Accueil >>  VIH/Sida >>  Instances internationales

"En dépit de réels progrès, nous n’arrivons toujours pas à toucher les plus vulnérables"

Rapport 2011 sur les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)


ONU   - 23 Juin 2011 - Sha Zukang, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales.

Bien que de nombreux pays aient démontré que des progrès sont possibles, il faut encore intensifier nos efforts. Il faut aussi cibler ceux qui sont les plus difficiles à joindre : les plus pauvres parmi les pauvres et ceux qui sont désavantagés en vertu de leur sexe, de leur âge, de leur appartenance ethnique ou d’un handicap  . Les disparités entre zones rurales et urbaines restent saisissantes.

Ce sont les enfants les plus pauvres qui ont le moins progressé en termes de nutrition améliorée

En 2009, près d’un quart des enfants du monde en développement souffraient d’insuffisance pondérale, les plus pauvres étant les plus touchés. En Asie du Sud, une pénurie d’aliments de qualité et des pratiques alimentaires peu judicieuses, ajoutées à un assainissement insuffisant, ont contribué à ce que la prévalence de l’insuffisance pondérale chez les enfants y soit la plus élevée au monde. On n’a constaté aucune amélioration de 1995 à 2009 dans cette région chez les enfants des ménages les plus pauvres, alors que la prévalence de l’insuffisance pondérale chez ceux des 20 % de ménages les plus riches diminuait de près d’un tiers. Les enfants vivant en zone rurale dans les régions en développement courent deux fois plus le risque de souffrir d’insuffisance pondérale que ceux des zones urbaines.

Les opportunités d’emploi productif à plein temps restent particulièrement maigres pour les femmes

De larges fossés subsistent en ce qui concerne l’accès des femmes à des emplois rémunérés dans au moins la moitié de toutes les régions. Les femmes ont moins profité que les hommes de la croissance de l’emploi qui s’est manifestée pendant la reprise de 2010, surtout dans le monde en développement, après des pertes substantielles en 2008-2009.

Celles qui travaillent dans l’industrie manufacturière ont été le plus durement touchées.

Le fait d’être une femme pauvre vivant dans une zone de conflit accroît la probabilité que les enfants ne seront pas scolarisés Le taux net de scolarisation en cycle primaire s’est accru d’à peine 7 % depuis 1999, pour atteindre 89 % en 2009. Ces dernières années, les progrès ont encore ralenti, assombrissant l’espoir d’atteindre la cible OMD   d’une éducation primaire pour tous d’ici à 2015. Les enfants des ménages les plus pauvres, ceux qui vivent en zone rurale et les filles sont les catégories d’enfants qui courent le plus grand risque de ne pas être scolarisés. Si on prend le nombre total d’enfants qui sont en âge d’école primaire et ne sont pas scolarisés dans le monde, 42 % d’entre eux (soit 28 millions) vivent dans des pays pauvres affectés par des conflits.

Les progrès en matière d’assainissement ne touchent généralement pas les pauvres et ceux qui vivent en zone rurale

Près de 2,6 milliards de personnes n’ont toujours pas de toilettes à chasse d’eau ou d’autres formes d’assainissement amélioré. Là où il y a progrès, les pauvres n’en profitent généralement pas. Une analyse des tendances au cours de la période 1995-2008 pour trois pays d’Asie du Sud révèle que ce sont les riches qui ont principalement bénéficié des améliorations en termes d’assainissement et que la couverture de l’assainissement pour les 40 % de ménages les plus pauvres n’a guère augmenté. Bien que les disparités diminuent entre zones urbaines et rurales pour ce qui est de la couverture de l’assainissement, les populations rurales restent nettement désavantagées dans un certain nombre de régions.

Améliorer la vie d’un nombre croissant de citadins pauvres reste un défi monumental

Les progrès accomplis pour améliorer les conditions de vie dans les bidonvilles n’ont pas été suffisants pour pallier la croissance des installations humaines informelles dans le monde en développement. Dans ces régions, les citadins vivant dans des taudis seraient à présent 828 millions, contre 657 en 1990 et 767 en 2000. Il va falloir redoubler d’efforts pour améliorer la vie des citadins pauvres dans les villes et métropoles du monde en développement.

L’accès à l’eau potable s’est accru de façon inégale

Dans toutes les régions, la couverture dans les zones rurales est moindre que dans les grandes et petites villes. En Afrique subsaharienne, un citadin a 1,8 fois plus de chances d’utiliser une source améliorée d’eau potable que quelqu’un qui vit en zone rurale. Des progrès soutenus dépendent d’un réel engagement en faveur de la paix, de l’équité, de l’égalité et de la durabilité Lors de la Réunion plénière de haut niveau de l’Assemblée générale de 2010 sur les objectifs du Millénaire pour le développement, les dirigeants du monde ont réitéré leur engagement en faveur des OMD   et appelé à une action collective plus soutenue et à une extension des approches donnant de bons résultats. Ils ont pris acte des défis que posent de multiples crises, des inégalités croissantes et des conflits violents persistants. Ils ont demandé d’agir pour garantir aux femmes et aux filles un accès égal à l’éducation, aux services de base, aux soins de santé, aux opportunités d’emploi et aux processus décisionnels à tous les niveaux, convaincus que la réalisation des OMD   dépend largement de l’autonomisation des femmes. Les dirigeants du monde ont également insisté sur le fait que pour accélérer les mesures prises afin de réaliser les OMD   une croissance économique durable, inclusive et équitable était indispensable ; croissance qui doit permettre à tous de bénéficier des progrès et des opportunités économiques. Enfin, une accélération de la réalisation des OMD   requiert un partenariat mondial rajeuni, des engagements qui, une fois pris, sont rapidement tenus et une transition souple vers un avenir où l’environnement sera durable.

.: Rapport 2011 sur les OMD :.

VOIR EN LIGNE : ONU
Publié sur OSI Bouaké le mercredi 20 juillet 2011

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


"En dépit de réels progrès, nous n’arrivons toujours pas à toucher les plus vulnérables"

la source, c’est le rapport lui même, le texte de l’article est un extrait de l’introduction que j’ai sélectionné !