Accueil >>  Et en Afrique, on dit quoi ? >>  Côte d’Ivoire >>  VIH

Lutte contre le VIH/Sida : les USA offre 22, 890 milliards de francs cfa a la Côte d’Ivoire


Fraternité Matin (Abidjan)sur AllAfrica 16 Juin 2005 By Théodore Kouadio Abidjan

Il s’agit de soutenir la campagne contre le VIH  /SIDA   de ce pays d’Afrique de l’ouest.

Dans le cadre de la lutte contre le VIH  /SIDA   le gouvernement Americain a annoncé ce 16 juin l’octroi d’une aide de 22, 890 de Francs CFA à la Côte d’Ivoire.

Le ministre Ivoirien de la santé, M.Mabri Toikeusse.

En Côte d’Ivoire, l’objectif du PEPFAR   est de soutenir les initiatives nationales destinées à traiter 77.000 personnes vivant avec le VIH  /SIDA   et de prévenir 265.000 nouveaux cas d’ici l’an 2008. Ce programme permettra en outre la prise en charge de 385.000 orphelins ainsi que des populations à risque. Globalement, le programme permettra d’empêcher 7 millions de nouvelles infections au VIH  , de traiter deux millions de séropositifs et d’offrir des soins pour 10 millions de personnes infectées et affectées par le VIH  /SIDA   y compris des orphelins et des enfants à risque. Ces engagements constituent un appui financier jamais apporté par un pays pour combattre un fléau.

l’Ambassadeur des Etats-Unis, Aubrey Hooks a souligné qu’ « il est vrai le PEPFAR   constitue le programme le plus ambitieux et le plus important en Côte d’Ivoire. Mais qu’au-delà des chiffres, il est destiné à sauver la vie des individus et celle des communautés. » « Il s’agit de la vie de nos voisins, de nos amis et de nos collègues. En effet, le PEPFAR   donnera aux malades du VIH  /SIDA   la joie et un nouvel espoir d’un avenir radieux. Tels seront les résultats tangibles de ce programme », a déclaré M. Hooks. A travers l’initiative PEPFAR  , la qualité de la santé publique en Côte d’Ivoire va radicalement changer. L’argent ne constitue pas seulement l’élément principal de l’initiative PEPFAR  . Car en partenariat avec le

gouvernement ivoirien, la société civile et les investisseurs, le PEPFAR   permettra également d’améliorer les infrastructures et de renforcer les capacités humaines dans le domaine de santé publique afin de mieux répondre au VIH  /SIDA   et aux autres pandémies. Ce travail a déjà commencé.

Grâce au PEPFAR  , des professionnels de santé sont formés, des dispensaires sont en train d’être construits et des laboratoires sont équipés d’appareils modernes. Ce programme favorise également une coordination des activités des divers acteurs impliqués dans la lutte contre le VIH  /SIDA  . Dirigée par le Ministre ivoirien de la Santé et de la Population, Dr Albert Mabri Toikeusse, une importante délégation américano-ivoirienne, dont un représentant du Ministre de la Lutte contre le SIDA  , a récemment pris part à une conférence internationale consacrée à l’initiative PEPFAR   qui s’est tenue à Addis Abeba en Ethiopie. L’objectif de la rencontre était de coordonner les efforts et de donner, aux experts impliqués dans la lutte contre le VIH  /SIDA  , l’occasion de partager leurs expériences. L’aide accordée à la Côte d’Ivoire fait partie des 8.175 milliards de Francs CFA (15milliards de dollars), somme engagée par le gouvernement des Etats-Unis pour lutter contre le VIH  /SIDA   à travers le monde, durant une période de cinq ans, notamment dans les 15 pays les plus touchés dont la Côte d’Ivoire. En plus de cette aide substantielle, les Etats-Unis ont contribué, à raison de 33%, au Fonds Mondial contre le VIH  /SIDA  , la tuberculose et le paludisme.


Publié sur OSI Bouaké le vendredi 17 juin 2005

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


> Lutte contre le VIH/Sida : les USA offre 22, 890 milliards de francs cfa a la Côte d’Ivoire
17 juin 2005, par Sand   [retour au début des forums]

Merci pour la propagande : ça s’appelle se foutre de la gueule des gens. Rien que le titre prête à rire, ils auraient du ajouter : "offrent généreusement au gouvernement ivoirien".

Désolée pour les malades ivoiriens que ce genre d’article ne doit pas faire rire beaucoup.