Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ?

Et en Afrique, on dit quoi ?

 Rwanda : la BNP visée par une plainte pour « complicité de génocide »
Libération, Maria Malagardis - 29 juin 2017- Les relations troubles de la France et du Rwanda en 1994 ont resurgi cette semaine avec notamment deux plaintes en justice, dont l’une vise la BNP, accusée par trois associations d’avoir facilité une vente d’armes au régime qui massacrait la minorité tutsie. « Le paradoxe avec un génocide, c’est que plus le temps passe et moins on l’oublie », a très justement souligné l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop, auteur d’un roman poignant sur le génocide qui (...)
... la suite
 Les survivants oubliés d’Ebola

Selon une étude menée auprès des rescapés en Guinée, sept sur dix souffrent du « syndrome post-Ebola » et près d’un sur cinq de dépression.

Le Monde - 23 Janvier 2017 - Eric Delaporte - Le redoutable virus, provoquant saignements et défaillance des organes vitaux, a frappé en Sierra Leone, au Liberia, en Guinée, et de façon plus marginale au Mali, au Nigeria et au Sénégal, de 2013 à 2016. Il a laissé derrière lui plus de 17 000 personnes ayant été infectées et déclarées guéries, du moins officiellement. La situation est inédite par son ampleur, à l’échelle de l’histoire de cette maladie d’apparition récente. Alors que l’OMS a annoncé en (...)
... la suite
 Tayap, le village écologique qui crée des emplois verts au Cameroun
Le Monde - Tayap - 11 Février 2016 - Josiane Kouagheu - Dans la forêt qui s’étend à perte de vue, quelques maisons construites en terre battue se dressent sur la petite pente. Seul le chant des oiseaux rompt le silence des lieux. « Bienvenue à Tayap. Bienvenue dans le premier village écologique du Cameroun », lance Adeline Flore Samnick, un large sourire aux lèvres. Cette jeune trentenaire, diplômée de sociologie et présidente de l’association Agriculteurs professionnels du Cameroun (Agripo), est à (...)
... la suite
  Éthiopie : l’écologie en graines dans des camps de réfugiés
Kaizen, 5 avril 2016 - Justine Boulo et Antoine Galindo - Seul État stable de la corne de l’Afrique, l’Éthiopie accueille actuellement 500 000 réfugiés. Face à cet afflux, la capitale Addis Abeba a pris conscience de la nécessité de protéger ses ressources et ainsi d’aider les populations déplacées. Ses camps de réfugiés deviennent de plus en plus éco-responsables. Sans une pancarte camouflée par un eucalyptus, l’entrée du camp de réfugiés de Sherkole passerait presque inaperçue. Des huttes (...)
... la suite
 Françafrique : toujours plus de coopération militaire, toujours pas de démocratie
Bastamag - 14 avril 2016 - Rachel Knaebel, Ces élections sont passées relativement inaperçues dans l’actualité. Dimanche 10 avril, les Tchadiens se rendaient aux urnes pour élire leur président. Le 8 avril, c’était à Djibouti. Le 20 mars, au Congo Brazzaville. Les électeurs gabonais éliront leur président en août. Partout, ces élections sont loin de se dérouler dans un climat serein d’alternance démocratique. Au Congo, Denis Sassou Nguesso, déjà au pouvoir depuis 1979, avec une interruption entre 1991 et (...)
... la suite
 Des femmes en grève de la faim contre l’impunité du viol à Djibouti
Politis, 8 Avril 2016 - Célia Coudret - Depuis le 25 mars, elles ne mangent plus. C’est leur dernier recours pour alerter le monde sur les viols perpétrés par l’armée djiboutienne en représailles contre l’opposition. Elles ont les traits tirés, la plupart restent allongées dans leur lit le plus clair de la journée. Femmes Solidaires les a installées dans ses locaux à Arcueil, au sud de Paris. Depuis le 25 mars, Aïsha Dabalé, Fatou Ambassa et les autres mènent une grève de la faim, « notre dernier (...)
... la suite
 Centrafrique : des soldats français accusés d’avoir forcé des enfants à des actes zoophiles

Selon des informations recueillies par l’ONU, des militaires de l’opération Sangaris auraient forcé des mineures à des rapports sexuels avec des animaux. La France entend "faire toute la lumière" sur cette affaire.

L’Obs le 01 avril 2016 - La France a promis, jeudi 31 mars, de faire "toute la lumière" sur les nouvelles accusations de viols commis par les soldats de la force Sangaris en Centrafrique, les Nations unies étant une nouvelle fois ébranlées par plus d’une centaine d’allégations de sévices visant aussi ses Casques Bleus dans le pays. "Les cas d’abus et d’exploitation sexuels allégués sont particulièrement révoltants et odieux", a dénoncé l’ambassadeur français auprès des Nations unies François Delattre, à (...)
... la suite
 À Ouagadougou, dans le refuge pour les « mangeuses d’âme » du Burkina Faso
Lacité - 28 Décembre 2014 - C’est un havre spartiate où le temps semble suspendu. Dans la « Cour du 12 », même le souffle révolutionnaire — qui a agité la société burkinabè et chassé Blaise Compaoré du pouvoir — n’a pas de prise. Elles sont assises sous un toit de tôle, sur des nattes posées à même la dalle de béton, jambes allongées. Seules leurs mains creusées s’agitent, à filer la laine, trier les haricots secs ou tamiser la farine de maïs. De chaque côté du long bâtiment crépi de latérite qui abrite les (...)
... la suite
 Dans le delta du Niger, Shell pollue allègrement, engrange ses profits mirobolants, puis laisse dépérir les habitants
Bastamag, Nolwenn Weiler - 10 novembre 2015 - L’écrivain nigérian Ken Saro-Wiwa est-il mort pour rien ? Il y a vingt ans exactement, l’écrivain engagé était exécuté par pendaison, au terme d’un procès inique. Aux yeux de la junte militaire de l’époque, il était coupable de dénoncer les graves atteintes à l’environnement et aux droits humains causés par l’exploitation pétrolière. Vingt ans plus tard, la situation est tout aussi désastreuse. Quadrillé d’oléoducs et de forages pétroliers, le delta du Niger est (...)
... la suite
 Françoise Barré-Sinoussi : « L’atmosphère de peur est un terreau parfait pour la propagation du VIH »
Jeune Afrique - 22 Septembre 2015 - MehdiMichbal - Dans le domaine de la recherche médicale, Françoise Barré-Sinoussi, 67 ans, est une rock star. Chercheuse en virologie à l’Institut Pasteur, elle a participé à la découverte du sida au début des années 1980. Ses travaux et recherches sur le VIH lui ont valu le prix Nobel de médecine en 2008. Une consécration pour cette dame aux multiples facettes. « Elle a consacré toute sa vie à la recherche fondamentale. Mais c’est aussi une clinicienne, une (...)
... la suite
 Les diamants de Centrafrique financent la guerre civile
Bastamag - Nolwenn Weiler 2 octobre 2015 - Mais d’où viennent donc les diamants qui ornent les bagues, boucles d’oreille et colliers exposés en devanture de nos luxueuses bijouteries occidentales ? De la République centrafricaine, en partie. Le pays est le 14ème producteur mondial de diamants bruts. Le commerce illégal de diamants y alimenterait la guerre civile larvée. Là-bas, pour extraire les précieuses pierres, les hommes fournissent un travail de forçat, dans des atmosphères sur-chauffées, pour (...)
... la suite
 Des militaires français soupçonnés de pédophilie au Burkina Faso
Le Monde / AFP / 30.06.2015 - Le parquet de Paris a confirmé au Monde l’ouverture, mardi 30 juin dans la soirée, d’une enquête préliminaire sur des soupçons d’agressions sexuelles sur mineur par des soldats français en mission au Burkina Faso. L’enquête a été confiée au commandement de la gendarmerie prévôtale, chargée du rôle de police judiciaire militaire auprès des forces armées françaises hors du territoire français. Le ministère de la défense a annoncé mardi soir avoir suspendu deux soldats français (...)
... la suite
 Nouveau scandale sexuel de Casques bleus en Haïti et au Liberia

Ils ont échangé de l’argent et des téléphones contre des faveurs sexuelles, dénonce un rapport interne de l’ONU.

Libération/AFP - 11 juin 2015 - Des Casques bleus ont échangé de l’argent ou des téléphones contre des faveurs sexuelles de centaines de femmes en Haïti et au Liberia, indique un rapport interne des Nations unies. L’expérience des missions de paix de l’ONU en Haïti (Minustah) et au Liberia (Unmil) « démontre que ces échanges à caractère sexuel sont répandus et pas assez dénoncés », souligne le rapport des services de contrôle interne de l’ONU (OIOS). Le document, encore confidentiel et daté du 15 mai, a été (...)
... la suite
 RCA : des soldats français soupçonnés d’abus sexuels sur mineurs
RFI - 30 Avril 2015 - Une enquête préliminaire a été ouverte en juillet 2014 en France pour des abus sexuels sur mineurs imputés à quinzaine de militaires français en Centrafrique, sur la base d’un rapport des Nations unies consignant les témoignages des victimes présumées. Les faits auraient été commis sur une dizaine d’enfants entre décembre 2013 et mai 2014 à Bangui. Selon le quotidien britannique The Guardian qui a révélé l’information, le rapport aurait été transmis aux autorités françaises par un (...)
... la suite
 Plus de 120 000 enfants africains morts en 2013 à cause de faux médicaments
Libération, 2 Mai 2015 - Des experts s’alarment de « l’industrie assassine » des faux médicaments en Afrique. La contrefaçon représenterait 30% des traitements sur le continent. Manque de ressources humaines et de laboratoires, sanctions dérisoires, cherté des produits pharmaceutiques : l’Afrique représente une proie facile pour « l’industrie assassine » des faux médicaments qui prospère sur la mondialisation, se sont alarmés des experts réunis cette semaine à Dakar. « Des milliers de personnes perdent la (...)
... la suite
 Xénophobie en Afrique du Sud : en finir avec les idées reçues
Nairobi, 23 avril 2015 (IRIN) - La xénophobie ne sort pas de nulle part. Elle naît des problèmes sociaux et des difficultés économiques. Après une recrudescence de la violence à Durban et Johannesbourg qui a fait sept morts et poussé plus de 5 000 personnes à fuir de chez elles, voici un aperçu de l’histoire de la xénophobie en Afrique du Sud et des idées reçues qui y ont pris racine. La vérité sur les chiffres La xénophobie se nourrit de préjugés et l’un des plus ancrés en Afrique du Sud est que le pays (...)
... la suite
 Le Cameroun sous la menace de Boko Haram

Face à la campagne de terreur, les limites de la riposte militaire

Le Monde Diplomatique, Rodrigue Nana Ngassam , Janvier 2015 - Devant la multiplication des attentats et des enlèvements perpétrés par Boko Haram, le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian a demandé, le 16 décembre, la création d’un comité régional de liaison militaire. Née au Nigeria, où elle multiplie les exactions, la secte opère désormais avec une grande maîtrise du terrain au Niger et dans le nord du Cameroun, obligeant Yaoundé à une riposte armée. Fotokol, Kolofata ou Amchidé... Au (...)
... la suite
 Serge Amisi ou la résilience perpétuelle d’un enfant soldat

A propos de "Souvenez-vous de moi, l’enfant de demain"

OSI Bouaké - 16 février 2015 - SD - A propos du livre "Souvenez-vous de moi, l’enfant de demain" de Serge Amisi, Vents d’ailleurs, 256p, 21€ Serge Amisi n’a pas dix ans quand il est enlevé par les soldats de Kabila. Conditionné, drogué, n’ayant pour père et mère que la kalachnikov, il sera, comme ses compagnons d’armes, acteur et témoin d’une des plus grandes guerres qu’ait connues l’humanité depuis 1945, celle du Congo. Mais l’enfant, arme de guerre redoutable quand les adultes ont perdu toute humanité, (...)
... la suite
 HSBC ferme les yeux sur le trafic d’armes en Afrique
Le Monde.fr - 11.02.2015 - Par Martha M. Hamilton (ICIJ) et Will Fitzgibbon (ICIJ) - Des jeunes combattants au Liberia, le 9 mai 1996. Un incroyable carnage se préparait. En juillet 2003, le mouvement rebelle des Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie (LURD), fraîchement réapprovisionné en armes et en munitions, a pu reprendre l’offensive qu’il avait commencée en juin sur la capitale Monrovia, dans l’objectif de prendre le contrôle du pays au président Charles Taylor. Dans les deux (...)
... la suite
 Comment Boko Haram prospère sur les inégalités, l’analphabétisme, la corruption et l’arbitraire
Basta - 16 janvier 2015 - Rachel Knaebel - Au Nigeria, 2015 a commencé avec un massacre, probablement le plus meurtrier jamais perpétré par la secte islamiste Boko Haram. Plus de quinze villages totalement détruits, des centaines de personnes tuées. Le groupe né au début du 21ème siècle dans le nord-est du pays va toujours plus loin dans la violence. Au-delà de la religion, il prospère sur le terreau d’une zone de grande pauvreté, délaissée par le pouvoir central et qui ne profite pas de la manne (...)
... la suite
 La couverture sanitaire universelle - L’après-Ebola
Londres, 5 janvier 2015 (IRIN) - L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest a cruellement souligné les lacunes des systèmes de santé des pays touchés par le virus. Il était compréhensible que ces pays ne soient pas prêts à faire face à l’épidémie - qui n’avait jamais sévi dans la région auparavant - mais Margaret Chan, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dit qu’ils n’avaient pas les infrastructures de santé publique essentielles pour répondre à l’inattendu. « Cela nécessite de (...)
... la suite
 Des chercheurs pointent une responsabilité du FMI dans l’épidémie d’Ebola

Tiens, tiens, la crise Ebola serait le produit de choix et d’actions politiques

OSI Bouaké - 23-12-14 - SD - Comme le papier de Guillaume Lachenal le pointait, la crise Ebola serait aussi le produit de choix et d’actions politiques. Ici, des sociologues de Cambridge et d’Oxford mettent en cause les exigences de réformes du FMI... Des chercheurs pointent une responsabilité du FMI dans l’épidémie d’Ebola Le Monde.fr avec AFP | 22.12.2014 - Les exigences du Fonds monétaire international (FMI) en matière de rigueur budgétaire ont affaibli les systèmes de santé des pays africains (...)
... la suite
 Darfour, juste un mot, ils tuent et ils violent

Abandon politique total, silence médiatique absolu

Libération - 18 décembre 2014 - Tribune de Richard Rossin - L’ONU ne compte plus les morts au Darfour. Pourtant, rien n’a cessé. Au Darfour, dans le silence médiatique et le murmure diplomatique, les massacres continuent. La situation est tellement intolérable que l’ONU ne totalise plus les morts, le compteur a été bloqué en 2008. Pourtant, rien n’a cessé. Parfois, un entrefilet signale une attaque, un bombardement, des morts, des viols. Mais on répète sempiternellement depuis 2008 : 300 000 morts et (...)
... la suite
 En Guinée, guéris d’Ebola mais damnés
LE MONDE | 20.11.2014 | Par Rémi Barroux (Macenta et Guéckédou (Guinée), envoyé spécial) - Jean Segbé Bavogui, 41 ans est tailleur à Banizé, un quartier un peu éloigné du centre de Macenta, grosse ville de 44 000 habitants au cœur de la Guinée forestière. Il y a quelques mois les femmes se pressaient dans son échoppe. On faisait la queue pour choisir parmi ses étoffes. Désormais, le petit atelier est vide. Jean n’a reçu ni cliente ni commande depuis plus d’un mois. A la porte de sa maison, le puits qui (...)
... la suite
 La « faim invisible » frappe deux milliards d’humains
Le Monde.fr | 14.10.2014 | Par Laetitia Van Eeckhout Graphique : Indice de la faim dans le monde en 2014 par degré de sévérité. Encore aujourd’hui, une personne sur huit, et même un enfant sur six, souffre de la faim dans le monde. « Seize pays continuent d’afficher un niveau de faim “extrêmement alarmant” ou “alarmant” », alerte l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri) qui publie lundi 13 octobre, à trois jours de la journée mondiale de l’alimentation, un état des (...)
... la suite
 La pandémie de Sida révèle son origine

Une seule contamination en 1920, pour plus de 75 millions de personnes infectées ensuite

Sciences2 - Blog Libération - 3 octobre 2014 - Par Sylvestre Huet - C’est donc à Kinshasa, et résultant d’une seule contamination entre un chimpanzé et un homme, en 1920, que l’épidémie de Sida a commencé. Une seule contamination, pour plus de 75 millions de personnes infectées ensuite. C’est l’effet papillon. Ou la "tempête parfaite", la "perfect storm" des anglophones. Cette affirmation est contenue dans un article paru ce matin dans la revue scientifique Science. Signé d’une équipe internationale (...)
... la suite
 Chronique d’un film catastrophe bien préparé

Enfin ! Le papier qu’on attendait sur Ebola !!

Libération - 18 septembre 2014 - par Guillaume Lachenal - « Inutile d’interpréter laborieusement les films catastrophe dans leur rapport à une crise sociale "objective" ou même à un phantasme "objectif" de catastrophe », écrivait Jean Baudrillard en 1981. C’est dans l’autre sens qu’il faut dire que c’est « le social lui-même quis’organise selon un scénario de film de catastrophe ». Il y a peu, Libération consacrait quelques colonnes à l’analyse de films d’apocalypse, miroirs de nos anxiétés face aux (...)
... la suite
 Le médicament qui devait sauver l’Afrique. Un scandale pharmaceutique aux colonies

... à l’occasion de la sortie du livre de Guillaume Lachenal

C’est l’histoire d’une piqûre magique, qui devait débarrasser l’Afrique d’une maladie qui décimait le continent. C’est l’histoire d’un scandale pharmaceutique oublié, enterré par les pouvoirs coloniaux de la fin des années 1950. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les médecins des colonies font de l’éradication de la maladie du sommeil leur priorité. Un nouveau médicament vient d’être découvert : la Lomidine. Dans l’enthousiasme, de grandes campagnes de « lomidinisation préventive » sont organisées (...)
... la suite
 Ebola : « L’existence du Liberia est gravement menacée »
Libération - 9 Septembre 2014 - Le ministre de la Défense estime que le pays n’a pas assez d’infrastructures, de capacités logistiques, d’expertise professionnelle et de ressources financières pour faire face à l’épidémie de manière efficace. Avec près de 2.300 morts, l’épidémie d’Ebola n’a jamais paru aussi hors de contrôle en Afrique de l’Ouest, en particulier au Liberia, le pays le plus touché, qui s’est dit mardi « gravement menacé » dans son existence même. Devant le Conseil de sécurité de l’ONU, le (...)
... la suite
 Ebola : MSF dénonce une « coalition mondiale de l’inaction »
Le Monde - 2 Septembre 2014 - C’est un réquisitoire sans précédent que dresse Médecins sans frontières (MSF), mardi 2 septembre, contre l’inaction de la communauté internationale face à la progression fulgurante de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Ebola : MSF tire la sonnette d’alarme à l’ONU par lemondefr Le monde est en train de « perdre la bataille » pour contenir « la pire épidémie d’Ebola de l’histoire », a déploré la présidente internationale de l’ONG, Joanne Liu, lors d’un discours aux (...)
... la suite
 Ebola. 1er août 2014, la guerre africaine est officiellement déclarée
1 août 2014 - Jean-Yves Nau - Agence France Presse, BBC, CNN, New York Times - Des images (symboliques). Des mots (puissants). De l’argent (autant que possible). Et le retour des anciens combattants. Aucun doute : ce vendredi 1er août la guerre contre Ebola est officiellement déclarée. Cela prendra la forme d’un « sommet régional » organisé à Conakry en présence des chefs d’Etat de Guinée, Liberia, Sierra Leone et Côte d’Ivoire. Avec 100 millions de dollars à la clef. L’affaire est rapportée par l’AFP (...)
... la suite
 Le virus Ebola « hors de contrôle » en Afrique de l’Ouest
Le Monde.fr avec AFP | 30.07.2014 à 12h59 • Le virus Ebola se propage à grande vitesse en Afrique de l’Ouest. L’épidémie de ce virus, mortel dans 25 à 90 % des cas, s’est déclarée au début de l’année en Guinée puis a gagné le Liberia et la Sierra Leone voisins. Ces trois pays totalisent désormais au moins 1 201 cas, dont 672 mortels, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Lire notre décryptage : [Trois graphiques et une carte pour comprendre Ebola (...)
... la suite
 En Afrique du Sud, l’enfance violée

Pourquoi les agressions sexuelles sur les enfants sont-elles si nombreuses dans ce pays ? Séquelles de l’apartheid, machisme, promiscuité ? Reportage dans une clinique qui accueille les jeunes victimes.

Libération - par Patricia HUON, Correspondance à Johannesburg - 25 mars 2014 Devant un mur décoré de personnages Disney, Thando se tortille sur sa chaise et tire sur la jupe bleu marine de son uniforme scolaire. La petite fille de 9 ans attend sa consultation hebdomadaire avec un psychologue de la clinique Teddy Bear, située à Soweto, dans la banlieue de Johannesburg, qui s’occupe des enfants victimes de violences sexuelles. Selon les statistiques de la police, environ 25 000 mineurs sont violés (...)
... la suite
 Guinée : le virus Ebola a atteint Conakry

La fièvre virale hémorragique sévit depuis début février. Médecins sans frontières a annoncé une opération d’urgence.

AFP - 22 mars 2014 - L’épidémie de fièvre Ebola qui a fait des dizaines de morts dans le sud de la Guinée a atteint la capitale, Conakry, a annoncé dimanche le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef). « Sur les 80 personnes qui ont contracté la maladie à ce jour en Guinée, au moins 59 sont mortes. Durant les derniers jours, la maladie s’est propagée rapidement des communautés de Macenta, Guéckédou, et Kissidougou (sud, ndlr) à la capitale, Conakry », déclare l’Unicef dans un communiqué. Conakry, (...)
... la suite
 Pascal Simbikangwa condamné à 25 ans de détention

Verdict du Jury de la Cour d’Assises de Paris à l’issue du premier procès d’un génocidaire rwandais en France

Le blog de Colette Braeckman - 14 mars 2014 - Une étape importante pour la justice française Alors que le ministère public avait requis la détention à perpétuité pour Pascal Simbikangwa, les jurés parisiens ont tranché : le capitaine de gendarmerie, qui avait été arrêté à Mayotte pour faux papiers et transféré en France a été condamné à 25 ans de prison. C’est moins que ce à quoi s’attendaient ceux qui portèrent plainte contre lui, mais malgré tout le seul fait que ce procès, le premier du genre sur le (...)
... la suite
 Carnets d’urgence de Médecins sans frontières en Centrafrique
Libération avec MSF - mise à jour 18 décembre 2013 - Des dizaines de milliers de personnes sont réfugiées à Bossangoa, en Centrafrique. (Photo Juan Carlos Tomasi. MSF) Depuis dix jours, l’organisation humanitaire a publié sur Libération.fr un bulletin détaillé de ses interventions à Bangui et dans le reste du pays. Carte de Centrafrique avec Bangui, Bossangoa, BatangafoPour cette dernière chronique, Médecins sans frontières publie le témoignage de Sabine Roquefort, médecin de retour de Centrafrique. « (...)
... la suite
 Histoire : quand la France et ses grandes entreprises investissaient dans l’apartheid
Basta, Ivan du Roy - 10 décembre 2013 - Une classe politique unanime, des médias focalisés sur la commémoration « planétaire » : les funérailles de Nelson Mandela suscitent l’union sacrée autour du combat que le militant de l’ANC a incarné. Pourtant, quand Nelson Mandela est jeté en prison à perpétuité, il n’en était rien. La France et ses grandes entreprises sont l’un des plus fidèles soutiens au régime raciste de Pretoria, lui vendant armements, centrales nucléaires et technologies industrielles, tout en (...)
... la suite
 Néocolonialisme français en Afrique ?

Selon Roland Marchal, "l’intervention en Centrafrique n’a pas de mandat politique, c’est une erreur"

Le Monde | 04.12.2013 - Depuis le mois de septembre, le conflit en République centrafricaine a pris un tour confessionnel – musulmans contre chrétiens – qui menace de tourner au bain de sang. Alors que la France a déployé des renforts dans la région et convoqué un sommet africain, les 6 et 7 décembre, à l’Elysée, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 5 décembre, une résolution autorisant le recours à la force afin de protéger les populations civiles locales. Après la Côte d’Ivoire, la (...)
... la suite
 Nelson Mandela

Aujourd’hui, le monde est en deuil. Nous venons d’apprendre la triste nouvelle : Nelson Mandela s’est éteint.

Nelson Mandela en 2005. (REUTERS) Une chanson résonne haut et fort en ce jour de deuil. Danyel Waro chante Mandela : Paroles de la chanson Mandela : Kwé i lé Granmounté Mandela ? Kwé i lé Granmounté ? Amont amwin Kinm in kalot oté Mandela Twé la pa mèt dan la gèl banna Twé la pèt amwin. Kwé i lé la Dinité Mandela ? Kwé i lé la Dinité ? Amont amwin Kaminm i pouléré Mandela Non twé la pa souplé Twé la mèt amwin. Kwé i lé Léternité Mandela ? Kwé i lé Léternité ? Amont amwin Vinnsétan kasoté Mandela (...)
... la suite
 La circoncision est efficace pour réduire « dans la vraie vie » le risque d’être infecté par le VIH
VIH.org - 05/09/13 - Par Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales - Réalisée dans le bidonville d’Orange Farm en Afrique du Sud, l’étude Anrs 12126 confirme l’efficacité d’un programme de circoncision volontaire à large échelle. Le suivi de plus de 3300 hommes montre une réduction de 57% à 61% du taux de nouvelles infections chez les hommes circoncis par rapport à ceux qui ne le sont pas. Cette étude menée par le Pr Bertran Auvert (UMRS-1018 Inserm) et ses collègues prouve (...)
... la suite
 « On a vu plusieurs bateaux, mais ils ne nous ont pas aidés »

Un an après la mort de 63 migrants dans un bateau au large de la Libye, une plainte a été déposée mettant en cause l’armée française pour non assistance à personnes en danger

OSI Bouaké - 23 septembre 2013 - SD - Retour sur le dossier chaud du mois de juin. « On a vu plusieurs bateaux, mais ils ne nous ont pas aidés » Libération - Sylvain Mouillard - 18 juin 2013 - Abu Kurke, le 18 juin 2013. (Photo FIDH) Rescapé du naufrage d’un bateau de migrants qui a fait 63 morts en avril 2011, Abu Kurke vient de déposer plainte. Avec plusieurs ONG, il pointe l’inaction des navires militaires de l’Otan présents en pleine guerre de Libye. Abu Kurke est un survivant. Il y a deux (...)
... la suite
 Revoir la santé mentale en Afrique

Un sujet sur lequel il est urgent de se pencher...

Kampala, 3 septembre 2013 (IRIN) - Alors que les pays africains font leur possible pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) d’ici 2015 et préparent le terrain pour un nouveau plan d’action pour le développement pour la suite, des spécialistes de la santé collectent des données sur l’ensemble du continent pour démontrer l’importance d’accorder une plus grande attention aux millions de malades mentaux. Selon les experts, investir dans le traitement des maladies mentales en (...)
... la suite
 Sida : l’enjeu du traitement des populations marginales
Le Monde | 27.07.2012 à 16h07 | Par Paul Benkimoun (Washington, envoyé spécial) - La 19e Conférence internationale sur le sida s’est achevée, vendredi 27 juillet, à Washington dans un climat plus mitigé que l’enthousiasme du premier jour. Les raisons d’espérer un meilleur contrôle de l’épidémie dans les prochaines décennies n’efface pas le fait que rien n’est encore joué. A commencer par la mobilisation des ressources financières qui seront nécessaires pour déployer à grande échelle les politiques de lutte (...)
... la suite
 Etats-Unis : des bourreaux condamnés au remords
Libération - 12 juin 2013 - Par Lorraine Millot, Correspondante à Washington - Pendant des années, Jerry Givens et Ron McAndrew ont exécuté des prisonniers. Aujourd’hui partisans de l’abolition dans un pays majoritairement favorable au châtiment suprême, ils témoignent à visage découvert de leurs expériences traumatisantes. D’ordinaire, ils ne parlent pas. Les bourreaux n’ont pas de nom, pas de visage, et ne sont pas censés avoir d’états d’âme. « Quand j’exécutais des condamnés, même ma femme n’était au (...)
... la suite
 Evaluation of Child Friendly Spaces - Uganda Field Study Summary Report

New research reveals long-term benefits of emergency safe spaces for children

Reliefweb - 20 Aug 2013 - Spaces built to keep children safe after an emergency or conflict can also help them recover from trauma, new Columbia University and World Vision research launched today shows. The research, conducted with the support of Unicef, measured the impact of Child Friendly Spaces (CFS) on Congolese children who have fled fighting and sought refuge in western Uganda. The publication, available here, reveals the spaces were widely used ; 73 percent of children in the (...)
... la suite
 Dans Bangui l’oubliée, le grotesque côtoie le drame

Super témoignages en mots et en images

AFP - Blog Making of - 2 aout 2013 - Par Xavier Bourgeois - Moussa, 17 ans dont quatre au sein de divers groupes armés, se repose dans un centre d’une ONG pour enfants soldats à Bangui le 22 juillet 2013 (photo : AFP / Xavier Bourgois) BANGUI – Assis sur la roue d’un vieux canon anti aérien rouillé, j’observe autour de moi l’agitation de l’une des bases Séléka, l’ex coalition rebelle au pouvoir en Centrafrique depuis quatre mois. Ce sont de vrais hommes, de vrais combattants, de vraies armes, un vrai (...)
... la suite
 Centrafrique : Effondrement d’un pays

Plus d’Etat, une situation humanitaire alarmante... Cette ex-colonie française, désormais dirigée par des rebelles, est en train de s’effondrer

Rue 89 - 7 aout 2013 - Sabine Cessou La Centrafrique, Etat en faillite et angle mort des médias occidentaux, n’intéresse personne. Plus d’Etat, un climat de violences... elle fait penser au suicide national qui s’est déjà produit en Somalie ou au Liberia dans les années 90. 1) A Bangui, « on tue, on viole, on vole » Il n’y a plus que Bangui, la capitale, qui reste plus ou moins gouvernée. Et encore… Il a fallu un sursaut du nouveau Président, l’ex-chef rebelle Michel Djotodia, en juin, pour qu’un (...)
... la suite
 Afrique : L’homophobie en pleine croissance

C’est ce qui ressort du rapport d’’Amnesty International sur les discriminations à l’encontre des personnes LGBTI sur le continent.

Seronet - 29 Juillet 2013 - Les agressions et les persécutions homophobes sont de plus en plus visibles en Afrique subsaharienne. C’est ce qui ressort du rapport d’’Amnesty International sur les discriminations à l’encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI) sur le continent. Etats de faits. Le titre retenu par Amnesty International marque bien les esprits et l’idée du contenu de ce rapport : "Quand aimer devient un crime. La criminalisation des (...)
... la suite
 Le Distilbène en France : un scandale au long cours

Malgré différentes alertes, ce médicament, censé prévenir les fausses couches, a été prescrit aux femmes pendant trente ans. Aujourd’hui, on étudie enfin les effets à long terme du Distilbène

La Recherche - juin 2013 - nº 476 - par Emmanuelle Fillion et Didier Torny . En avril 1970, Arthur Herbst et Robert Scully, médecins à l’hôpital général du Massachusetts, à Boston, rapportent dans la revue Cancer un fait inquiétant : ils ont observé six cas de cancer du vagin dit « à cellules claires » chez des jeunes filles âgées de 15 à 22 ans. Chez des femmes aussi jeunes, cela laisse suspecter un problème de santé publique. Poursuivant leur enquête, ils découvrent que ces cancers sont associés de (...)
... la suite
 Un militant homosexuel torturé et assassiné au Cameroun
Rue89 - Pierre Haski - 17/07/2013 - La communauté gay au Cameroun est sous le choc après la découverte, lundi, du corps d’un des plus célèbres militants des droits homosexuels du pays, assassiné et horriblement mutilé. Eric Ohena Lembembe, journaliste, et directeur de la Fondation camerounaise de lutte contre le sida (Camfaids), a été découvert à son domicile de Yaoundé par des amis qui s’inquiétaient de son silence. Selon l’un d’eux cité par Human Rights Watch, Eric Lembembe avait apparemment le cou et (...)
... la suite

Côte d’Ivoire

 Côte d’Ivoire : « Nous devrions arrêter de nous entretuer »
Duékué, 5 août 2012 (IRIN) - Des assiettes et des tasses noircies par les flammes ainsi qu’une bâche en lambeaux pendue à des structures en bois calcinées jonchent le camp pour personnes déplacées de Nahibly à Duékoué, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, après une attaque qui illustre les tensions persistantes dans la région. Le 20 juillet, une foule de 500 à 1 000 individus armés de machettes et de bâtons a pris d’assaut le camp dans une apparente attaque de représailles, après le meurtre de cinq personnes (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Combler les lacunes en santé mentale
Abidjan, 27 octobre 2011 (IRIN) - Si les troubles qui ont éclaté à la suite des élections ont causé des dommages qui sont encore visibles à Abidjan, la principale ville de Côte d’Ivoire, ils ont également eu d’autres effets moins tangibles, mais tout aussi destructeurs : les traumatismes psychologiques. Selon des experts de la santé ivoiriens, il est difficile de dire combien de personnes ont besoin de soins de santé mentale à la suite de la récente crise. Le ministère de la Santé a indiqué qu’il ne (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : La récolte de cacao confrontée à la pourriture brune
Abidjan, 27 juillet 2010 (IRIN) - Dans la région productrice de cacao du sud-ouest de la Côte d’Ivoire, les récoltes de milliers de producteurs locaux sont actuellement décimées par une attaque de pourriture brune des cabosses du cacaoyer. La maladie s’est déclarée dans les villes côtières de San Pedro, Tabou et Sassandra, situées entre 380 et 500 kilomètres à l’ouest d’Abidjan, capitale économique du pays. Chaque ville a enregistré 10 jours de pluie en 20 jours fin juin et début juillet, selon la (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : villages pour petits citoyens modèles

Le Cerap développe le programme " Villages de la paix".

Afrik.com / vendredi 18 décembre 2009 / par Falila Gbadamassi Vivre en bonne intelligence et respecter les règles de la démocratie. Deux mille enfants ivoiriens s’y essaient sous la houlette de Mireille Critié Thobouet du Centre de recherche et action pour la paix (Cerap). La Côte d’Ivoire, dont la vie politique est tourmentée depuis 2002, vit dans certains établissements une vie démocratique exemplaire. Ils feraient figure de citoyens modèles, les petits habitants des 41 " Villages de la paix" (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : Tenir compte des déplacés dans la réforme foncière
Dakar, 3 décembre 2009 (IRIN) - La réforme foncière en Côte d’Ivoire doit prendre en compte les personnes déplacées par les conflits, selon un rapport du Centre de suivi des déplacements internes (IDMC). Tous les regards étant braqués sur les élections présidentielles en suspens, qui sont perçues comme un moyen de sortir de la crise, les conflits fonciers de longue date restent non résolus, menaçant la stabilité, en particulier dans l’ouest, région productrice de cacao et de café. Et les importants (...)
... la suite
 Probo Koala : les documents toxiques qui dérangent Trafigura
Trafigura ne mégote pas sur les pressions pour étouffer l’affaire des déchets toxiques du Proba Koala. Billets d’Afrique a retrouvé un document officiel de l’institut médico-légal néerlandais Nederlands Forensisch Instituut pour qui la culpabilité de Trafigura ne fait aucun doute. D’Abidjan à Londres, se poursuit la mascarade judiciaire consécutive au scandale des déchets toxiques d’août 2006. On se souvient que les déchets du Probo Koala, navire affrété par Trafigura, avaient été déversés dans la banlieue (...)
... la suite
 Bruxelles veut sortir le cacao ivoirien du chaos

Pour assainir le secteur, l’UE préconise la refonte de toute la filière

Par Thomas HOFNUNG - vendredi 11 mai 2007 Irrécupérables ! Dans son rapport « final », rédigé il y a un an mais rendu public cette semaine, l’Union européenne (UE) préconise de « liquider » les structures régissant la filière du cacao en Côte-d’Ivoire, principale ressource de ce pays d’Afrique de l’Ouest. En janvier 2006, les auteurs d’un audit confidentiel commandité par Bruxelles, dont Libération s’était procuré une copie, avaient déjà dressé le même constat. La libéralisation du secteur cacao, prônée par (...)
... la suite
 Côte d’Ivoire : une dizaine d’agences humanitaires saccagées à Guiglo

Des nouvelles toujours plus inquiétantes

©AFP / 20 janvier 2006 / 18h36 ABIDJAN - Une dizaine d’organisations humanitaires internationales, dont six agences de l’ONU, ont été saccagées ces quatre derniers jours dans l’ouest de la Côte d’Ivoire au cours de manifestations de partisans du président Laurent Gbagbo, selon un communiqué onusien. Les bureaux du HCR (Haut commissariat aux réfugiés), de l’UNICEF (Fonds des Nations unies pour l’enfance), du PAM (Programme alimentaire mondial), d’OCHA (Bureau de coordination de l’aide humanitaire), de (...)
... la suite
 Fiche Pays : la Côte d’Ivoire

Quelques données de base pour situer le pays

Nom officiel : République de la Côte d’Ivoire Région : Afrique (hémisphère nord) Superficie : 322 463 Km2 Population : 15 000 000 habitants Densité de Pop. : 46.52 hab./Km2 Langue officielle : Français et 2 langues commerciales entre les ethnies : dioula et baoulé Capitale : Yamoussoukro Régime politique : République Chef de l’état : Laurent Koudou Gbagbo Fête(s) Nationale(s) : 7 août (Proclamation de la République en 1958 et indépendance en 1960) Devise Nationale : Union, discipline, travail (...)
... la suite