Médicament, Traitements - OSI Bouaké
Accueil du site > Mots-clés > Généraux M-Z > Médicament, Traitements

Médicament, Traitements


    Des taux d’échec de traitement VIH deuxième ligne inquiétants

    Les patients sous traitement de deuxième ligne sont 46 pour cent plus susceptibles de connaître un échec de traitement que ceux sous première ligne

    Johannesbourg, 9 août 2010 - PlusNews - Les patients infectés au VIH et sous traitement antirétroviral (ARV) de deuxième ligne sont largement plus exposés au risque de connaître un échec thérapeutique que ceux sous ARV de première ligne, selon une nouvelle recherche menée par l’organisation non gouvernementale (ONG) Médecins sans frontières (MSF). Publiée dans le Journal of the American medical association (JAMA), l’étude de MSF s’est penchée sur les résultats du traitement de 632 patients de pays à (...)
    ... la suite

    Des organisations internationales conviennent de prendre des mesures concertées pour mettre fin au VIH/SIDA pédiatrique

    Global AIDS Alliance, Vienne, Juillet 2010, article diffusé sur PRNewswire "Aucun enfant ne devrait venir au monde séropositif" Une alliance mondiale des organisations internationales, y compris les têtes de l’UNICEF, ONUSIDA et le Fonds mondial de la lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludismeainsi que d’autres ONG y compris le Pan African Treatment Access Movement, Health GAP, la Ugandan Pediatric Association et la Global AIDS Alliance ont convenu aujourd’hui de prendre des mesures (...)
    ... la suite

    Botswana : des traitements VIH pour les réfugiés, mais jusqu’à quand ?

    Johannesbourg, 9 juillet 2010 (PlusNews) - Jusqu’à l’année dernière, les populations vivant à Dukwi, un camp de réfugiés isolé situé à quelque 200 kilomètres de Francistown, la deuxième ville du Botswana, enterraient les autres résidents décédés de maladies liées au sida au rythme d’environ cinq par mois. Le Botswana est le deuxième pays d’Afrique australe à avoir développé un programme d’accès aux antirétroviraux (ARV), un programme qui a désormais presque atteint une couverture universelle mais est le dernier (...)
    ... la suite

    Zambie : la peur du parent ralentit l’intérêt pour le traitement pédiatrique du sida

    Lusaka - Nerbert Mulenga - IPS - 12 Juillet 2010 - Diana Banda est vite à court d’arguments pour expliquer à son fils de six ans pourquoi il doit prendre une liste de médicaments tous les jours. Son fils David* est séropositif et est sous traitement anti-rétroviral (TAR) depuis deux ans. Mais il ne saura pas de si tôt la vérité sur son statut sérologique puisque sa mère pense à un argument après un autre pour lui expliquer pourquoi il doit scrupuleusement prendre les médicaments. "Il me demande (...)
    ... la suite

    Le point sur le programme d’élargissement du traitement antirétroviral chez les enfants contaminés par le VIH en Côte d’Ivoire

    Bulletin de l’Organisation mondiale de la santé (juillet 2010)

    Inist.fr - Juillet 2010 - Dans son bulletin de juillet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait le bilan d’un programme d’extension du traitement antirétroviral aux enfants exposés au VIH en Côte d’Ivoire, notamment en terme de mortalité et de nombre de perdus de vue. Ce programme s’est révélé efficace mais il apparaît que le traitement est souvent administré trop tard. La mortalité précoce et les pertes pour le programme avant et juste après la mise en route du traitement ont constitué des problèmes (...)
    ... la suite

    Guide de l’infirmier en situation isolée face au VIH-sida en Afrique subsaharienne

    Croix-rouge française - 05/05/2010 - L’Afrique concentre trois quarts des nouveaux cas recensés de VIH-sida dans le monde, et pourtant, c’est aussi la région du monde qui compte la plus faible densité de médecins. Le manque de ressources humaines qualifiées est l’un des principaux freins à la croissance de l’offre de santé en Afrique subsaharienne. Face à un tel constat, la Croix-Rouge française plaide pour un renforcement du rôle de l’infirmier, mais aussi de la sage-femme et de l’aide-soignant. (...)
    ... la suite

    Rwanda : Les infirmiers mobilisés pour accélérer l’accès aux ARV

    Kigali, 2 mars 2010 (Plusnews) - Les infirmiers rwandais seront bientôt autorisés à administrer aux patients séropositifs des antirétroviraux (ARV), traitements destinés à prolonger leur vie - une mesure qui, d’après les responsables du ministère de la Santé, accélèrera l’extension de l’accès aux ARV dans ce pays d’Afrique de l’Est. « Le transfert des tâches réduira le nombre de cas nécessitant la présence d’un médecin, ce qui permettra de réduire le nombre de patients éligibles aux traitements qui n’ont pas (...)
    ... la suite

    Haïti : Risques et traitements au milieu des décombres

    Plus d’un million d’Haïtiens déplacés vivent actuellement dans des camps provisoires

    11 mars 2010 - PlusNews - Au lendemain du tremblement de terre de magnitude 7,0 en Haïti, un des plus grands programmes de traitements antirétroviraux (ARV) des Caraïbes peine à renaître de ses cendres. Le gouvernement haïtien a estimé que 24 000 Haïtiens avaient accès aux ARV avant le tremblement de terre, et d’après une récente évaluation de la situation par le Programme commun des Nations Unies sur le sida (ONUSIDA), moins de 40 pour cent des personnes sous traitement ont aujourd’hui accès aux ARV. (...)
    ... la suite

    Etre africain et malade du sida à Paris en 2009 - Paroles de patients Paroles de soignants

    Une nouvelle publication de l’association Uraca

    Uraca, le 6 janvier 2010 Ce travail a été réalisé sous la direction du Dr Moussa Maman. Cette enquête, réalisée avec le soutien du Conseil Régional Ile de France, n’est pas une recherche universitaire, c’est une recherche-action basée sur un travail de terrain et dont l’objectif est d’améliorer la prise en charge des personnes atteintes du VIH d’origine africaine vivant en France. Vous pouvez télécharger le format pdf en cliquant ici ou en bas de cet article. Si vous préférez la forme papier (brochure (...)
    ... la suite

    Prise en charge de 4000 Pvvih dans le centre du Cameroun

    Signature d’un partenariat entre KidsAids et Care International

    OSI Bouaké, 23 octobre 2009 Le communiqué de KidAids à télécharger en bas de page et un article du Messager reprenant la nouvelle. Prise en charge : Bientôt 4000 Pvvih pris en charge dans le Centre Le Messager | Mardi 13 octobre 2009 | Par Nadege Christelle Bowa C’est le résultat d’une convention de partenariat signée récemment entre KidAids-Cameroon et Care International Cameroon. Avec le financement du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, elle permettra la prise (...)
    ... la suite

    Mali : des enfants séropositifs “absents” du système de santé

    Bamako, 14 octobre 2009 - IRIN - Les parents sont supposés survivre à leurs enfants, c’est ce que croyaient les grand-mères assises dans la salle de jeux pour les enfants de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, capitale du Mali. Elles ont toutes perdu leurs enfants de maladies liés au sida, et se retrouvent quand elles amènent leurs petits-enfants séropositifs pour leur consultation. « J’emprunte, je mendie – que puis-je faire d’autre ? Je suis la seule personne qui veuille prendre soin de lui », a dit (...)
    ... la suite

    Kenya : Gel des approvisionnements en ARV

    Nairobi, 13 octobre 2009 - PlusNews - Dans l’ensemble du Kenya, on assiste à une pénurie de médicaments antirétroviraux (ARV) provoquée par un procès qui continue d’en empêcher l’achat. À Nairobi, la capitale, la Cour suprême a interdit au ministère de la Santé de distribuer des ARV après qu’un consortium de fournisseurs de médicaments a contesté le processus d’appel d’offres. Selon James Ole Kiyapi, secrétaire permanent au ministère de la Santé publique, si la cour ne permet pas au gouvernement d’acheter (...)
    ... la suite

    Returned to Risk

    Deportation of HIV-Positive Migrants

    Andrea Mortlock was 15 in 1979 when she arrived in New York from Jamaica, leaving behind the abusive household where she had lived since her mother, years earlier, had left for work in the United States. In 1987, she was convicted of selling cocaine and served a year in prison. A legal permanent resident of the United States with a US-citizen daughter and son, Ms. Mortlock was ordered deported in absentia in 1995 based on her criminal conviction. However, Ms. Mortlock was HIV-positive, (...)
    ... la suite

    Large variation des prix des ARV d’un pays à l’autre

    Johannesbourg, 11 septembre 2009 (PlusNews) - De nombreux pays luttent pour financer les antirétroviraux (ARV) de tous ceux qui en ont besoin, mais selon les conclusions d’une nouvelle étude, ces médicaments, qui permettent aux personnes infectées de vivre plus longtemps, coûtent jusque trois fois plus cher à certains pays qu’à d’autres, aux taux de prévalence et aux niveaux de revenus semblables. En 2007, le Nigeria payait 334 dollars par patient et par an pour un ensemble d’ARV de première (...)
    ... la suite

    Kenya : La lutte contre l’alcoolisme améliore l’observance du traitement ARV

    Busia, 8 septembre 2009 (PLUSNEWS) - Christopher Orodi reconnaît qu’il a un sérieux problème avec l’alcool ; le groupe de soutien hebdomadaire auquel il participe ne l’aide pas seulement à combattre la tentation de boire, mais aussi à suivre son traitement antirétroviral (ARV). « J’ai réalisé que si je n’arrêtais pas de boire, j’allais mourir du VIH. J’étais plus intéressé par l’alcool que par mes horaires [de prise] de médicaments », a-t-il dit à IRIN/PlusNews dans sa ville natale de Busia, dans l’ouest du (...)
    ... la suite

    Zimbabwe : Chronologie des tribulations du financement du VIH/SIDA

    Les programmes VIH ont été affectés par des relations difficiles

    Johnannesbourg, 18 août 2009 - PlusNews - Le Zimbabwe et les bailleurs de fonds internationaux ont une longue mais laborieuse relation dans la lutte contre le VIH/SIDA – en particulier lorsqu’il s’agit d’argent. Bien que le pays ait l’un des taux de prévalence du VIH les plus élevés au monde, ses demandes de subventions au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont été rejetées à cinq reprises, sur les huit Appels à proposition lancés par l’organisme international depuis (...)
    ... la suite

    Rwanda : Bien placé dans la course vers l’accès universel au traitement

    Kigali, 17 août 2009 (Plusnews) - La toute petite nation du Rwanda se révèle être le pays le plus avancé d’Afrique centrale en matière de progrès vers l’accès universel à la prévention, aux soins et au traitement du VIH. Les traitements antirétroviraux (ARV), qui permettent de prolonger la vie des personnes atteintes du VIH, sont accessibles à plus de 70 pour cent des Rwandais qui en ont besoin ; les services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME) touchent 60 pour cent des femmes (...)
    ... la suite

    Un accord pour réduire le prix des ARV de deuxième ligne

    Nairobi, 10 août 2009 (Plusnews) - La Fondation Clinton a annoncé avoir conclu des accords avec deux compagnies pharmaceutiques pour baisser le prix des antirétroviraux (ARV) de deuxième ligne à moins de 500 dollars par an et par patient, et pour réduire le prix d’un médicament clé contre la tuberculose (TB) à un dollar la dose. « L’annonce [le 7 août] contribuera à s’assurer que nous continueront à soutenir le traitement à vie et mieux traiter les patients [infectés] à la fois par le VIH et la TB, deux (...)
    ... la suite

    Ethiopie : Accélérer l’accès au traitement ARV grâce aux infirmiers

    Addis Abeba, 10 août 2009 - PlusNews - Simay Muluneh, 32 ans, habitante d’Addis Abeba, la capitale de l’Ethiopie, se demandera toujours ce qui aurait pu se passer. Son mari est mort de complications liées au sida il y a 10 ans, et un an après sa mort, en faisant une demande de visa pour aller travailler au Liban, elle a découvert qu’elle était elle aussi séropositive. En 2002, elle a appris que son plus jeune fils, âgé de seulement deux mois, était également contaminé. Elle a en vain tenté d’obtenir (...)
    ... la suite

    Afrique du Sud : Bientôt des traitements ARV plus tôt ?

    Johannesbourg, 7 août 2009 - PlusNews - Les Sud-africains seront plus nombreux à pouvoir débuter un traitement plus tôt si le gouvernement approuve les recommandations du Conseil national de lutte contre le sida (SANAC), une initiative qui alignerait les politiques sud-africaines sur les meilleures pratiques internationales. Rebecca Hodes, directrice des politiques, des communications et de la recherche de Treatment Action Campaign (TAC), un groupe de lobbying pour la lutte contre le sida, a (...)
    ... la suite

    Pourquoi nous avons besoin de plus de ressources pour la santé

    Communiqué de presse de TAC (Treatment Action Campaign)

    http://www.actupparis.org, 19 juillet 2009 5 millions de personnes vivent avec le VIH en Afrique du Sud. Environ 500 000 personnes sont infectées chaque année, dont 60 000 enfants. L’espérance de vie a chuté à 50 ans. A cause de la pandémie de sida, la tuberculose (TB) est devenue la cause première des décès enregistrés et les morts de la tuberculose ont triplé en une décennie. La pandémie de VIH/sida est d’une large ampleur et relativement nouvelle. C’est, par conséquent, le plus important défi à (...)
    ... la suite

    Prise en charge de l’infection chez l’enfant au Sud

    par Christian Mouala, Inserm - 06/07/09 , cet article a été publié dans Transcriptases n°140. Une étude menée à Lusaka, en Zambie, met en évidence la faisabilité d’une prise en charge pédiatrique de l’infection VIH dans les structures de soins de santé primaire. De quoi combler partiellement le retard des enfants dans l’accès aux antirétroviraux. La prise en charge de l’infection à VIH chez l’enfant1,2,3 accuse un net retard de façon générale, et cela est encore plus accentué dans les pays du Sud où, en (...)
    ... la suite

    Entrée, traitement et droits niés

    Les migrants séropositifs ont souvent du mal à accéder aux traitements

    Johannebourg, 29 juin 2009 - PlusNews - Quitter son pays est un pari encore plus risqué pour les migrants séropositifs que pour ceux qui ne sont pas porteurs du VIH, selon un nouveau rapport publié par Human Rights Watch (HRW). Les lois sur l’immigration et les strictes conditions à remplir afin d’accéder gratuitement aux soins de santé constituent souvent des obstacles insurmontables pour les migrants séropositifs qui doivent suivre un traitement et recevoir des soins, a indiqué HRW dans un (...)
    ... la suite

    Une thérapie ARV plus précoce épargne des vies

    Johannesbourg, 11 juin 2009 - PlusNews - Les résultats d’un essai clinique mené en Haïti ont apporté la première preuve concluante que les personnes vivant avec le VIH dans les pays en développement ont, de manière significative, davantage de chances de survie si elles commencent une thérapie antirétrovirale (ARV) plus tôt. La semaine dernière, une commission indépendante de suivi des données et de la sécurité a recommandé l’arrêt immédiat d’un essai mené par les centres du Groupe haïtien d’étude du (...)
    ... la suite

    Démarrer un traitement ARV chez l’adolescent et l’adulte

    Par Patrice Tchendjou, Centre Pasteur (Cameroun) - vih.org - 03/06/09 Dans les pays africains, la décision de débuter les ARV (traitements antirétroviraux), chez l’adulte ou l’adolescent, se prend si possible en fonction d’une évaluation clinique et immunologique. En vue de l’élargissement rapide des programmes d’ARV et d’un accès universel à ce traitement, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) insiste sur l’utilisation des paramètres cliniques dans le processus de décision. L’OMS reconnaît que la (...)
    ... la suite

    VIH/sida et pays en développement : un simple pèse-personne pour améliorer le suivi les patients sous antirétroviraux ?

    institut pasteur le 08/04/2009 Dans les pays en développement, où l’accès aux tests de laboratoire reste limité, l’utilisation d’un critère aussi simple que la prise de poids pourrait-elle améliorer la prise en charge des patients infectés par le VIH sous traitement antirétroviral ? C’est ce que suggère une étude publiée dans la revue AIDS, menée par des chercheurs de l’Institut Pasteur en collaboration avec Médecins Sans Frontières. Dans le contexte actuel de l’élargissement de l’accès aux (...)
    ... la suite

    République centrafricaine : L’enfance hypothéquée

    Bangui, 19 février 2009 (Plusnews) - Il est huit heures du matin, les portes du complexe pédiatrique de Bangui, la capitale de la République centrafricaine (RCA), se ferment : le centre grouille déjà de monde et les consultations pour les enfants vivant avec le VIH vont pouvoir commencer. Ils sont 2 240 enfants à être suivis dans cet hôpital, le principal centre de prise en charge pédiatrique du VIH en RCA. Environ la moitié de ces enfants ont été confirmés positifs au VIH, certains via la (...)
    ... la suite

    VIH/SIDA : La stigmatisation, source d’abandon du traitement par les Arv

    12 Janvier 2009, Idrissa SANE pour lesoleil.sn La psychose de la stigmatisation et de la discrimination poussent les malades à prendre leurs médicaments (Arv, antirétroviraux) dans la plus grande clandestinité. Cette hantise du rejet, rapportent des malades, a conduit certaines personnes à abandonner le traitement avec tous les risques que cela comporte. Ismaëla Goudiaby est connu dans la lutte contre le Vih/Sida au Sénégal. Lundi dernier, il avait quitté tard l’atelier sur le renforcement de (...)
    ... la suite

    Neuf enfants sur dix n’ont pas accès à un traitement contre le Sida

    MSF appelle à une plus grande disponibilité de diagnostics et traitements pédiatriques.

    Sur dix enfants atteints du Sida, neuf n’ont pas accès aux traitements dont ils ont besoin. Paris, le 28 novembre 2008 - MSF - Sur dix enfants porteurs du VIH/sida, neuf n’ont pas accès à des traitements anti-rétroviraux. Pour Médecins Sans Frontières (MSF), gouvernements et bailleurs doivent rapidement augmenter les capacités diagnostiques et de traitements pour les enfants. Les plus affectés sont les jeunes enfants nés avec le virus. Sans traitement, la moitié d’entre eux mourront avant leur (...)
    ... la suite

    OMS : le dépistage universel pourrait éliminer le VIH en 10 ans

    Nairobi, 1 décembre 2008 - PlusNews - Le dépistage universel suivi de la mise en œuvre immédiate d’un traitement antirétroviral (ARV) réduirait jusqu’à 95 pour cent le nombre de nouvelles infections en 10 ans dans les pays à forte prévalence, selon les résultats d’une nouvelle étude menée par des scientifiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) En effet, les résultats d’un modèle mathématique, publiés le 26 novembre dernier dans le journal médical britannique, The Lancet, indiquent que la mise en (...)
    ... la suite

    Zimbabwe : le système de santé en crise

    Harare, 1 décembre 2008 - PlusNews - Stanley Takaona, vice-président de la Zimbabwe HIV/AIDS activists union, a passé ses deux derniers mois à faire du bénévolat dans deux hôpitaux publics de la capitale Harare, suite à une grève des travailleurs sanitaires qui a conduit à la fermeture de facto des deux structures, laissant des centaines de personnes sans assistance médicale. M. Takaona, qui vit avec le VIH et est conseiller, a expliqué à IRIN/PlusNews que des milliers de Zimbabwéens séropositifs (...)
    ... la suite

    En France, des séropositifs privés de médicaments

    Des ruptures de stock d’antirétroviraux ont été constatées en régions. Grossistes et laboratoires se renvoient la balle.

    Par David Servenay - 24/11/2008 - 21:41 Des séropositifs privés de médicaments, un laboratoire pharmaceutique qui nie les ruptures de stock et des grossistes répartiteurs français préférant parfois vendre au meilleur prix en Europe... L’histoire s’est déroulée le mois dernier, dans les Pyrénées-Orientales, autour du Truvada, un antirétroviral utilisé pour les trithérapies. Enquête. Au début, personne ne s’est inquiété. A partir de la mi-octobre, plusieurs pharmacies de Perpignan se rendent compte qu’elles (...)
    ... la suite

    Lever les obstacles à l’accès universel aux traitements

    Dakar, 14 novembre 2008 (PLUSNEWS) - L’objectif d’accès universel aux traitements du sida peut être atteint, à condition de s’attaquer très vite à ce qui le freine, entre autres le durcissement des brevets sur les antirétroviraux (ARV) récents qui compromet les efforts financiers considérables consentis ces dernières années, estiment des experts en économie de la santé. « La période [actuelle] semble marquée par une contradiction assez forte », a noté Benjamin Coriat, président de l’action coordonnée de (...)
    ... la suite

    Crise financière : Kouchner laisse l’Etat couper les traitements sida promis à l’Afrique

    Publié le 12 Novembre 2008 par Act Up-Paris et PLUS, Coalition Internationale Sida Le 8 novembre 2008, durant le Conseil d’Administration du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, la France et les autres pays riches ont imposé diverses coupes sombres et plafonds [1] dans les budgets alloués aux pays pauvres pour lutter contre ces pandémies meurtrières. C’est la première fois dans l’histoire du Fonds mondial que les donateurs imposent ainsi des coupes et des plafonds aux pays (...)
    ... la suite

    Cameroun : Recherche désespérément ARV de 3ème ligne

    Yaoundé, 22 septembre 2008 (PlusNews) - L’appel à l’aide désespéré lancé récemment par Marie Gisèle Tientcheu, une étudiante camerounaise séropositive, pour se procurer les antirétroviraux de troisième ligne dont elle a besoin pour continuer à vivre, a mis en lumière la situation des patients qui, comme elle, sont en échec thérapeutique mais n’ont pas accès aux ARV les plus récents dans leur pays. Activiste de la lutte contre le sida très médiatisée au Cameroun, Mme Tientcheu, qui a été diagnostiquée positive (...)
    ... la suite

    Ruptures d’Arv au Cameroun : Les mensonges du gouvernement

    Les pvvih dénoncent toujours les ruptures d’antirétroviraux. Le gouvernement dément et les entraîne dans des carcans administratifs.

    Irène Sidonie Ndjabun, 16 Septembre 2008 pour la Nouvelle Expression Névirapine, Abacavir, Effavirenz, Azt, Stocrin, Kaletra, Triomune. Autant dire que ce sont presque toutes les molécules d’antirétroviraux (ARV) utilisées pour le traitement du Sida qui ont manqué au Cameroun ces derniers mois. Notamment dans les structures de prise en charge des personnes vivant avec le Vih/Sida (Pvvihs) disséminés à travers le pays. Plus de 50.000 patients sont sous traitements, 53.000 sont attendus d’ici à la (...)
    ... la suite

    Sida : des traitements pour tous, vite !

    Rony Brauman pour Alternatives Internationales - n°40 - Septembre 2008 En quelques années seulement, le nombre de patients bénéficiant d’un traitement contre le sida a été multiplié par dix. Michel Kazatchkine, directeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et éminent spécialiste de cette épidémie, estime que deux millions de malades ont été sauvés d’une mort précoce depuis le début de cette décennie et que ce nombre augmente de 100 000 chaque mois. Le temps semble loin (...)
    ... la suite

    VIH/sida - Le Brésil rejette la demande de brevet pour un médicament essentiel pour le traitement du sida

    Cette décision sans précédent facilitera probablement l’accès à un médicament important pour le traitement du sida.

    2 septembre 2008 – Medecins Sans Frontieres Le Bureau des brevets brésilien a rejeté la demande de brevet déposée par Gilead pour le médicament tenofovir disoproxil fumarate (TDF). Il s’agit là d’une action susceptible de faciliter l’accès dans tous les pays en voie de développement à un médicament essentiel pour combattre le VIH/sida, selon l’organisation humanitaire médicale internationale Médecins Sans Frontières (MSF). « Assurer un meilleur accès au TDF est absolument indispensable, » a déclaré le (...)
    ... la suite

    Le cobaye africain

    Par Ludewic Mac Kwin, étudiant camerounais

    23 Aout 2008 par Ludewic Mac Kwin Terre d’éternels conflits armés, vaste cimetière à ciel ouvert où sont enterrées chaque année des millions de personnes, désert des économies flouées et des rêves spoliées, l’Afrique est aussi l’eldorado des firmes pharmaceutiques internationales qui viennent y tester leurs nouveaux produits dans l’absolu mépris des règles éthiques de la recherche biomédicale. C’est ainsi que malgré elle et au détriment des vies humaines sacrifiées sans scrupules sur l’autel du « progrès » (...)
    ... la suite

    49 bébés morts au cours de tests cliniques à New Delhi

    Alertez les bébés !

    Le Monde - 20 août 2008 - par Julien Bouissou Depuis le 1er janvier 2006, 49 bébés sont morts à l’Institut des sciences médicales, à New Delhi, où ils subissaient des tests cliniques. Tous ont servi de cobayes pour de nouveaux médicaments mis au point par des laboratoires étrangers, dont les suisses Novartis et Roche. En deux ans et demi, le département pédiatrique de l’hôpital a conduit une série de 42 tests sur 4 142 bébés, dont 2 728 âgés de moins d’un an. L’Institut a réagi en affirmant que toutes (...)
    ... la suite

    WATAG : Appel à projets 2008-2009

    La date limite de soumission des projets d’appui aux traitements est le 27 août 2008

    Appel à projets 2008-2009 Le Groupe d’Action Ouest Africain pour les Traitements en abrégé, WATAG (West Africa Treatment Action Group), est la branche ouest africaine de PATAM et de ITPC. Créé en 2002, le Mouvement Panafricain pour l’Accès aux Traitements (PATAM) est un mouvement social regroupant des personnes physiques et morales (individus et organisations) qui ont en commun d’oeuvrer à la mobilisation des communautés, des décideurs politiques et de tout secteurs sociaux en vue d’assurer l’accès (...)
    ... la suite

    Les ARV contre la transmission du VIH, un outil à promouvoir ?

    MEXICO, 4 août 2008 - L’opportunité de promouvoir ou non l’utilisation des antirétroviraux (ARV) comme outil de prévention de la transmission du VIH chez les couples sérodiscordants a de nouveau fait l’objet de discussions animées lors d’une session de la XVII Conférence internationale sur le sida, organisée du 3 au 8 août à Mexico, au Mexique. En janvier 2008, une déclaration de la Commission fédérale (suisse) pour les problèmes liés au sida (CFS), suite à plusieurs études menées depuis 1986 sur le rôle (...)
    ... la suite

    Sida - Des médicaments abordables, disponibles et adaptés dans les pays en développement

    01 août 2008 - La Campagne d’accès pour les médicaments essentiels publie un rapport qui donne un aperçu de l’évolution des prix des ARV depuis 2001. Karen Day, coordinatrice des pharmaciens à la CAME, présente des points forts de ce rapport. Combien coûte aujourd’hui, dans les pays en développement, le traitement d’un patient avec des ARV ? La combinaison d’antirétroviraux à dose fixe de première ligne (3TC/d4T/NVP), la plus abordable, coûte aujourd’hui 87 dollars par patient et par an. Nous avons (...)
    ... la suite

    Le Brésil rejette le brevet du médicament antisida de Gilead

    Traduit par Jérôme Dumoulin pour Emed

    Rio de janeiro, le 10 avril 2008 (Reuters) Le Brésil a classé le Tenofir, médicament antisida de la firme américaine Gilead, comme médicament « d’intérêt général » indice qu’il peut rejeter la demande de brevet à cause d’un prix élevé et qu’il négocie des importations de génériques. Le ministre de la santé a déclaré dans un décret publié mercredi que le brevetage du médicament au Brésil « entraîne des droits de monopole avec un impact sur le prix du produit. » Le plus grand pays d’Amérique Latine a un programme de (...)
    ... la suite

    Annonce du statut sérologique aux enfants sous traitement ARV : le combat est encore loin d’être gagné

    Comme le constate l’association camerounaise KidAIDS, mettre les enfants infectés sous traitement est nécessaire mais pas suffisant

    Yaoundé, le 2 avril 2008 Au Cameroun en fin 2007, seulement 1 536 enfants de moins de 15 ans étaient sous traitement dans les 176 centres de traitement agréés et unités de prise en charge des cas de VIH/SIDA du pays d’après le rapport de progrès N° 8 du CNLS, représentant 15,4% des 9 953 enfants infectés éligibles au traitement ARV. L’ambition du Cameroun était certes de mettre sous traitement 4 000 enfants en fin 2007 ; mais force est de noter tout de même une dynamique et des avancées notables : la (...)
    ... la suite

    La trithérapie devrait probablement être initiée plus tôt chez les patients infectés par le VIH2

    (Aids, vol.22, n°4, p.457-468) WASHINGTON, 3 mars 2008 (APM) - Les patients infectés par le VIH-2 devraient peut-être initier leur traitement à un taux de CD4 plus élevé que ceux touchés par le VIH-1, considèrent des chercheurs français dans un article paru dans Aids. Tandis que le VIH de type 1 prédomine dans la plupart des régions du monde, le VIH-2 affecte essentiellement les pays d’Afrique occidentale mais également l’Angola et le Mozambique, rappelle-t-on. En Europe, le VIH-2 touche (...)
    ... la suite

    Budget de la France 2008 : 7 000 malades en danger de mort

    Eric Woerth veut retirer les traitements à 7 000 malades du sida des pays pauvres Le Président et l’Assemblée doivent l’en empêcher

    Communiqué inter-associatif Act Up - AIDES - Médecins du Monde - Sidaction - Solidarité Sida - Solthis - WorldVision - 14 novembre 2007 Eric Woerth veut retirer les traitements à 7 000 malades du sida des pays pauvres Le Président et l’Assemblée doivent l’en empêcher Ce mercredi 14 novembre 2007, Act Up-Paris, AIDES, Médecins du Monde, Sidaction, Solidarité Sida, Solthis et WorldVision ont obtenu confirmation officielle qu’Eric Woerth, ministre du Budget, avait inscrit dans sa proposition de budget (...)
    ... la suite

    L’Onusida évalue le coût de l’accès universel au traitement du VIH

    En 2006, plus de 70 pour cent des personnes ayant besoin d’un traitement antirétroviral n’y ont pas eu accès.

    Johannesbourg, 3 octobre 2007 Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (Onusida) a évalué à 42 milliards de dollars les ressources financières nécessaires afin de réaliser d’ici à 2010 l’accès universel à la prévention, au traitement, à la prise en charge et à l’appui en matière de VIH, ce qui représente un montant quatre fois supérieur à celui investi actuellement dans la lutte contre la pandémie. Dans un rapport publié jeudi, l’Onusida a exhorté les gouvernements ainsi que les bailleurs de (...)
    ... la suite

    Sida : l’Unicef exhorte à améliorer la prévention et le traitement d’enfants

    AFP - Mardi 25 septembre, 16h02 BERLIN (AFP) L’Unicef a exhorté à améliorer les programmes de prévention contre le sida destinés aux enfants et adolescents et à élargir l’accès des plus jeunes aux médicaments les plus modernes, mardi à la veille d’une conférence à Berlin des donateurs du Fonds mondial contre le sida. Seuls 15% des enfants infectés qui ont besoin de médicaments en reçoivent, souligne l’Unicef-Allemagne dans un communiqué, en appelant à "renforcer les efforts pour améliorer, enfin, le (...)
    ... la suite

    Nigeria : Besoin urgent d’accélérer l’accès aux traitements antirétroviraux

    Au Nigeria, la distribution d’ARV dépend encore très largement de l’aide internationale

    Lagos, 21 septembre 2007 - Le Nigeria est en retard sur la question de l’approvisionnement en traitements antirétroviraux (ARV) en faveur des personnes qui vivent avec le VIH/SIDA, et seule une personne sur cinq qui a besoin de ces traitements y a accès, a souligné une nouvelle étude. Le Nigeria s’est doté d’un plan quinquennal afin d’augmenter l’approvisionnement en traitements ARV, avec pour objectif de fournir ces médicaments à un million de personnes d’ici 2009. Mais certains signes semblent (...)
    ... la suite

0 | 50 | 100