Accueil >>  Orphelins du sida, orphelins et enfants vulnérables (OEV) >>  Par pays

Rwanda : la nutrition négligée dans les soins des enfants séropositifs

La nutrition, un élément essentiel, pourtant trop souvent oublié, du traitement des enfants infectés au VIH


Mots-Clés / OEV / Rwanda

12 décembre - Près de 45 pour cent des enfants rwandais séropositifs de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë, ont révélé des participants à la deuxième Conférence pédiatrique sur le traitement, les soins et le soutien aux enfants infectés et affectés par le VIH  .

« Le volet nutrition n’est pas suffisamment intégré aux soins et au traitement VIH  /SIDA   [au Rwanda]. Il ne reçoit pas le soutien financier et politique qu’il mérite, alors qu’il permet d’obtenir des résultats positifs », a déclaré Joséphine Kayumba, une nutritionniste du Centre de traitement et de recherches sur le sida   du Rwanda.

Mme Kayumba a assisté à cette conférence, organisée fin novembre à Kigali, la capitale rwandaise.

Le Rwanda, un petit Etat de l’Afrique centrale, souffre de conditions climatiques « instables », qui entraînent une insécurité alimentaire saisonnière dans certaines régions du pays et de forts taux de malnutrition, a-t-elle expliqué.

Quelque 23 000 enfants naissent de mères séropositives chaque année et près de 80 pour cent des neuf millions d’habitants que compte le Rwanda vivent avec deux dollars, voire moins, par jour.

Le gouvernement rwandais mène des programmes nutritionnels thérapeutiques, propose des formations sur les options pour l’alimentation du nourrisson et apporte une aide nutritionnelle aux mères qui allaitent.

Les organisations non gouvernementales disposent également de programmes nutritionnels pour les enfants malnutris, mais rares sont les programmes qui répondent spécifiquement aux besoins des enfants séropositifs.

Girma Makonnen, chargée de l’information auprès du Programme alimentaire mondial (Pam) au Rwanda, a indiqué qu’« il n’existe aucun programme spécifique destiné aux enfants séropositifs, mais si ces derniers souffrent de malnutrition, ils sont accueillis dans [les] centres nutritionnels implantés dans le pays où ils reçoivent des compléments nutritionnels et une alimentation thérapeutique. »


VOIR EN LIGNE : plusnews
Publié sur OSI Bouaké le mardi 12 décembre 2006

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


> Rwanda : la nutrition négligée dans les soins des enfants séropositifs
10 janvier 2007, par admin   [retour au début des forums]

un commentaire d’un de nos partenaire reçu par email :

Merci de ces informations si riche, je veux parler sur cette malnutrition qui marque un danger pour les enfants surtout dans les pays dit en voie de developpement . c’est la base de la transmission du vih  , de maladies relatives à la misere et la pauvreté,sans oublier l’ignaurence et l’instabilité politique dans notre continent.pour lutter contre le vih   il faut comencer par developper les moyens des vies rurales handicappés par ce systeme que le capitalisme qui detruit la masse, les riches deviennent de plus en plus riches. ok