Accueil >>  Associations, Mobilisations >>  Centre Solidarité Action Sociale (SAS) de Bouaké

Centre Solidarité Action Sociale (SAS) de Bouaké

 Au lendemain des événements de septembre 2002 : inquiétudes

Paris, le 29 septembre 2002 : Courrier de OSI Bouaké aux parrains de Côte d’Ivoire

Paris, le 29 septembre 2002 Chers parrains, Vous êtes probablement nombreux à suivre les évènements qui secouent depuis 10 jours la Côte d’Ivoire. Comme nous, vous vous inquiétez de ce qui se passe pour vos filleuls et filleules, pour les aïeules que vous parrainez, pour Penda Touré, la directrice du SAS, et toutes les personnes avec lesquelles nous travaillons sur place. Je partage chaque jour ces inquiétudes et mes questions restent sans réponse : ont-ils pu fuir Bouaké ? Sont-ils en sécurité ? (...)
... la suite

Actualité

 Penda Touré Diagola : une femme d’exception dans la lutte contre le sida en Côte d’Ivoire
Voices of Youth - Rodrigue Koffi - 2 Juillet 2011 - Dans la lutte contre le sida en Côte d‘ivoire, plus précisément pour ce qui est de l’accompagnement des personnes touchées par cette pandémie (enfants et adultes infectés, orphelins) et leurs familles, il existe des personnes de référence. Leur engagement et leur audace à l’action ont fait d’eux des leaders et précurseurs dans une réponse associative qui s’adapte régulièrement aux réalités évolutives que posent les conséquences du sida. Madame Penda (...)
... la suite
 Rencontre avec Penda Touré, directrice du Centre SAS de Bouaké

le point sur la situation au CSAS et en Côte d’Ivoire

OSI - Paris - Lundi 30 mai 2011 - Héléne Bordas - Au lendemain du 2nd tour de l’élection présidentielle (décembre 2010), Laurent Gbagbo, annoncé perdant par la Commission Electorale Indépendante (CEI), refuse de quitter le pouvoir. Dans les premiers temps de cette crise, Alassane Ouattara, vainqueur reconnu par l’ensemble de la communauté internationale, est retranché à l’hôtel du Golfe à Abidjan. Il appelle au calme ses partisans et veut éviter que la Côte d’Ivoire ne sombre à nouveau dans un conflit (...)
... la suite
 Bouaké : Le Csas au service des personnes vivant avec le Vih
Vendredi, 06 Mai 2011, Sériba Koné - Le Csas (Centre solidarité action sociale) de Bouaké est une association de prestation de service non gouvernementale à but non lucratif. Elle a pour objectif, la prise psychosociale et médicale des personnes vivant avec le Vih et leurs familles. Situé à gauche, après la Sodeci, en partance à l’aéroport de Bouaké, le siège du Csas offre toutes les commodités d’une Organisation non gouvernementale aux grandes ambitions. Bâtie sur environ 2ha, elle est dotée de plusieurs (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : En famille contre le sida

Reportage d’Arte au CSAS de Bouaké

33 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, la grande majorité en Afrique subsaharienne. Une zone où le sida reste la principale cause de mortalité. Dans son dernier rapport, l’ONUSIDA souligne une stabilisation de la pandémie, mais le combat est encore loin d’être gagné. La Côte d’Ivoire est le pays d’Afrique francophone le plus touché avec un taux de prévalence d’environ 4%. Un système de santé mis à mal par la guerre civile de 2002 et la crise politique qui perdure. Arte Reportage a (...)
... la suite
 Un nouvel espoir pour les enfants séropositifs de Bouaké
Bouaké, 12 mai 2008 () - Assis sous la paillote érigée dans la cour du centre pédiatrique Ariel Glaser à Bouaké, en Côte d’Ivoire, des enfants de tous âges jouent avec l’animatrice pendant que d’autres mangent le repas préparé par la cuisinière du centre, sous l’oeil des mamans ou parentes qui les accompagnent. Inauguré en août 2007, cet espace, géré par le Centre de solidarité et d’action sociale (CSAS), qui fait de la prise en charge du VIH/SIDA à Bouaké, dans le centre du pays, a été mis en place pour (...)
... la suite
 Le centre Solidarité Action Sociale de Bouaké, a désormais un site internet
Grande nouvelle, le CSAS a ouvert un site internet... une nouvelle étape qui va permettre de donner plus de visibilité à leurs actions. Visitez-le et postez vos messages d’encouragement dans la rubrique Livre d’or.
... la suite
 Bouaké - Une clinique pour les enfants et orphelins du Sida inaugurée
La clinique pédiatrique Ariel Glaser logée dans l’enceinte du Centre solidarité et actions sociales (CSAS) de Bouaké, a été inaugurée le week-end dernier, par le Dr Allah Kouadio Rémi, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. En présence de Mme Pamela Barnes, présidente de la fondation Elizabeth Glaser, de MM. Shanon Smith et Mark Clark, tous deux membres du congrès américain,des autorités religieuses et traditionnelles de la ville de Bouaké. La clinique pédiatrique Ariel Glaser, construite sur une (...)
... la suite
 La Fondation Elizabeth-Glaser offre un laboratoire et une clinique...
13 Août 2007 La Fondation Elizabeth Glaser pour le sida pédiatrique (EGPAF) a offert vendredi et samedi derniers un laboratoire d’analyse biologique et une clinique pédiatrique à l’hôpital Saint Camille et au centre Solidarité action social (SAS) de Bouaké. C’était au cours de deux cérémonies organisées à cet effet, en présence de Mme Pamela Barnes, présidente du conseil d’administration de EGPAF, de M. Jean Claude Kouassi, président du conseil général de Bouaké, et pour le samedi en présence de Allah (...)
... la suite
 Communiqué du Centre SAS : "Plus jamais la mort d’un jeune à cause de l’absence d’ARV"

Désarmés, nous ne pouvons que diffuser cet appel de Penda Touré

A tous, Le Centre SAS de Bouaké voudrait vous annoncer le décès de KONE El Hadj Lassiné, 15 ans, vice-président de l’Association YELENBA (la grande lumière) des enfants de la Cellule SAS de Korhogo. Décès survenu le jeudi 15 mars 2007 au CHR de Korhogo des suites d’une courte maladie. Il était élève en classe de 4ème. S’il vous plaît, faisons en sorte que plus jamais des enfants aussi plein d’avenir ne s’en aillent. Mettons les laboratoires, les bilans, les examens, les médicaments, les ARV pédiatriques, (...)
... la suite
 Une très bonne année 2007 au Centre SAS de Bouaké

Penda Touré et son équipe commencent l’année dans de nouveaux locaux

Devant le CSAS le jour de l’inauguration A l’occasion du 1er décembre 2006, le Centre SAS a inauguré ses nouveaux locaux. Réhabilités par l’ONUCI, et grâce aux financements de Sidaction, l’équipe du Centre va démarrer cette nouvelle année sous le sceau du renouveau. Nouveaux locaux Cette inauguration a médiatisé le travail du Centre SAS et de nombreux nouveaux bénéficiaires se sont mis à converger vers le nouveau centre de dépistage... En particulier les rebelles installés à Bouaké, auquel leur leader (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : les ONG dénoncent la marginalisation du nord du pays
Décembre 2006 Les organisations de lutte contre le VIH/SIDA installées dans le nord de la Côte d’Ivoire, sous contrôle d’une rébellion armée, ont dénoncé l’abandon des populations de ces régions par le gouvernement ivoirien. « Que les programmes qui se développent au sud se développent aussi au nord. Il n’est pas normal que nous regardions ces femmes et ces enfants mourir par manque d’antirétroviraux (ARV) », a expliqué Penda Touré, la directrice exécutive de l’ONG Solidarité Action Sociale de Bouaké, le (...)
... la suite
 Je vous e-mail d’Afrique

Un livre destiné aux adolescents nous permet de retrouver nos amis du Centre SAS de Bouaké

Je vous e-mail d’Afrique Première de couverture du livre de Bénédicte Brocher "Je vous e-mail d’Afrique". Bénédicte Brocher. Syros Jeunesse, 2004. (106p.). ISBN 274 850259 0. Témoignage. [Illustrations de Nathaële Vogel]. Quand elle était adolescente, Bénédicte s’était juré de travailler dans l’humanitaire. Maintenant qu’elle est adulte et qu’elle a son diplôme de psychologue en poche, elle part en Côte d’Ivoire pour de vrai. Pendant trois mois, elle va collaborer avec une association de soutien aux (...)
... la suite
 Prix 2005 du Sidaction : le Centre SAS de Bouaké et Penda Touré récompensés
publié sur le forum e-med : Communiqué de presse, 3 juin 2005 Sidaction décerne le Prix International 2005 à Madame Penda Touré et le Prix Scientifique " Jeune Chercheur " 2005 à Isabelle Kousignian de l’inserm Penda recoit le prix du sidaction 2005 Le prix international A l’issue de la deuxième convention nationale de lutte contre le sida qui s’est tenue à l’Hôtel de Ville de Paris les 2 et 3 juin, Madame Line Renaud, vice présidente de Sidaction et Madame Jeanne Gapiya-Niyonzima, présidente de (...)
... la suite
 Un concours de ‘Miss’ récompense le meilleur message de sensibilisation au VIH/SIDA

Une "tête bien pleine" pour mieux lutter contre le sida...

DAKAR, 10 mai (PLUSNEWS) [Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies] L’organisation SAS (Solidarité Action Sociale) de Bouaké a organisé samedi un concours de ‘Miss’ qui a récompensé la candidate qui a le mieux répondu à un questionnaire sur le VIH/SIDA, avec le meilleur message de sensibilisation. C’est une lycéenne de 18 ans, Aïchatou Keita, qui a remporté le titre de Miss. Selon Penda Touré, directrice de SAS, le message de la jeune fille “a pris en compte les aspects (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Sensibiliser les plus petits aux IST et au sida

Prévention du VIH par le SAS dans les écoles primaires de Bouaké

[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies] © IRIN Plus News - BOUAKE, 25 février 2005 Les tout petits sont désormais une cible pour les acteurs de la lutte contre le sida en Côte d’Ivoire Parce qu’ils ont leur premier rapport sexuel autour de dix ans, les enfants des classes primaires de Bouaké, le fief de la rébellion armée en Côte d’Ivoire, reçoivent depuis jeudi une initiation aux méthodes de prévention des infections sexuellement transmissibles et du VIH/SIDA. C’est le (...)
... la suite

Fiche d’identité du SAS

 Fiche d’identité (mars 2005)

Présentation du SAS par lui-même

Nom légal complet : Centre Solidarité Action Sociale de Bouaké (CSAS) de Bouaké Adresse postale : 01 BP 3812 Téléphone, fax mail : 31-63-79-91/31-63-71-92 / ong_csas yahoo.fr. Personne de contact chargée du projet : TOURE Penda Diagola Date de création de l’association : 15/05/1995 Statut juridique : Organisation de base Principaux domaines d’intervention : Soutien psychosocial des personnes vivant avec le VIH/SIDA et leur famille Suivi médical des personnes vivant avec le VIH/SIDA Suivi (...)
... la suite

Rapports annuels

 Penda Touré, bilan annuel du partenariat d’OSI avec le CSAS
Orphelins Sida International, 25 Mai 2013 - Mme Penda Touré, Directrice exécutive du Centre SAS, notre partenaire Ivoirien, a été invitée à Paris à l’occasion de la journée des Parrains. Elle a présenté les programmes menés conjointement avec OSI, a fait le bilan des 11 années de partenariat et a pu échanger avec les parrains et marraines présents. Myriam Mercy, Présidente d’OSI, a rappelé comment s’est mis en place le partenariat, grâce à la Fondation Glaxo Smith, il y a 11 ans, Penda ayant été (...)
... la suite

Visites

 « La ville était relativement calme... ». Compte-rendu d’une visite au SAS

Avril 2004, Sylvie Bernard

En avril 2004, Sylvie, marraine de Mamadou, rend visite à son fils qui travaille à Bouaké. A son retour, elle nous écrit ces quelques lignes qui témoignent de la situation. J’étais en Côte d’Ivoire en avril chez mon fils et sa petite famille, d’abord à Abidjan puis à Bouaké. Je me suis rendue au SAS, où j’ai rencontré Penda et son équipe, tous en effet très courageux et étonnamment optimistes. Puis je me suis rendue dans le quartier et la maison où habite la grand-mère de mon filleul Mamadou ainsi que ses 5 (...)
... la suite
 « J’ai bien compris que sans l’argent, c’était la catastrophe »

12 mai 2002 - par Virginie Kouadio

12 mai 2002. Les parrainages sont en place depuis quelques mois. Le SAS organise un goûter avec les orphelins et invite ma sœur, alors enseignante vivant à Bouaké, à venir rencontrer les enfants. Voici le mail qu’elle m’envoie pour me raconter son après-midi au SAS. Sandrine J’ai donc rencontré l’assistante sociale qui s’occupe des petits parrainés entre autre et j’ai pu voir presque la totalité des enfants parrainés ainsi que leur tuteur ou leurs parents quand il y en a encore en vie. Il y avait une (...)
... la suite

Sur le Web :

Le site de l’ong CSAS