Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ?

Préservatif : une publicité qui dérange les kényans

Tolé des religieux devant un spot publicitaire de prévention du VIH


Afrik.com - jeudi 21 mars 2013 - par Cheikh Dieng -

Un spot publicitaire qui met en scène une femme conseillée de porter le préservatif a dû être retiré mercredi des écrans de télévision suite à une vague de protestation. Les chefs religieux, indignés, réclament le respect de la famille.

Un spot publicitaire d’une chaîne de télévision kényane a crée un véritable tollé au Kenya. Financé par le gouvernement, la publicité présente une femme à qui l’on conseille d’utiliser un préservatif en cas de rapports sexuels hors mariage. Le spot publicitaire qui crée la polémique a été retiré des écrans télévisés mercredi suite à des contestations provenant de l’église catholique et de la communauté musulmane.

Selon le docteur Peter Cherutich, la publicité a été lancée pour sensibiliser la femme kényane, dans un pays où 30% des couples mariés ont des rapports hors-mariage.

Selon l’ONU  , le Kenya compte 1,6 millions de porteurs du VIH   sida   sur une population de 41,6 millions d’habitants. Raison pour laquelle le gouvernement a jugé utile de lancer ce pot publicitaire adressé aux femmes.

Les chefs religieux s’indignent

Une explication qui ne convainc pas. L’Eglise kényane et la communauté musulmane du pays se disent consternées. Elles lancent un cri d’alarme. « Il y a une meilleure façon de transmettre des informations à la société. Cette publicité a carrément été un échec », déclare Julius Kalu, archevêque de l’Eglise anglicane kényane, rapporte BBC News.

Pour ce dernier, ce spot publicitaire, diffusé sur une chaîne de télévision publique à un moment de grande audience, n’a fait que promouvoir le libertinage. Julius Kalu estime par ailleurs que cette campagne publicitaire risque d’encourager les relations sexuelles chez les jeunes. « La publicité promeut ouvertement l’immoralité. Elle dérange plus au moment où toute la famille se réunit devant le petit écran, attendant les informations », ajoute l’archevêque.

« Sodome et Gomorrhe »

Même son de cloche chez la communauté musulmane. Celle-ci exige le respect du mariage et la protection de la famille.

« Cette publicité compare notre pays aux villes de Sodome et de Gomorrhe. Elle ne donne pas à notre pays l’image d’une nation qui met en valeur le mariage et la protection de la famille », déclare Sheikh Mohamed Khalifa, secrétaire du Conseil des imams Kényans.

Une bonne partie des kényans soutiennent en tout cas la position des chefs religieux et s’opposent fermement au spot publicitaire. Certains parents se disent gênés de devoir le regarder aux cotés de leurs enfants. Une gêne qui les pousse souvent à changer de chaînes.


VOIR EN LIGNE : Afrik.com
Publié sur OSI Bouaké le dimanche 31 mars 2013

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


Préservatif : une publicité qui dérange les kényans
31 mars 2013, par osi.bouake   [retour au début des forums]

Belle publicité mondiale pour cette publicité nationale ! Retentissement offert par les responsables religieux qui n’en sont pas moins des hommes, tremblants devant l’idée que les mères de famille aient une sexualité proche de la leur. Pour paraphraser une de leur formule : Ne fait pas à ta femme ce que tu n’as pas envie qu’elle te fasse ! LOL