Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ? >>  Côte d’Ivoire >>  Actualité

Actualité

 Le gouvernement ivoirien appelé à mettre un terme à l’agitation dans l’Ouest
Abidjan - 28 avril 2013 - IRIN - Après les récentes attaques qui ont fait plus d’une douzaine de morts dans l’ouest du pays, en proie à l’instabilité, les autorités ont annoncé de nouvelles mesures de sécurité. Les observateurs estiment cependant que la réponse ne doit pas être seulement militaire. Au moins 14 personnes, civiles et militaires, sont mortes dans la dernière série d’attaques armées, en mars. La région a été le théâtre d’affrontements parmi les plus violents du conflit postélectoral de (...)
... la suite
 Déchets toxiques : retour sur la catastrophe d’Abidjan

"Une vérité toxique", rapport de Greenpeace et Amnesty International à propos de Trafigura, du Probo Koala et du déversement de déchets toxiques en Côte d’Ivoire

Médiapart - 25 septembre 2012 | Par liza fabbian - Le 19 août 2006, le Probo Koala, un pétrolier en provenance des Pays-Bas, accoste dans le port d’Abidjan pour y décharger les 520 m3 de déchets toxiques qu’il transporte. Le navire est affrété par l’entreprise privée Trafigura, négociant indépendant en produits pétroliers. Sa cargaison hautement nocive est chargée à bord des camions de la Compagnie Tommy, qui vont directement la déverser à Akouédo, une grande décharge à ciel ouvert, située dans un (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : 5 ans après le drame des déchets toxiques, le Président de Trafigura pourrait être poursuivi en justice
Amnesty International - 24/02/2012 - Le 30 janvier 2012 la Cour d’appel d’Amsterdam a déclaré le Président de la société Trafigura, Claude Dauphin, passible de poursuites pénales aux Pays-Bas dans l’affaire du Probo Koala. Amnesty International se félicite de cette décision, qui ouvre la voie à l’établissement des responsabilités de la société Trafigura et adresse un message fort à l’attention de toutes les entreprises, impliquées dans des violations des Droits de l’Homme. En juillet 2006 le navire Probo (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : après Gbagbo, Soro et les comzones à la CPI ?
JeuneAfrique - Pascal Airault - 29/02/2012 - Mauvaise nouvelle pour les acteurs de l’ex-rébellion ivoirienne : les investigations de la Cour pénale internationale (CPI) vont être étendues aux crimes commis depuis le 19 septembre 2002. Pour la défense de Laurent Gbagbo, c’est une victoire. Les investigations de la Cour pénale internationale (CPI) en Côte d’Ivoire vont être étendues aux crimes commis depuis le 19 septembre 2002, date de la tentative de renversement de l’ancien président ivoirien. « Nous (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : la diminution de l’aide pourrait menacer une paix fragile
Guiglo, 22 janvier 2012 - IRIN - Neuf mois après la fin des combats en Côte d’Ivoire, au moins 15 000 personnes déplacées vivent toujours dans des camps, une grande partie des 500 000 rapatriés ont besoin d’une aide alimentaire, les fondations de la réconciliation nationale n’ont pas encore été posées dans de nombreuses régions de l’ouest du pays et les travailleurs humanitaires craignent que le financement se tarisse, menaçant du même coup une paix fragile. « Je ne veux pas que le monde continue de (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : le scrutin de la deuxième chance
Le Monde | 05.12.11 | Jean-Philippe Rémy | Johannesburg, correspondant régional - Des élections, les Ivoiriens ont appris à se méfier. La présidentielle de 2010 avait été annoncée comme le scrutin du retour à la normale après une période d’incertitudes depuis le coup d’Etat du général Guéï (à Noël 1999). En fait de conclusion à une décennie de crises (rébellion, séparation Nord-Sud, troubles divers), la Côte d’Ivoire a eu droit à une explication finale mettant aux prises deux candidats au second tour - le (...)
... la suite
 Liberia : il faut protéger les réfugiées ivoiriennes contre les abus sexuels

Des femmes et filles ivoiriennes réfugiées dans l’est du pays sont contraintes à échanger des rapports sexuels contre un abri et de la nourriture

Genève - HRW - 21 Avril 2011 - Des dizaines de femmes et filles réfugiées ivoiriennes récemment arrivées dans l’est du Liberia ont affirmé qu’elles ont dû se livrer à des rapports sexuels pour obtenir de la nourriture, un abri ou de l’argent appropriés, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Le gouvernement libérien, la police et les agences concernées des Nations Unies devraient prendre des mesures urgentes pour protéger et aider les femmes et filles vulnérables, notamment en construisant rapidement (...)
... la suite
 « A Abidjan, le chaos, la multitude des groupes, des clans, les braquages »
21 Avril 2011 - par Delphine Chedorge (coordinatrice d’urgence pour MSF dans un hôpital d’Abidjan) Dans la semaine qui a précédé l’arrestation de Laurent Gbagbo, l’équipe MSF à l’hôpital d’Abobo, quartier du Nord d’Abidjan, s’est trouvée isolée et dans l’incapacité d’obtenir des renforts ou un approvisionnement extérieur. Delphine Chedorge, coordinatrice de l’équipe MSF à Abobo, a tenu un journal* du lundi 4 avril au dimanche 10 où elle raconte le quotidien vécu par les équipes au cours de cette période (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire - Libéria : les réfugiés victimes de meurtres, de viols et de maltraitances
Dakar, 10 avril 2011 - Les Ivoiriens qui ont fui pour se réfugier de l’autre côté de la frontière, au Liberia, ont déclaré de nombreux cas de viols, de sévices sexuels et de meurtres aux organisations non gouvernementales (ONG) et aux associations de défense des droits humains qui opèrent dans les comtés de Grand Geddeh et Nimba. Les enfants des villages du comté de Nimba, au Liberia, ont rapporté aux travailleurs de terrain de l’ONG Equip qu’ils avaient été forcés d’assister au viol et au meurtre de (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Les forces de Ouattara ont tué et violé des civils pendant leur offensive

Le nouveau gouvernement devra mener des enquêtes et poursuivre en justice les auteurs des atrocités perpétrées par les deux camps

Zwedru - HRW - 9 Avril 2011 - « Ce n’est pas en tuant et violant des civils que les forces d’Alassane Ouattara devraient mettre fin à ce conflit. Il faut, pour que la Côte d’Ivoire puisse émerger de cette effroyable période, qu’Alassane Ouattara respecte son engagement public d’enquêter sur les violences perpétrées par les deux parties et de poursuivre leurs auteurs en justice. » Daniel Bekele, directeur de la division Afrique à Human Rights Watch Les forces loyales au président élu Alassane Ouattara (...)
... la suite
 Depuis Bouaké les déplacés d’Abidjan combattent la guerre de la faim
Sériba Koné, journaliste déplacé à Bouaké, le 9 avril 2011 - Les déplacés d’Abidjan pour Bouaké, ayant fui les atrocités de la guerre pour trouver refuge dans la capitale de la vallée du Bandama, luttent pour leur survie. Les autorités locales, les personnes de bonnes volonté et les Ong sont à bout de souffle. Loin des bruits des canons, obus et autres armes lourdes, les populations déplacées de guerre venues d’Abidjan luttent contre la faim. Un repas approximatif par jour. A prendre ou à laisser, selon la (...)
... la suite
 WikiLeaks : les mystères du bombardement du camp français de Bouaké en Côte d’Ivoire
LeMonde | 09.12.10 | 22h33 Abidjan, envoyé spécial - Le pic de la tension entre la France et la Côte d’Ivoire a sans doute été atteint en novembre 2004. Alors que le pays était scindé entre le Sud, contrôlé par Laurent Gbagbo, et le Nord, aux mains des rebelles des Forces nouvelles, l’opération "Dignité" devait permettre aux troupes loyalistes de reprendre le contrôle de l’ensemble du territoire aux rebelles des Forces nouvelles. L’offensive avait débuté par des attaques de l’aviation ivoirienne contre (...)
... la suite
 WikiLeaks : le "cas" Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire
Le Monde.fr | 09.12.10 | Jean-Philippe Rémy Abidjan, envoyé spécial - Depuis 2002, Charles Blé Goudé, surnommé "ministre de la rue" de Laurent Gbagbo, a mené ses groupes de "patriotes" dans des démonstrations de rue pour assurer la protection du régime. Lundi 6 décembre, il est devenu ministre dans le gouvernement mis sur pied en toute hâte dans la situation d’exception où se trouve la Côte d’Ivoire, avec Laurent Gbagbo continuant d’affirmer qu’il a gagné l’élection présidentielle du 28 novembre, et le (...)
... la suite
 Ivoiriens vs étrangers, le danger du second tour en Côte d’Ivoire
Par Michel Koffi | Infosud | 16/11/2010 | 12H07 (D’Abidjan) Le 28 novembre se déroulera le second tour de la présidentielle en Côte d’Ivoire. Mais le débat politique est en train de dériver dangereusement, avec un réel risque d’affrontement. Une série de maux met à mal la cohésion nationale : repli identitaire, appel aux regroupements ethniques ou régionaux. Pour rappel, mardi 9 novembre, au cours d’une conférence de presse, le président sortant Laurent Gbagbo, arrivé en tête du premier tour avec 38% (...)
... la suite
 Présidentielle ivoirienne : Bédié appelle à voter Ouattara au second tour
RFI - 7 novembre 2010 L’ancien chef de l’Etat Henri Konan Bédié et l’ex-Premier ministre Alassane Ouattara se sont vus dimanche soir 7 novembre pour la quatrième fois en trois jours. A la sortie de cette rencontre le candidat éliminé au premier tour, Henri Konan Bédié a appelé tous les électeurs à voter pour le candidat Ouattara face au président sortant Laurent Gbagbo lors du second tour du scrutin le 21 novembre. Alassane Ouattara est désormais le candidat de l’opposition ivoirienne. Qualifié pour le (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Ouattara et l’opposition exigent un recomptage des voix
Libération - 06/11/2010 à 17h15 (mise à jour à 20h14) La coalition de plusieurs partis d’opposition, dont Ouattara et l’ancien chef d’Etat Henri Konan Bédié sont les leaders, dénonce de « graves irrégularités », lors du premier tour de la présidentielle, le 31 octobre. L’ex-Premier ministre ivoirien, Alassane Ouattara, qualifié pour le second tour de la présidentielle, et les autres chefs de l’opposition ont exigé, ce samedi, un nouveau comptage des voix, reprenant une demande de l’ancien chef d’Etat Henri (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : le second tour opposera Gbagbo et Ouattara

Exit Henri Konan Bédié qui conteste le décompte des voix

Afrik.com - Jeudi 4 novembre 2010 - Les élections présidentielles en Côte d’Ivoire connaîtront un second tour qui opposera Laurent Gbagbo, l’actuel chef de l’Etat, et Alassane Ouattara, le candidat du Rassemblement des républicains (RDR). Le parti de l’ancien Président ivoirien Henri Konan Bédié, qui est définitivement écarté de la course à la magistrature suprême, réclame un recomptage des voix. Les résultats traités par la Commission électorale ivoirienne ont émané de 20 073 bureaux de vote. Les résultats (...)
... la suite
 En Côte d’Ivoire, Gbagbo et Ouattara en tête de la présidentielle

Résultats officiels partiels et premiers résultats pour l’intérieur du pays

RFI - mercredi 03 novembre 2010 Le président ivoirien Laurent Gbagbo est en tête du premier tour de la présidentielle avec près de 37% des voix, suivi d’Alassane Ouattara (34%), après dépouillement de plus de la moitié des suffrages, selon une compilation des résultats établie mercredi 3 novembre 2010 par l’AFP. Premiers résultats pour l’intérieur du pays RFI - mercredi 03 novembre 2010 En Côte d’Ivoire, depuis hier soir, mardi 2 novembre 2010 à 20h30 temps universel, des résultats partiels sont (...)
... la suite
 Après les élections, la machine à rumeurs s’agite à Abidjan
Libération - 02/11/2010 - par Thomas Hofnung L’opinion a horreur du vide, et la machine à rumeurs tourne actuellement à plein régime à Abidjan. Deux jours après le premier tour de l’élection présidentielle, toujours aucun résultat, si ce n’est ceux de la diaspora ivoirienne. Ce matin, lors d’une conférence de presse à Abidjan, le chef de la mission d’observation de l’Union européenne, Christian Preda, n’a pas caché son impatience, voire son agacement. « Il est anormal que, près de quarante-huit heures (...)
... la suite
 Toujours aucun résultat après l’élection en Côte d’Ivoire

Les observateurs de l’Union européenne ont dit mardi ne pas avoir constaté de fraude lors du déroulement de l’élection présidentielle dimanche en Côte d’Ivoire.

Express - Reuters, 02/11/2010 Ils ont toutefois déploré que certains problèmes de logistique et de procédure retardent l’annonce des résultats, ce qui risque d’éveiller des soupçons de trucage. La commission électorale ivoirienne comptait communiquer dans la journée des résultats partiels de l’élection, alors même que certains se posent des questions quant à la transparence du dépouillement. Le chef de la mission d’observateurs de l’UE, Cristian Dan Preda, a relevé qu’il n’y avait eu aucune violence ni (...)
... la suite
 Vers un second tour Gbagbo-Ouattara en Côte d’Ivoire
Libération - 01/11/2010 - Thomas Hofnung, à Abidjan C’est l’affiche inédite qui semble se dessiner après le scrutin très suivi de dimanche. Résultats officiels d’ici mercredi. Laurent Gbagbo contre Alassane Dramane Ouattara (dit « Ado ») : à moins d’un coup de théâtre de dernière minute, la présidentielle en Côte d’Ivoire devrait se jouer, fin novembre, entre ces deux hommes. Malgré le silence pesant de la Commission électorale indépendante (CEI), des sources concordantes évoquaient toutes, ces dernières (...)
... la suite
 Les Ivoiriens appelés à élire leur président

A quelques heures du vote, la Côte d’Ivoire retient son souffle

Libération - 31/10/2010 - Par Thomas Hofnung - Envoyé spécial à Abidjan Quelque 20 000 bureaux de vote ont ouvert leurs portes, ce dimanche, en Côte d’Ivoire à 7 heures du matin. 5,7 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour désigner leur président lors d’un scrutin qualifié unanimement d’« historique ». Jamais, en effet, une élection n’avait été aussi ouverte dans cette ancienne colonie française, indépendante depuis 1960. Lors du précédent scrutin, en 2000, ni l’ancien président Henri Konan Bédié, ni (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Criminalité rampante et violences sexuelles dans l’ouest du pays
HRW, Dakar - 22 Octobre 2010 - L’incapacité du gouvernement à protéger les habitants et à sanctionner leurs agresseurs alimente l’anarchie Dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, des gangs criminels bien armés infligent aux habitants un flot incessant d’exactions, notamment des agressions, des vols et des violences sexuelles, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Les autorités ivoiriennes, qui se sont abstenues d’empêcher ces violences ou d’y répondre, devraient effectuer des (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : le PS renoue avec « l’infréquentable » Gbagbo
Par Rue89 | 18/10/2010 | 10H10 Beau virage sur l’aile du Parti socialiste. Laurent Gbagbo avait été jugé « infréquentable » il y a six ans, au moment de la guerre civile, par le premier secrétaire du PS de l’époque, François Hollande. Jean-Christophe Cambadélis, responsable de la politique internationale du Parti, s’est rendu ce samedi 16 octobre à Abidjan pour renouer avec le Président en campagne pour sa réélection. Cambadélis n’a pas caché qu’il s’agissait de « tourner la page ». Lorsque Gbagbo, dont (...)
... la suite
 L’édifiant destin du Probo Koala, le cargo qui empoisonna Abidjan
Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 30/05/2010 | 10H43 En 2006, il livre des déchets toxiques qui sèment la panique dans la ville et font au moins 16 morts. Un livre enquête sur la catastrophe. Photo : Le nettoyage des déchets du Probo Koala Ce fut sans doute la « première catastrophe écologique du XXIe siècle ». Avant de tirer cette conclusion, les auteurs du livre « Le Cargo de la honte, L’effroyable odyssée du Probo Koala » (Stock) ont enquêté pendant quatre ans. Leur objectif : comprendre (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Il faut plus de casques bleus, disent les analystes
Abidjan, 18 mai 2010 (IRIN) - Une unité de police et des troupes supplémentaires devraient venir en renfort de la force de maintien de la paix des Nations Unies en Côte d’Ivoire, qui compte 8 500 effectifs, pour mener des opérations de paix dans l’ouest, ont dit International Crisis Group (ICG) et des responsables humanitaires. Les travailleurs humanitaires interrogés par IRIN et le public soutiennent cet appel. Le mandat de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (UNOCI) devrait être (...)
... la suite
 En Côte d’Ivoire, les élections plongées dans le noir
Libération - Africa.blogs - 23/03/2010 - Par Thomas Hofnung En Côte d’Ivoire, le débat frelaté sur la date des élections est provisoirement occulté, ces temps-ci, par un problème qui empoisonne la vie quotidienne de la population depuis plusieurs semaines : les délestages. L’ancienne "locomotive" économique de l’Afrique de l’Ouest "expérimente" ce que bien des pays de la région, à commencer par la Guinée-Conakry, vivent depuis des années. Et le choc est rude. Un habitant de Bouaké, dans le centre du pays, (...)
... la suite
 Bouaké entre guerre et paix
Depuis l’Accord politique de Ouagadougou (AOP), signé en mars 2007, la vie reprend lentement son cours à Bouaké, l’ex-capitale rebelle, dans le centre de la Côte d’Ivoire. Mais sept ans après le début de la crise politico-militaire, la population, de la deuxième ville du pays attend les élections et s’interroge sur son avenir. Dans le quartier central de Bouaké, rien, ou presque, n’indique que la deuxième ville de Côte d’Ivoire sort de sept ans de guerre. Les étals des marchés sont remplis, les (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : le président Gbagbo suspend le processus électoral
Le Monde | Christophe Châtelot / 13.02.10 Les incertitudes qui planaient sur l’organisation de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, au mois de mars, viennent d’être levées d’une façon spectaculaire par le président Laurent Gbagbo. En annonçant, vendredi 12 février, la dissolution du gouvernement ainsi que celle de la commission électorale indépendante (CEI), le chef de l’Etat renvoie en effet le scrutin, sans cesse reporté depuis 2005, à une date indéterminée et risque de plonger le pays dans une (...)
... la suite
 A Bouaké, les "Com-zones" règnent en seigneurs sur le nord de la Côte d’Ivoire
Le drapeau ivoirien flotte de nouveau sur la préfecture de Bouaké, la "capitale" rebelle située à 350 km au nord d’Abidjan. Dans la chaleur étouffante de ce début février, l’atmosphère est plombée et le bâtiment plongé dans la léthargie. "L’important c’est le symbole, de montrer que l’Etat est de retour", reconnaît Traoré Vassiriki, secrétaire général de cette préfecture fantomatique. Car trois ans après sa signature, l’accord politique de Ouagadougou (APO) qui devait réunifier la Côte d’Ivoire, coupée en deux (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : parodie de justice pour les victimes du déversement de déchets toxiques
La décision d’un tribunal ivoirien de transférer les 45 millions de dollars d’indemnisation destinés aux victimes du déversement de déchets toxiques de l’entreprise Trafigura à un groupe prétendant abusivement représenter ces personnes est une parodie de justice, a déclaré Amnesty International vendredi 22 janvier. L’organisation a demandé que le transfert ne soit pas immédiatement opéré afin de permettre aux victimes d’interjeter appel de cette décision. Fin 2009, un groupe portant le nom de Coordination (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Les soins payants entravent la lutte contre la malnutrition
Man, 23 décembre 2009 (IRIN) - En Côte d’Ivoire, le fait que les soins de santé soient payants constitue un obstacle à la lutte contre la malnutrition dans l’ouest, d’après des responsables de la santé et des travailleurs humanitaires. Dans l’ouest et le nord du pays, les taux de malnutrition aiguë s’élèvent respectivement à 3,6 et 5,4 pour cent, tandis que la malnutrition chronique dépasse 40 pour cent en moyenne dans les deux régions, d’après les résultats préliminaires d’une étude nutritionnelle (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : La malnutrition atteint un niveau « critique » dans le nord et l’ouest
Man, 21 décembre 2009 (IRIN) - Dans le nord et l’ouest de la Côte d’Ivoire, le nombre d’enfants souffrant de malnutrition aiguë a diminué ces dernières années, mais la malnutrition chronique a augmenté, atteignant des « niveaux critiques », d’après un rapport du gouvernement et des Nations Unies. Dans le nord, la malnutrition aiguë est en baisse - 7,2 pour cent chez les enfants de moins de cinq ans, contre 18 pour cent en 2008 -, mais la malnutrition chronique est passée de 30,6 pour cent en 2008 à 44,7 (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Il faut déjouer la tentative de spoliation des victimes du déversement de déchets toxiques
Communiqué de Presse Amnesty International, vendredi 18 décembre 2009, par Françoise Guillitte Il faut bloquer une tentative de spoliation qui pourrait priver de 45 millions de dollars d’indemnisation les victimes du déversement de déchets toxiques de l’entreprise Trafigura, écrit Amnesty International dans une lettre ouverte ce vendredi 18 décembre. Une organisation portant le nom de Coordination nationale des victimes de déchets toxiques de Côte d’Ivoire (CNVDT-CI) prétend abusivement représenter (...)
... la suite
 Les Nations Unies prolongent l’aide aux réfugiés ivoiriens
Dakar, 27 octobre 2009 (IRIN) - Les agences d’aide des Nations Unies prolongent leur assistance aux réfugiés ivoiriens en Guinée ; les plans d’aide concernant ces réfugiés ont régulièrement été perturbés par des blocages liés aux élections ou à l’incertitude générale en Côte d’Ivoire. Suite à un appel aux donateurs, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) en Guinée a récemment doublé ses fonds - qui s’élèvent désormais à 390 000 dollars - dédiés au financement de projets de santé, (...)
... la suite
 Trafigura propose 1000 euros aux victimes de boues toxiques

...et échappe une nouvelle fois à un procès

Reuters, 20 septembre 2009. La société Trafigura propose à chacun des 31000 plaignants dans l’affaire du Probo Koala, un peu plus de 1000 euros pour les désagréments causés par le déversement de déchets toxiques acheminés en Côte d’Ivoire. La société internationale de négoces en matières premières Trafigura a annoncé dimanche être parvenue à un accord d’indemnisation de milliers d’Ivoiriens victimes de boues toxiques déversées dans des décharges à ciel ouvert d’Abidjan il y a trois ans. Chacun des 31.000 (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Mise en garde du Conseil de sécurité contre un nouveau report des élections
Dakar, 5 août 2009 (IRIN) - En prolongeant la mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire le 30 juillet dernier, le Conseil de sécurité a prévenu que les progrès réalisés en vue d’une élection attendue depuis longtemps ne serviraient à rien si les responsables politiques ne respectaient pas le processus de paix. Les membres du Conseil de sécurité qui se sont réunis pour discuter de cette question ont dit que le fait de « reporter la fin de la crise était dangereux tant pour la Côte d’Ivoire que pour la (...)
... la suite
 Les droits de l’enfant ivoirien restent à la porte des prisons
La Croix, 22/05/2009 Dans les établissements pénitentiaires de Côte d’Ivoire, les mineurs sont souvent mélangés aux adultes. Se développe une justice informelle, avec ses arrangements pour éviter la détention Quand le visiteur franchit la grille de la Maca, la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, il plonge dans un univers régi par la loi des détenus. Des prisonniers vendent des légumes ou des cigarettes dans la cour où chacun déambule à loisir. Des « procureurs » règlent les conflits sous le (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : entre deux eaux...

...Après l’océan, un film de Eliane de Latour

juillet 2009, Jacques Denis, echos d’afrique Neuf ans après Bronx Barbès, apnée dans les ghettos d’Abidjan qui se tailla un grand succès en Côte d’Ivoire, la réalisatrice Eliane de Latour sort Après l’océan. Une sorte de suite pour cette anthropologue française qui fréquenta Jean Rouch mais ne fait « surtout pas des films d’anthropologie ». Cette fois, la cinéaste s’est intéressée à l’immigration de deux de ceux qu’elle nomme les « ghettomen ». L’un sera expulsé suite à une rafle à Malaga, l’autre naviguera en (...)
... la suite
 Probo Koala : premier élément de preuve contre Trafigura
Sabine Cessou , RFI le 15/05/2009 Selon des résultats publiés le 14 mai par l’Institut d’analyses légales des Pays-Bas, les déchets déversés par le Probo Koala à Abidjan contenaient au moins deux tonnes de sulfure d’hydrogène. Ce composé de soufre et d’hydrogène, considéré comme un poison, peut provoquer la mort après inhalation. C’est un nouvel élément, sans doute crucial, dans les deux procès intentés à Londres et à Amsterdam contre Trafigura, la société de négoce international qui avait affrété le (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Le viol, une menace quotidienne pour les femmes des zones rurales
Korhogo, 31 mars 2009 (IRIN) - Les femmes des villages de Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, n’osent pas se rendre seules dans leurs champs, de crainte d’être violées. « Des femmes sont agressées, même avec leurs bébés sur le dos », a dit Fatoumata*. « L’assaillant prend ce qu’il veut prendre et c’est tout. Le bébé peut même mourir ». Les femmes réunies dans un centre de santé de Korhogo, à 630 kilomètres au nord d’Abidjan, capitale économique du pays, ont déclaré à IRIN que les villageoises étaient (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Eviter les « élections à tout prix », selon les organisations pour les droits humains
Dakar, 3 novembre 2008 (Irin) - Tandis que les Ivoiriens se demandent combien de temps ils devront patienter avant les prochaines élections présidentielles, attendues de longue date, les organismes de défense des droits humains ont prévenu que si les élections n’étaient pas justes, le pays serait plongé dans le chaos. Selon eux, trop d’étapes cruciales, notamment celles du désarmement et de la réunification du pays, n’ont pas encore été franchies et le climat d’incertitude actuel n’est pas propice à (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Scandale des déchets toxiques - A qui la faute ?
Abidjan, 2 octobre 2008 (IRIN) - Plusieurs responsables locaux comparaissent actuellement devant les tribunaux d’Abidjan pour s’être rendus complices du déversement sauvage, en août 2006, d’une boue toxique riche en hydrocarbures, qui avait fait plus d’une dizaine de morts et des dizaines de milliers de malades. Pour les victimes du scandale des déchets toxiques à Abidjan, comme pour les écologistes et les avocats, les vrais coupables se sont esquivés. Selon Aboubacar Ouattara, président de l’Union (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Procès du Probo Koala, douze accusés mais Trafigura absent
Norbert Navarro pour RFI, le 29/09/2008 Le procès des déchets toxiques du Probo Koala s’ouvre ce 29 septembre à Abidjan. En août 2006, ce cargo, affrété par le groupe britannique Trafigura, avait déchargé sur place plus de 500 tonnes d’un mélange toxique. Une société ivoirienne, Tommy, avait ensuite déversé à l’air libre ces produits pestilentiels et dangereux. 17 personnes en sont mortes et des milliers d’autres ont été intoxiquées. Certains sites de déversement des déchets toxiques Douze accusés Ce (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Les déchets toxiques, une menace qui subsiste
Abidjan, 20 août 2008 (IRIN) Deux ans après le scandale politique et la situation d’urgence médicale généralisée provoqués par le déversement illégal de substances toxiques à Abidjan, capitale ivoirienne, l’opération de décontamination stagne, selon Okechukwu Ibeanu, expert en contamination auprès des Nations Unies. « Ces sites n’ont toujours pas été décontaminés et continuent de menacer la vie et la santé de dizaines de milliers d’habitants », a indiqué M. Ibeanu, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Risque d’épidémie de fièvre jaune et vaccination
Abidjan, 13 août 2008 (Irin) Le ministère ivoirien de la Santé a confirmé que 19 personnes avaient contracté la fièvre jaune depuis le mois de mai, et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que la Côte d’Ivoire était exposée à un risque d’épidémie de fièvre jaune « élevé ». « Depuis le début du mois de mai, Abidjan est menacé par une épidémie de fièvre jaune », a confirmé Félix Blédi Touin, un haut responsable de la santé. « Trois cas ont été décelés à Treichville et Cocody [des banlieues d’Abidjan]. (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : un dispensaire pour ceux qui "disent des n’importe quoi"
Par Frédérique Drogoul | Médecin psychiatre | 25/06/2008 Nous avons rencontré Jeannette en 1989. La nuit était tombée, je me souviens que nous profitions de cette fraîcheur pour échanger gaiement avec les pensionnaires, dans « la cour de La Borde ». Jeannette a été conduite à nous, au centre de santé Victor Houali à Trinle-Diapleu, par des personnes de sa famille et se tient là, méfiante mais pas apeurée : elle observe avec curiosité ce spectacle étrange, cette petite bande de Blancs, dont on dit au (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : des guérisseurs à la médecine de l’homme blanc
Par Frédérique Drogoul | Médecin psychiatre | 29/06/2008 Toutes les langues du monde ont un mot, et souvent plusieurs, pour désigner la folie. En Côte d’Ivoire, comme ailleurs, il y a des malades mentaux, des personnes qui, brutalement ou plus insidieusement, décrochent et sont comme enfermées dans un rapport aux autres et au monde radicalement bouleversé. La souffrance psychique profonde que produit l’effraction psychotique, au-delà de ses expressions singulières, semble partout la même. Sous ses (...)
... la suite
 Côte d’ivoire : chronique d’un village après la guerre
Par Frédérique Drogoul | Médecin psychiatre | 26/05/2008 Une piste de terre ocre s’étire dans une forêt luxuriante et hospitalière, parsemée de campements. La colline de l’école surplombe l’entrée d’une grande clairière. Trinle et Diapleu forment un village de plus de mille habitants ; les deux hameaux se font face le long de la piste et paraissent n’en faire qu’un. Mais le grand arbre qui semblait le protéger, et sous lequel les femmes s’installaient pour préparer et vendre leurs produits, a été coupé (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : la crise s’éloigne, la misère reste

Article de Frédérique Drogoul sur son blog de Rue89

par Frédérique Drogoul | Médecin psychiatre | 14/05/2008 Je connais l’ouest ivoirien depuis vingt ans pour y avoir travaillé chaque année comme médecin puis psychiatre. Je n’y étais pas revenue depuis 2004, mais, ayant exercé entre temps au Liberia, j’ai pu mesurer ce qui a été évité dans l’ouest de la Cote d’Ivoire en 2003. Voici la première de trois chroniques d’une aventure en zone rebelle, au centre de santé psychiatrique Victor Houali, dans le village de Trinlé-Diapleu de la préfecture de Man. Cette (...)
... la suite

Documents liés

 
Le coût de l’impasse politique pour les droits humains
26 décembre 2005

un rapport de Human Rigths Watch

PDF - 316 ko, 0 x 0 pixels
 

Sur le Web :