés par Wikileaks ont apporté une cascade de révélations et de commentaires croustillants sur l’Afrique. L’intérêt de Washington pour la politique de « rupture » annoncée par Nicolas Sarkozy est manifeste, avec une volonté de la France « de partager le fardeau africain » qui peut servir à contrer l’influence de la Chine. A Paris, le rôle prépondérant joué par l’avocat Robert Bourgi, conseiller occulte de l’Elysée, (...)
... la suite
 Gbagbo - Ouattara : l’argent est le nerf de la guerre

Le levier économique, une alternative à l’affrontement armé en Côte d’Ivoire ?

Afrik.com - mercredi 8 décembre 2010 - Vincent Duhem - Alors que l’imbroglio se poursuit au sommet l’Etat ivoirien, une bataille économique fait rage. Soutenu par les institutions financières mondiales, Alassane Ouattara cherche maintenant à contrôler les finances publiques, pour mieux resserrer l’étau autour de Laurent Gbagbo. En Côte d’Ivoire, l’économie pourrait être l’arbitre du bras de fer qui oppose Alassane Ouattara à Laurent Gbagbo. Et permettre ainsi d’éviter le bain de sang tant redouté. Après (...)
... la suite