CSAS - OSI Bouaké
Accueil du site > Mots-clés > Glossaire > CSAS

CSAS

Centre Solidarité action sociale de Bouaké en Côte d’Ivoire


    Penda Touré, bilan annuel du partenariat d’OSI avec le CSAS

    Orphelins Sida International, 25 Mai 2013 - Mme Penda Touré, Directrice exécutive du Centre SAS, notre partenaire Ivoirien, a été invitée à Paris à l’occasion de la journée des Parrains. Elle a présenté les programmes menés conjointement avec OSI, a fait le bilan des 11 années de partenariat et a pu échanger avec les parrains et marraines présents. Myriam Mercy, Présidente d’OSI, a rappelé comment s’est mis en place le partenariat, grâce à la Fondation Glaxo Smith, il y a 11 ans, Penda ayant été (...)
    ... la suite

    Orphelins du Sida : rongés par la maladie, abandonnés par la société

    Framat, mardi, 07 mai 2013 - Théodore Kouadio - Aya (ce n’est pas son vrai prénom), 2 ans, assise sagement dans son berceau dans une pouponnière de la commune de Yopougon, dans la capitale économique ivoirienne, ce mercredi 10 novembre, attend de prendre son repas et ses soins du matin. Ce nourrisson, bien en chair, vient de loin. En effet, selon l’officier de police, le lieutenant Oulaye, qui a mené l’enquête pour retrouver les parents qui ont abandonné 6 mois plutôt cette enfant dans une ruelle (...)
    ... la suite

    Penda Touré Diagola : une femme d’exception dans la lutte contre le sida en Côte d’Ivoire

    Voices of Youth - Rodrigue Koffi - 2 Juillet 2011 - Dans la lutte contre le sida en Côte d‘ivoire, plus précisément pour ce qui est de l’accompagnement des personnes touchées par cette pandémie (enfants et adultes infectés, orphelins) et leurs familles, il existe des personnes de référence. Leur engagement et leur audace à l’action ont fait d’eux des leaders et précurseurs dans une réponse associative qui s’adapte régulièrement aux réalités évolutives que posent les conséquences du sida. Madame Penda (...)
    ... la suite

    Rencontre avec Penda Touré, directrice du Centre SAS de Bouaké

    le point sur la situation au CSAS et en Côte d’Ivoire

    OSI - Paris - Lundi 30 mai 2011 - Héléne Bordas - Au lendemain du 2nd tour de l’élection présidentielle (décembre 2010), Laurent Gbagbo, annoncé perdant par la Commission Electorale Indépendante (CEI), refuse de quitter le pouvoir. Dans les premiers temps de cette crise, Alassane Ouattara, vainqueur reconnu par l’ensemble de la communauté internationale, est retranché à l’hôtel du Golfe à Abidjan. Il appelle au calme ses partisans et veut éviter que la Côte d’Ivoire ne sombre à nouveau dans un conflit (...)
    ... la suite

    Bouaké : Le Csas au service des personnes vivant avec le Vih

    Vendredi, 06 Mai 2011, Sériba Koné - Le Csas (Centre solidarité action sociale) de Bouaké est une association de prestation de service non gouvernementale à but non lucratif. Elle a pour objectif, la prise psychosociale et médicale des personnes vivant avec le Vih et leurs familles. Situé à gauche, après la Sodeci, en partance à l’aéroport de Bouaké, le siège du Csas offre toutes les commodités d’une Organisation non gouvernementale aux grandes ambitions. Bâtie sur environ 2ha, elle est dotée de plusieurs (...)
    ... la suite

    Côte d’Ivoire : En famille contre le sida

    Reportage d’Arte au CSAS de Bouaké

    33 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, la grande majorité en Afrique subsaharienne. Une zone où le sida reste la principale cause de mortalité. Dans son dernier rapport, l’ONUSIDA souligne une stabilisation de la pandémie, mais le combat est encore loin d’être gagné. La Côte d’Ivoire est le pays d’Afrique francophone le plus touché avec un taux de prévalence d’environ 4%. Un système de santé mis à mal par la guerre civile de 2002 et la crise politique qui perdure. Arte Reportage a (...)
    ... la suite

    OSI : rapport d’évaluation du programme de parrainage pour la Côte d’Ivoire

    Du 7 au 21 octobre 2009, Héléne Bordas, référente pour OSI du programme de parrainage de Bouaké a mené une mission d’évaluation en Côte d’Ivoire. Elle a rencontré l’ensemble des filleuls chez eux et les partenaires locaux. Des fiches de suivi, des petits films ont été réalisés avec chaque filleul et transmis aux parrains. Vous pouvez retrouver le rapport d’évaluation de cette mission, ci (...)
    ... la suite

    Côte d’Ivoire : "Je ne pensais pas que la guerre allait durer si longtemps"

    Lorsque la rébellion des Forces nouvelles a lancé une insurrection armée contre le gouvernement ivoirien en 2002, Princesse [1], dépistée positive au VIH l’année précédente, a fui Bouaké, le fief rebelle dans le centre du pays, pour se réfugier dans son village de brousse. Suite au décès de son mari en 2000, et quelques mois plus tard de celui de sa fille âgée de trois ans, Princesse, aujourd’hui âgée de « 41 ans sur le papier », s’est résolue à écouter les conseils du médecin qui lui recommandait de faire (...)
    ... la suite

    Un nouvel espoir pour les enfants séropositifs de Bouaké

    Bouaké, 12 mai 2008 () - Assis sous la paillote érigée dans la cour du centre pédiatrique Ariel Glaser à Bouaké, en Côte d’Ivoire, des enfants de tous âges jouent avec l’animatrice pendant que d’autres mangent le repas préparé par la cuisinière du centre, sous l’oeil des mamans ou parentes qui les accompagnent. Inauguré en août 2007, cet espace, géré par le Centre de solidarité et d’action sociale (CSAS), qui fait de la prise en charge du VIH/SIDA à Bouaké, dans le centre du pays, a été mis en place pour (...)
    ... la suite

    Le centre Solidarité Action Sociale de Bouaké, a désormais un site internet

    Grande nouvelle, le CSAS a ouvert un site internet... une nouvelle étape qui va permettre de donner plus de visibilité à leurs actions. Visitez-le et postez vos messages d’encouragement dans la rubrique Livre d’or.
    ... la suite

    Repenser la lutte contre le sida

    Côte d’ivoire - 26 août 2007 - par Kolou Rodrigue Koffi Alors que les deux tiers des malades vivent en Afrique, Kolou Rodrigue Koffi un Ivoirien de 20 ans, raconte son engagement auprès des enfants séropositifs. Mon père est décédé, en mai 1996, des suites d’une tuberculose aiguë et d’un cancer de la peau. Notre niveau de vie, loin d’être reluisant lors de sa maladie, s’est précarisé encore plus. Et fin 1997, ma mère, malade, a été orientée vers le centre de Solidarité action sociale (SAS) de Bouaké, en (...)
    ... la suite

    Bouaké - Une clinique pour les enfants et orphelins du Sida inaugurée

    La clinique pédiatrique Ariel Glaser logée dans l’enceinte du Centre solidarité et actions sociales (CSAS) de Bouaké, a été inaugurée le week-end dernier, par le Dr Allah Kouadio Rémi, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. En présence de Mme Pamela Barnes, présidente de la fondation Elizabeth Glaser, de MM. Shanon Smith et Mark Clark, tous deux membres du congrès américain,des autorités religieuses et traditionnelles de la ville de Bouaké. La clinique pédiatrique Ariel Glaser, construite sur une (...)
    ... la suite

    Les amis d’OSI.Bouaké en force à Solidays 2007 !

    Pas de commentaires superflus, quelques témoignages en images, mais il faut quand même un peu de texte à ces belles images, témoignages du dimanche passé à Solidays, cette année encore sous des trombes d’eau, ce qui n’a pas entamé notre bonne humeur, comme en témoignent ces quelques photos... Tu penses que c’est assez comme texte d’habillage ? Penda Toure à l’honneur ! Penda Toure...en couverture du programme de Solidays 2007 Penda et Alain Penda Toure (CSAS) et Alain Fogue (...)
    ... la suite

    Après Solidays, Penda Touré part pour l’Italie, chez nos parrains-partenaires de Murales

    Fondi, 06 Luglio 2007 In allegato il Comunicato per un’iniziativa di informazione e sensibilizzazione riguardo l’impegno di solidarietà e cooperazione internazionale della nostra Associazione : Lunedì 16 p.v. in programma l’incontro con la direttrice del Centro "Solidarieté Action Sociale" di Bouaké in Costa d’Avorio. Grazie dell’attenzione e buon lavoro. Distinti saluti. per l’Associazione "Murales" - Fondi (Lt) : Catherine Velletri. Fondi, 06 Luglio 2007 COMMUNICATO STAMPA L’Associazione (...)
    ... la suite

    Communiqué du Centre SAS : "Plus jamais la mort d’un jeune à cause de l’absence d’ARV"

    Désarmés, nous ne pouvons que diffuser cet appel de Penda Touré

    A tous, Le Centre SAS de Bouaké voudrait vous annoncer le décès de KONE El Hadj Lassiné, 15 ans, vice-président de l’Association YELENBA (la grande lumière) des enfants de la Cellule SAS de Korhogo. Décès survenu le jeudi 15 mars 2007 au CHR de Korhogo des suites d’une courte maladie. Il était élève en classe de 4ème. S’il vous plaît, faisons en sorte que plus jamais des enfants aussi plein d’avenir ne s’en aillent. Mettons les laboratoires, les bilans, les examens, les médicaments, les ARV pédiatriques, (...)
    ... la suite

    Une très bonne année 2007 au Centre SAS de Bouaké

    Penda Touré et son équipe commencent l’année dans de nouveaux locaux

    Devant le CSAS le jour de l’inauguration A l’occasion du 1er décembre 2006, le Centre SAS a inauguré ses nouveaux locaux. Réhabilités par l’ONUCI, et grâce aux financements de Sidaction, l’équipe du Centre va démarrer cette nouvelle année sous le sceau du renouveau. Nouveaux locaux Cette inauguration a médiatisé le travail du Centre SAS et de nombreux nouveaux bénéficiaires se sont mis à converger vers le nouveau centre de dépistage... En particulier les rebelles installés à Bouaké, auquel leur leader (...)
    ... la suite

    Lettre aux parrains des enfants de Bouaké

    Le point sur les nouvelles en ce mois de novembre 2006

    Paris, le 15 novembre 2006 Chers parrains de Bouaké, chers amis, Il est temps pour moi de vous adresser un courrier que j’aurais préféré vous envoyer depuis longtemps. Mais comme toujours, je n’ai pour excuse qu’un planning saturé. En fait, une bonne partie de mon emploi du temps a été prise par OSI ces derniers mois. Il y eu tout d’abord le Colloque enfance et Sida qui s’est déroulé en juin à Paris, pour lequel nous nous sommes beaucoup mobilisés, et à l’occasion duquel nous avions organisé une (...)
    ... la suite

    Conscience N°9 : le journal de l’actualité de OSI

    Numéro essentiellement consacré au Burundi

    Vous pouvez télécharger ci-dessous le nouveau numéro du journal de notre association, Conscience n°9 (octobre 2006)
    ... la suite

    Avis de recherche de nouveaux parrains et de soutiens financiers ponctuels

    Relayer ce message dans votre entourage est également une manière de nous soutenir !

    " Vous êtes comme nos parents. Vous aimez les enfants comme les vôtres. Sans vous, notre vie n’est rien, comme une bouteille qui tombe si l’on ne l’attrape pas." Fanta, 7 ans, Bouaké, Côte d’Ivoire Orphelins Sida International soutient depuis 5 ans plus de 350 orphelins dans les pays les plus touchés par l’épidémie de sida. Le nombre d’orphelins ne cesse de progresser pour atteindre des chiffres effrayants. Seule la mobilisation de la Société Civile pourra endiguer la catastrophe annoncée. Pressée (...)
    ... la suite

    Journée des parrains et Assemblée Générale

    invitation pour cette date incontournable puisque Penda TOURE du Centre SAS sera parmi nous !

    Paris, le 12 janvier 2006 Chère marraine, Cher parrain, Comme l’an passé, nous vous proposons une « journée des parrains », le Dimanche 5 mars 2006 de 9h30 à 17h30, dans les locaux du MFPF : 4 Square Sainte Irénée - 75011 PARIS Métro Saint Ambroise. L’an passé, nous avions accueilli Sylvaine AYIH, représentante de notre association partenaire au TOGO, cette année nous recevrons Penda TOURE, référente du S.A.S de Bouaké en Côte d’Ivoire. Une grande partie de la journée sera donc consacrée à cette (...)
    ... la suite

    Penda Touré en visite à OSI

    Le 9 Juin , Penda Toure (directrice du SAS de Bouaké) nous a fait l’honneur de sa présence dans nos locaux, rue de Bagnolet. Nous avons fait le point avec elle sur la situation au SAS de Bouake. Elle a ensuite rencontré Sandrine Dekens, pour évoquer entre autre la situation personnelle de chaque enfant et lui remettre les lettres des filleuls. Penda a souhaité remercier en premier lieu tous les parrains qui soutiennent son action. Ensuite elle nous parle de la vie à Bouake : Depuis le début (...)
    ... la suite

    Prix 2005 du Sidaction : le Centre SAS de Bouaké et Penda Touré récompensés

    publié sur le forum e-med : Communiqué de presse, 3 juin 2005 Sidaction décerne le Prix International 2005 à Madame Penda Touré et le Prix Scientifique " Jeune Chercheur " 2005 à Isabelle Kousignian de l’inserm Penda recoit le prix du sidaction 2005 Le prix international A l’issue de la deuxième convention nationale de lutte contre le sida qui s’est tenue à l’Hôtel de Ville de Paris les 2 et 3 juin, Madame Line Renaud, vice présidente de Sidaction et Madame Jeanne Gapiya-Niyonzima, présidente de (...)
    ... la suite

    Penda Touré à Paris

    A l’occasion de son séjour à Paris, nous avons rencontré la directrice du SAS

    Chers parrains, Nous avons eu l’occasion de partager une journée de travail avec Penda lors de son séjour à Paris, où elle venait pour les journées de Sidaction. Comme d’habitude, ces moments partagés furent intenses et riches, et l’occasion de faire le point sur notre action et le suivi des enfants. Je lui ai remis les quelques lettres et paquets que les parrains qui l’ont souhaité m’avait fait parvenir depuis quelques semaines. Elle m’a également remis des lettres pour vous tous et je fais le (...)
    ... la suite

    Un concours de ‘Miss’ récompense le meilleur message de sensibilisation au VIH/SIDA

    Une "tête bien pleine" pour mieux lutter contre le sida...

    DAKAR, 10 mai (PLUSNEWS) [Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies] L’organisation SAS (Solidarité Action Sociale) de Bouaké a organisé samedi un concours de ‘Miss’ qui a récompensé la candidate qui a le mieux répondu à un questionnaire sur le VIH/SIDA, avec le meilleur message de sensibilisation. C’est une lycéenne de 18 ans, Aïchatou Keita, qui a remporté le titre de Miss. Selon Penda Touré, directrice de SAS, le message de la jeune fille “a pris en compte les aspects (...)
    ... la suite

    Article OSI Bouaké dans Contacts N°7

    Un petit point sur les dernières nouvelles (avril 2005)

    Paris, le 12 avril 2005 En mars 2005, nous avons reçu un courrier du Centre SAS de Bouaké contenant 18 lettres de nos filleuls, ainsi qu’un bilan de l’activité de parrainage pour l’année 2004. Il semble que malgré la guerre, le SAS de continue de fonctionner, même si les conditions de vie des habitants de Bouaké se sont dégradées. Les bombardements de novembre dernier et « la crise » en général sont présents dans les courriers et les enfants, qui disent souffrir de la situation, ont manifestement eu peur (...)
    ... la suite

    « La ville était relativement calme... ». Compte-rendu d’une visite au SAS

    Avril 2004, Sylvie Bernard

    En avril 2004, Sylvie, marraine de Mamadou, rend visite à son fils qui travaille à Bouaké. A son retour, elle nous écrit ces quelques lignes qui témoignent de la situation. J’étais en Côte d’Ivoire en avril chez mon fils et sa petite famille, d’abord à Abidjan puis à Bouaké. Je me suis rendue au SAS, où j’ai rencontré Penda et son équipe, tous en effet très courageux et étonnamment optimistes. Puis je me suis rendue dans le quartier et la maison où habite la grand-mère de mon filleul Mamadou ainsi que ses 5 (...)
    ... la suite

    Lettres reçues en septembre 2003

    Bouaké, le 4 juillet 2003 Cher parrain, Je m’appelle Korotoum. J’ai 9 ans et je suis en classe de CP2 à Bouaké zone de guerre. Nous recevons de l’argent de votre par qui nous permet de faire face à nos besoin : vêtements, savon, éponge, pâte dentifrice et aussi des brosses à dents. Nous vous remercions de tout notre cœur vous êtes gentil, vous êtes une deuxième famille pour nous. J’aimerais avoir quelques jouets pour me distraire. Vous êtes comme nos parents. Vous aimez les enfants comme les vôtres. (...)
    ... la suite

    Lettres reçues en mars 2005

    Quelques lettres reçues de Bouaké, en février 2005. Elles sont écrites par nos filleuls, ou leur tuteur ou encore par une grande sœur... juste avant Noël 2004. Nous les avons saisies pour pouvoir les publier en ligne. Bouaké, le 7 décembre 2004 Très chère marraine, C’est avec un cœur plein de joie, d’amour et de tendresse que je vous envoie cette note contenant mes souhaits et vœux, et vous faire part de mes salutations les plus sincères du jour. Pour tout entamer et comme vous le saviez, je suis (...)
    ... la suite

    Fiche d’identité (mars 2005)

    Présentation du SAS par lui-même

    Nom légal complet : Centre Solidarité Action Sociale de Bouaké (CSAS) de Bouaké Adresse postale : 01 BP 3812 Téléphone, fax mail : 31-63-79-91/31-63-71-92 / ong_csas yahoo.fr. Personne de contact chargée du projet : TOURE Penda Diagola Date de création de l’association : 15/05/1995 Statut juridique : Organisation de base Principaux domaines d’intervention : Soutien psychosocial des personnes vivant avec le VIH/SIDA et leur famille Suivi médical des personnes vivant avec le VIH/SIDA Suivi (...)
    ... la suite

    Qui écrit, qu’est-ce qu’ils écrivent, les âges, la scolarité, la nomination des enfants, etc.

    Formation continue des parrains et repères contextuels sur la vie de nos filleuls

    Paris, le 19 février 2004 Chers amis, La bonne nouvelle est confirmée : nous avons atteint l’objectif que nous nous étions fixé en août dernier : trouver 24 parrains pour Bouaké. Cet objectif avait justifié la campagne d’alerte que nous menons sur notre action en Côte d’Ivoire (par voie de presse, sur notre site, par mail et par courrier). C’est grâce à votre engagement à tous que nous y sommes parvenus : grâce à votre ténacité, votre incroyable motivation et au soutien que nous apportons mutuellement (...)
    ... la suite

    Au lendemain des événements de septembre 2002 : inquiétudes

    Paris, le 29 septembre 2002 : Courrier de OSI Bouaké aux parrains de Côte d’Ivoire

    Paris, le 29 septembre 2002 Chers parrains, Vous êtes probablement nombreux à suivre les évènements qui secouent depuis 10 jours la Côte d’Ivoire. Comme nous, vous vous inquiétez de ce qui se passe pour vos filleuls et filleules, pour les aïeules que vous parrainez, pour Penda Touré, la directrice du SAS, et toutes les personnes avec lesquelles nous travaillons sur place. Je partage chaque jour ces inquiétudes et mes questions restent sans réponse : ont-ils pu fuir Bouaké ? Sont-ils en sécurité ? (...)
    ... la suite

    Convention OSI - SAS

    Paris, le 10 octobre 2001 : premier courrier de OSI au SAS, inaugurant la convention de partenariat

    Chère Penda, chers tous, Nous espérons que vous avez bien reçu en pièces jointes la convention qu’il nous faut signer ensemble pour concrétiser les 30 parrainages. Voici ce qui concerne les détails pratiques : le parrainage d’un enfant s’élève à 15 000 CFA par mois. En théorie, nous gardons 10% de cette somme pour notre propre fonctionnement associatif. Mais exceptionnellement cette année, nous avons eu une subvention de fonctionnement, aussi c’est l’intégralité de cette somme qui vous parviendra. (...)
    ... la suite