Accueil >>  VIH/Sida >>  Accès aux ARV et aux soins

Traitement gratuit pour tous les malades de la lèpre dans le monde

Une prise en charge du problème qui pourrait faire rêver les malades du sida...


7 novembre 2005 | GENÈVE

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS  ) et le laboratoire pharmaceutique Novartis AG ont signé aujourd’hui un accord pour continuer de fournir gratuitement des médicaments à tous les malades de la lèpre dans le monde. Cet accord prolonge celui en vigueur jusqu’à fin 2010 pour une valeur comprise entre US $14,5 millions et US $24,5 millions selon le nombre de cas qui seront dépistés au cours des cinq prochaines années. Le don de médicaments de la première phase (2000-2005), d’une valeur de US $40 millions, a permis de guérir quelque 4 millions de malades.

La quantité de médicaments fournis dans le cadre du nouvel accord est moins importante qu’auparavant en raison des grands progrès de la lutte engagée pour éliminer la lèpre en tant que problème de santé publique dans tous les pays. Au début de 2005, on recensait 286 000 cas de lèpre dans le monde, soit une baisse de 38 % par rapport au début de l’année 2004. Par ailleurs, beaucoup moins de cas nouveaux ont été dépistés en 2004 (21 % de moins que l’année précédente), ce qui tend à confirmer que tous les cas qui n’avaient pas été détectés jusque-là ont enfin été repérés et traités.

Les progrès rapides des dernières années sont dus en grande partie à une meilleure couverture des services antilépreux depuis que le traitement a été intégré dans le système de santé général. Grâce à l’intégration, la polychimiothérapie(PCT) dont Novartis fait don et que l’OMS   fournit gratuitement à tous les pays d’endémie est devenue facilement accessible même dans les zones les plus reculées et dans les communautés mal desservies les plus touchées par la maladie. Depuis 1985, la PCT a permis de guérir plus de 14 millions de malades. Les progrès sont surtout à mettre au compte des gouvernements déterminés à combattre la maladie et du personnel des programmes nationaux.

" L’excellente nouvelle est que des millions de personnes ont guéri de la lèpre et échappé à l’infirmité et à la stigmatisation grâce à un traitement simple et efficace, " a déclaré le Dr LEE Jong-wook, Directeur général de l’OMS  . " Cette victoire montre une fois de plus combien il est utile d’intégrer les services antilépreux dans le système de santé publique et de mettre véritablement la PCT à la disposition de tous. L’OMS   compte travailler en proche collaboration avec tous les Etats membres pour poursuivre le processus d’intégration et éviter que la volonté politique, qui est cruciale pour réussir, ne faiblisse maintenant que cette maladie disparaît rapidement. "

" Nous réaffirmons notre engagement à aider les malades et à contribuer à éliminer cette maladie en tant que problème de santé publique. Les progrès accomplis jusqu’à présent grâce à ce partenariat public-privé sont la preuve de son utilité et nous encouragent à continuer de lutter contre d’autres maladies endémiques dans le monde en développement ", a commenté le Dr Daniel Vasella, Président-Directeur général de Novartis.

M. Yohei Sasakawa, Ambassadeur de l’OMS   pour l’élimination de la lèpre et Président de la Nippon Foundation, partenaire de longue date de l’OMS   dans le combat qu’elle mène contre la maladie, a appelé tous les acteurs concernés à continuer de coopérer.

" L’élimination de la lèpre en tant que problème de santé publique est un jalon sur la voie qui mène à l’éradication complète de la maladie et de la stigmatisation dont les malades ont été victimes pendant si longtemps ", a-t-il expliqué.

L’OMS   continuera d’apporter son appui aux derniers pays d’endémie afin que l’objectif de l’élimination soit atteint au niveau national, ainsi qu’aux pays où la maladie sévit à plus petite échelle, pour les aider à l’éliminer dans les zones où elle subsiste encore.

L’OMS   apportera aussi un soutien à tous les pays qui soignent des malades de la lèpre afin de réduire le nombre de cas et l’impact de cette maladie qui, malgré les effets dévastateurs qu’elle peut avoir, se guérit facilement.

La lèpre est une maladie chronique causée par une bactérie, Mycobacterium leprae. Elle est peu contagieuse mais elle peut provoquer des lésions graves et irréversibles de la peau, des nerfs, des membres et des yeux si elle n’est pas traitée. Le traitement est simple, efficace et gratuit dans tous les pays.

La lèpre demeure un problème de santé publique dans neuf pays : six en Afrique (Angola, Madagascar, Mozambique, République centrafricaine, République démocratique du Congo et République-Unie de Tanzanie), deux en Asie du Sud-Est (Inde, Népal) et un dans les Amériques (Brésil).

Pour plus d’informations : Mr Iain Simpson - Chargé de communication Bureau du Directeur général - OMS   Téléphone : +41 22 791 3215 Tél. portable : +41 79 475 5534 Courriel : simpsoni who.int


VOIR EN LIGNE : who.int
Publié sur OSI Bouaké le mercredi 9 novembre 2005

 

DANS LA MEME RUBRIQUE