Accueil >>  VIH/Sida >>  Conférences >>  AIDS 2006 à Toronto

AIDS 2006 à Toronto

 Demandes d’asile au Canada après le XVI Congrès sur le sida

150 demandes d’obtention du statut de réfugié de la part de délégués, en majorité africains

DAKAR, 4 septembre 2006 (PLUSNEWS) - Les autorités canadiennes ont confirmé avoir reçu près de 150 demandes d’obtention du statut de réfugié de la part de délégués, en majorité africains, venus assister au XVI Congrès international sur le sida en août à Toronto. Selon le quotidien Toronto Star, qui a révélé l’histoire, « la plupart des demandeurs est porteuse de la maladie [le VIH/SIDA] et parmi eux se trouve un large groupe de femmes originaires d’Afrique du Sud, l’un des pays les plus durement touchés [par (...)
... la suite
 Sida : Des leaders religieux appellent à ne plus parler de "châtiment"

"Lorsque nous abordons les messages de prévention avec un point de vue moral, nous augmentons la stigmatisation qui va entraver l’accès aux soins d’un nombre de gens encore plus important"

mardi 15 aout 2006, 16h51 Par Michel COMTE TORONTO (AFP) - Des responsables religieux ont appelé, à l’occasion de la 16e conférence internationale sur le sida, à Toronto, à éviter les termes bibliques tels que "châtiment" pour évoquer le sida et à mieux utiliser les lieux de culte pour combattre la pandémie. "Nous encourageons les gens à ne pas parler de châtiment dans un sens biblique", a déclaré lundi le révérend Jape Heath, secrétaire général du Réseau africain des leaders religieux porteurs du virus (...)
... la suite
 Selon une étude de l’INSERM, quatre pays africains pourraient financer leur lutte contre le sida à l’horizon 2010

L’accélération de l’accès au traitement antirétroviral en Afrique peut s’avérer non seulement rentable mais même payante pour les économies nationales

L’accélération de l’accès au traitement antirétroviral en Afrique peut s’avérer non seulement rentable mais même payante pour les économies nationales, à condition d’être entreprise assez tôt, selon une étude française. Présentée par Jean-Paul Moatti, de l’Inserm (Institut national -français- de la santé et de la recherche médicale), lors du XVI Congrès international sur le sida qui s’est tenu du 13 au 18 août à Toronto, au Canada, cette simulation macroéconomique conclut qu’en dépit du coût élevé d’une riposte (...)
... la suite
 Le sida a transformé les grand-mères africaines en amazones

Elles s’occupent de leurs enfants et de leurs petits-enfants victimes du VIH

vendredi 18 août 2006, par Falila Gbadamassi Ils sont 12 millions d’orphelins du sida, sur le continent africain, ils seront six millions de plus en 2010. Leur seul espoir de survie : leurs grand-mères. Ces femmes courage ont été mises à l’honneur lors de la 16e conférence mondiale sur le sida qui s’est achevée ce vendredi à Toronto. Avec la pandémie du sida, les grand-mères africaines, surtout en Afrique australe où elle fait rage, sont devenues soutien de famille. Pour leurs propres enfants malades (...)
... la suite
 « Le prix du silence, c’est la mort »

les progrès scientifiques, les rapports d’expertise dans la lutte contre le VIH/SIDA restent inapplicables sans volonté, sans leadership politique...

Les ravages du VIH en Afrique auraient pu être évités. Les milliers de morts aussi. Pour ne pas répéter les mêmes erreurs, il faut un plus grand leadership, surtout un leadership politique. C’est le message lancé par plusieurs experts hier, dans le cadre de la XVIe Conférence internationale sur le sida. Pendant les six jours qu’aura duré cet événement d’envergure, 50 000 personnes dans le monde seront mortes du sida. Plus de 80 000 autres auront été infectées par le VIH, a souligné l’organisme OXFAM. (...)
... la suite
 Quand les médicaments anti-SIDA sont inefficaces, peu de gens ont d’alternative

Traitements de seconde ligne toujours hors de portée des malades...

Toronto, 21 août Alors que de modestes bénéfices ont été réalisés en réduisant le coût de plusieurs médicaments anti-VIH/SIDA qui sauvent la vie, ces formules ne fonctionnent plus pour un nombre grandissant de gens qui ont maintenant besoin de produits soi-disant de "substitution" dont le prix est toujours, de loin, hors de portée. Grâce à la compétition des génériques et une pression soutenue des activistes anti-SIDA, le coût des médicaments anti-rétroviraux (ARV) normaux a chuté de 10.000 dollars à (...)
... la suite
 Afrique : Les grands-mères s’unissent contre le Sida - la déclaration de Toronto

communiqué de presse de la Stephen Lewis Foundation (Toronto)

August 17, 2006 - Toronto Le rassemblement de trois jours à Toronto en ce mois d’août 2006 entre grands-mères canadiennes et africaines est indicatif de tout ce que nous partageons en commun : un amour profond pour nos enfants et nos petits-enfants, et notre dévotion sans fin à leurs égards ; un souci profond vis-à-vis du VIH/SIDA et son effet dévastateur sur le continent Africain, surtout sur les femmes et les enfants. Nous comprenons également les unes aussi bien que les autres que nous sommes (...)
... la suite
 "De l’accès à l’observance : les défis du traitement antirétroviral"

Le traitement antiretroviral en échec en raison du manque de collaboration des malades

15 AOÛT 2006 | TORONTO Un nouveau rapport qui doit être présenté aujourd’hui à la Conférence internationale de Toronto sur le SIDA révèle que l’accès aux antirétroviraux n’est que l’un des termes de l’équation du traitement. Ce rapport démontre que si l’on ne s’assure pas la collaboration des malades, la prise des médicaments risque de n’être ni assez fréquente ni assez régulière, avec pour effet de réduire à néant les bienfaits thérapeutiques du traitement. Publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), (...)
... la suite
 Hommage à une figure emblématique de la lutte contre le sida au Burundi...

... rendu à Jeanne Gapiya par la diaspora burundaise au Canada, en marge de la Conférence

Édition du mercredi 16 août 2006 - par Françoise Nduwimana, Chargée de cours à l’Université du Québec en Outaouais et consultante en développement international Le thème choisi à l’occasion du XVIe Congrès international sur le sida est un appel à la mobilisation et à la solidarité : « Passons aux actes. » En marge de ce congrès, la diaspora burundaise vivant en Outaouais souhaite rendre hommage à un des participants, une femme exceptionnelle qui, rejetant l’étoffe de la victime, est véritablement « passée (...)
... la suite
 Sida : l’envoyé de l’Onu fustige l’attitude de l’Afrique du sud

une synthèse de plusieurs dépèches de l’AFP consacrées au discours de Stephen Lewis

L’envoyé spécial de l’Onu pour le sida en Afrique a fustigé l’attitude de l’Afrique du sud après l’arrestation vendredi de militants anti-sida, regrettant l’usage de "l’appareil répressif de l’Etat" contre "les membres les plus éminents de la société". Stephen Lewis, au cours de son discours de clôture à la 16ème conférence sur le sida de Toronto, s’en est aussi pris à la politique sud-africaine de lutte contre le sida, dénoncée par les manifestants arrêtés vendredi. "C’est le seul pays en Afrique dont le (...)
... la suite
 La nutrition : un besoin « immédiat et essentiel »

Le système immunitaire ne peut pas fonctionner correctement, ni se renforcer sans une nutrition saine.

Jeudi, à la veille de la clôture de la conférence internationale de Toronto sur le sida, plusieurs chercheurs et organisations internationales ont mis l’accent sur le caractère indispensable d’une alimentation adaptée, en volume et en qualité, pour soutenir les malades contaminés par le VIH/Sida et accompagner les traitements. Selon eux, la pandémie nécessite une réponse globale dont l’alimentation est une composante essentielle. Ce point avait été souligné par une résolution adoptée lors de la 59e (...)
... la suite
 Access to treatment associated with declining stigma in Botswana

Pour nourrir les réflexions sur la question posée dans Libération : comment dépister sans stigmatiser ? Réponse : en soignant !

Theo Smart, Friday, August 18, 2006 Over the last few years, since the roll-out of antiretroviral therapy (ART), there has been a substantial decrease in HIV-related stigma in Botswana, according to a population-based study presented on Monday at the Sixteenth International AIDS Conference in Toronto. Although there could be several possible explanations for this (including anti-stigma campaigns, the higher visibility of people living with HIV and AIDS and routine HIV testing), survey (...)
... la suite
 "On veut toujours nous enfermer"

Awa a 30 ans, prostituée. Elle travaille dans une association malienne Danaya So, ce qui veut dire Maison de la confiance.

Par Eric FAVEREAU - Vendredi 18 août 2006 - 16:37 Comment vous êtes vous retrouvée à militer ? Moi je suis du Burkina. Je suis venue au Mali par l’intermédiaire d’une amie qui m’a accompagnée. Et puis arrivée à Bamako, elle a disparu, alors j’ai été obligée de faire ce métier. Dans le quartier où j’habitais, il y avait une animatrice de quartier. J’étais assise à la porte, et elle cherchait des personnes-relais. C’est comme cela que je suis devenu bénévole dans l’association. Parce qu’elle savait que j’étais (...)
... la suite
 Dépister les malades sans les stigmatiser

Le meilleur accès aux soins relance le débat sur les tests volontaires.

Par Eric FAVEREAU - Mercredi 16 août 2006 - 06:00 Toronto envoyé spécial Images classiques d’un hôpital en Afrique. Une salle commune. Des malade atteints de tuberculose ou de maigreur chronique. Ils sont à bout. Certain sont mourants. On attend. Quand on demande au médecin s’ils sont atteint du VIH, il répond : « On ne sait pas, ils n’ont pas été testés. » Plus de 80 % des 40 millions de personnes vivant avec le sida à travers le monde ne connaissent pas leur statut. Comment les soigner et les (...)
... la suite
 Les cris d’alarme de Toronto

Premiers bilans de la conférence qui se termine ce soir

La conférence internationale sur le sida à Toronto se termine ce soir. De nombreux thèmes ont été abordés pour un même constat : en plus du manque de prévention, beaucoup trop de malades restent éloignés des soins nécessaires... Plusieurs appels urgents Trop peu de sidéens soignés au Moyen-Orient et en Afrique du nord La conférence mondiale sur le sida a d’abord mis en garde cette semaine contre la hausse prévisible du taux de contamination au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, même si le taux actuel (...)
... la suite
 Conférence de Toronto : Action contre les accords de libre-échange (Free Trade Agreement)

Des activistes en images

publié le 17 août 2006 Des accords bilatéraux signés entre les États-Unis et des pays en développement ont pour conséquence de bloquer l’accès aux médicaments génériques pour les pays « partenaires ». Les activistes ont manifesté devant le stand des Etats-Unis avec les slogans « US stop the FTA », « FTA kill poeple with AIDS » et « We need generic drugs now ! ». Parmi eux, un activiste, déguisé en Oncle Sam arme à la main, dénonçait l’attitude du gouvernement américain qui obligent la Thaïlande ou la Malaisie (...)
... la suite
 Prix des médicaments sida : 45 ONG demandent un "cessez-le-feu" américain lors de la conférence de Toronto

un appel pour que les USA arrêtent de faire obstacle à la production d’ARV génériques

Plus de 45 organisations ont demandé jeudi à Toronto un moratoire sur les accords bilatéraux de libre-échange poussés notamment par les Etats-Unis, qui selon elles nuisent à la production de médicaments génériques abordables contre le sida. Une nouvelle crise d’approvisionnement menace pour les médicaments de nouvelle génération à fournir aux pays en développement, alors que certains accords incluent de plus en plus des droits accrus sur la propriété intellectuelle, préviennent ces associations. "Nous, (...)
... la suite
 Aids 2006 à Toronto : Les enfants oubliés !

Sur 2,3 millions d’enfants séropositifs dans le monde, 660.000 sont en danger de mort, mais seuls 5% d’entre eux reçoivent des ARV.

Traiter les enfants malades du VIH/sida est possible, mais très difficile par manque d’outils adaptés et à des coûts abordables. Près de 4.000 enfants malades du sida sont traités par trithérapie antirétrovirale (ARV) dans les programmes MSF. Une petite frange de l’ensemble des malades pris en charge par MSF - 100.000 persones dont 60.000 bénéficient d’une trithérapie dans 65 programmes répartis dans 32 pays [1]pour laquelle le traitement est plus difficile que celui des adultes par manque de (...)
... la suite
 Des blouses blanches vides flottent sur la conférence de Toronto

Communiqué de presse du 16 août 2006

Health Gap - American Medical Students Association (AMSA) Act Up (New York, Philadelphie, Paris, Toulouse) Les activistes sida, les professionnels et les étudiants en médecine demandent plusieurs milliards au gouvernement américain pour financer les travailleurs de santé en Afrique Aujourd’hui, à la conférence mondiale sur le sida de Toronto, des séropositifVEs, des étudiantEs en médecine, des médecins et des infirmièrEs ont manifesté au cours d’une session plénière pendant le discours du Dr Mark (...)
... la suite