Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ? >>  Côte d’Ivoire >>  Orphelins

Orphelins du sida : au secours des tout-petits

Fermeture de Chigata, association d’Abidjan


12 février 2004 Fraternité matin (Côte d’Ivoire)

Le siège de l’ONG Chigata qui offre une aire de recréation (jeu, lecture), de soins complémentaires (séances de kinésithérapie) et de soutien alimentaire à plus de 300 enfants infectés et orphelins du sida   a été fermé hier. Une décision de justice exécutée sans recours à l’amiable et de compensation financière au grand dam de ces enfants. Ce sont des tuteurs déboussolés qui ont constaté, hier en fin de matinée, la fermeture du siège de l’ONG Chigata. C’est le cas de cette dame qui a accompagné sa petite fille de 9 ans faire sa séance de kinésithérapie. Quelles que soient les raisons qui justifient cette expulsion, la vieille dame n’a pu s’empêcher de dire : Avec ce que ce centre fait, on ne devrait pas faire ça. En tout cas si les gens étaient humains, ils ne feraient pas ça. Ce sont des enfants.


Publié sur OSI Bouaké le mercredi 20 avril 2005

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


> Orphelins du sida : au secours des tout-petits

Voir aussi article précédent sur Chigata.

Si quelqu’un a des infos sur les raisons de la fermeture... Ca m’intéresse ! Sd

> Orphelins du sida : au secours des tout-petits

Zone d’ombre : la nouvelle de la fermeture de Chigata date de février 2004, sans que nous ayions d’informations sur les raisons de la fermeture.

Rose DOSSOU est une des fondatrices de l’association Amépouh (femmes VIH  + et leurs enfants), devenue célèbre à Abidjan. Elle-même séropositive ainsi que son fils, elle est partie d’Amépouh pour fonder Chigata, plus particulièrement destinée à la prise en charge des orphelins du sida  . Nous la retrouvons dans un article datant du printemps 2005 , époque à laquelle Chigata semble fonctionner normalement à nouveau...

Si quelqu’un a des informations sur la fermeture/réouverture de Chigata, je suis preneuse !