Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ? >>  Côte d’Ivoire >>  VIH

Menace sur la fabrication des antirétroviraux : les séropositifs ivoiriens inquiets

Manifestation des pvvih à Abidjan


Notre Voie (Abidjan) - ACTUALITÉS - 3 Mars 2005 - Publié sur le web le 3 Mars 2005

Des rumeurs persistants font état de ce que bientôt, l’Inde arrêtera la fabrication des médicaments génériques antirétroviraux Pour plus d’informations, voir les articles consacrés à ce sujet dans la rubrique Accès aux ARV, Inde. Voir également texte de synthèse "Pour le droit des peuples à vivre et à se soigner". Affolées par ces informations, les associations de personnes vivant avec le VIH  /SIDA   sont sur la brèche. Ainsi, ces structures ont manifesté devant l’ambassade de l’Inde, aux II-Plateaux 7è tranche le samedi 26 février dernier. Hier matin, à 10h, une délégation du Réseau ivoirien des personnes vivant avec le VIH  /SIDA   (RIP) a été reçue en audience par les autorités indiennes. Celles-ci ont reçu une exemplaire de la pétition des séropositifs ivoiriens et une correspondance relative à leurs préoccupations. Le projet de loi portant arrêt de la fabrication des médicaments génériques antiretroviraux fait actuellement l’objet de vifs débats au parlement indien. S’il est adopté, cela fera reculer la lutte contre la pandémie. Car, avant la mise sur le marché des antiréviraux génériques, les patients séropositifs déboursaient au minimum 100 000FCFA par mois pour leurs soins. Contre 5 000 FCFA par trimestre actuellement. "Nous manifestons pour que le gouvernement indien ne cède pas face aux pressions des grandes firmes pharmaceutiques", a indiqué Mme Amy Kaboré, vice-président de Amépou et membre du RIP. "Avec les génériques, il y a plus de personnes qui bénéficient des soins. Déjà que nous luttons pour trouver des subventions qui permettraient à tous d’avoir accès au traitement, comment allons-nous faire si on nous fait revenir en arrière ?", a-t-elle poursuivi. Suivi au plan mondial par toutes les associations ce mouvement de protestation prend de l’ampleur.

Yolande Aby


Publié sur OSI Bouaké le mercredi 20 avril 2005

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


> Menace sur la fabrication des antirétroviraux : les séropositifs ivoiriens inquiets
25 avril 2005, par admin   [retour au début des forums]

Ils sont d’autant plus courageux qu’ils se sont faits maltraiter par la police la dernière fois qu’ils avaient manifesté publiquement ! Sd