Accueil >>  Psychologie géopolitique

Psychologie géopolitique

Le concept de psychologie géopolitique clinique est une proposition de Françoise Sironi* pour rendre compte d’une certaine pratique de la psychologie clinique. Cette approche s’intéresse à la manière dont les individus et les groupes sont traversés par l’histoire contemporaine, et à la traçabilité psychologique, individuelle et collective, normale et pathologique, des événements collectifs et/ou politiques que nous traversons.

Ouvrage de référence : F. Sironi, Psychopathologie des violences collectives. Essai de Psychologie géopolitique clinique, Paris, Odile Jacob, 2007.

Sur le web : http://www.ethnopsychiatrie.net/sir...

* Psychologue clinicienne, maître de conférences de l’Université Paris 8, expert auprès du Tribunal de Paris et de la Cour pénale internationale

 Merkel à la recherche de psychologues
Blog Le Monde - 28 août 2014, par Frédéric Lemaitre - C’est le quotidien Bild qui, en début de semaine, a levé le lièvre. La rigueur budgétaire à l’honneur en Allemagne n’empêche pas la chancellerie de continuer à recruter. Et pas n’importe qui : des experts comportementalistes. Le département politique de la chancellerie a en effet passé une petite annonce pour recruter trois spécialistes, en psychologie, en anthropologie et en économie comportementale. L’idée est de créer au sein du département (...)
... la suite
 De l’importance du contexte culturel dans la schizophrénie

Les schizophrènes américains entendent souvent des voix violentes. Celles qui parlent aux Indiens leur disent de faire le ménage

Science & santé - 08.08.2014 - Repéré par Claire Levenson - La schizophrénie touche plus de 50 millions de personnes à travers le monde, mais la façon dont la maladie s’exprime varie beaucoup selon le contexte culturel. L’anthropologue de Stanford Tanya Luhrmann a interviewé soixante schizophrènes sur leurs hallucinations auditives aux Etats-Unis, au Ghana et en Inde. Les résultats de cette enquête ont d’être publiés dans le British Journal of Psychiatry. Alors que la plupart des schizophrènes (...)
... la suite
 "Purifier et détruire", de Jacques Sémelin

Retour sur les travaux de celui qui cherche à comprendre notre barbarie

OSI Bouaké - 21 septembre 2013 - SD - Comment est-il possible que nous n’ayons jamais évoqué les travaux de Jacques Semelin sur OSI Bouaké ? La brillante conférence qu’il a tenue cette semaine à l’Université de tous les savoirs (Paris) nous donne l’occasion de réparer cette omission incompréhensible, tant ses travaux de psychologue, historien et politologue, sont éclairants et nécessaires pour comprendre les violences collectives, à une échelle plus large que celle des individus qu’elles engagent. Dans ce (...)
... la suite
 Soigner ou normaliser : divisions sur la prise en charge de "l’autisme"
Autisme : la psychanalyse isolée 19 juin 2013 - par Eric Favereau - Un comité de suivi se tient aujourd’hui en pleine controverse sur la prise en charge des enfants. C’est une réunion importante qui se tient aujourd’hui au ministère de la Santé. La ministre en charge du dossier réunit le comité de suivi du plan Autisme 2013-2017. Or il est né sous les plus mauvais auspices, Marie-Arlette Carlotti, n’ayant rien trouvé de plus opportun que de relancer la sempiternelle guerre entre les prises en charge (...)
... la suite
 DSM-5 : Le dérapage incontrôlé de la psychiatrie

Entretiens avec Allen Frances, Roland Gori et quelques articles accompagnant la sortie du DSM-5, fer de lance de l’industrie du médicament

Dossier OSI Bouaké - 25 mai 2013 - DSM : quand la psychiatrie fabrique des individus performants et dociles Basta - 23 mai 2013 - par Laura Raim - Sommes-nous tous fous ? C’est ce que laisserait supposer la nouvelle version du DSM, la bible des psychiatres recensant troubles mentaux et comportements « anormaux ». Plus on compte de malades, plus le marché de l’industrie pharmaceutique s’élargit. Surtout, le DSM apparaît comme un moyen de faire rentrer dans la norme ceux qui seraient jugés « (...)
... la suite
 Des hommes, des bois. Déboires et débrouilles.

Une ethnographie des habitants du bois de Vincennes, par Gaspard Lion

OSI Bouaké - 25 avril 2013 - Gaspard Lion est doctorant au Centre d’études des mouvements sociaux (CEMS) de l’EHESS. Il travaille sur un phénomène d’importance croissante, celui de l’habitat « spontané » en plein air, habitat auto-institué, produit par les habitants eux-mêmes. En analysant la constitution de l’habiter dans une situation précaire, illégale, dans un espace précisément défini comme non-habitable, il s’agit de contribuer à sa connaissance anthropologique. C’est ainsi une enquête ethnographique (...)
... la suite
 « Ce que je suis est foncièrement douteux »

Retour sur la pensée et la vie de Paul Ricoeur, orphelin-philosophe

OSI Bouaké - 30 mars 2013 - SD - Retour sur la pensée et la vie d’un homme passionnant, ayant fécondée la psychologie que nous aimons. Paul Ricœur. « Ce que je suis est foncièrement douteux » Sciences Humaines n°67 - 21/01/2013 - Il y a cent ans naissait Paul Ricœur. Grande figure de la pensée française du siècle dernier, il a contribué, avec le concept d’identité narrative, à repenser le sujet comme le récit que chacun se raconte à lui-même. En guise d’hommage, nous publions un entretien réalisé en 1997 (...)
... la suite
 Ce que montrent les images

Entretien avec Philippe Descola

La vie des idées - 30-08-2010 - par Philippe Simay - Vidéo : A. Williamson Commissaire de l’exposition La fabrique des images, Philippe Descola [1] propose une approche novatrice des représentations picturales présentes sur les cinq continents. L’anthropologue montre comment quatre grandes visions du monde (le naturalisme, le totémisme, l’animisme, l’analogisme) se manifestent dans les images que produisent les sociétés humaines. Quel est le lien entre l’exposition La fabrique des images et votre (...)
... la suite
 A l’hôpital de Chartres, des "biographies thérapeutiques" pour retisser sa vie
Le Monde | 08.01.2013 | Par Benjamin Leclercq [Monde Académie] - Chartres, Envoyé spécial - Monsieur Gilles promène à petits pas sa perfusion à roulettes dans le large couloir, entre dans ce qui ressemble à une chambre d’hôpital, s’assoit, réajuste ses bretelles et braque un regard impatient vers son interlocutrice. Au portemanteau, une blouse blanche, et face à lui, une biographe. Point de blouse ni d’examens médicaux, juste un stylo et un grand cahier bleu. Point de maladie non plus, ce n’est pas le (...)
... la suite
 Des morts qu’on mobilise

Le sociologue Arnaud Esquerre livre une réflexion sur le rapport que l’État entretient avec les corps de défunts. S’inscrivant en faux contre l’idée d’une négation occidentale de la mort, il montre comment se joue depuis plusieurs décennies une intégration de plus en plus mobile des restes humains parmi les vivants.

La Vie des Idées - 31-08-2012 - par Milena Jakšić Au sujet du livre d’Arnaud Esquerre, Les os, les cendres et l’État, Paris, Fayard, 2011, 328 p., 20 €. Que reste-t-il d’un humain après son décès ? Quelle relation les vivants entretiennent-ils avec les corps morts ? Telles sont les questions posées par Arnaud Esquerre dans cet ouvrage qui se propose de se défaire de la thèse du « déni de la mort », apparue dans les sciences sociales au début des années 1970, en France et en Europe. Portée par Philippe (...)
... la suite
 « Mystère Alexina », ou les pièges de l’assignation identitaire

En 1985, René Féret adapte au cinéma le « Journal d’Herculine Barbin »

OSI Bouaké - 25 août 2012 – SD - De son premier film (« Histoire de Paul », 1975, Prix Jean Vigo) jusqu’au dernier (« Madame Solario », 2012), René Féret filme les errances de l’identité, ses fausses-trappes, ses double-fonds, ses richesses, ses pièges et sa complexité. Né dans le Pas-de-Calais, sur une terre à la fois façonnée par le social et le politique, lui-même enfant re-né (voir l’article « L’enfant de remplacement »), interné en asile psychiatrique après une tentative de suicide (sujet évoqué dans son (...)
... la suite
 Les métis culturels, nouveau paradigme identitaire contemporain

Conférence de Françoise Sironi au congrès "Filiations, Affiliations, Adoption".

OSI Bouaké, le 16 août 2012 - Nous publions le texte de la conférence de Françoise Sironi [1] au 13ème congrès de la revue L’Autre, qui s’est déroulé à Genève les 2 et 3 décembre 2011, sur le thème "Filiations, Affiliations, Adoption". INTRODUCTION La question à laquelle je vais tenter de répondre est la suivante : que m’ont appris les sujets métis (culturels ou autres) que j’ai vu au cours de vingt ans de pratique psychothérapique ? La démarche méthodologique qui me servira de fil conducteur est de type (...)
... la suite
 Des psychotropes abusivement détournés de leur fonction
Le Monde du 11/12/2010 - Décembre 2010 - par Philippe Pignarre - On dit souvent que les Français ont une passion pour les psychotropes, ces médicaments qui agissent sur le système nerveux central et allègent les symptômes des troubles mentaux comme la schizophrénie, l’anxiété ou la dépression. N’en sont-ils pas les plus gros consommateurs au monde ? Mais ce qu’on n’a pas relevé, c’est la passion qui est celle de l’industrie pharmaceutique française pour ces mêmes psychotropes... détournés de leurs (...)
... la suite
 "Ici, on ne s’occupe pas de la maladie, on s’occupe du reste"

Reportage à la Maison des Sources, à Besançon

Le Monde.fr | 02.07.2012 • Texte et photos par Soren Seelow, à Besançon Vue depuis la passerelle du café philo qui se tient dans le jardin du cloître. Sur la passerelle en bois de l’ancien couvent des Capucins, Olivier passe la balayette. "Ces deux messieurs vont faire un reportage", lui lance Jean-Marie, le directeur de l’établissement. "Ça va être cool !", s’exclame Olivier en posant son outil avant de nous serrer chaleureusement la main. Au rez-de-chaussée, le cloître résonne de rires, de (...)
... la suite
 Ivan Jablonka, fils d’orphelin

L’historien vient de recevoir le Prix du Sénat pour son ouvrage "Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus"

Ivan Jablonka reçoit le Prix du Sénat L’Histoire - 08/06/2012 - A 38 ans, cet historien de l’enfance reçoit le Prix du Sénat pour son livre Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus (Seuil). L’Histoire publie son discours et son portrait. Le jury du Prix du Sénat du livre d’histoire, présidé par Jean-Noël Jeanneney, professeur émérite des universités, ancien ministre, a décerné le 10e prix du Sénat du Livre d’Histoire à Ivan Jablonka pour Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus aux (...)
... la suite
 Autisme : la psychanalyse au pied du mur
Le Monde - 13/01/2012 - Par Laure Mentzel L’autisme a beau être la grande cause nationale de 2012, les familles qui y sont confrontées restent démunies. Car, en France, les psychanalystes s’opposent aux méthodes comportementalistes ayant pourtant fait leurs preuves à l’étranger. Une position rétrograde dénoncée par Sophie Robert dans un documentaire, "Le Mur", dont la diffusion est suspendue à la décision d’un tribunal, le 26 janvier. Sur l’écran, une grand-mère à col Claudine enfourne son bras entre (...)
... la suite
 Quand l’histoire rend fou

Sur le livre de Laure Murat, "L’homme qui se prenait pour Napoléon. Pour une histoire politique de la folie"

La Vie des idées - 26-10-2011 - par Laurence Bertrand Dorléac Comment les tumultes de l’Histoire affectent-ils la vie psychique des individus ? Laure Murat explore les liens entre folie et politique au XIXe siècle, s’intéressant aussi bien aux patients des asiles, dont beaucoup se prenaient pour Napoléon, qu’aux élites médicales et politiques qui s’efforçaient de les exclure ou les stigmatiser. Laure Murat, L’homme qui se prenait pour Napoléon. Pour une histoire politique de la folie, Paris, (...)
... la suite
 Photographier la folie douce d’Addis-Abeba

Les ’sweet crazy’ photographiés par Jan Hoek

Vice - 11 novembre 2011 - Jan Hoek Pas mal de gens souffrent de maladies mentales dans le monde et on dirait que la plupart d’entre-eux vivent dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba. J’ai découvert ça en faisant un voyage scolaire. Le premier fou que j’ai vu là-bas était en grande conversation avec le ciel, au milieu d’un rond point. Il s’était foutu une clope dans chaque narine, portait des lunettes de pilote des années 1970 et sa tenue était un joyeux bordel de fringues effilochées complètement (...)
... la suite
 Soins de santé mentale : les grands oubliés
Le Monde | 10.10.11 | Compte rendu | Catherine Vincent Dépression, épilepsie, démence, troubles liés à l’utilisation de substances psychoactives : à un moment ou à un autre de sa vie, une personne sur quatre dans le monde aura besoin de soins de santé mentale ou neurologiques, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pourtant, la plupart des pays ne consacrent à ce secteur qu’à peine 3 % des ressources destinées à la santé, quand environ 13 % seraient nécessaires. Un manque d’investissement (...)
... la suite
 Syrie : l’état de santé de Rafah Nached s’aggrave

La célèbre psychanalyste syrienne est incarcérée depuis plus de trois semaines maintenant, malgré les protestations internationales.

3 octobre 2011 - Par Quentin Girard 24 jours. Rafah Nached, 66 ans, est incarcérée depuis la nuit du 10 septembre et son sort ne s’améliore pas. Malgré la mobilisation de ses proches en France, il semble qu’elle soit partie encore pour de longues semaines de détention. La psychanalyste, fondatrice de l’école de Damas, a été arrêtée alors qu’elle voulait partir pour Paris pour rencontrer des médecins – elle est rescapée d’un cancer – et pour voir sa fille accoucher. Sans raison aucune, son seul tort est (...)
... la suite
 Fessée, une loi en forme de piège

Chronique de Claude Halmos, psychanalyste

LeMonde | 27.04.11 | par Claude Halmos, psychanalyste A la une de l’actualité, un jour, puis un autre, un enfant mort sous les coups de ses parents. La proposition récente d’inscrire dans la loi l’interdiction de la fessée permettrait-elle de mettre un terme à cette horreur ? Non. Car ce n’est pas sur l’absence de loi que bute la protection des enfants maltraités - les lois existent -, mais sur la façon dont elles sont appliquées. Pour les autres enfants, ceux des familles "normales", l’interdiction (...)
... la suite
 Jeremy Rifkin : "Une empathie nouvelle gagne l’humanité"
Le Monde Magazine | 15.04.11 | Chaque essai de Jeremy Rifkin, connu pour ses travaux de prospectives à la tête de sa Fondation pour les tendances économiques, déclenche débats et polémiques dans le monde entier, jusque dans la classe politique, que ce soit aux Etats-Unis (il a conseillé le président Bill Clinton) ou en Europe (l’ex-président de la Commission européenne Romano Prodi a fait appel à lui). S’il a été critiqué pour ses vues utopistes et parfois catastrophistes, même ses adversaires (...)
... la suite
 La justice recourt davantage à l’ethnopsychologie

Les magistrats amenés à juger des personnes d’origine étrangère s’appuient de plus en plus sur des expertises ethnocliniques afin de mieux comprendre la personnalité des prévenus

La Croix du 23/03/2011 - Marie BOËTON - Il est des affaires limpides, tant les mobiles semblent évidents. D’autres, en revanche, « résistent » à Martine de Maximy, présidente de la cour d’assises à Paris. « Dans certains dossiers impliquant des étrangers, nous ne réussissons pas à comprendre les ressorts de l’affaire sans avoir clairement à l’esprit ses représentations culturelles. » Dans ce cas, la juge réclame un supplément d’enquête, afin qu’une analyse ethnoclinique puisse compléter l’expertise (...)
... la suite
 La rue rend-elle fou ? Paroles d’experts et de sans-abri

Schizophrénie, dépression, addiction : regards croisés de SDF et d’infirmières en psychiatrie sur ce que la rue fait au mental.

Par Aurélie Champagne | Journaliste | 03/03/2011 | « Qu’est-ce que vous voulez montrer ? Vous voulez voir des fous ? Assister à des consultations ? » Au premier rendez-vous avec l’équipe du service « santé mentale et exclusion sociale » Dr Mercuel, au centre hospitalier Sainte-Anne (XIVe arrondissement de Paris), l’accueil est méfiant et sans chaleur, mais les questions directes et les regards bien francs. Dans la salle aux murs jaunis où se tient le point hebdomadaire plane aussi le souvenir (...)
... la suite
 Les fous en prison ?
La vie des idées - 2 décembre 2008 - Laurence Guignard et Hervé Guillemain Il y eut un temps où les criminels, s’ils étaient « en état de démence au moment de l’action », n’étaient pas destinés à être punis ni incarcérés. Depuis les années 1980, on trouve de plus en plus de fous dans les prisons françaises. Est-ce parce que la prison aggrave des pathologies préexistantes ? C’est plutôt que la psychiatrie est de moins en moins apte à prendre en charge les patients difficiles. C’est aussi que l’affaiblissement de (...)
... la suite
 Les homos de Damas : ce que je fais ne dit pas qui je suis
Par Florentin Cassonnet | Journaliste | 02/01/2011 Le hammam a pignon sur une rue traditionnelle et commerçante, tout près du célèbre souk Amidiyeh, dans le centre de Damas. Pourtant, il est bien connu pour être ce que d’aucuns appelleraient un « lieu de débauche ». Des vieux, des jeunes, gros, petits, barbus et imberbes, marchent seuls ou par deux, se toisent et se cherchent. La configuration du hammam et l’opacité de la vapeur offrent assez d’intimité pour que les corps se rapprochent et c’est (...)
... la suite
 Comment notre famille et nos ancêtres nous lèguent une névrose de classe

Rencontre avec Vincent de Gauléjac

Nouvelles Clés - Article non daté Professeur de sociologie à l’Université de Paris VII et directeur du Laboratoire de changement social, Vincent de Gauléjac est reconnu pour ses recherches sur le « roman familial » et sur ce qu’il appelle la « lutte des places », mélange de revendications individuelles et de déterminismes collectifs, dont il suit avec subtilité les infiltrations à l’intérieur des inconscients, notamment dans le biais de la transmission entre générations. Il pose ainsi son regard sur un (...)
... la suite
 Pour les fous aussi, liberté de circulation !

Guy Dana (2010), "Quelle politique pour la folie ? Le suspense de Freud", publié chez Stock (20€)

13 Octobre 2010 - Par Sophie Dufau - Médiapart C’est un livre qui donne envie d’aller voir plus loin. 288 pages qui poussent à se rendre à Longjumeau dans l’Essonne, à quelque 20 kilomètres au sud-ouest de Paris, pour voir comment on peut résister au discours de la peur lorsque l’on entreprend de soigner la folie. Car dans Quelle politique pour la folie ?, le psychiatre et psychanalyste Guy Dana défend farouchement l’idée que la folie peut s’apaiser lorsqu’une certaine liberté de circulation lui est (...)
... la suite
 L’internement psychiatrique, nouvelle arme des préfets
Rue89 | Les Inrocks | 10/10/2010 Les représentants de l’Etat font de l’hospitalisation d’office, procédure de soins, un moyen d’enfermer les patients au mépris de l’avis des psychiatres. A l’automne 2009, fraîchement arrivé dans les Pyrénées-Orientales, le nouveau préfet a décidé de s’attaquer aux sorties d’essai pratiquées dans les hôpitaux psychiatriques. Raison invoquée : le risque de « trouble à l’ordre public ». Le Dr Philippe Raynaud, chef de pôle à l’HP de Thuir, est l’un des premiers psychiatres à (...)
... la suite
 Transsexualité et métamorphose humaine. Approche géopolitique clinique.

Un article de 2009, en attendant le livre de Françoise Sironi sur les identités de genre...

OSI Bouaké, 11 août 2010, par Françoise Sironi [1] La publication inédite de ce texte se trouve sur le site de la fondation suisse Agnodice. Introduction La transsexualité n’est pas une maladie, elle n’est pas un vice, elle n’est pas un choix, elle n’est pas une fatalité. Elle est une contrainte à la métamorphose. Ce faisant, elle doit être pensée comme telle par tous ceux, praticiens du soin, travailleurs sociaux, juristes, politiciens, qui ont à faire avec la question transsexuelle. C’est en tant (...)
... la suite
 Un quart des détenus souffrent de maladies psychiatriques

Rapport Albrand sur le suicide en prison.

Rue89 | Par Anouchka Collette | 21/05/2010 Le premier hôpital-prison pour les détenus atteints de troubles psychiatriques graves est inauguré vendredi par la ministre de la justice Michèle Alliot-Marie. Trompe l’œil ou réelle avancée ? Le Dr Louis Albrand, auteur d’un rapport sur le suicide en prison et coordonnateur d’un collectif pour l’humanisation des prisons et des hôpitaux psychiatriques, répond aux questions de Rue89. Êtes-vous favorable à l’ouverture de l’Unité hospitalière spécialement (...)
... la suite
 Les pères souffrent aussi du baby blues
Libération - 18/05/2010 à 18h08 Les mères ne sont pas les seules à connaître le baby blues, un nombre significatif de pères souffrent également de dépression juste avant ou après la naissance d’un enfant, selon une étude américaine publiée mardi. Environ 10% des pères dans le monde souffrent d’une dépression pré-natale ou post-natale et les pères américains sont dans ce domaine moins bien lotis que leurs homologues d’autres pays, assure l’étude publiée dans un numéro spécial du Journal of the American (...)
... la suite
 Les autistes cherchent leur école
Le Monde | 04.05.10 | Enquête par Laetitia Clavreul Que deviendront les petits Abdelrezak, Camerone et Alexandre, tous les trois enfants autistes ? Quelle place la société leur réservera-t-elle quand ils auront grandi ? Leurs parents savent que pour qu’ils soient "intégrés socialement", voire "autonomes" - leur voeu le plus cher -, ils doivent au plus tôt être en relation avec "les autres", ces enfants qu’ils disent "standards", "classiques", voire "ordinaires" (en tout cas jamais normaux). Car les (...)
... la suite
 Sauvés mais traumatisés à vie
L’Humanité - 9 avril 2010 Par Marion Feldman, Maître de conférences en psychologie à l’Université Paris-Descartes, psychologue clinicienne dans le champ de la protection de l’enfance* Entre 1940 et1944, le régime de 
Vichy collabore activement avec l’Allemagne nazie, notamment pour la « solution finale », décidée en 1942. La déportation de tous les juifs de France devient alors effective. Juste avant la grande rafle du Vél’d’Hiv, le 4 juillet 1942, le sort des enfants est décidé  : ils seront également (...)
... la suite
 Psychiatrie : vers des soins chez soi et malgré soi

« Libération » s’est procuré un projet de loi qui prévoit la possibilité de forcer un patient à suivre un traitement, même hors de l’hôpital

Libération - 02/04/2010 - Par Eric Favereau C’est un changement profond touchant aux règles du placement en hôpital psychiatrique que le gouvernement s’apprête à proposer. Dans un projet de loi que Libération a pu se procurer (à télécharger en bas de cette page), il entend donner un cadre législatif aux soins obligatoires, y compris quand le patient n’est pas hospitalisé. Loin d’être anodine, la question des soins forcés divise le milieu de la psychiatrie. Bon nombre d’associations de parents y sont (...)
... la suite
 De la difficulté de scolarisation des enfants autistes
Le Monde.fr | 02.04.10 | Hélène Bekmezian A l’occasion de la Journée mondiale de l’autisme, le 2 avril, deux députés UMP ont déposé, jeudi 1er avril, une proposition de loi visant à faire de l’autisme une grande cause nationale en 2011, notamment pour permettre de "développer l’accompagnement des enfants autistes, et favoriser leur intégration et leur maintien en milieu scolaire ordinaire". Selon Marcel Hérault, président de la fédération Sésame autisme et au vu des témoignages des parents d’enfants (...)
... la suite
 Plongée dans un hôpital psychiatrique grand ouvert

Valvert, film réalisé par Valérie Mréjen, est sorti le 10 mars 2010

Médiapart / 10 Mars 2010 / Par Ludovic Lamant et Sophie Dufau Dans Shock Corridor, de Samuel Fuller (1963), un journaliste décide de s’immerger dans un hôpital psychiatrique, afin d’identifier l’auteur d’un meurtre qui s’y est produit. Au fil des semaines, les névroses des patients et l’organisation cauchemardesque de l’institution rendent le reporter totalement fou lui-même. Valvert, film de Valérie Mréjen qui sort en salles le 10 mars, n’a absolument rien à voir avec le chef-d’œuvre de Fuller. (...)
... la suite
 Comment on devient un bourreau ?
Cybersciences - Novembre 2009 - Propos recueillis par Pascale Millot Pour aider les victimes de torture, Françoise Sironi a dû comprendre ce qui se passe dans la tête des tortionnaires. Et développer une discipline inédite : la psychologie géopolitique clinique. Une psy dans l’empire du mal. L’ été dernier, Kaing Guek Eav, 66 ans, mieux connu sous le surnom de « Douch », a été jugé pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, torture et meurtres avec préméditation. Premier dirigeant du régime des (...)
... la suite
 Ippigusugiusavik : une maison pour ceux qui ne marchent plus seuls

Une maison posée en bord de plage. La rivière Koksoak s’étire au sud de Kuujjuaq au Quebec. Harry, Laz et Sanak fument sous le porche. Tout les trois résident à l’« Ippigusugiusavik », les appartements thérapeutiques de la ville.

24 septembre 2009 - Regards sur la folie - par Laure Gruel et Stéphane Moiroux Délires, replis, hallucinations et autres étrangetés sont d’ordinaire bien tolérés par la communauté Inuit. Celui qui en souffre est accepté comme les autres et reste vivre dans sa famille. Le symptôme -pour utiliser un terme occidental- est pensé comme temporaire et non intrinsèque à la personnalité de celui qui le présente. En fait, le langage inuktitut n’a pas développé de système classificatoire des troubles mentaux. (...)
... la suite
 Désordre mental et perception inuit

Quelles sont les différentes perceptions de ce que l’on appelait avant la “folie” ?

8 décembre 2009 - Regards sur la folie - par Laure Gruel et Stephane Moiroux Quelles sont les différentes matrices d’interprétation des désordres mentaux, dans la culture inuit, aujourd’hui ? Que distingue t-elle comme catégories pathologiques et quels sont les moyens thérapeutiques qu’elle se donne ? Ce qui suit n’a rien d’une analyse ethnopsychiatrique. Il s’agit d’une synthèse d’observations, de lectures et d’entretiens (psychologue, psychiatre, ainés, patients, familles...) réalisés à Kuujjuaq sur (...)
... la suite
 L’anorexie (et autres souffrances adolescentes) vue de face
Rue89 - Louis Mesplé - 11/05/2009 - 13:15 C’est l’expérience délicate d’un travail photographique collectif, mené par Marc Pataut [1] et réalisée entre 2003 et 2006 dans une unité de soins institutionnelle pour adolescents (Usipa). Elle est racontée dans un livre paru récemment aux éditions Lienart, « Toujours ou jamais ».Marc Pataut se définit comme artiste photographe. Depuis plus de vingt ans, il intervient sur des sur des territoires « de handicaps, de paroles empêchées, d’échecs ou d’exclusions, (...)
... la suite
 « Il est faux de dire que tout est joué avant 3 ou 6 ans »

Entretien avec deux spécialistes qui dénoncent le diagnostic précoce des troubles.

Libération, 31/08/2009 à 06h52 - Cécile Daumas Hyperactivité ou déficit d’attention, faut-il les dépister au plus tôt pour éviter à l’adolescence des conduites à risques ? Peut-on repérer chez un jeune turbulent le futur fauteur de troubles ? Dans sa loi de prévention de la délinquance, Nicolas Sarkozy aurait aimé le faire dans la foulée d’un rapport de l’Inserm (1) qui préconisait en 2005 un dépistage systématique et précoce des enfants perturbateurs. Tollé des professionnels, pétition de 200 000 (...)
... la suite

"Nous professionnels de la psychologie et de la psychiatrie"

 Le fou étant fou, la psychiatre sera coupable

Retour sur le procès du Dr Canarelli, psychiatre condamnée pour homicide involontaire parce qu’un de ses patients a commis un meurtre

Blog EHEPS - 13 novembre 2012 - Jean-Yves Nau - « Superbe affaire », comme on dit parfois dans les prétoires et les salles de rédaction. A Marseille des magistrats jugent une psychiatre poursuivie pour homicide involontaire : un de ses patients a fui puis a tué. Qui est coupable ? Pourquoi les psychiatres n’enferment-ils pas, d’emblée à vie et à triple tour, les fous qui viennent à eux ? La santé publique s’en porterait assurément mieux. C’est ce que semblent penser des magistrats marseillais. Un an (...)
... la suite
 Prochaine journée de l’Appel des appels le 7 juillet 2012
L’appel des appel - juin 2012 Suite au travail engagé ensemble avec vigueur et déterminantion le 14 avril dernier, nous vous invitons à vous pré-inscrire dès maintenant à la prochaine journée de ce cycle de réflexions et de propositions sur le thème "Que deviennent nos métiers ? Comment et à qui en rendre compte ?", qui se tiendra le 7 juillet 2012 de 9h à 18h, au Lieu-dit, 6 rue Sorbier, 75020 Paris. La pré-inscription se fait simplement en envoyant un mail Pré-programme (à titre indicatif, en cours (...)
... la suite
 Soins psychiatriques : une loi délirante

"Sécuritaire", "antithérapeutique", la loi du 5 juillet sur les soins psychiatriques est loin de faire l’unanimité. Hôpitaux, centres d’accueil alternatifs : qu’en pensent les professionnels ?

Télérama n° 3215 - 30 août 2011 - Enquête de Juliette Bénabent Difficile d’oublier ces visages denses qui scrutent intensément l’interlocuteur, le questionnent avec une clairvoyance incisive. Impossible de laisser filer ces voix laborieuses, et pourtant si désireuses de parler. Au centre psychothérapique de Saint-Martin-de-Vignogoul (Hérault), une évidence prend à la gorge : la psychose que l’on y soigne, c’est la part de folie, de difficulté à vivre, que tout humain porte en lui, mais que certains, plus (...)
... la suite
 La réforme de la loi sur la psychiatrie entre en vigueur, dans un climat de fronde
LeMonde.fr | 01.08.11 | En dépit de l’opposition de la majorité des professionnels du secteur, la réforme de la loi sur l’internement psychiatrique sans consentement légal est entrée en vigueur, lundi 1er août. Promulguée le 5 juillet, cette réforme, qui autorise notamment les soins sans consentement à domicile, est dénoncée comme un texte "sécuritaire" par l’opposition et l’ensemble des syndicats de psychiatres. Dans plusieurs tribunes publiées dans Le Monde et sur Le Monde.fr, des professionnels (...)
... la suite
 Psychiatrie : plus de loi, moins de droits

La réforme des soins psychiatriques doit être définitivement adoptée demain. Un texte empreint d’une logique sécuritaire, où les malades n’auront plus leur mot à dire.

Libération - 30/05/2011 - Par Eric Favereau C’est un bouleversement comme il y en a peu dans l’histoire de la folie, mais voilà, tout le monde s’en fout. Dans la nuit de lundi à mardi, en quelques heures, les députés ont adopté en seconde lecture le texte sur la réforme des soins psychiatriques. L’affaire est pliée, l’adoption définitive prévue par les députés demain. Et à partir du 1er août, comme l’avait exigé le Conseil constitutionnel, cette nouvelle loi sera applicable. « Loi fourre-tout », « texte (...)
... la suite
 "La psychiatrie, une destruction totale"

Témoignage de Christelle Rosar qui travaille dans une association pour anciens patients d’hôpitaux psychiatriques

LeMonde.fr | 04.03.11 | Flora Genoux Christelle Rosar est employée à mi-temps d’une association pour anciens patients d’hôpitaux psychiatriques, Advocacy. "Troubles du comportement liés à une carence affective grave". Les syllabes sont détachées mécaniquement, le regard baissé sur un dossier médical épais de 23 années de psychiatrie. Dans la voix de Christelle Rosar, 39 ans, ce diagnostic accolé à son cas dès son premier internement ont la résonance de mots étrangers : elle ne se reconnaît pas dans (...)
... la suite
 "La loi sur la psychiatrie est absurde, incohérente et inapplicable !"

Point de vue de Paul Machto, psychiatre des hôpitaux, Marie Cathelineau, psychologue, Hervé Bokobza, psychiatre, pour le Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire

LeMonde.fr | 28.03.11 | Les députés ont adopté en première lecture dans la nuit du 16 mars, le projet de loi "relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge". Le vote solennel du projet a eu lieu mardi 22 mars, avant d’être envoyé au Sénat pour examen. Mais, il n’y aura pas de seconde lecture. Le gouvernement ayant choisi la procédure accélérée, le texte, même éventuellement modifié par les sénateurs, pourra être (...)
... la suite
 Psychiatrie, les sénateurs reprennent la tête

Deux articles, et une chronique de François Morel

La plume et le bistouri - Eric Favereau « Ah ça oui, c’est inédit », lâche-t-on au Sénat. On pourrait dire, en tout cas, que c’est une histoire de fous, car mardi soir à la commission des affaires sociales du Sénat, il s’est passé quelque chose de peu fréquent. Nos bons sénateurs discutaient du texte sur la réforme de l’hospitalisation en psychiatrie. Manifestement, il y avait un point d’agacement autour de la nouvelle notion de soins ambulatoires sous contrainte : schématiquement, jusqu’à présent seule (...)
... la suite
 La psychiatrie refuse la loi de la peur

Alors que l’Assemblée examine un texte d’inspiration sécuritaire, la profession se mobilise aujourd’hui pour dénoncer des atteintes aux libertés individuelles.

Libération - 15/03/2011 - Par Eric Favereau - « Une loi très technique », se défend le député UMP rapporteur du projet, Guy Lefrand. En tout cas, une loi très contestée. Aujourd’hui, les députés vont commencer à débattre d’un projet de loi « relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge », et on assiste à une mobilisation sans équivalent dans le monde de la psychiatrie. « Déraison d’état ». Une manifestation à l’appel du (...)
... la suite
 Le projet de loi sur les soins psychiatriques suscite une forte opposition
LeMonde.fr | 04.03.11 La pétition a recueilli plus de dix-sept mille signatures, vendredi 4 mars. Parmi lesquelles, celles de personnalités comme l’ancien ambassadeur Stéphane Hessel, le sociologue Edgar Morin ou le magistrat Serge Portelli. Toutes dénoncent un projet de loi qui prévoit "un traitement sécuritaire des malades mentaux". A l’initiative de la pétition, le Collectif des trente-neuf contre la nuit sécuritaire, un groupe de professionnels et d’usagers de la psychiatrie. Leur appel, relayé (...)
... la suite
 « Une déraison d’Etat »

Nouvel appel du Collectif des 39 contre un projet de loi qui propose un cadre juridique à "la nuit sécuritaire"

Libération - 28/02/2011 - Tribune EXIGEONS le retrait de ce projet loi qui va organiser le retour au "grand renfermement". Masqué par une appellation toute séduisante : « Projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge », il a été adopté au Conseil des Ministres du 26 janvier 2011, et va être débattu au Parlement au printemps. « Trente mille personnes ont signé avec nous l’Appel contre La nuit (...)
... la suite
 « Il faut refuser cette dérive sécuritaire dont les enfants sont les prétextes »
Libération - 04/11/2010 - Tchat Un rapport du secrétaire d’Etat à la Justice remet sur la table l’idée d’un dépistage des troubles du comportement de l’enfant dès 2-3 ans. La psychanalyste Sylviane Giampino, auteure de « Nos enfants sous haute surveillance » (Albin Michel) a répondu à vos questions. Marie. Le dépistage précoce ? Mais je croyais que cette idée avait été abandonnée. Pourquoi la ressortir ? Ce rapport laisse-t-il craindre une loi ? Sylviane Giampino. Ce qui avait été abandonné, c’est (...)
... la suite
 Psychiatrie : « un projet de loi inique et injuste »

Intervention de Noël Mamère lors du colloque « Continuité des soins ou continuité de la contrainte ? »

Mediapart, 06 Octobre 2010 Mediapart publie l’intervention de Noël Mamère, député (Verts) et maire de Bègles, prononcée lors du colloque réuni le lundi 4 octobre 2010 à l’Assemblée nationale, sur le thème « Continuité des soins ou continuité de la contrainte ? » et organisé par le Collectif des 39 autour du projet de loi « relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et à leurs modalités de prise en charge ». ------------------------------------ Chers amis, (...)
... la suite
 Bernard Golse - L’appel des appels, Le point de vue d’un pédopsychiatre universitaire
Texte rédigé pour le site internet de « L’appel des appels » - 2009 A propos de la crise, Jacques Julliard, dans son éditorial du numéro du « Nouvel observateur » de la dernière semaine de janvier 2009, parle d’un « monde fou, cupide, indécent et irresponsable ». Ce jugement me semble à reprendre, mutatis mutandis, à propos de ce qui se passe aujourd’hui dans le champ de la santé mentale et de la psychiatrie. Il y a quelques années déjà, Jean-Yves Labareyre nous avait bien montré comment la demande du (...)
... la suite
 Le « packing » et les pratiques psychiatriques diversifiées dénoncées par des parents d’enfants autistes

Pierre Delion et son approche pluridisciplinaire de l’autisme est accusé de "torture"

Paris, le 25 mai 2009 Communiqué de l’Appel des appels Nous portons à la connaissance des premiers signataires, la lettre de l’un des nôtres qui est injustement et personnellement pris à partie dans l’exercice de sa pratique. Cette attaque bafoue nos revendications de respect des professionnels, de dignité et d’indépendance des théories et des pratiques du soin auxquelles nous sommes attachés. Sans devoir préjuger des résultats des travaux de recherche en cours, nous ne pouvons accepter cette volonté (...)
... la suite
 L’Appel des appels : Premières impressions après le 22 Mars

Nous étions présents à Montreuil et avons bien noté le prochain RV : le 1er mai 2009 devant l’Assemblée nationale

Jeudi 26 mars 2009, par Roland Gori et Daniel Le Scornet, sur le site de l’Appel des appels Plus de mille personnes ont répondu présents le 22 Mars 2009 au deuxième rassemblement national de l’Appel des appels qui s’est tenu à Montreuil à la Maison de l’Arbre. Ils ont été accueillis par Dominique Voynet, Maire de Montreuil, et par Stephane Gatti, au nom de la « Parole errante ». Dans ce lieu et à une date, hautement symboliques, chaque champ socioprofessionnel concerné par les appels (qui se (...)
... la suite
 Des « charmantes têtes blondes » aux « graines de crapules »

Journée Utopsy entre clinique et politique, samedi 14 mars 2009 à Montreuil-sous-bois

« Si tu joues au policier, ils joueront aux bandits. Si tu joues au bon Dieu, ils joueront aux diables. Si tu joues au geôlier, ils joueront aux prisonniers. Si tu es toi-même, ils seront bien embêtés. » « Méfie toi des solutions immédiates : il ne sert à rien de brancher une lampe à pétrole sur du courant électrique ». Fernand DELIGNY Depuis décembre, la psychiatrie est en ébullition, sa réforme annoncée avance à grand pas. Dans le même temps la résistance et les propositions alternatives s’organisent. (...)
... la suite
 Le SNP lance une pétition pour dénoncer les affirmations et propositions concernant les psychologues dans le rapport Jouvin

Les politiques ont même réussi à énerver le Syndicat national des psychologues. Il fallait le faire...

Janvier 2009 Appel à pétition La commission Couty a travaillé de juillet à novembre 2008 à la demande de Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la santé sur « les missions et l’organisation des soins en psychiatrie et de la santé mentale ». Le 7 octobre 2008, elle a auditionné les syndicats et organisations professionnelles, dont la commission nationale Fonction publique hospitalière (FPH) du SNP. Nous avons rendu, lors de cette rencontre, des propositions écrites qui sont accessibles avec ce lien : (...)
... la suite
 La Nuit Sécuritaire

Meeting du 7 février 2009 à Montreuil

Chers amis, Le meeting du samedi 7 Février 2009 fut un succès. Les textes, enregistrements audio et vidéo des interventions sont disponibles en ligne : http://www.collectifpsychiatrie.fr/spip/spip.php?article34 Plusieurs articles de journaux commencent à en rendre compte. « Les intervenants ont fait honneur à l’intelligence » dit par exemple Philippe Petit (France culture et Marianne.fr). Voir aussi Libération, l’Humanité, France Inter, Médiapart... Un manifeste (texte intégral sous pdf (...)
... la suite
 L’appel des appels : "Nous professionnels du soin, du travail social, de l’éducation,de la justice, de l’information et de la culture..."

Un appel signé par 20 000 personnes. Dossier complet sur la mobilisation.

Un dossier complet publié par Libération, dans son édition du 23 janvier 2009. « L’Appel des appels » « Nous, professionnels du soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture, attirons l’attention des pouvoirs publics et de l’opinion sur les conséquences sociales désastreuses des réformes hâtivement mises en place ces derniers temps. A l’Université, à l’école, dans les services de soins et de travail social, dans les milieux de la justice, de l’information et de la (...)
... la suite

Sur le Web :