Sérophobie - OSI Bouaké
Accueil du site > Mots-clés > Glossaire > Sérophobie

Sérophobie

Rejet de l’autre (qu’il soit positif ou négatif). Mot formé sur le modèle de Homophobie (discrimination fondée sur l’homosexualité), hétérophobie Hostilité explicite ou implicite fondée sur le statut séropologique. Ses manifestations sont la peur, l’aversion, le rejet, l’éviction sociale fondés sur des préjugés négatifs et suscitant des comportements discriminants envers les séropositifs. Mot forgé sur le modèle de "xénophobie" (rejet des étrangers) et "homophobie" (rejet des homosexuels).


    L’homophobie et les lois punitives continuent de menacer la riposte au VIH et les droits de l’homme

    Près de 80 pays ont des lois qui criminalisent les relations entre personnes de même sexe.

    ONUSIDA - 28 août 2012 - Dans de nombreuses régions du monde, les lois et pratiques punitives à l’encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles et intersexe (LGBTI)[1] continuent de bloquer les ripostes efficaces au VIH. De nombreux cas de violations des droits de l’homme ont été recensés, allant du refus de l’accès aux services de santé à l’interdiction de la liberté d’association, en passant par le harcèlement, les violences et les meurtres. La semaine dernière, au Cameroun, une (...)
    ... la suite

    Pourquoi le Sénat a capitulé sur l’expulsion d’immigrés malades

    Par Marie Kostrz | Rue89 | 17/04/2011 | 11H29 Les étrangers gravement malades pourront désormais être bannis du territoire français. Le Sénat, qui avait jusqu’à présent fait barrage par deux fois à la proposition du gouvernement de faciliter leur expulsion, a adopté, le 13 avril, un amendement le permettant. Pourquoi un tel revirement ? Tout est dans la subtilité de la formule. En modifiant quelques mots de l’article concernant la régularisation des étrangers atteints de maladie grave, le Sénat rend (...)
    ... la suite

    “Un mot, des morts” : de Russie aussi on expulse les étrangers malades du VIH/ Sida

    Refus d’accorder un permis de séjour en raison de la séropositivité du ressortissant étranger

    Combat pour les droits de l’homme - 15 mars 2011 - par Nicolas Hervieu Cour européenne des droits de l’homme (EDH), 1e Sect. 10 mars 2011, Kiyutin c. Russie. La législation russe qui refuse l’octroi d’un permis de séjour à un étranger au motif qu’il est infecté par le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) et qui va même jusqu’à prévoir l’expulsion des étrangers dont la séropositivité est détectée ou contractée ultérieurement est source d’une discrimination dans la jouissance du droit au respect de la vie (...)
    ... la suite

    Afrique Australe : Nouveaux cas de stérilisation de femmes séropositives

    Johannesbourg, 31 août 2010 - PlusNews - Veronica* n’a réalisé qu’elle avait été stérilisée lors de la naissance de sa fille que quatre ans plus tard, lorsque son conjoint et elle ont consulté un médecin car ils n’arrivaient pas à avoir d’enfant. « Je me suis dit “bon, d’accord”, parce je ne pouvais plus rien y faire, mais j’étais fâchée. Je déteste [ces infirmières] », a-t-elle dit à IRIN/PlusNews. Veronica a été diagnostiquée positive au VIH lors d’une consultation prénatale de routine et les infirmières de (...)
    ... la suite

    « En Suède, un séropositif peut être condamné juste parce qu’il n’a pas informé sa partenaire »

    Libération - 21/07/2010 - Interview par Marie Piquemal Déborah Glejser, porte-parole de l’association Groupe sida Genève, se bat contre la criminalisation de la transmission du virus du sida. Alors que se tient à Vienne en Autriche, la 18 e conférence internationale sur le sida, Deborah Glejser, porte-parole de l’association Groupe sida Genève, rappelle que de nombreux pays restreignent encore l’accès sur leur territoire aux personnes séropositives, tandis que d’autres se dotent de lois incriminant (...)
    ... la suite

    Ethiopie : Des tranches de vie

    Addis Abeba, 16 mars 2010 (PLUSNEWS) - A Addis Abeba, la capitale éthiopienne, Mestihet Temane, 27 ans, joue sur scène l’histoire d’une jeune femme qui, après la mort de ses parents, se retrouve toute seule dans la rue, sans argent, ni confiance, ni soutien. « Parfois je pleure quand je chante, et beaucoup de spectateurs pleurent aussi », a-t-elle dit à IRIN/PlusNews. Mestihet est membre de Mekdim Ethiopia National Association, une ONG (organisation non gouvernementale) locale qui organise des (...)
    ... la suite

    Mettre les morts du sida au placard ?

    Le canal historique d’Act Up Paris existe sur la toile. OSI Bouaké l’a trouvé. Wow ! On a eu chaud...

    Minorités - Arlindo Constantino [1] - dimanche 31 janvier 2010 En matière de sida, depuis 4 ou 5 ans maintenant, j’ai la très désagréable impression d’une régression. Pire, d’un retour au début de l’épidémie. Quand les sidéens et les séropos cachaient leur maladie ou quand à la télé, on parlait de son sida avec un masque et une voix déformée pour ne pas être reconnu. C’était une période de honte collective et de déni de la maladie. Puis en 1989, Act Up-Paris qui a mis des visages sur la maladie. Les fondateurs (...)
    ... la suite

    Kenya : Emuhaya et ses pierres qui parlent

    De la contamination à l’activisme en passant par le désespoir

    Emuhaya, 2 décembre 2009 (PLUSNEWS) - Il y a 15 ans, Dan On’gayi fut le premier habitant d’Emuhaya, un village situé dans l’ouest du Kenya, à révéler publiquement sa séropositivité. A l’époque, la réaction de sa collectivité fut si cinglante qu’il avait envisagé de mettre fin à ses jours. « A l’église, je m’asseyais sur mon banc et personne n’osait me saluer, mes enfants étaient traumatisés et ma femme vivait recluse, et ce, à cause de ma séropositivité », a-t-il confié. « Je pensais que mourir valait mieux que (...)
    ... la suite

    Somalie : « Que personne n’ait à subir ce que ma femme et moi avons traversé »

    Rare témoignage d’un activiste somalien vvih

    Nairobi, 24 décembre 2009 (PlusNews) - Dans une société musulmane conservatrice comme la Somalie, il est extrêmement rare pour une personne vivant avec le VIH d’en parler ouvertement. Mais Mahamud Warsame, 53 ans, originaire de Galkayo dans la région centrale de Mudug, est devenu activiste après la mort de sa femme, d’une maladie liée au VIH. « J’ai découvert mon statut [sérologique] en mai 2007 lorsque je suis allé voir un médecin qui m’a envoyé me faire dépister. Les résultats sont revenus et le (...)
    ... la suite

    Prof et séropo, j’ai appris à pratiquer mon métier autrement

    Rue89 - Par Cedric P. | Enseignant certifié sur poste adapté | 08/12/2009 Trente ans après le début de l’épidémie, le VIH/sida reste en France une pathologie taboue, on est considéré comme le pestiféré, le lépreux d’autrefois. Ce qui m’oblige à témoigner sous un faux prénom pour me protéger (et protéger ma famille). J’ai découvert ma séropositivité en 1999, et ce fut pour moi une annonce de mort : le médecin avait beau m’expliquer que cela se soignait bien grâce aux trithérapies, je me suis vu dans le trou ! Je (...)
    ... la suite

    En Ouganda, les homosexuels menacés de peine de mort

    Par Camille | Mauvais genre | 18/11/2009 | 15H44 Des membres de groupes religieux ougandais en campagne contre l’homosexualité à Kampala en août 2007 (James Akena/Reuters). Une loi antihomosexuels est en préparation en Ouganda. L’enjeu est de taille : l’interdiction de « présenter sous un jour favorable » l’homosexualité, l’obligation de dénoncer les faits homosexuels, voire la peine de mort dans certains cas. Dans cette dictature militaire d’Afrique noire, les homosexuels peuvent trembler, car même si (...)
    ... la suite

    Levée lundi de l’interdiction faite aux séropositifs d’entrer aux Etats-Unis

    Barack Obama sort son pays de l’arriération

    Le Monde.fr avec AFP | 30.10.09 | 18h38 Les Etats-Unis prendront lundi 2 novembre les dernières dispositions pour lever l’interdiction faite aux porteurs du virus du sida d’entrer sur leur territoire et la liberté de voyager sera restaurée tout début 2010, a annoncé vendredi le président Barack Obama. "Il y a vingt-deux ans, par une décision fondée sur la peur plutôt que sur les faits, les Etats-Unis ont instauré une interdiction d’entrer sur le territoire pour ceux qui étaient porteurs du virus du (...)
    ... la suite

    Zambie : une affaire judiciaire ravive le débat sur le dépistage du VIH

    Lusaka, 21 octobre 2009 - PlusNews - La situation des droits humains en Zambie est portée devant les tribunaux par deux anciens militaires de l’armée de l’air, qui affirment avoir été licenciés en raison de leur séropositivité. Stanley Kingaipe et Charles Chookole affirment qu’ils ont été soumis, à leur insu, à un dépistage du VIH, reçu un traitement contre cette maladie sans en être informés, puis renvoyés pour raisons médicales, un an plus tard. Ils estiment que leur licenciement était fondé sur leur (...)
    ... la suite

    La Haute autorité de santé préconise un dépistage volontaire généralisé du VIH

    Yagg - 21 octobre 2009 - par Christophe Martet Faut-il proposer plus largement et plus fréquemment le dépistage du VIH à toute la population française ? La Haute autorité de santé (HAS) semble répondre favorablement à cette question, puisque, selon le quotidien Libération, elle préconise que tout le monde ait accès au test, sans prescription médicale. La HAS recommande surtout de cibler des actions de dépistage annuel sur des groupes vulnérables : homosexuels, hétérosexuels à partenaires multiples, (...)
    ... la suite

    Sénégal : La récente vague homophobe fait ses premières victimes du sida

    Dakar, 20 août 2009 (Plusnews) - Décès, abandon de traitement, suspension des efforts de prévention et recrudescence des comportements à risque : bien qu’encore difficiles à évaluer, les effets du récent regain de violence à l’encontre de la communauté MSM (Hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, en anglais) sur la propagation du VIH au Sénégal commencent à se faire ressentir, ont averti plusieurs acteurs de la lutte contre le sida. Depuis février 2008, date de la publication dans la (...)
    ... la suite

    Indonésie (Papaousie) : les porteurs du VIH marqués par une une puce RFID ?

    Sida : en Papaousie, un projet décrié pour implanter des puces sur certaines personnes lundi 24 nov, Niniek Karmini, sur yahoo actualités Djakarta - Dans une tentative extrême pour endiguer la propagation du sida, des parlementaires de la province indonésienne de Papouasie veulent implanter des puces électroniques sous la peau de certains patients porteurs du virus. Ce projet, vivement dénoncé par les responsables sanitaires et les militants des droits de l’Homme, a reçu le soutien des membres de (...)
    ... la suite

    Droits des PVVIH en Afrique : quelques documents en ligne sur les cadres juridiques

    Des documents qui amènent à se poser la question de la pertinence d’un statut juridique d’exception pour les PVVIH

    26 août 2008 Voici copiée ci-dessous une page du site internet du Reseau Sida Afrique qui rassemble des informations sur les droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA dans quelques pays africains : Bénin, Congo, Mali, RDC, Togo. Il propose également des communications de l’atelier régional sur les droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA qui s’est tenu à Brazzaville au mois de mai 2008. Ces documents conduisent à poser quelques questions : les lois dites de protection des pvvih (...)
    ... la suite

    De « terrifiantes » lois sur le VIH/SIDA risquent d’entraver la lutte

    Autre évidence enfin constatée : la criminalisation des séropositifs ne permet pas de lutter contre la propogation du virus

    Mexico, 8 août 2008 (Plusnews) Pour tenter de ralentir la propagation du virus, de plus en plus de pays africains adoptent des législations qui criminalisent l’exposition et la transmission du VIH. Mais ces lois pourraient faire plus de mal que de bien, ont prévenu des intervenants à la XVII Conférence internationale sur le sida, au Mexique. « L’Afrique s’est jetée dans ce large spasme frénétique de criminalisation du VIH », a dit Edwin Cameron, magistrat sud-africain, lors d’une session de cette (...)
    ... la suite

    Je suis allé voir mon patron pour évoquer ma séropositivité

    Par Jean-Louis Lecouffe | Secrétaire de CE | 02/08/2008 Dimanche s’ouvre à Mexico la Conférence mondiale de lutte contre le sida à Mexico, où on (les gouvernements et les associations) va parler non-discrimination notamment dans le cadre du travail… Qu’en dire ? Depuis l’arrivée des trithérapies, on peut vivre avec le VIH et on peut même continuer son activité professionnelle, ce qui est mon cas mais à cela je mets deux bémols : D’abord les fatigues récurrentes et irrationnelles perturbent l’activité (...)
    ... la suite