Accueil >>  Associations, Mobilisations >>  Orphelins Sida International (OSI) >>  Actualité

Parrainer un enfant, c’est déjà changer sa vie, tout en lui permettant de grandir dans sa communauté

Faisons du 7 mai la Journée du parrainage. Communiqué de presse de OSI pour la Journée Mondiale des orphelins du sida


Mots-Clés / Orphelin

COMMUNIQUE DE PRESSE

Parce qu’être un orphelin du sida   c’est grandir 365 jours par an sans le soutien de ses parents, faisons du 7 mai la journée du parrainage...

A l’occasion de la journée des orphelins du sida  , Orphelins-Sida  -International (OSI) attire l’attention du grand public sur la situation de ces enfants dans les pays les plus touchés par le VIH  /SIDA  . A l’heure actuelle, ils sont 14 millions d’enfants à avoir perdu un ou deux parents du sida  , ils seront 40 millions en 2010.

En 2006, avoir perdu un ou ses deux parents du sida  , c’est être déscolarisé, dépossédé de ses biens, rejeté par la communauté, et rechercher au jour le jour de quoi se nourrir...

Face à l’ampleur de cette crise et malgré le fait que trop peu de gouvernements et d’instances internationales se mobilisent, des individus ont le pouvoir de changer la vie de certains de ces enfants. Ce pouvoir réside dans un engagement simple et modestement financier : le parrainage.

En versant 25€ mensuels, le parrainage peut changer le cours des choses. Parrainer un enfant, c’est déjà changer sa vie, tout en lui permettant de grandir dans sa communauté.

Depuis 6 ans, Orphelins-Sida  -International soutient les orphelins dans les pays du Sud très touchés par l’épidémie de sida  , par le biais de parrainage et d’appui aux structures locales qui les prennent en charge. Nous recherchons actuellement 100 parrains pour 4 pays.

Contact presse : / Marie Rose BAGANZICAHA / Tél. : 01.47.97.54.94 / Email : contact orphelins-sida  .org

/ Site : www.orphelins-sida.org / Blog : http://osibouake.org


Publié sur OSI Bouaké le samedi 6 mai 2006

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


> Parrainer un enfant, c’est déjà changer sa vie, tout en lui permettant de grandir dans sa communauté

un message de soutien d un parrain a l autre bout du monde(qui n a pas les accents sur son clavier)

je ne pouvais pas passer le 7 mai sans penser a Ismaila, Penda, et a toute l equipe d OSI a commencer par ma partenaire de blog... sans vous dire combien je suis fier d apporter ma modeste contribution a cette action...

bises vietnamiennes

didier