Ethnopsy - OSI Bouaké
Accueil du site > Mots-clés > Généraux A-L > Ethnopsy

Ethnopsy


    De l’importance du contexte culturel dans la schizophrénie

    Les schizophrènes américains entendent souvent des voix violentes. Celles qui parlent aux Indiens leur disent de faire le ménage

    Science & santé - 08.08.2014 - Repéré par Claire Levenson - La schizophrénie touche plus de 50 millions de personnes à travers le monde, mais la façon dont la maladie s’exprime varie beaucoup selon le contexte culturel. L’anthropologue de Stanford Tanya Luhrmann a interviewé soixante schizophrènes sur leurs hallucinations auditives aux Etats-Unis, au Ghana et en Inde. Les résultats de cette enquête ont d’être publiés dans le British Journal of Psychiatry. Alors que la plupart des schizophrènes (...)
    ... la suite

    Adoption : clinique d’une néo-identité contemporaine

    OSI Bouaké - 4 janvier 2013 - SD - Rencontrant depuis 2005 [1] des personnes adoptées confrontées à des difficultés plus ou moins importantes pour construire leur vie, il apparaît nécessaire d’outiller la réflexion et l’intervention des professionnels auprès de ces enfants et adolescents devenant aujourd’hui des adultes. L’adoption est un dispositif de création de filiation par les moyens du droit. Les effets de l’adoption plénière sont l’effacement de la filiation d’origine de l’enfant, pour y (...)
    ... la suite

    Peut-on rapprocher la gestation pour autrui de l’adoption ?

    De la maternité éclatée à la maternité plurielle

    Anne Cadoret, « Peut-on rapprocher la gestation pour autrui de l’adoption ? », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 41-2 | 2010, mis en ligne le 09 février 2011 - Résumé : Les configurations familiales que nous constatons aujourd’hui dans nos sociétés s’organisent encore à partir des grands éléments essentiels à un système de parenté : l’alliance, la filiation et la germanité. Toutefois, leur mode d’agencement a changé et ces trois éléments qui se recoupaient les uns et les autres (...)
    ... la suite

    Isabelle Stengers : « La gauche a besoin de manière vitale que les gens pensent »

    L’Humanité - 15 Juillet 2013 - Entretien réalisé par 
Pierre Chaillan - Isabelle Stengers 
a d’abord suivi une formation scientifique. Les travaux de cette physico-chimiste ont 
porté sur le temps 
et l’irréversibilité. 
Avec le physicien 
belge d’origine russe 
Ilya Prigogine, prix Nobel 
de chimie, elle a coécrit, en 1979, la Nouvelle Alliance. Élargissant son champ 
de compréhension, 
elle s’intéresse ensuite, en faisant appel aux travaux de Foucault et de Deleuze, à la critique de la science moderne. (...)
    ... la suite

    "Avec nos yeux", un film avec Emmanuelle Laborit

    En salle cette semaine à Paris, un film sur l’International Visual Thétâtre

    OSI Bouaké, 6 juin 2013 - SD - Si vous ne connaissez pas l’IVT, le monde des sourds et la LSF, c’est le moment de suivre l’aventure d’Emmanuelle Laborit et des magnifiques comédiens de l’International Visual Théâtre. Ne ratez surtout pas Avec nos yeux, un documentaire complètement bilingue LSF, il est en salle cette semaine à Paris ! Il sortira l’année prochaine en DVD. Avec nos yeux, un film réalisé par Marion Aldighieri, avec Emmanuelle Laborit, Chantal Liennel, Bachir Saïfi. Sortie le 5 juin 2013 (...)
    ... la suite

    Les enfants accusés de sorcellerie en Afrique subsaharienne et en Europe : quelques réflexions autour d’un article

    La contribution de Bernard Boutter, ethnologue, revenant sur les clichés de l’opinion occidentale

    Le blog de Bernard Boutter - Lundi 4 avril 2011 Sous le titre "choc", "Mieux vaut tuer l’enfant sorcier que lui vous tue", un article écrit par la journaliste Caroline Six est paru récemment (27.03.2011) sur le site internet d’informations Rue89, exposant le drame des enfants dits "sorciers" en République Démocratique du Congo, à Kinshasa notamment. Il s’inscrit dans le cadre de la relative mobilisation médiatique qui a porté cette situation aux yeux du "grand public" en France et dans d’autres pays (...)
    ... la suite

    "Usager des rêves, mon frère, toi qui pense utiliser la force de l’envers..."

    Extrait de La nouvelle interprétation des rêves, de Tobie Nathan

    OSI Bouaké – 3 février 2011 – SD Extrait de « La nouvelle interprétation des rêves », de Tobie Nathan, paru chez Odile Jacob en 2011, pages 223-225 Vade-mecum Usager des rêves, mon frère, toi qui n’as pas renoncé à comprendre, toi qui pense utiliser la force de l’envers pour enrichir ton destin, je te confie ici, sous forme condensée, quelques formules qui pourront t’accompagner le jour comme la nuit. La première question que tu dois te poser est celle de ton rêve. Est-ce que tu rêves ? Régulièrement, (...)
    ... la suite

    Les homos de Damas : ce que je fais ne dit pas qui je suis

    Par Florentin Cassonnet | Journaliste | 02/01/2011 Le hammam a pignon sur une rue traditionnelle et commerçante, tout près du célèbre souk Amidiyeh, dans le centre de Damas. Pourtant, il est bien connu pour être ce que d’aucuns appelleraient un « lieu de débauche ». Des vieux, des jeunes, gros, petits, barbus et imberbes, marchent seuls ou par deux, se toisent et se cherchent. La configuration du hammam et l’opacité de la vapeur offrent assez d’intimité pour que les corps se rapprochent et c’est (...)
    ... la suite

    Traumatisme et adoption, un regard clinique

    OSI Bouaké, Sandrine Dekens [1], le 29 janvier 2010 Les événements récents survenus en Haïti amènent aujourd’hui des enfants de ce pays à arriver en urgence en France pour y être adoptés. Cette succession d’épisodes bouleversants dans la vie d’un enfant conduit à un cumul de risques traumatiques, non équivalents entre eux, très fortement susceptibles de produire une importante blessure psychique, qui peut rester invisible et qui nécessite une prise en charge professionnelle sans délai. Après la (...)
    ... la suite

    Ippigusugiusavik : une maison pour ceux qui ne marchent plus seuls

    Une maison posée en bord de plage. La rivière Koksoak s’étire au sud de Kuujjuaq au Quebec. Harry, Laz et Sanak fument sous le porche. Tout les trois résident à l’« Ippigusugiusavik », les appartements thérapeutiques de la ville.

    24 septembre 2009 - Regards sur la folie - par Laure Gruel et Stéphane Moiroux Délires, replis, hallucinations et autres étrangetés sont d’ordinaire bien tolérés par la communauté Inuit. Celui qui en souffre est accepté comme les autres et reste vivre dans sa famille. Le symptôme -pour utiliser un terme occidental- est pensé comme temporaire et non intrinsèque à la personnalité de celui qui le présente. En fait, le langage inuktitut n’a pas développé de système classificatoire des troubles mentaux. (...)
    ... la suite

    Désordre mental et perception inuit

    Quelles sont les différentes perceptions de ce que l’on appelait avant la “folie” ?

    8 décembre 2009 - Regards sur la folie - par Laure Gruel et Stephane Moiroux Quelles sont les différentes matrices d’interprétation des désordres mentaux, dans la culture inuit, aujourd’hui ? Que distingue t-elle comme catégories pathologiques et quels sont les moyens thérapeutiques qu’elle se donne ? Ce qui suit n’a rien d’une analyse ethnopsychiatrique. Il s’agit d’une synthèse d’observations, de lectures et d’entretiens (psychologue, psychiatre, ainés, patients, familles...) réalisés à Kuujjuaq sur (...)
    ... la suite

    Haïti : Les prêtres vaudous enrôlés dans la lutte contre le sida

    Jacmel, 12 novembre 2008 (Plusnews) - Clément Bouvais, un prêtre vaudou haïtien, préside le Temple de nos ancêtres, un bâtiment de bois sans fenêtre, peint en des tons passés de bleu et de rouge, perdu dans une ruelle étroite de la ville côtière de Jacmel, dans le sud du pays. Dans la lumière du crépuscule, les moustiques piquent et des rats traversent à toute allure le sol de terre du temple, mais M. Bouvais, vêtu d’un T-shirt et d’un short, une tenue qui convient à la chaleur tropicale de l’île, ne (...)
    ... la suite

    Côte d’Ivoire : des guérisseurs à la médecine de l’homme blanc

    Par Frédérique Drogoul | Médecin psychiatre | 29/06/2008 Toutes les langues du monde ont un mot, et souvent plusieurs, pour désigner la folie. En Côte d’Ivoire, comme ailleurs, il y a des malades mentaux, des personnes qui, brutalement ou plus insidieusement, décrochent et sont comme enfermées dans un rapport aux autres et au monde radicalement bouleversé. La souffrance psychique profonde que produit l’effraction psychotique, au-delà de ses expressions singulières, semble partout la même. Sous ses (...)
    ... la suite

    Une autre forme d’éducation des enfants chez les Lyéla du Burkina Faso : la parentalité alternée

    une bonne lecture pour aborder la parentalité africaine...

    Parmi les diverses figures de parentalité qui existent dans les pays africains sub-sahariens, la plus répandue est la parentalité alternée. Chez beaucoup de peuples de cette zone de l’Afrique, en général, et particulièrement chez les Lyéla du Burkina Faso, la vie, l’éducation, la formation humaine de l’enfant ne se réduisent pas à la seule autorité de ses parents biologiques. D’abord, dès qu’il est sevré du sein maternel, il est sous la surveillance, voire la vigilance des membres proches du groupe (...)
    ... la suite

    Papouasie Occidentale : une approche ethnologique du VIH/SIDA

    un article de médecins du monde

    Mulia, district de Puncak Jaya, Papouasie-Occidentale Après une première phase de recherche anthropologique auprès des populations Dani, Médecins du Monde intervient depuis 1998 au Puncak Jaya, au coeur des montagnes de la Papouasie Occidentale. Depuis septembre 2004, l’association développe un programme de santé primaire mettant l’accent sur la prévention du VIH et des infections sexuellement transmissibles. Une population isolée La Papouasie Occidentale est l’une des 27 provinces de l’archipel (...)
    ... la suite