Accueil >>  Orphelins du sida, orphelins et enfants vulnérables (OEV) >>  EVVIH et enfants affectés

Togo : Lancement de la campagne mondiale Enfants et Sida

Campagne lancée par l’UNICEF et l’ONUSIDA


Mots-Clés / Togo

2 novembre 2005 - par XINHUA

Le Togo sera le pays hôte d’une vaste campagne mondiale destinée à attirer l’attention de la communauté internationale sur l’impact que le VIH  /Sida   a sur les enfants. Selon le site web de la présidence togolaise, cette campagne sera lancée le 1er décembre prochain dans la capitale togolaise. Au total huit pays d’Afrique ont été choisis pour accompagner l’Unicef et l’ONUSIDA   qui ont déjà procédé le 25 octobre dernier au lancement de cette campagne sur le plan mondial.

"Le Togo a été choisi en raison des différentes actions menées par le gouvernement pour venir à bout de cette maladie et c’est un grand défi que nous devons relever", a affirmé un responsable du ministère de la santé.

"Plusieurs stratégies sont élaborées, il s’agit d’assurer l’accès des femmes enceintes aux services médicaux, afin qu’elles puissent entrer sous le protocole de la névirapine", a expliqué à des journalistes, la représente de l’UNICEF au Togo Mme Aïchatou Diawara - Flambert.

La névirapine fait partie de la famille des antirétroviraux qui a été proposée à la fin des années 90 pour réduire la transmission du virus de la mère à l’enfant.

"Une autre stratégie porte sur l’accès universelle aux traitement pédiatrique, car à ce jour il n’y a pas beaucoup de formules pédiatriques des antirétroviraux. Il s’agira donc d’accélérer la production de ces médicaments, afin que les bébés et les enfants qui sont séropositifs puissent avoir accès aux soins", a ajouté Mme Diawara - Flambert.

En 2010, on estime que rien qu’en Afrique subsaharienne, 18 millions d’enfants auront perdu au moins un de leurs parents à cause du Sida  .

.: Les enfants, la face cachée du SIDA :.

VOIR EN LIGNE : jeuneafrique
Publié sur OSI Bouaké le samedi 12 novembre 2005

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


> TOGO : Lancement de la campagne mondiale Enfants et Sida
12 novembre 2005, par Sand   [retour au début des forums]

A peine rentrée de ma mission au Togo, cet article m’a laissée bien perplexe. En effet, le Togo est loin de pouvoir se monter en exemple pour ce qui est de la prise en charge médicale des enfants infectés ! Le nombre d’enfants sous ARV   y est particulièrement faible (estimé par nous à moins d’une vingtaine), et l’essenciel de la prise en charge est assurée par le secteur privé (ONG). Nous avons eu beaucoup de peine à identifier les pédiatres prescripteurs d’ARV  ... Les antiviraux sont effectivement gratuits pour les enfants de moins de 15 ans, mais pas le bilan d’inclusion. Dans ce bilan, seul le dosage de CD4 est censé être gratuit, mais le CHU Campus affiche plusieurs mois d’attente pour cet examen ! Le problème le plus important reste la non disponibilité du Cotrimoxazole en formes pédiatriques pour au moins encore 4 mois (durée de procédure longue pour la commande des médicaments est assurée par l’UNICEF). Cet antibiotique bon marché est particulièrement efficace chez les enfants pour la prévention des infections opportunistes pulmonaires. Il reste incompréhensible que les enfants puissent avoir accès aux ARV   sans bénéficier d’une prophylaxie correcte des infections opportunistes... Bref, la situation vécue sur le terrain est loin d’être aussi rose que les journaux veulent bien le laisser croire ! Plus globalement, au Togo comme ailleurs, il existe un très faible niveau de prise de conscience de la nécessité de dépister et de soigner les enfants, en particulier les orphelins ayant perdu un parent du sida  . La prise de conscience s’arrête aux enfants suivis dans les programmes de PTME  ... A quand une politique de santé publique EN ACTES en direction des enfants VIH  + ??? Pour notre part, les déclarations d’intention ne nous suffisent plus depuis longtemps.