Accueil >>  VIH/Sida >>  Informations médicales

Informations médicales

 Une jeune fille de 18 ans, porteuse du VIH depuis sa naissance, est en rémission

Le cas de cette française née avec le VIH et qui semble hors de danger, a été dévoilé ce lundi. Les raisons de sa rémission échappent en grande partie aux chercheurs

Le Monde.fr avec AFP | 20.07.2015 Une Française de 18 ans, infectée par le virus du sida (VIH) pendant la grossesse de sa mère, est en rémission après avoir été sous traitement antirétroviral jusqu’à l’âge de 6 ans, un traitement stoppé par la suite, selon une étude publiée lundi 20 juillet Ce premier cas mondial montre qu’« une rémission prolongée après un traitement précoce peut être obtenue chez un enfant infecté par le VIH depuis la naissance », selon l’étude française présentée par le Dr Asier Saez-Cirion (...)
... la suite
 Sida : un vaccin à "double détente" prometteur

Une nouvelle stratégie vaccinale contre le VIH testée sur des singes constituerait une piste prometteuse pour empêcher les particules virales d’infecter l’organisme

Sciences et Avenir - avec AFP - VIH. Un vaccin expérimental contre le VIH, le virus de l’immunodéficience humaine responsable du Sida, a produit des résultats prometteurs chez des singes, selon une étude publiée jeudi 2 juillet 2015 dans la revue américaine Science. Ce vaccin "à double détente" consiste tout d’abord à préparer le système immunitaire avec un autre agent pathogène avant de le doper avec une protéine se trouvant sur l’enveloppe du VIH. Selon les chercheurs, ce pourrait être la meilleure (...)
... la suite
 La fillette annoncée « guérie » du sida est finalement séropositive
Le Monde.fr avec AFP | 10.07.2014 - C’était alors un immense espoir. En mars 2013, une équipe de chercheurs américains avaient annoncé la première guérison « fonctionnelle » d’un bébé né porteur d’une infection par le virus du sida (VIH), transmis par sa mère. Hélas, ces mêmes chercheurs ont annoncé jeudi 10 juillet que le virus était réapparu chez la fillette, aujourd’hui âgée de 4 ans, malgré un intense traitement aux antirétroviraux. Elle avait commencé à être traitée moins de trente heures après sa (...)
... la suite
 Les autotests pour le dépistage du virus du sida arrivent en France

(à grand renfort de soutien politique, médiatique et associatif)

Le Monde.fr | 09.04.2013 - Par Maxime Goldbaum - Le kit Ora Quick Advance Rapid commercialisé aux Etats-Unis. Les Français se sont montrés généreux. L’édition 2013 du Sidaction, qui s’est tenu du 5 au 7 avril, a vu les promesses de don augmenter de 25 % par rapport à 2012. 5,1 millions d’euros seront potentiellement consacrés à la recherche contre le virus du sida (VIH), qui contamine chaque année 2,5 millions de personnes, dont 6 100 en France. Si l’efficacité des traitements antiviraux est en (...)
... la suite
 Risque de transmission du VIH
pvsq - 21 Février 2013 - L’Agence de la Santé publique du Canada a publié récemment le document Risque de transmission du VIH : sommaire des données scientifiques. Ce rapport présente une synthèse des données scientifiques disponibles à l’heure actuelle sur le risque de transmission du VIH associé aux relations sexuelles, à l’utilisation de drogues injectables ainsi qu’à la transmission de la mère à l’enfant (transmission verticale). Cette synthèse a été faite à partir de la documentation publiée entre (...)
... la suite
 La revue Prescrire publie sa liste noire de médicaments
Le Monde.fr avec AFP | 01.02.2013 | La revue Prescrire a dévoilé jeudi sa liste des "médicaments plus dangereux qu’utiles", pour lesquels elle demande le retrait du marché en raison des risques sanitaires "disproportionnés" qu’ils représentent par rapport aux bénéfices apportés. "Certains sont nouveaux, d’autres sont plus ou moins anciens mais encore autorisés, disponibles et promus", souligne la revue indépendante. Cette liste noire, qui comporte plusieurs dizaines de médicaments, "à retirer du (...)
... la suite
  Sida : en Afrique, les hommes répondent moins bien au traitement
VIH.org - 28/11/12 - Plus de 25 millions de personnes sont infectées aujourd’hui par le virus du sida en Afrique, parmi lesquelles une majorité de femmes. Cependant, une étude conduite par des chercheurs d’ Epicentre(1) et de l’IRD révèle que les hommes réagissent moins bien au traitement. L’ étude, basée sur quatre programmes de Médecins sans frontières France au Malawi, en Ouganda et au Kenya, montre que la reconstitution immunitaire est plus lente chez les hommes que chez les femmes. Plus de 34 (...)
... la suite
 Un smartphone capable d’effectuer le test du sida à l’étude

Des chercheurs sud-africains et sud-coréens travaillent sur un smartphone capable d’effectuer le test du sida, qui pourrait se révéler particulièrement utile dans les zones rurales d’Afrique, les plus touchées par la pandémie, a indiqué vendredi l’un des chercheurs

E-llico.com - 1er septembre 2012 - L’équipe a mis au point un microscope et une application qui pourront photographier et analyser des échantillons sanguins permettant de diagnostiquer le sida et même évaluer l’état du système immunitaire dans des régions éloignées des laboratoires. "Notre idée était d’obtenir des images et de les analyser sur ce smartphone grâce à des applications", a expliqué Jung Kyung Kim, professeur en ingénierie biomédicale à l’Université Kookmin en Corée du Sud. Cette innovation, (...)
... la suite
 Le "patient de Berlin", seul homme à avoir guéri du sida
Le Monde.fr avec AFP | 26.07.2012 - L’homme qui a guéri du SIDA par lemondefr "Je suis la preuve vivante qu’on peut guérir du sida". Testé positif au VIH en 1995, l’Américain Timothy Brown n’a plus montré de signe d’infection depuis 2007. Il est le seul cas connu au monde de guérison du sida, un phénomène inédit qui ouvre de nouvelles perspectives aux chercheurs. Présenté dans la littérature médicale comme "le patient de Berlin", en référence à la ville où il a été soigné, ce miraculé a reçu une standing (...)
... la suite
 Sida : lancement d’une nouvelle stratégie pour guérir l’infection
Libération, 19 juillet 2012 - La Société internationale sur le sida (SID), qui rassemble des chercheurs à la pointe du combat contre la pandémie, a dévoilé jeudi à Washington une nouvelle stratégie visant à guérir l’infection. Jusqu’à présent, les traitements antirétroviraux découverts dans les années 90 permettent de contrôler le virus du sida (VIH) et de préserver la santé des personnes contaminées, mais pas d’éradiquer le pathogène. Cette initiative, élaborée au cours des deux dernières années, a été (...)
... la suite
 Circoncision et prévention du VIH en Afrique : une synthèse
Aude Segong - Crips - 17 Avril 2012 - Le dernier quatre pages de Questions de santé publique (pdf, 446Ko) est consacré à la circoncision et à sa place dans la prévention de la transmission sexuelle du VIH chez les hommes en Afrique subsaharienne. La circoncision est pratiquée en Afrique depuis des millénaires et deux tiers des Africains sont circoncis. Dès 1986, constatation était faite d’une corrélation géographique : les pays africains où les hommes sont majoritairement circoncis sont moins touchés (...)
... la suite
 Vers un monde sans VIH

par Françoise Barré-Sinoussi

Françoise Barré-Sinoussi - Le Monde Diplomatique - Janvier 2012 - Pour traiter les personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), les médicaments antirétroviraux sont désormais disponibles à l’échelle planétaire, grâce à la mobilisation de la communauté internationale. La recherche est cependant essentielle pour offrir aux patients non plus un traitement à vie, mais une rémission durable. Malgré les progrès de la recherche, depuis la première description du sida en juin 1981, (...)
... la suite
 Découverte de séropositivité maternelle à l’accouchement : Comment traiter l’enfant ?

PTME - Situations extrèmes (2/2)

VIH.org - Transcriptase 146 - 11/08/11 - Par Roland Tubiana, Hôpital de la Pitié-Salpétrière (Paris) Est-il encore temps, en cas de dépistage maternel positif au moment de l’accouchement, de réduire le taux de transmission du VIH en traitant le nouveau né ? Et quel est le type de régime antirétroviral le plus efficace ? La présentation orale, en late-breaker à la CROI 2011, de l’étude HPTN 040/PACTG 1043 faisait le point. Cet article fait partie du numéro 146 de la revue Transcriptases, qui doit être (...)
... la suite
 Femmes enceintes n’ayant pas besoin d’antirétroviraux : les réponses de Primeva

PTME - Situations extrèmes (1/2)

VIH.org - Transcriptase 146 - 08/08/11 - Par Roland Tubiana, Hôpital de la Pitié-Salpétrière (Paris) Quelles stratégies de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME) adopter chez les femmes enceintes séropositives ne nécessitant pas un traitement pour elles-mêmes ? Peut-on réduire le nombre de molécules ? L’essai PRIMEVA, présenté à la CROI 2011, apporte des réponses à de nombreuses questions. A-t-on besoin, connaissant la toxicité potentielle pour la mère et l’enfant de la combinaison (...)
... la suite
 La circoncision, un moyen pour circonscrire le sida

Présenté hier par le professeur Auvert, un programme massif d’ablation du prépuce dans un township sud-africain a réduit l’épidémie.

Libération - 21/07/2011 - Par Eric Favereau Il y a dix ans, on n’y croyait pas. Il y a cinq ans, on en doutait. Il y a trois ans, on disait : « C’est intéressant mais inapplicable. » Hier, à la conférence internationale sur le sida à Rome, le professeur de santé publique à l’université de Versailles, Bertran Auvert, a présenté les résultats du premier programme massif de circoncision qui s’est déroulé en Afrique du Sud. Ils sont spectaculaires : ce programme a fortement réduit l’infection des hommes par le (...)
... la suite
 Une prise rapide d’antirétroviraux diminuerait fortement le risque de transmission du sida
LeMonde.fr avec AFP | 12.05.11 • Une étude clinique à grande échelle, dont les résultats ont été publiés jeudi 11 mai, montre qu’en commençant un traitement à base d’antirétroviraux immédiatement après la transmission, au lieu d’attendre que la maladie ne progresse, le risque de transmission du VIH d’une personne infectée par le virus vers un partenaire séronégatif était réduit de 96 %. La phase de test, qui devait se terminer en 2015, s’est révélée si convaincante que l’essai clinique a été stoppé plus tôt (...)
... la suite
 Mediator : le VIH entre dans la partie
Seronet - 27 janvier 2011 Avant son interdiction en 2009 en raison de sa toxicité pour les valves cardiaques, le Mediator a, outre son usage comme médicament antidiabétique, été utilisé dès 1998 dans les traitements de complications liées aux lipodystrophies. C’est le cas de Laurence, séropositive, qui témoigne. Isabelle Poizot-Martin, chef de service de l’Hôpital Sainte Marguerite à Marseille, fait le point sur ce que les personnes vivant avec le VIH ayant pris ce médicament doivent faire. Mediator : (...)
... la suite
 Un patient atteint du VIH et d’une leucémie guéri
LeMonde.fr avec AFP et Reuters | 17.12.10 | Les chercheurs de l’université de médecine de Berlin ont cependant prévenu que ces résultats ne pouvaient pour autant pas être généralisés à la totalité des quelque 33 millions de personnes infectées par le virus du sida dans le monde. Trois ans après avoir reçu une greffe de cellules souches, un patient américain a guéri du sida, une première, ont révélé des scientifiques allemands. Leurs recherches ont été publiées, mercredi 15 décembre, dans la revue (...)
... la suite
 Afrique du sud : Les communautés discutent des conclusions des essais d’un microbicide
Johannesbourg, 24 août 2010 (PLUSNEWS) - La récente annonce des résultats positifs d’une série d’essais sur un microbicide en Afrique du Sud a donné lieu a des discussions entre scientifiques, activistes et travailleurs communautaires pour savoir quel serait le moyen le plus rapide et le plus responsable de mettre un produit à la disposition des femmes. Selon les essais menés par le Centre sud-africain du Programme de recherche sur le sida (CAPRISA), un gel vaginal contenant du ténofovir - un (...)
... la suite
 Des taux d’échec de traitement VIH deuxième ligne inquiétants

Les patients sous traitement de deuxième ligne sont 46 pour cent plus susceptibles de connaître un échec de traitement que ceux sous première ligne

Johannesbourg, 9 août 2010 - PlusNews - Les patients infectés au VIH et sous traitement antirétroviral (ARV) de deuxième ligne sont largement plus exposés au risque de connaître un échec thérapeutique que ceux sous ARV de première ligne, selon une nouvelle recherche menée par l’organisation non gouvernementale (ONG) Médecins sans frontières (MSF). Publiée dans le Journal of the American medical association (JAMA), l’étude de MSF s’est penchée sur les résultats du traitement de 632 patients de pays à (...)
... la suite
 En Afrique du Sud, l’espoir de la circoncision contre le sida
L’Express - Vincent Hugeux, Sébastien Hervieu - 24 Juin 2010 Fondée par un chercheur français, la clinique Bophelo Pele a fait d’Orange Farm, près de Johannesburg, le laboratoire d’un procédé qui entrave la progression du VIH. Guère à l’aise sur sa chaise, Mishack Tibane martèle du pied le lino de la salle d’attente. Nerveux ? "Voilà quatre ans que je veux me faire circoncire pour me protéger, mais j’avais peur", concède cet étudiant de 22 ans. Un peu auparavant, le patient a informé par téléphone sa (...)
... la suite
 Guide de l’infirmier en situation isolée face au VIH-sida en Afrique subsaharienne
Croix-rouge française - 05/05/2010 - L’Afrique concentre trois quarts des nouveaux cas recensés de VIH-sida dans le monde, et pourtant, c’est aussi la région du monde qui compte la plus faible densité de médecins. Le manque de ressources humaines qualifiées est l’un des principaux freins à la croissance de l’offre de santé en Afrique subsaharienne. Face à un tel constat, la Croix-Rouge française plaide pour un renforcement du rôle de l’infirmier, mais aussi de la sage-femme et de l’aide-soignant. (...)
... la suite
 Afrique : Suivre les avancées dans la circoncision masculine
Nairobi, 3 mars 2010 - PlusNews - La circoncision masculine médicale est désormais largement reconnue comme un outil important pour la prévention du VIH, et plusieurs pays africains l’ont inclus dans leurs stratégies nationales de lutte contre le VIH. IRIN/PlusNews liste les progrès de 13 états en Afrique de l’Est et en Afrique australe, identifiés comme des pays prioritaires pour une augmentation de la circoncision masculine par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Kenya : on estime que 85 (...)
... la suite
 Plus de questions que de réponses avec l’essai vaccinal VIH
Johannesbourg, 27 octobre 2009 (PLUSNEWS) - L’annonce récente selon laquelle un vaccin contre le VIH avait montré pour la première fois des effets protecteurs a suscité un grand enthousiasme, jusqu’à ce qu’il apparaisse que les conclusions étaient basées sur les résultats les plus prometteurs de trois analyses différentes des conclusions de l’essai. L’équipe de recherche à Bangkok, la capitale de la Thaïlande, a annoncé le 24 septembre qu’une combinaison des deux vaccins avait réduit le taux d’infection du (...)
... la suite
 Espoir d’un vaccin VIH salué, mais la priorité reste au traitement
Johannesbourg/Dakar, 25 septembre 2009 (Plusnews) - Un essai clinique réalisé en Thaïlande pendant six ans a permis de réunir les premières preuves qu’un vaccin contre le VIH pouvait offrir une certaine protection contre le virus. Une annonce saluée par des activistes de la lutte contre la pandémie, qui ont néanmoins rappelé que la priorité devrait pour l’instant rester l’accès au traitement. L’essai a été réalisé à Bangkok, la capitale thaïlandaise, par une équipe de chercheurs. Ils ont annoncé, le 24 (...)
... la suite
 Le manque d’hygiène dans les injections peut être fatal

Les drogues injectables sont l’un des principaux facteurs de transmission du VIH

Nairobi, 20 juillet 2009 (PlusNews) - Les injections et les seringues ne sont toujours pas utilisées convenablement dans les centres de santé africains. Des millions de patients sont ainsi exposés aux maladies infectieuses telles que le VIH et l’hépatite C, ont averti des spécialistes de la santé lors de la Conférence africaine sur la santé, à Nairobi, la capitale kényane. « Les injections sont utilisées à mauvais escient par des charlatans et même par des professionnels qui s’en servent pour soutirer (...)
... la suite
 Une thérapie ARV plus précoce épargne des vies
Johannesbourg, 11 juin 2009 - PlusNews - Les résultats d’un essai clinique mené en Haïti ont apporté la première preuve concluante que les personnes vivant avec le VIH dans les pays en développement ont, de manière significative, davantage de chances de survie si elles commencent une thérapie antirétrovirale (ARV) plus tôt. La semaine dernière, une commission indépendante de suivi des données et de la sécurité a recommandé l’arrêt immédiat d’un essai mené par les centres du Groupe haïtien d’étude du (...)
... la suite
 VIH/sida et pays en développement : un simple pèse-personne pour améliorer le suivi les patients sous antirétroviraux ?
institut pasteur le 08/04/2009 Dans les pays en développement, où l’accès aux tests de laboratoire reste limité, l’utilisation d’un critère aussi simple que la prise de poids pourrait-elle améliorer la prise en charge des patients infectés par le VIH sous traitement antirétroviral ? C’est ce que suggère une étude publiée dans la revue AIDS, menée par des chercheurs de l’Institut Pasteur en collaboration avec Médecins Sans Frontières. Dans le contexte actuel de l’élargissement de l’accès aux (...)
... la suite
 Ouganda : de nouvelles recherches montrent un intérêt grandissant pour la circoncision
Kampala, 11 février 2009 - PlusNews - En Ouganda, la plupart des hommes et des femmes soutiennent la circoncision masculine médicale comme un moyen de réduire les risques de transmission du VIH, et plus de 62 pour cent des hommes non circoncis envisageraient une ablation du prépuce, selon les résultats d’une récente étude. L’étude menée par l’université Makerere en Ouganda et Family Health International, qui s’emploie à promouvoir la santé de la reproduction grâce à un financement de l’Agence américaine (...)
... la suite
 Sida : entretien avec le Nobel de médecine Barré-Sinoussi

Elle est femme et chercheur, elle vient d’avoir le prix Nobel de médecine

Par Têtu.com | Le site des gays et des lesbiennes | 06/10/2008 | 20H03 Françoise Barré-Sinoussi, 61 ans, a reçu avec le professeur Luc Montagnier le prix Nobel de médecine pour ses travaux qui ont permis, en 1983, d’isoler le virus VIH. Lorsqu’elle a appris la nouvelle, ce lundi, elle se trouvait à l’Institut Pasteur du Cambodge, où elle dirige le site de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites (ANRS) en Asie du Sud-Est. Interrogée, à Phnom Penh, en exclusivité pour Têtu, elle a (...)
... la suite
 Après vingt-cinq ans de recherche, le sida court toujours

Article de vulgarisation scientifique qui fait le point des connaissances sur la sida

Par Damien Jayat | Vulgarisateur scientifique | 11/12/2007 En juin 1981, le centre de contrôle des maladies d’Atlanta (Etats-Unis) annonçait le décès suspect de cinq jeunes hommes des suites d’une même maladie : une infection pulmonaire d’une forme assez rare en temps normal. Oui mais voilà, le Centre avait bien senti qu’on n’était plus en temps normal. En effet, après quelques recherches on comprit que les cinq décès étaient tous liés à une maladie inconnue jusqu’alors, en tous cas pas précisément (...)
... la suite
 Sida : augmentation de 13 ans de l’espérance de vie avec les trithérapies
Paris (AFP), le 25 juillet 2008 L’espérance de vie des patients infectés par le virus du sida dans les pays développés a augmenté de 13 ans depuis qu’on recourt à une combinaison d’antirétroviraux, avec une baisse de la mortalité de près de 40%, selon une étude publiée vendredi par la revue britannique The Lancet. Une équipe de chercheurs conduite par le professeur Robert Hogg, du centre de recherche sur le sida de Vancouver (Canada), a comparé les taux de décès chez les patients en 1996-1999, période (...)
... la suite
 La trithérapie devrait probablement être initiée plus tôt chez les patients infectés par le VIH2
(Aids, vol.22, n°4, p.457-468) WASHINGTON, 3 mars 2008 (APM) - Les patients infectés par le VIH-2 devraient peut-être initier leur traitement à un taux de CD4 plus élevé que ceux touchés par le VIH-1, considèrent des chercheurs français dans un article paru dans Aids. Tandis que le VIH de type 1 prédomine dans la plupart des régions du monde, le VIH-2 affecte essentiellement les pays d’Afrique occidentale mais également l’Angola et le Mozambique, rappelle-t-on. En Europe, le VIH-2 touche (...)
... la suite
 Le VIH transmis de la mère à l’enfant par la nourriture pré-mâchée
8 février 2008 - Atlanta, Géorgie http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5iHZyHFvfQ-vaKiNEM4t2JIkYBVNg Les autorités sanitaires américaines ont annoncé, pour la première fois, qu’une mère porteuse du virus responsable du sida et qui pré-mâche la nourriture de son enfant avant de la lui donner - pratique courante dans les pays en développement -, peut le lui transmettre si elle saigne de la bouche, notamment des gencives. Trois cas de ce type ont déjà été signalés chez des enfants aux (...)
... la suite
 Zambie : Des rumeurs de VIH dans les contraceptifs sèment la panique

Une méfiance envers les initiatives sanitaires et les médicaments étrangers basée sur l’histoire et l’expérience

Lusaka, 7 février 2008 (Plusnews) Une vague de panique en Zambie, provoquée par des allégations selon lesquelles des lots de Depo-Provera, un contraceptif injectable, contenaient le VIH, a dévoilé la méfiance profonde et le degré de désinformation élevé des populations quant à l’innocuité des médicaments importés. Selon le docteur Canisius Banda, porte-parole du ministère zambien de la Santé, ces allégations ont été formulées par un technicien de laboratoire qui travaillait dans un centre de santé public (...)
... la suite
 Sans calotte mais pas sans capote

La circoncision, un petit plus

Trois essais portant sur le rôle de la circoncision dans la réduction de la transmission du VIH à l’homme hétérosexuel dans des pays à forte prévalence VIH ont montré des résultats encourageants. Quand elle est associée à des conseils de prévention, au dépistage VIH et à la mise à disposition de préservatifs, la circoncision pourrait être un moyen de réduction de la transmission partiellement efficace pour les hommes. C’est quoi la circoncision ? La posthectomie est une intervention qui consiste à enlever (...)
... la suite
 L’OMS et l’ONUSIDA rendent publiques les recommandations d’une consultation d’experts sur la circoncision pour la prévention du VIH

le communiqué de l’OMS

28 Mars 2007 - Face à la nécessité de réduire rapidement le nombre de nouvelles infections par le VIH dans le monde, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) ont organisé une consultation internationale d’experts pour déterminer si la circoncision doit être recommandée pour la prévention de l’infection à VIH. Sur la base des données présentées, qu’ils ont jugées convaincantes, les experts présents lors de la consultation ont recommandé de (...)
... la suite
 La tuberculose toujours plus résistante

De nouvelles souches du bacille de Koch ultrarésistantes à tous les antibiotiques ont fait leur apparition. Un problème qui concerne l’ensemble de la planète et en particulier les malades du SIDA

Plus de 8,8 millions de nouveaux cas ont été recensés en 2005. "Cela nous concerne tous. Elle est à nos portes. » Il s’agit de la tuberculose. En présentant le nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le docteur Léopold Blanc n’a pas caché son inquiétude. Certes, la progression de la maladie semble se stabiliser, mais d’autres périls commencent à émerger. D’une part, le nombre de malades co-infectés par le VIH et le bacille de Koch (BK) est en progression constante, en particulier en (...)
... la suite
 Kenya : Encadrer rapidement la pratique de la circoncision
Nairobi, 27 février 2007 - Le nombre d’hommes demandant à être circoncis a triplé à l’ouest du Kenya depuis que des études ont révélé que ce procédé pouvait réduire au moins de moitié le risque d’infection au VIH, ce qui rend urgent la définition de consignes strictes pour encadrer la pratique de cette intervention chirurgicale. La circoncision n’est pas une tradition chez les populations de la Province du Nyanza. Mais le docteur Reuben Okioma, médecin à l’hôpital régional New Nyanza, a déclaré que la (...)
... la suite
 La circoncision réduit pour l’homme le risque d’infection par le VIH mais n’offre pas une protection complète

Déclaration commune OMS/ONUSIDA/UNICEF/FNUAP/Banque mondiale sur les résultats des essais au Kenya et en Ouganda concernant la circoncision et le VIH

Déclaration commune OMS/ONUSIDA/UNICEF/FNUAP/Banque mondiale - 13 décembre 2006 Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA et ses organisations coparrainantes, l’OMS, le FNUAP, l’UNICEF et la Banque mondiale, prennent note avec grand intérêt de l’annonce, faite aujourd’hui par les Instituts nationaux de la santé (NIH) des Etats-Unis, que les deux essais d’évaluation des effets de la circoncision sur le risque d’infection à VIH sont arrêtés suite à la recommandation du Conseil de suivi des (...)
... la suite
 La circoncision comme moyen de prévention de l’infection à VIH

La prévention entre le politiquement incorrect et le pragmatisme

Un message sur le forum d’Emed (ci-dessous) nous permet de faire le point sur la circoncision comme arme supplémentaire de la prévention contre le sida. Rappelons que les études scientifiques ont largement montré l’efficacité de la circoncision contre la contamination des hommes par le VIH. Ces faits scientifiques, bien qu’établis, rencontrent des oppositions de toutes parts et dans des régions du monde très variées. Ainsi des groupes d’intérêts aussi divers que souvent opposés, se retrouvent (...)
... la suite
 Nouvelles recommendations de l’OMS pour le traitement ARV des nouveaux-nés et des enfants

Et également les guidelines 2006 pour les adolescents et les adultes vivant dans les pays à ressources limitées

10 août 2006 - Nous mettons en ligne sur le blog les deux nouvelles publications (en anglais) de l’OMS pour les recommendations concernant le traitement ARV dans les pays à ressources limitées : la première concerne les nouveaux-nés et les enfants, la seconde les adolescents et les adultes. Pour les bébés et les enfants La manière la plus efficace et la moins couteuse pour répondre au VIH chez les enfants est de réduire la transmission de la mère à l’enfant (TME). Cependant, chaque jour on compte (...)
... la suite
 Le "réservoir naturel" du virus du sida identifié chez des chimpanzés du

Vingt-cinq ans après la découverte du virus du sida, une équipe internationale de chercheurs a identifié le chimpanzé Pan troglodytes troglodytes comme le "réservoir naturel" du VIH

Le Monde | 26.05.06 | 16h53 Vingt-cinq ans après la découverte du virus du sida, une équipe internationale de chercheurs a identifié le chimpanzé Pan troglodytes troglodytes comme le "réservoir naturel" du VIH, selon une étude publiée jeudi 25 mai par le magazine scientifique Science http://www.sciencemag.org/cgi/gca?gca=1126531v1&sendit.x=51&sendit.y=8 Partie prenante à ces travaux, l’Institut français de recherche pour le développement (IRD) précise dans un communiqué que plusieurs de (...)
... la suite
 Cameroun : Les examens biologiques enfin accessibles
YAOUNDE, le 16 janvier (IRIN) - La baisse significative des prix des examens biologiques pour les patients sous traitement antirétroviral au Cameroun a provoqué une hausse de la demande pour ces actes de laboratoires, indispensables au suivi des patients vivant avec le sida, selon des médecins. Annoncée en décembre par le gouvernement, cette décision est entrée en vigueur le 1er janvier dans les établissements publics du pays, où les tarifs des examens semestriels de suivi biologique ont été (...)
... la suite
 Cameroun : la trithérapie malade de l’inobservance

La prise en charge médicale sur la voie de devenir le casse-tête que nous redoutons tous

Le Messager (Douala) - 5 Juillet 2005 Publié sur le web le 28 Novembre 2005 Par Marie-Noëlle Guichi Les séropositifs sous antirétroviraux ne prennent pas toujours les médicaments suivant les prescriptions médicales. Conséquence, ils deviennent à la longue résistants. Et sont parfois obligés de changer de ligne de traitement. Ce qui n’est pas évident au Cameroun. "Quand les antirétroviraux sont arrivés au Cameroun en 1996, on a jubilé. Mais très tôt, nous avons été rattrapés pas les échecs (...)
... la suite