Accueil >>  Adoption internationale et nationale

Adoption internationale et nationale

 L’adoption concerne aussi des enfants au parcours psychosocial complexe

Un article publié dans la revue Accueil n° 150, février-mars 2009

OSI Bouaké, 15 novembre 2009 Enfants en recherche de famille est un service associatif d’Enfance et familles d’adoption (EFA), spécialisé dans l’adoption d’enfants dits à particularité. Cet article que nous éditons sur OSI Bouaké a été publié par EFA dans la revue Accueil. Il revient sur les particularités de ces enfants, en particulier celles qui sont liées au parcours de vie des enfants pupilles vivant en France. À ERF, les projets d’adoption ne concernent pas seulement des enfants ayant des problèmes (...)
... la suite
 La filiation, état social
par Françoise Héritier, le Monde , 18.04.09 Je lisais dans Le Monde une interview de Dominique Versini, défenseure des enfants, sur l’intérêt pour eux de la reconnaissance de tiers pour les actes de la vie quotidienne dans un cadre familial recomposé, lorsqu’une phrase a attiré mon attention. Elle faisait état d’une idée répandue selon laquelle "on va de plus en plus vers une sorte de filiation sociale qui se substituerait à la filiation biologique" (Le Monde, 21 mars 2009). Or c’est exactement (...)
... la suite
 Enfants adoptés : Une vulnérabilité et des besoins de mieux en mieux cernés
ASH - Numéro 2594 du 30/01/2009 - par Caroline Helfter L’adoption internationale s’est considérablement développée depuis une trentaine d’années sans susciter de nombreuses recherches sur le devenir des enfants adoptés. Aujourd’hui que ceux-ci ont grandi, on en sait plus sur les problèmes qu’ils peuvent rencontrer au cours de leur développement, comme sur leurs facultés de récupération. La réalité est têtue et l’angélisme bute dessus. Oui, il est généreux de doter un enfant privé de famille d’un projet de (...)
... la suite
 Après les abus, l’adoption française reprend au Cambodge

La France bannit désormais les démarches individuelles, mais ne se donne pas les moyens d’aider les familles sur place.

Par Zineb Dryef | Rue89 | 02/10/2008 | 16H08 (De Phnom Penh) Au bruit de la porte qui s’ouvre, le directeur de l’orphelinat se réveille lentement puis, avec empressement, reboutonne sa chemise. Il tend sa carte de visite, puis se redresse : « L’adoption... mais vous venez d’où ? » “De France”. Dans cet orphelinat de la périphérie de Phnom Penh, comme ailleurs, les responsables affichent le même air embarrassé lorsqu’un Français évoque les questions d’adoption. La France expérimente en effet une (...)
... la suite
 Des échos d’adoptions illégales qui résonnent jusqu’au Congo

Et si l’affaire de l’Arche de Zoé n’avait rien d’exceptionnel ?

Maria Malagardis - Libération : mardi 6 novembre 2007 Et si l’affaire de l’Arche de Zoé n’avait rien d’exceptionnel ? Si ce n’était que l’épisode raté d’une mauvaise fiction qui se serait déjà jouée ailleurs en Afrique, de manière moins spectaculaire ? « Tout le monde sait que des cas semblables d’adoptions illégales ont déjà eu lieu dans des zones de conflits en Afrique », affirme Ibrahima Bakhoum, rédacteur en chef de l’Agence panafricaine, basée à Dakar. A la faveur du scandale tchadien, d’autres affaires (...)
... la suite
 Le complexe occidental du sauvetage d’enfants. De l’affaire de l’Arche de Zoé à la mise en cause du système de l’adoption internationale.

Un "point de vue" clinique et politique.

Paris, le 4 novembre 2007, par Sandrine Dekens A croire que c’est un syndrome culturel, une compulsion occidentale ! Celle qui consiste à aller aux quatre coins du monde pour « sauver des enfants en danger de mort ». Je cite l’entête du site internet de l’Arche de Zoé : « Il faut sauver les enfants du Darfour pendant qu’il est encore temps. Dans quelques mois, ils seront morts ! ». Cette association n’est pas la seule à s’appuyer simultanément sur l’urgence et sur la nécessité du sauvetage d’enfants, (...)
... la suite
 L’adoption express d’un petit Africain par Madonna est « irresponsable »

La star multimillionnaire est l’heureuse mère d’un bébé de 13 mois choisi au Malawi. En neuf jours. A Terre des hommes, Marlène Hofstetter ne mâche pas ses mots. Et dévoile une facette effrayante de l’adoption internationale.

Andrès Allemand - Publié le 24 octobre 2006 Madonna a obtenu que la loi soit contournée au Malawi, où il faut normalement résider dix-huit mois pour pouvoir adopter Il est amer, Yohane Banda. « Je n’avais pas compris que Madonna garderait mon enfant pour de bon. On ne m’a jamais dit que l’adoption signifiait que David ne serait plus mon fils. » Une semaine après le départ pour Londres de son bébé de 13 mois, le père biologique fait volte-face. « Je préférerais le savoir à l’orphelinat, où je peux le (...)
... la suite
 Exposés et sauvés. Le destin singulier des enfants adoptés à l’étranger

Mémoire de recherche en psychologie clinique et psychopathologie

Ce mémoire de recherche en psychologie clinique et psychopathologie est consacré aux troubles psychologiques présentés par les enfants ayant été adoptés à l’étranger par des familles françaises. Il a été mené sous la direction de Françoise Sironi, et présenté en juin 2006 à l’université de Paris 8 à Saint-Denis (France). Bien qu’il ne soit pas directement lié aux sujets habituellement traités sur ce blog, j’ai souhaité le rendre disponible aux personnes concernées, en espérant susciter des échanges. Dans une (...)
... la suite

Les adoptés dans l’espace public

 « On n’a pas pensé que les enfants adoptés deviendraient des adultes » : interview d’Amandine Gay
EHK, 5 octobre 2018 - Warda Mohamed - « Enfants à (ne pas) adopter » : en 2005, le magazine Courrier international consacrait un numéro à la question de l’adoption suite au tsunami de décembre 2004. En Une, une petite fille vêtue de rose, aux couettes défaites, probablement issue des pays dévastés par cette catastrophe naturelle. Cette accroche, saisissante, allait à l’encontre du discours habituel sur l’adoption : il évoquait la dimension politique de cette démarche. C’est aussi le but de la (...)
... la suite
 L’abandon comme contrainte à la créativité

A propos du livre d’entretiens "Art et abandon, des artistes racontent", de Pascale Lemare

OSI Bouaké, le 15 octobre 2016, par Sandrine Dekens - Le livre de Pascale Lemare est important et nécessaire, car il répond à plusieurs enjeux qui traversent actuellement le champ de l’adoption. Aujourd’hui, nombre d’adoptés sont devenus des adultes, ils ont surmonté l’abandon - pour partie en mobilisant leurs ressources créatives, certains sont devenus des artistes. Il apparait important de leur donner la parole, car ces artistes ayant été abandonnés et adoptés témoignent de processus passionnants (...)
... la suite
 Charles Juliet, un cheminement pour "naitre à soi-même"

Placé et adopté, l’orphelin est devenu l’écrivain de "Lambeaux"

Charles Juliet, les lambeaux de l’enfance ou l’enfance en lambeaux Esprits nomades - par Gil Pressnitzer « ...Écrire pour panser mes blessures. Ne pas rester prisonnier de ce qui a fracturé mon enfance. Écrire pour me parcourir, me découvrir. Me révéler à moi-même. ... Écrire pour déterrer ma voix. Écrire pour me clarifier, me mettre en ordre, m’unifier. » Il n’est de douleur plus inaltérable que la maladie de l’enfance, la seule « maladie dont on ne guérisse jamais ». Et Charles Juliet aura écrit (...)
... la suite
 Amandine Gay, afromilitante et féministe

Née sous X et adoptée, elle témoigne sur "La couleur de l’adoption"

Rencontre avec Amandine Gay, pionnière de la France La couleur de l’adoption - 13 septembre 2016 - Amandine Gay est née sous X le 16 octobre 1984, en France. Née d’un père français et d’une mère marocaine, Amandine a grandi socialisée comme noire et elle est devenue militante pour les noirs. Elle qui superpose avec brio les titres et identités : universitaire, afro-féministe, comédienne et réalisatrice, s’est confiée à l’équipe de La couleur de l’adoption concernant son histoire personnelle, un honneur (...)
... la suite
 Adopté à l’âge de 6 mois, Colin Kaepernick met le racisme à genoux

Le quarterback californien a lancé un mouvement de protestation nationale contre les violences policières touchant les Afro-Américains, qui lui vaut aujourd’hui la une du magazine « Time ».

Libération - 23 septembre 2016 - Par Guillaume Gendron - Le footballeur Colin Kaepernick, sur la couverture du magazine TIME Il y a un mois, Colin Kaepernick n’était qu’une star déchue de la National Football League (NFL), relégué sur le banc des remplaçants des 49ers de San Francisco, après deux saisons ternes qui avaient estompé le souvenir des extravagantes courses du quarterback en finale du Superbowl 2013. Aujourd’hui, Kaepernick, le regard grave, un genou à terre, défie l’Amérique en (...)
... la suite
 Sianna, la rappeuse kickeuse

« J’ai été adoptée à 8 mois je n’ai pas connu ma mère biologique »

Pour découvrir la rappeuse Sianna, c’est ici. On aime : Je reste quand même : Siannarabica : Le 9 mars dans les bacs !!! Sianna : « J’ai été adoptée à 8 mois je n’ai pas connu ma mère biologique » Interview Rapelite.com - le 2 mars 2015 - Sianna parle de sa musique... et (un peu) de son adoption. Afin de vous faire découvrir les artistes peut-être majeurs de demain Rapelite continue son concept de Portraits d’artistes en devenir. Interview de Sianna jeune artiste originaire de Beauvais. Cette (...)
... la suite
 Pierre Rabhi : un adopté sobre et heureux

Le fondateur de l’agroécologie est né en Algérie

OSI Bouaké - DG - 13 Septembre 2013 - On ne présente plus Pierre Rabhi, pionnier de l’agroécologie, inventeur de la décroissance, cet homme de 65 ans est devenu, faussement malgré lui, un philosophe insurrectionnel, détenteur d’un mot d’ordre-vérité hautement révolutionnaire : "Soyez sobre et heureux !" Né en 1938, il est le fils d’un forgeron du sud algérien qui le confie à l’âge de 5 ans à un couple de colons français, après le décès de sa mère. Pour des raisons économiques, son père doit laisser son (...)
... la suite
 Patricia Loison : l’information en toute liberté

Adoptée en Inde, la journaliste présente le Grand Soir 3

Les Inrocks - 20/06/2013 | par Alexandre Comte - Elle est devenue l’un des visages de France 3 : après avoir pris les rênes de »Faut pas rêver » puis du JT du soir, elle présente aujourd’hui le Grand Soir 3, en duo avec Louis Laforge. Mais son visage – ses traits indiens qui la ramènent à son histoire – Patricia Loison apprend encore à l’amadouer. Portrait. Elle nous avait donné rendez-vous sur « ses terres » de Vanves, mais elle change d’avis au dernier moment. Ce sera l’île Saint-Germain. « J’essaye de (...)
... la suite
 "Aral", de Cécile Ladjali

Adoptée en Suisse, l’auteure publie un envoûtant roman sur une mer disparue

Publié le 09/01/2012 - Par Anne Brigaudeau - En cette rentrée littéraire de janvier, premier et immense coup de coeur pour « Aral », superbe roman signé Cécile Ladjali. Une romancière de 40 ans enthousiaste, absolue, convaincue comme écrivain et comme professeur de la nécessité de la littérature : "on se construit par les mots." Vrai pour elle comme pour les collégiens de Seine-Saint-Denis ou les jeunes sourds qui sont ses élèves. Cécile Ladjali est l’invité du Festival "Etonnants Voyageurs" à Saint (...)
... la suite
 Mario Balotelli, Janus noir de la Squadra Azzurra

Né au Ghana, adopté par des italiens à l’âge de 2 ans, footballeur prodigieux, premier joueur noir de la sélection italienne

Jeune Afrique - 28/06/2012 - Par Vincent Duhem La sélection italienne de football s’est qualifiée, jeudi 28 juin, contre l’Allemagne pour une place en finale de l’Euro 2012. Sa principale arme offensive : un jeune attaquant d’origine ghanéenne à la réputation sulfureuse, Mario Balotelli. Qui a inscrit un doublé flamboyant lors du match contre la Mannshaft. Lundi 18 juin. On joue les dernières minutes du match Italie-Irlande, décisif pour la qualification en quart de finale de l’Euro de football (...)
... la suite
 Fleur Pellerin, la figure montante de l’équipe Hollande

Adoptée en Corée, cette énarque et conseillère à la Cour des comptes apparaît déjà comme la future ministre de l’Economie numérique.

Nouvel Obs - 16/03/12 - Par Boris Manenti Fleur Pellerin est une rose. L’image est facile, mais sa douceur s’accompagne d’épines. Encore inconnue il y a quelques mois, la responsable de l’économie numérique de la campagne de François Hollande a su imposer sa marque et ses idées. Une importance telle, qu’aujourd’hui beaucoup la voient déjà ministre. Sous sa frêle apparence et son look rock-n-roll, Fleur Pellerin est une bûcheuse. D’entrée, cette conseillère à la Cour des comptes prévient : "Je ne suis (...)
... la suite
 Réunionnaise de la Creuse, je voudrais comprendre qui je suis

Marie-Thérèse Gasp, aussi connue sous le nom de Dominique Foucher, fait partie des enfants réunionnais déplacés entre 1966 et 1970 dans la Creuse, dans le cadre d’un programme destiné à repeupler les campagnes. Elle raconte les démarches entreprises pour en savoir plus sur ses origines.

Rue 89 - 2 avril 2012 - Marie-Thérèse Gasp dans les locaux de Rue89, le 30 mars 2012 (Marie Kostrz) Je ne sais pas comment me présenter : Dominique Foucher, mon nom d’adoption, ou Marie-Thérèse Gasp, mon nom d’origine ? A 35 ans, j’ai découvert l’histoire des Réunionnais de la Creuse grâce à un article de Marc Pivois dans le journal Libération. Il m’apportait la réponse à la question que je me posais depuis toujours : qu’est-ce qu’une enfant réunionnaise comme moi faisait à la Ddass de la Creuse en 1966 (...)
... la suite
 Le protocole de Kyoto

Portrait du "maître du goût" Ryoichi Hayakawa, adopté à la naissance. par un couple de japonais

Libération, 5 Mars 2012 par Michel Temman, correspondant à Tokyo Cet ex-homme d’affaires raffiné qui célèbre les saveurs et les valeurs du Japon d’antan, rêve d’ouvrir un salon de dégustation en France. Au nord-ouest de Kyoto, dans un coin préservé d’Arashiyama (la « montagne de la tempête »), quartier fétiche de la cour impériale à l’époque Heian (794-1192), le Togetsukyo, « le pont qui traverse la lune », sépare les rivières Hozu et Katsura. Et peut-être aussi, dit-on ici, le monde réel du divin. A deux (...)
... la suite
 Plis & love

Haider Ackermann. Portrait du nouveau prince de la mode, adopté à 9 mois en Colombie

Libération - 1er février 2011 - par Sabrina Champenois Haider Ackermann. Le nouveau prince de la mode, annoncé dans les plus grandes maisons, esquive l’hystérie en nomade romantique. (c) Photo Roberto Frankenberg La caboche d’un journaliste a ses raisons et ses rhizomes que la raison ignore. Une heure après avoir quitté Haider Ackermann, c’est Gengis Khan qui nous vient ex subito en tête, comme comparaison. Gengis Khan, en boucle. Alors que passés la moustache tombante, le regard noir perçant et (...)
... la suite
 Paroles d’adoptés / Hélène Jayet
Photographie.com - Janvier 2012 - Interview - Propos recueillis par Roxana Traista Née en 1977, Hélène Jayet s’est formée aux Beaux-Arts de Montpellier et à la Villa Formose, à l’école de photographie Image ouverte et enfin en photo-journalisme à l’Emi-Cfd. Elle travaille essentiellement en argentique et s’intéresse aux nouveaux modes de diffusion comme les P.O.M. (Petites Oeuvres Multimédia) et le web-documentaire. Ses images traitent de l’intime, de l’histoire, de la mémoire et des questions (...)
... la suite
 "Magnitude 7.3", un récit de Tinan Leroy

Tinan a quatre ans et demi lorsqu’il découvre le sol français. Il vient d’être adopté. Dix-huit ans plus tard, il part pour Haïti.

OSI Bouaké via le site de l’éditeur - 21/12/11 A propos du livre Tinan a quatre ans et demi lorsqu’il découvre le sol français. Il vient d’être adopté. Dix-huit ans plus tard, il part pour Haïti rencontrer sa famille. À la joie immense de retrouver sa mère et toute sa parentèle s’ajoute la découverte d’un pays, d’une culture et d’une langue qu’il tente de se réapproprier. Mais comment vivre en étant de deux mondes ? Comment admettre que si l’amour des siens en France lui semble corrompu, en Haïti il apparaît (...)
... la suite
 Helene Jayet : l’Origine de l’histoire

Ou comment photographier les familles par adoption

OSI Bouaké - 12 Novembre 2011 - DG - Aux promenades photographiques de Vendôme 2011, nous avons été particulièrement touchés par l’exposition "Aux origines de l’Histoire" : un travail remarquable dans lequel Hélène Jayet nous montre l’adoption à travers son regard de photographe et d’enfant adoptée. "L’adoption est un sujet sensible. Régulièrement, la question revient sur le tapis, souvent à l’occasion de tragédies comme dernièrement lors du séisme en Haïti ou en 2007 avec l’affaire de l’Arche de Zoé au (...)
... la suite
 Junior Bosila : La culture du surpassement
OSI Bouaké - 16/11/2011 - Respect magazine sort un numéro gratuit "Spécial jeunes et handicap". On y lit un article sur Junior, adopté en RDC, danseur de talent devenu breaker professionnel malgré une jambe handicapée par une poliomyélite et vainqueur l’émission Incroyable talent. Lire page 21, "La culture du surpassement". Article de Jeune Afrique sur Junior. B-Boy Junior, maître du hip-hop Jeune Afrique - 26/08/2010 - Par Cédric Chaory Incroyable parcours que celui de ce Congolais devenu « le (...)
... la suite
 Un portrait politique de Jean-Vincent Placé, EELV

... qui donne l’occasion à OSI Bouaké d’inaugurer une nouvelle rubrique consacrée aux personnalités publiques ayant été adoptées

Megalopolis | 07/09/2011 | Par Jérôme Lefilliâtre « Parfois on me donne l’image d’un apparatchik sectaire des Verts, parfois celle d’un radical qui aime tout le monde. En vérité, c’est les deux. C’est la complexité des personnages. » Ambitieux et loyal, bourgeois et écolo, brutal et charmant, Jean-Vincent Placé (« Notre Coréen national » pour l’UMP Alain Marleix) cultive le paradoxe avec un goût certain pour la provocation. Son prochain coup aura lieu le 25 septembre. A cette date, il deviendra sénateur de (...)
... la suite