Accueil >>  Psychologie géopolitique >>  "Nous professionnels de la psychologie et de la psychiatrie"

La Nuit Sécuritaire

Meeting du 7 février 2009 à Montreuil


Chers amis,

Le meeting du samedi 7 Février 2009 fut un succès.

Les textes, enregistrements audio et vidéo des interventions sont disponibles en ligne : http://www.collectifpsychiatrie.fr/spip/spip.php?article34

Plusieurs articles de journaux commencent à en rendre compte. « Les intervenants ont fait honneur à l’intelligence » dit par exemple Philippe Petit (France culture et Marianne.fr). Voir aussi Libération, l’Humanité, France Inter, Médiapart...

Un manifeste (texte intégral sous pdf téléchargeable en bas de cet article) y a été adopté. Il est à diffuser autour de vous bien sûr. Il peut servir de base à des réunions que vous pourriez avoir le souhait d’organiser dans vos services, hôpitaux, CMPP, associations ou autres endroits d’exercice collectif pour ceux d’entre vous qui travaillent en psychiatrie.

Des actions sont proposées que vous trouverez dans le communiqué ci-dessous.

Nous voudrions particulièrement insister sur une des propositions qui consiste à ce chacun prenne la parole : que chacun, de sa place, envoie une lettre au président de la république avec copie au ministre de la santé (et à lanuitsecuritaire collectifpsychiatrie.fr) pour dire ce qu’il pense ou ressent de la situation faite à la psychiatrie et aux patients qui se confient à nous. Un grand mouvement pour la psychiatrie est en train de naître. Le site www.collectifpsychiatrie.fr sera notre point de rencontres, d’information et d’échanges. Par ailleurs nous vous enverrons régulièrement une lettre tentant de rassembler les nouvelles, les décisions d’action, les nouveaux textes. Chacun peut doit et peut trouver sa place dans cet espace de dignité retrouvée qui se constitue.

Bien cordialement à tous,

L’équipe de « La Nuit Sécuritaire »

PS : Si vous souhaitez écrire au Président de la République, vous pouvez utiliser le formulaire approprié que vous trouverez dans la rubrique " Ecrire au Président ".

Vous pouvez également le faire, notamment si votre correspondance est accompagnée de pièces jointes, par voie postale à l’adresse suivante : Monsieur le Président de la République, Palais de l’Elysée, 55, rue du faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris

COMMUNIQUE DE « LA NUIT SECURITAIRE »

Le 12 février 2009

Les 20 000 signataires de « L’appel des 39 » étaient conviés à un meeting le samedi 7 février à « la parole errante » à Montreuil.

Près de 2 000 participants ont écouté les 39 interventions proposées Vous pouvez les écouter en podcast sur le site www.collectifpsychiatrie.fr

L’UNITE A ETE REALISEE CONTRE TOUS LES PROJETS ACTUELS VISANT A LA DESTRUCTION DE LA PSYCHIATRIE

En effet, psychiatres, psychologues, infirmiers, éducateurs, psychanalystes se sont relayés à la tribune pour des interventions de haute tenue : engagement, détermination, dignité ont été les maîtres mots de ce samedi historique.

Historique fut aussi la présence de responsables de partis politiques (PC, PS, NPA), et de tous les syndicats et associations (CGT, FO, SUD, CFDT, SERPSY, CEMEA).

Historique fut encore la présence de la majorité des syndicats de psychiatres.

Magistrales furent les interventions du maire de Montreuil (Dominique Voynet), des représentants de familles (UNAFAM), de la justice (S. Portelli), de l’appel des appels (R. Gori), de Jack Ralite (ancien ministre la santé), du président du conseil d’administration l’hôpital de Ville Évrard (Emmanuel Constant)

Réjouissantes encore les interventions des internes et d’étudiants en psychologie, dénonçant les conditions de formations des futurs professionnels.

Tous ont réaffirmé leur puissant refus des mesures sécuritaires qui se mettent en place après le trop fameux « discours d’Antony ».

A la tribune certains, qui avaient cru être rassurés lors de l’entrevue avec le Président de la République, ont affirmé qu’ils avaient été leurrés, comme l’a montré la publication le 22 janvier d’une circulaire scélérate mettant en oeuvre toutes les mesures sécuritaires du discours du 2 décembre !

D’autres ont également démontré les aspects iniques du rapport Couty qui pulvérise un système de soins savamment élaboré depuis des décennies.

De nombreux communiqués de soutien, d’appel à mobilisation, de témoignage n’ont pu être lus, faute temps (notamment la PJJ, le planning familial, les hôpitaux de jour).

Tous ont réaffirmé leur attachement profond aux valeurs qui fondent notre discipline dans le vote d’un manifeste qui, s’appuyant sur notre conception de la folie et des soins, propose des modalités d’action a même d’organiser un puissant et profond mouvement

de résistance à la déshumanisation.

Parmi d’autres, quelques actions proposées :

  • Interpeller les préfets représentants de l’Etat chaque fois qu’une de leurs décisions concernant nos patients nous paraîtrait arbitraire.
  • Appeler à la création d’un collectif d’avocats pour défendre les droits des usagers.
  • Refuser toute participation au processus de rétention administrative (de l’expertise à la création de centres).
  • Refuser les modalités actuelles d’accréditation ou de les critiquer auprès des enquêteurs. L’accréditation, menée sous l’exclusive d’une évaluation telle qu’elle est pratiquée dans l’industrie et donc sans rapport avec nos pratiques, s’emploie à mettre celles-ci à la norme selon des critères où la complexité et la singularité de chacun n’auraient plus leur place et où la dimension relationnelle ne serait pas prise en compte.
  • Refuser, chacun dans le champ de sa pratique, de participer aux diverses instances auxquelles nous participons aujourd’hui (action à laquelle appellent aussi la CPH et l’INPH)
  • Instituer un nouveau dialogue avec les familles.
  • Lutter contre le projet de loi « Hôpital, Patient, Santé, Territoire »et de considérer l’intérêt des synergies avec « l’Appel des Appels », « la Politique de la Peur » et de participer donc activement aux Etats Généraux des Droits et des Libertés.
  • Se retrouver dès le 14 mars pour un forum où d’une part ils feront le point sur les actions engagées et d’autre part approfondiront un thème de leur pratique

PRENDRE LA PAROLE : Que les 20 000 signataires adressent personnellement une lettre de protestation au Président de la République et au ministre de la santé

UN MOMENT HISTORIQUE UN MOUVEMENT EST NE CHACUN Y A SA PLACE

C’est avec conviction, énergie et persévérance que nous devons tous faire valoir l’essence même de notre refus et affirmer notre projet :

Une psychiatrie qui accueille des sujets souffrants et non des maladies

Au meeting nous étions très nombreux, trop pour être comptés un à un. Entre 1500 et 2000 !!! Nous avons choisi, nous étions : 1789

Notre mouvement a franchi une nouvelle étape : 1789 personnes ont adopté le manifeste

Appel des 39… 20 000 signataires… Manifeste des 1789 www.collectifpsychiatrie.fr

.: Manifeste du 7 février 2009 :.

Un mouvement pour la psychiatrie


VOIR EN LIGNE : Nuit sécuritaire
Publié sur OSI Bouaké le samedi 14 février 2009

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


La Nuit Sécuritaire
14 février 2009, par Sand   [retour au début des forums]

Un grand moment fondateur... d’une intelligence optimisante ! Pour qu’une profession aussi individualiste se mette à exister comme groupe, il aura fallu Sarkozy. C’est ce qu’on appelle les "bénéfices secondaires" du symptôme ! (humour de psy)