Somalie - OSI Bouaké
Accueil du site > Mots-clés > Pays > Somalie

Somalie


    Somalie : Halte au recrutement d’enfants soldats

    Les parties belligérantes exposent les enfants à de graves dangers

    HRW - Londres - 21 février 2012 - Aucune des parties belligérantes en Somalie n’a mis les enfants somaliens à l’abri des combats ou veillé à ce qu’ils n’intègrent pas les rangs de leurs forces armées, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Le groupe d’insurgés islamiste Al-Chabaab soumet un nombre croissant d’enfants à un recrutement ou un mariage forcé ou à des viols, et s’en prend de plus en plus souvent aux enseignants et aux écoles, a précisé Human Rights Watch. « Aucun endroit (...)
    ... la suite

    L’immense solitude de l’acquitté du "Carré-d’As"

    Le Monde - Benoît Hopquin - 11.12.11 - Dans sa petite chambre d’hôtel, à Châtillon, Abdulahi Ahmed Guelleh a trop de temps pour réfléchir. Dans ces heures vides, il remâche sans cesse les événements qui l’ont précipité des côtes de Somalie, des immensités de l’océan et du désert, à ce cagibi de cinq mètres carrés dans les Hauts-de-Seine, bercé par le bruit continu du trafic. L’homme, âgé de 36 ans, en viendrait presque à regretter la prison de la Santé, où il était encore il y a dix jours. Au moins cette vie (...)
    ... la suite

    Le cercle infernal de la guerre et de la famine en Somalie

    La médiatisation massive d’une situation qui dure depuis des années n’est que l’augure d’une intervention extérieure justifiée par des bons sentiments... Et de bons intérêts !

    Le Monde | 06.08.11 | par Bernard Juan [1]. Plus de vingt ans d’horreurs, de faim, de massacres, d’épidémies, d’ignorance, d’arbitraire, de viols, de mort, d’argent sale ; bref, la guerre si elle dure ce n’est pas que les Somaliens s’y complaisent, mais que des forces antagonistes ont des intérêts convergents à ce qu’elle dure. La fabrication et la vente d’armes sont presque un business comme un autre dans un monde de libre-échange, où la liberté concerne en réalité les biens et rarement les personnes. (...)
    ... la suite

    Corne de l’Afrique : le casse-tête des humanitaires

    LeMonde.fr | 06.08.11 | Hugo Domenach La Corne de l’Afrique est frappée par une sécheresse qui touche plus de 12 millions de personnes. L’aide humanitaire, suspendue à la situation politique des pays et à la mobilisation internationale peine à atteindre les zones les plus sévèrement frappées. Une crise humanitaire de grande ampleur "La plus sévère crise humanitaire dans le monde aujourd’hui." C’est ainsi que l’ONU a qualifié, mercredi, le drame qui se déroule actuellement dans la Corne de l’Afrique. (...)
    ... la suite

    Corne de l’Afrique : Sécheresse et VIH - un cocktail explosif

    Nairobi, 31 juillet 2011 - PlusNews - Tandis que les organisations humanitaires s’efforcent de fournir des vivres à plus de 11,6 millions d’affamés dans la Corne de l’Afrique, les experts craignent les conséquences plus vastes que risque d’engendrer le manque de vivres, notamment sur la santé des personnes sous traitement VIH. Voici quelques-unes des répercussions possibles de la sécheresse sur les personnes atteintes du VIH et sur les efforts de prévention : Insécurité alimentaire – Pour (...)
    ... la suite

    Somalie : les enfants victimes de crimes de guerre

    Amnesty International - 20/07/2011 - Dans un nouveau rapport publié mercredi 20 juillet, Amnesty International dénonce l’ampleur des crimes de guerre qui touchent les enfants somaliens, notamment le recrutement systématique d’enfants soldats de moins de 15 ans par les groupes armés islamistes. Intitulé "In the line of fire : Somalia’s children under attack", ce document rend compte de l’ensemble des répercussions du conflit armé sur les enfants. En Somalie, les enfants sont recrutés comme enfants (...)
    ... la suite

    Quand la guerre devient un « jeu » d’enfants

    Infosud - 14 janvier 2011 - Somalie - Le recrutement d’enfants soldats connaît une hausse alarmante depuis deux ans. Toutes les parties sont impliquées, des rebelles du Shabaab au Gouvernement fédéral de transition. Sandra Titi-Fontaine/InfoSud - Ali Fara a douze ans, et un fusil mitrailleur qui lui arrive à l’épaule. Avec désinvolture, il mâchouille ses feuilles de qat et crâne devant la caméra du journaliste Philippe Buffon(*), en Somalie. Avant de durcir le regard et de confier : « Sans qat, je ne (...)
    ... la suite

    Somalie : une enquête de l’ONU confirme le détournement de l’aide alimentaire

    Un pays où 50% de l’aide alimentaire fournie par le PAM est détournée par un cartel d’hommes d’affaires

    Posts Afrique - 13/03/2010 - Par Christophe Ayad Le rapport d’experts des Nations unies sur l’aide alimentaire en Somalie doit être rendu public la semaine prochaine. Mais l’essentiel de ses conclusions ont fuité dans la presse. Et elles sont accablantes : près de la moitié de l’aide distribuée par le Programme alimentaire mondial (PAM) est détournée et une grande partie d’entre elle est contrôlée par un « cartel » de trois hommes d’affaires somaliens, qui se partagent 80% du marché de sa distribution. (...)
    ... la suite

    Somalie : « Que personne n’ait à subir ce que ma femme et moi avons traversé »

    Rare témoignage d’un activiste somalien vvih

    Nairobi, 24 décembre 2009 (PlusNews) - Dans une société musulmane conservatrice comme la Somalie, il est extrêmement rare pour une personne vivant avec le VIH d’en parler ouvertement. Mais Mahamud Warsame, 53 ans, originaire de Galkayo dans la région centrale de Mudug, est devenu activiste après la mort de sa femme, d’une maladie liée au VIH. « J’ai découvert mon statut [sérologique] en mai 2007 lorsque je suis allé voir un médecin qui m’a envoyé me faire dépister. Les résultats sont revenus et le (...)
    ... la suite

    Somalie : « Les gens refusent de me serrer la main »

    Bosasso, 6 mars 2009 - PlusNews - Ahmed Ibrahim, 55 ans, a été testé pour la tuberculose à Bosasso, dans la région autonome du Puntland, dans le nord-est de la Somalie, en 2007. Peu après, il a aussi été dépisté positif au VIH. Aujourd’hui, il parle ouvertement de son état, mais gérer la stigmatisation est un combat de tous les instants. « J’étais allé dans une clinique de Bosasso [capitale commerciale du Puntland] pour des maux qui se sont révélés être liés à la tuberculose [TB]. Le médecin m’a référé au (...)
    ... la suite

    Somalie : Les enfants des rues, de plus en plus nombreux en raison de l’insécurité alimentaire

    Nairobi, 15 août 2008 (IRIN) - En raison de l’insécurité alimentaire, aggravée par l’inflation et les affrontements récents entre les insurgés et les forces du gouvernement, les enfants des rues sont aujourd’hui bien plus nombreux à Beletweyne, une ville de la région d’Hiran, dans le centre de la Somalie. « De plus en plus d’enfants descendent dans les rues ; certains pour faire du petit commerce, d’autres juste pour chercher de la nourriture », a déclaré à IRIN un journaliste de Beletweyne, qui a refusé (...)
    ... la suite

    Somalie : combattre le VIH/SIDA dans une situation d’urgence chronique

    Les stratégies de survie du peuple somalien ne suffisent plus face au conflit continu et à la grave pénurie alimentaire qui ravagent une grande partie du pays, une situation particulièrement difficile pour les personnes séropositives. « Actuellement, le pays est en proie à une sévère sécheresse qui oblige des millions de Somaliens à se déplacer le ventre vide pour trouver de l’eau et un endroit où faire paître leurs bêtes », a expliqué Ulrike Gilbert, responsable de projet de lutte contre le VIH/SIDA (...)
    ... la suite