Histoire - OSI Bouaké
Accueil du site > Mots-clés > Généraux A-L > Histoire

Histoire


    SIDA : angles d’attaque

    « 120 battements par minute », un film de Robin Campillo, dont Philippe Mangeot a contribué à l’écriture, a été présenté le 20 mai 2017 en sélection officielle du festival de Cannes. Co-fondateur de la revue Vacarme, militant puis président d’Act Up-Paris, Philippe Mangeot détaille dans cet article la référence différenciée à Foucault par trois associations de lutte contre le sida dans les années 1990.

    Vacarme - 2 Octobre 2004 - par Philippe Mangeot - La richesse d’une pensée se mesure souvent à l’aune des usages distincts voire contradictoires qu’on peut en faire. Une telle profusion d’usages fut en tout cas le propre de la pensée foucaldienne. Et la lutte contre le sida en France dans les années 1980-1990 en est un exemple frappant. Ses trois plus grandes associations — AIDES, ARCAT-SIDA et Act Up-Paris — ont pu ainsi s’y nourrir différemment, consciemment ou non mais à chaque fois à bon droit, (...)
    ... la suite

    La pandémie de Sida révèle son origine

    Une seule contamination en 1920, pour plus de 75 millions de personnes infectées ensuite

    Sciences2 - Blog Libération - 3 octobre 2014 - Par Sylvestre Huet - C’est donc à Kinshasa, et résultant d’une seule contamination entre un chimpanzé et un homme, en 1920, que l’épidémie de Sida a commencé. Une seule contamination, pour plus de 75 millions de personnes infectées ensuite. C’est l’effet papillon. Ou la "tempête parfaite", la "perfect storm" des anglophones. Cette affirmation est contenue dans un article paru ce matin dans la revue scientifique Science. Signé d’une équipe internationale (...)
    ... la suite

    Enfants d’outre Tombes

    Les enfants des Vermiraux ou la douloureuse mémoire de l’assistance publique

    Didier Arnaud - 2 juillet 2011 - En 1911, à Quarré-les-Tombes dans le Morvan, des orphelins de l’Assistance publique maltraités et exploités, se rebellent contre leur institution. Un procès à sensation condamnera leurs tortionnaires. Mais l’histoire a vite été oubliée, jusqu’à son exhumation récente par la fille d’une des victimes. Le jour où sa mère est morte, Marie-Laure Las Vergnas, 57 ans, adepte des courses de fond, s’est mise à explorer les archives du Morvan pour retrouver son histoire restée (...)
    ... la suite

    La « vie politique » de Daniel Defert

    Billet du sociologue Gabriel Girard pour accompagner la lecture du livre

    Gabriel Girard - 7 avril 2014 - À l’occasion des 30 ans de AIDES, son fondateur, Daniel Defert, publie au Seuil un recueil passionnant avec l’historien Philippe Artières, le journaliste Éric Favereau et l’éditrice Joséphine Gross. Dans le climat de morosité qui règne actuellement sur le monde associatif en France, Une vie politique a le grand mérite de mettre en perspective quelques uns des enjeux de la lutte contre le VIH/sida. Il ne s’agira pas d’en faire ici un compte-rendu critique et complet (ça (...)
    ... la suite

    Pascal Simbikangwa condamné à 25 ans de détention

    Verdict du Jury de la Cour d’Assises de Paris à l’issue du premier procès d’un génocidaire rwandais en France

    Le blog de Colette Braeckman - 14 mars 2014 - Une étape importante pour la justice française Alors que le ministère public avait requis la détention à perpétuité pour Pascal Simbikangwa, les jurés parisiens ont tranché : le capitaine de gendarmerie, qui avait été arrêté à Mayotte pour faux papiers et transféré en France a été condamné à 25 ans de prison. C’est moins que ce à quoi s’attendaient ceux qui portèrent plainte contre lui, mais malgré tout le seul fait que ce procès, le premier du genre sur le (...)
    ... la suite

    Histoire : quand la France et ses grandes entreprises investissaient dans l’apartheid

    Basta, Ivan du Roy - 10 décembre 2013 - Une classe politique unanime, des médias focalisés sur la commémoration « planétaire » : les funérailles de Nelson Mandela suscitent l’union sacrée autour du combat que le militant de l’ANC a incarné. Pourtant, quand Nelson Mandela est jeté en prison à perpétuité, il n’en était rien. La France et ses grandes entreprises sont l’un des plus fidèles soutiens au régime raciste de Pretoria, lui vendant armements, centrales nucléaires et technologies industrielles, tout en (...)
    ... la suite

    Mandela : le militant anti-VIH

    BBC - 6 décembre 2013 - Le héros de la lutte contre l’apartheid s’est aussi battu contre l’épidémie du VIH-sida. Muet au début de la pandémie du VIH-sida, Nelson Mandela est finalement devenu l’un des avocats les plus dédiés à la lutte contre la maladie, et l’un des plus efficaces. Quand Mandela est libéré de prison en février 1990, l’Afrique du Sud est loin d’atteindre les taux de prévalence extrêmement élevés qui frapperont la nation arc-en-ciel quelques années plus tard. Après son élection à la (...)
    ... la suite

    Comment la santé est devenue un enjeu géopolitique

    Ou la sollicitude intéressée des grandes puissances...

    Le Monde diplomatique - juillet 2013 - par Dominique Kerouedan - Ni l’altruisme ni la philanthropie n’expliquent la préoccupation des grandes puissances pour la santé mondiale. Mais plutôt des intérêts tantôt sécuritaires, tantôt économiques ou géopolitiques. Néanmoins, l’Europe pourrait mieux utiliser les fonds octroyés aux institutions internationales. La priorité revient à l’Afrique francophone, où se concentrent les défis des décennies à venir. En 2000, cent quatre-vingt-treize Etats membres de (...)
    ... la suite

    Centrafrique : Effondrement d’un pays

    Plus d’Etat, une situation humanitaire alarmante... Cette ex-colonie française, désormais dirigée par des rebelles, est en train de s’effondrer

    Rue 89 - 7 aout 2013 - Sabine Cessou La Centrafrique, Etat en faillite et angle mort des médias occidentaux, n’intéresse personne. Plus d’Etat, un climat de violences... elle fait penser au suicide national qui s’est déjà produit en Somalie ou au Liberia dans les années 90. 1) A Bangui, « on tue, on viole, on vole » Il n’y a plus que Bangui, la capitale, qui reste plus ou moins gouvernée. Et encore… Il a fallu un sursaut du nouveau Président, l’ex-chef rebelle Michel Djotodia, en juin, pour qu’un (...)
    ... la suite

    Cham, mémoire de l’esclavage

    Afrique in Visu , mardi 18 juin 2013, Sarah Preston, Interview de Nicola Lo Calzo Les photographies sont belles et ses sujets gracieux. La série s’appelle CHAM. Elle est de Nicola Lo Calzo. De belles images au service d’une bien grande histoire : celle de la mémoire de l’esclavage en Afrique de l’ouest, aux Antilles, mais aussi aux Etats-Unis et en Europe. Le projet est, selon les mots de Nicola, un projet sans fin, un projet d’une vie. La question de l’esclavage, longtemps et honteusement (...)
    ... la suite

    Homosexuels et subversifs

    Le Monde Diplomatique, Benoit Breville, Aout 2011 - Il y a quarante ans naissait en France un Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) qui associait bouleversement des mœurs et transformation sociale. Si les liens avec les partis politiques traditionnels peinèrent à se nouer, cette création libéra la parole, témoignant de l’irruption des luttes minoritaires au sein de l’extrême gauche. Dans la nuit du 27 juin 1969, des policiers font irruption au Stonewall Inn, un bar gay de New York (...)
    ... la suite

    Mémoires du sida, trente ans à travers les récits des PVVIH

    Crips - 26 Octobre 2012 - Reflet du ressenti et du vécu de centaines de personnes, les archives de la recherche en sciences sociales et les entretiens réalisés dans ce cadre depuis les débuts de l’épidémie de VIH/sida représentent une source unique d’informations à dimension humaine. Philippe Artières, historien, et Janine Pierret, sociologue, ont puisé dans cette richesse pour restituer la parole des PvVIH (Personne vivant avec le VIH). Leur ouvrage apporte un témoignage à la fois anonyme et (...)
    ... la suite

    Vols de bébés : la justice argentine inflige 50 ans de prison à Jorge Videla

    Le Monde.fr - 06.07.2012 - La justice argentine a condamné jeudi à de lourdes peines de prison d’anciens responsables de la dictature (1976-1983), dont les deux anciens dictateurs Jorge Videla et Reynaldo Bignone, coupables d’avoir mis en place "un plan systématique" de vols de bébés d’opposants. Le tribunal a décidé de "condamner l’ex-général Jorge Videla (86 ans) à cinquante ans de réclusion (...) et l’ex-général Reynaldo Bignone (84 ans) à quinze ans", a lu la présidente du tribunal, Maria Roqueta, (...)
    ... la suite

    En Espagne, les « enfants volés » veulent sortir du trou noir

    Les blogs du diplo - 29 juin 2012, par Jean Ortiz et Marielle Nicolas Du début de la guerre civile espagnole aux années 1990 (après le retour à la démocratie), des milliers d’enfants de familles républicaines ont été soustraits à leurs parents dans les hôpitaux et maternités espagnols. La motivation était idéologique : il fallait les soustraire à la « perversion des rouges », les « rééduquer » dans l’esprit de la dictature. Au total, plusieurs dizaines de milliers d’enfants auraient ainsi été « volés ». Le (...)
    ... la suite

    Ivan Jablonka, fils d’orphelin

    L’historien vient de recevoir le Prix du Sénat pour son ouvrage "Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus"

    Ivan Jablonka reçoit le Prix du Sénat L’Histoire - 08/06/2012 - A 38 ans, cet historien de l’enfance reçoit le Prix du Sénat pour son livre Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus (Seuil). L’Histoire publie son discours et son portrait. Le jury du Prix du Sénat du livre d’histoire, présidé par Jean-Noël Jeanneney, professeur émérite des universités, ancien ministre, a décerné le 10e prix du Sénat du Livre d’Histoire à Ivan Jablonka pour Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus aux éditions (...)
    ... la suite

    Quand l’histoire rend fou

    Sur le livre de Laure Murat, "L’homme qui se prenait pour Napoléon. Pour une histoire politique de la folie"

    La Vie des idées - 26-10-2011 - par Laurence Bertrand Dorléac Comment les tumultes de l’Histoire affectent-ils la vie psychique des individus ? Laure Murat explore les liens entre folie et politique au XIXe siècle, s’intéressant aussi bien aux patients des asiles, dont beaucoup se prenaient pour Napoléon, qu’aux élites médicales et politiques qui s’efforçaient de les exclure ou les stigmatiser. Laure Murat, L’homme qui se prenait pour Napoléon. Pour une histoire politique de la folie, Paris, (...)
    ... la suite

    Vers un monde sans VIH

    par Françoise Barré-Sinoussi

    Françoise Barré-Sinoussi - Le Monde Diplomatique - Janvier 2012 - Pour traiter les personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), les médicaments antirétroviraux sont désormais disponibles à l’échelle planétaire, grâce à la mobilisation de la communauté internationale. La recherche est cependant essentielle pour offrir aux patients non plus un traitement à vie, mais une rémission durable. Malgré les progrès de la recherche, depuis la première description du sida en juin 1981, (...)
    ... la suite

    Analyse : La Côte d’Ivoire un an après

    Abidjan - 5 décembre 2011 - IRIN - Un an après les élections présidentielles qui ont provoqué tant de violences dans toute la Côte d’Ivoire, l’ancien président Laurent Gbagbo a été inculpé de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (ICC), les tensions se sont calmées dans la plupart des régions, l’économie s’est améliorée, presque toutes les écoles ont rouvert et les hôpitaux fonctionnent à nouveau. Mais on est encore bien loin de la réconciliation. Beaucoup estiment que poursuivre M. Gbagbo (...)
    ... la suite

    VIH/SIDA : Historique du Fonds mondial

    Johannesburg, 5 décembre 2011 - PlusNews - Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme est aujourd’hui à la croisée des chemins et bien loin de ce qu’il était au moment de sa création. Son déficit s’élève en effet à 6 milliards de dollars et il a été contraint d’annuler son dernier appel à projets. Dans cette chronologie, IRIN/PlusNews revient sur l’historique d’un mécanisme de financement international qui a révolutionné la lutte contre le VIH et permis à 2,8 millions de (...)
    ... la suite

    Rwanda : l’aveu qui accable Kagame

    Un ex-bras droit du Président l’accuse d’avoir orchestré l’attentat déclencheur du génocide, en 1994.

    Libération - 20 octobre 2011 - Par Thomas Hofnung Ce n’est pas la première fois que Paul Kagame, l’actuel président du Rwanda, est accusé par d’anciens proches d’avoir orchestré l’attentat qui a déclenché le génocide dans son pays. Mais ce témoignage fait mal, car il émane de l’un de ses ex-bras droits, Théogène Rudasingwa, en exil aux Etats-Unis. Le 6 avril 1994, l’avion piloté par un équipage français et transportant le président hutu Juvénal Habyarimana était abattu à l’approche de l’aéroport de Kigali. (...)
    ... la suite

    Cameroun 1955-1962 : la guerre cachée de la France en Afrique

    Par David Servenay | Rue89 | 01/01/2011 Paris a livré une guerre totale aux indépendantistes camerounais, aujourd’hui dénoncée par le livre-enquête « Kamerun ! » C’était la guerre. Une guerre avec des dizaines de milliers de morts, à 5 000 km de la métropole, loin du regard d’une opinion fascinée par les « événements » d’Algérie. Et pourtant, cette vraie boucherie s’inscrit dans la lignée des pires conflits coloniaux, Algérie et Indochine. Aujourd’hui encore, peu de Français savent que leur armée fut engagée (...)
    ... la suite

    Rwanda : le reporter et l’espion disent « L’Agenda du génocide »

    Par David Servenay | Rue89 | 12/12/2010 | 17H59 Jean-François Dupaquier est un vétéran du génocide rwandais qu’il a d’abord scruté sous l’angle des médias de la haine. Dans un livre d’entretien fouillé, il révèle le témoignage de Richard Mugenzi, responsable des écoutes de l’armée rwandaise de 1990 à 1994. « L’Agenda du génocide » (éd. Khartala) permet de mieux comprendre la mécanique qui fit 800 000 morts en trois mois. Rue89 : Comment retrouvez-vous cet espion rwandais, Richard Mugenzi ? Jean-François (...)
    ... la suite

    Côte d’Ivoire : le PS renoue avec « l’infréquentable » Gbagbo

    Par Rue89 | 18/10/2010 | 10H10 Beau virage sur l’aile du Parti socialiste. Laurent Gbagbo avait été jugé « infréquentable » il y a six ans, au moment de la guerre civile, par le premier secrétaire du PS de l’époque, François Hollande. Jean-Christophe Cambadélis, responsable de la politique internationale du Parti, s’est rendu ce samedi 16 octobre à Abidjan pour renouer avec le Président en campagne pour sa réélection. Cambadélis n’a pas caché qu’il s’agissait de « tourner la page ». Lorsque Gbagbo, dont (...)
    ... la suite

    Sierra Leone : les people au secours de la justice internationale

    Mediapart - 10 Août 2010 - Par Thomas Cantaloube Il est facile d’ironiser sur l’aspect télé-réalité des témoignages de Naomi Campbell et de Mia Farrow devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à La Haye (Pays-Bas). On peut aussi regretter qu’il faille attendre que des people soient convoqués à la barre (et livrent des récits contradictoires), pour que le monde s’intéresse à un procès majeur, en cours depuis deux ans, celui de Charles Taylor, l’ancien président du Liberia accusé de crimes (...)
    ... la suite

    Qui sont les Rroms ?

    OSI Bouaké - 4 Aout 2010 - DG - A l’heure où les Rroms sont poussés sous les feux de l’actualité, par un gouvernement pressé de faire un écran de fumée aux différentes affaires judiciaires peu glorieuses auxquelles ses membres sont mêlés, que les préjugés les plus éculés sont brandis pour les stigmatiser, il nous semble intéressant de s’arrêter un instant pour faire plus ample connaissance avec l’histoire des Rroms et mettre un peu d’ordre dans les différents termes (Gitans, Manouches, Tsiganes...) qui sont (...)
    ... la suite

    Douch fait appel de sa condamnation

    Tandis que s’élèvent des cris de colère après le verdict du tortionnaire khmer rouge

    Les carnets de Phnom Penh - 27/07/2010 - A.V. Condamné hier à 35 ans de prison pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, Kaing Guek Eav, alias Douch,va faire appel de sa condamnation par la chambre de première instance des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), a annoncé mardi à l’AFP, son avocat, Kar Savuth. L’ex-directeur du centre de torture S-21 établi dans la capitale cambodgienne, Phnom Penh, entre 1975 et 1979, devrait donc avoir droit à un deuxième (...)
    ... la suite

    L’ex-Khmer rouge Douch condamné à 35 ans de prison

    Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 26.07.10 Le tribunal mixte chargé de juger les crimes du régime khmer rouge a condamné l’ancien chef du centre de torture S-21, Kaing Guek Eav, dit "Douch", à trente-cinq ans de prison. Les procureurs avaient requis une peine d’emprisonnement de quarante ans contre l’ancien instituteur, aujourd’hui âgé de 67 ans. La peine capitale n’existe pas au Cambodge. Douch a été reconnu coupable de meurtres, tortures et crimes contre l’humanité. Plus de quatorze mille personnes (...)
    ... la suite

    La justice pénale internationale : l’apport des sciences humaines

    La vie des idées - 07-06-2010 - par Liora Israël Le développement d’une justice pénale internationale depuis les années 1990 a suscité travaux et controverses. Contre ceux qui dénoncent sans nuance une « justice des vainqueurs », jusqu’à donner voix au négationnisme, un ouvrage récent pose en termes empiriques la question des effets et de la réception de ces tribunaux sur les populations concernées. Télécharger ici La justice pénale internationale : l’apport des sciences humaines (PDF - 210.7 ko) par (...)
    ... la suite

    Sauvés mais traumatisés à vie

    L’Humanité - 9 avril 2010 Par Marion Feldman, Maître de conférences en psychologie à l’Université Paris-Descartes, psychologue clinicienne dans le champ de la protection de l’enfance* Entre 1940 et1944, le régime de 
Vichy collabore activement avec l’Allemagne nazie, notamment pour la « solution finale », décidée en 1942. La déportation de tous les juifs de France devient alors effective. Juste avant la grande rafle du Vél’d’Hiv, le 4 juillet 1942, le sort des enfants est décidé  : ils seront également (...)
    ... la suite

    Le risque et la multitude

    Réflexion historique sur l’échec vaccinal de 2009

    La vie des idées / 16-03-2010 / par Jean-Baptiste Fressoz L’échec de la campagne de vaccination contre le virus H1N1 a parfois été mis sur le compte des « folles rumeurs » circulant sur Internet. Cette interprétation rate l’essentiel, selon Jean-Baptiste Fressoz, qui propose un parallèle historique stimulant entre l’inoculation de la variole au XVIIIe siècle et l’épisode de 2009. Son analyse fait ressortir les limites du risque comme technique de conviction et de gestion des corps. Le débat actuel sur (...)
    ... la suite

    Les expériences démocratiques en Afrique

    Entretien avec Mamadou Diouf par Nicolas Delalande

    La vie des idées - 25-05-2009 - par Nicolas Delalande Le bilan de deux décennies de transitions démocratiques en Afrique peut paraître décevant : guerres civiles, dictatures et coups d’État continuent de faire la une des quotidiens. Pourtant, les sociétés africaines, plurielles et ouvertes, s’approprient les formes démocratiques, avec un langage et des pratiques qui leur sont propres, comme l’explique Mamadou Diouf dans cet entretien. Historien sénégalais, Mamadou Diouf dirige l’Institute for African (...)
    ... la suite

    L’Afrique et le renouvellement des sciences humaines

    Entretien avec Mamadou Diouf par Ivan Jablonka

    La vie des idées - 09-01-2009 - Propos recueillis par Ivan Jablonka - Retranscription : Florence Brigand Études postcoloniales, subaltern studies, world history : chacun de ces courants est nourri par les études africaines. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, l’historien Mamadou Diouf explique comment l’étude du continent, de ses cultures, de ses pratiques, de son histoire, permet de faire dialoguer les disciplines et d’alimenter des « comparaisons réciproques », sans rester prisonnier des (...)
    ... la suite

    “Je voudrais demander à la chambre de me libérer" : consternation au procès Douch

    27 novembre 2009 - Les carnets de Phnom Penh - par Arnaud Dubus (à Phnom Penh) Les soumissions finales du procès de Douch, l’ex directeur du centre de torture khmer rouge S 21, se sont terminées dans la confusion, lorsque l’accusé, qui a reconnu sa responsabilité dans l’exécution de plus de 12.000 détenus, a demandé vendredi sa libération aux juges. Son avocat cambodgien Kar Savuth avait déjà demandé l’acquittement de son client mercredi, mais des doutes subsistaient sur la position de l’accusé lui même. (...)
    ... la suite

    La révolte des enfants placés

    Enfances volées, une exposition à Berne (Suisse) revient sur l’histoire des enfants placés et leur donne la parole

    21/10/2009 - L’Illustré - Par Patrick Baumann - http://www.illustre.ch/la_revolte_d... Ils sont des dizaines de milliers à avoir été placés durant leur jeune âge dans des conditions effroyables. Moins bien traités souvent que les animaux de la ferme dont ils s’occupaient. Aujourd’hui, ils attendent de la Suisse un mot d’excuse officiel. Une exposition itinérante retrace ces parcours inimaginables à l’heure de l’enfant roi. « Si l’on gâche l’enfance, le reste est fichu. » « Etre un enfant placé, c’était (...)
    ... la suite

    Génocide des Tutsi rwandais. L’attentat du 6 avril 1994 ? Une manipulation de A à Z

    Survie France, 2 septembre 2009, exclusivité Billets d’Afrique. Le juge « antiterroriste » Jean-Louis Bruguière avait été chargé d’identifier et de poursuivre les responsables de l’attentat du 6 avril 1994 à Kigali (Rwanda) qui avait coûté la vie au président rwandais Juvénal Habyarimana et donné le signal de l’extermination des Tutsi. Son ordonnance s’appuie lourdement sur les « pièces à conviction » de Richard Mugenzi, espion radio, supposé avoir intercepté, le 7 avril 1994, des messages où le Front (...)
    ... la suite

    Procès khmer rouge : quand la défense montre les dents

    Duch, ex-responsable de la prison S21 à Tuol Sleng, est sur le banc des accusés. Il s’agit du premier tribunal international qui offre une juridiction mixte, une défense forte et une partie civile constituée par des victimes. Mais de nombreuses lacunes demeurent.

    Ka-set - Carnet d’un tribunal - 24 août 09 - Phnom Penh, Carole Vann/Infosud Chaque matin, l’homme aux traits sino-khmer s’avance, flanqué de deux policiers, vers la salle d’audience. Joignant les deux mains, il se courbe pour saluer un parterre de paysans assis de l’autre côté d’une immense vitre blindée. Un sourire énigmatique fend son visage, laissant planer un indicible malaise. Nous sommes à Phnom Penh au sein des Chambres extraordinaires des Tribunaux Cambodgiens (CETC). Cette juridiction mixte (...)
    ... la suite

    Douch avait soif d’acceptation

    Traduction inédite d’un article cambodgien suite à la déposition des experts psychologues

    The Phnom Penh Post - Robbie Corey Boulet – 1er septembre 2009 – Traduit de l’anglais par Sandrine Dekens L’expert psychologue déclare que le désir de louange conduisait le chef du S21 L’homme qui a dirigé Tuol Sleng est un perfectionniste largement insensible, qui a souvent affiché une « absence de culpabilité » face à la mort des quelques 16 000 prisonniers du centre de torture, ont déclaré lundi deux témoins cités comme experts devant le tribunal des Khmers rouges. Cependant, Kaing Guek Eav alias (...)
    ... la suite

    Santé publique : quand alerter d’un danger ?

    La sociologie de la santé au Salon du livre 2009

    OSI Bouaké, Paris, le 16 mars 2009 A l’occasion de la sortie du livre d’Emmanuelle Fillion "A l’épreuve du sang contaminé", une table ronde était organisée ce dimanche au Bar des sciences du Salon du livre 2009, animée par Sophie Chauveau. Emmanuelle Fillion et Francis Chateauraynaud, tous deux sociologues de la santé, ont travaillé sur la manière dont les crises sanitaires provoquent des transformations politiques et institutionnelles, notamment en termes de veille pour pallier des carences (...)
    ... la suite

    A l’épreuve du sang contaminé. Pour une sociologie des affaires médicales

    Enfin un livre qui fait la part belle à l’expérience des malades et de l’ensemble des acteurs de ce scandale qui aura occupé la scène publique pendant presque 20 ans

    OSI Bouaké, Paris, le 7 mars 2009 - SD Le formidable travail de la sociologue Emmanuelle Fillion va enfin être accessible au grand public puisque ce mois-ci sort le livre issu de sa thèse. L’auteur de cette publication tant attendue - et néanmoins amie d’OSI Bouaké ! - est donc sociologue spécialiste de la santé, elle est chercheuse au CERMES, Centre de Recherche Médecine, Science, Santé et Société (INSERM, CNRS, EHESS). Et elle a obtenu un prix à l’EHESS en 2006 pour sa thèse dont est issu cet ouvrage (...)
    ... la suite

    Crise financière : Union sacrée pour sacrée arnaque

    3 novembre 2008 par Éric Toussaint Le sauvetage des banques et des assurances privées réalisé en septembre-octobre 2008 constitue un choix politique fort qui n’avait rien d’inéluctable et qui plombe l’avenir à plusieurs niveaux décisifs. Tout d’abord, le coût de l’opération est entièrement porté à charge des pouvoirs publics, ce qui entraînera une augmentation très importante de la dette publique |1|. La crise capitaliste actuelle, qui durera au moins plusieurs années, voire une dizaine d’années |2|, va (...)
    ... la suite

    31 ans après la mort de Biko, le défi de la mémoire sud-africaine

    Par Pierre Haski | Rue89 | 14/09/2008 | 12H53 la tombe de Steve Biko (P.Haski/Rue89). (De King William’s Town, Afrique du Sud) Un vent glacial balaye le modeste cimetière coincé entre la route et le township en bordure de King William’s Town, dans l’est de la province du Cap. Il y a trente et un ans, j’assistais ici à un moment de ferveur et de mobilisation exceptionnels qui a marqué la lutte anti-apartheid : les funérailles de Steve Biko, le “père” de la Conscience noire, le mouvement qui, dans (...)
    ... la suite

    Après vingt-cinq ans de recherche, le sida court toujours

    Article de vulgarisation scientifique qui fait le point des connaissances sur la sida

    Par Damien Jayat | Vulgarisateur scientifique | 11/12/2007 En juin 1981, le centre de contrôle des maladies d’Atlanta (Etats-Unis) annonçait le décès suspect de cinq jeunes hommes des suites d’une même maladie : une infection pulmonaire d’une forme assez rare en temps normal. Oui mais voilà, le Centre avait bien senti qu’on n’était plus en temps normal. En effet, après quelques recherches on comprit que les cinq décès étaient tous liés à une maladie inconnue jusqu’alors, en tous cas pas précisément (...)
    ... la suite

    Au Liberia, l’effroi en embuscade

    Un point sur la situation politique au Liberia

    Par Frédérique Drogoul | Médecin psychiatre | 18/03/2008 Frédérique Drogoul, médecin psychiatre, emménage sur Rue89. Elle initie son blog Turbulences par une série consacrée aux enfants soldats du Liberia dont elle a coordonné l’organisation de la prise en charge à partir de 2004. Dans ce premier article, elle expose la situation politique de ce pays ravagé par la guerre. Ses prochaines contributions détailleront son travail de terrain, à Gbanka, auprès des mineurs autrefois enrôlés par les milices. « (...)
    ... la suite

    Le "réservoir naturel" du virus du sida identifié chez des chimpanzés du

    Vingt-cinq ans après la découverte du virus du sida, une équipe internationale de chercheurs a identifié le chimpanzé Pan troglodytes troglodytes comme le "réservoir naturel" du VIH

    Le Monde | 26.05.06 | 16h53 Vingt-cinq ans après la découverte du virus du sida, une équipe internationale de chercheurs a identifié le chimpanzé Pan troglodytes troglodytes comme le "réservoir naturel" du VIH, selon une étude publiée jeudi 25 mai par le magazine scientifique Science http://www.sciencemag.org/cgi/gca?g... Partie prenante à ces travaux, l’Institut français de recherche pour le développement (IRD) précise dans un communiqué que plusieurs de ses chercheurs, associés à des confrères (...)
    ... la suite

    Est-ce que l’histoire se repète ?

    intervention de Gabriela Costa Chaves sur Emed

    Le Programme National de MST/SIDA brésilien, qui est un point de réference pour d’autres pays en developpement, affronte en ce moment un problème de pérénisation à cause de l’augmentation progressive des dépenses dues aux médicaments antiretroviraux (ARVs). 3 des 17 médicaments fournis par le Programme " efavirenz, lopinavir/ritonavir et tenofovir " sont responsables du 80% des dépenses du Ministère de Santé en ARVs. Et cela, parce que ces médicaments sont brevetés et les compagnies multinationales (...)
    ... la suite