Accueil >>  Justice internationale

« Diamants de sang » : un ami de Naomi Campbell démissionne


Par Caroline Venaille | Rue89 | 20/08/2010

Naomi Campbell peut respirer. L’un de ses amis sud-africains, Jeremy Ratcliffe, 74 ans et proche de Mandela, est en train d’endosser l’entière responsabilité de la « disparition » des diamants de sangs offerts en 1997 par l’ex-dictateur du Libéria Charles Taylor, jugé début août à la Haye pour crimes contre l’humanité.

L’ami en question a démissionné mercredi de ses fonctions d’administrateur au sein de la Fondation Nelson Mandela pour l’enfance et de son poste au bureau des Etats-Unis.

Témoin dans le cadre de ce procès, le 5 août dernier, Campbell avait reconnu avoir reçu des diamants non traités de la part de Charles Taylor en marge d’un dîner en septembre 1997 en Afrique du Sud. A la barre, elle avait déclaré avoir confié ces pierres à son ami Jeremy Ratcliffe, directeur général du fonds d’aide à l’enfance de Nelson Mandela (NMCF) :

« J’ai donné ces pierres à Jeremy. Immédiatement, je suis montée dans le train et je l’ai cherché… J’ai dit “Prends-les, fais quelque chose de bien avec elles, que ça profite aux enfants, je ne veux pas les garder” ! »

Problème : la Fondation Nelson Mandela pour l’enfance a catégoriquement nié détenir ces pierres précieuses.

Pourtant, le lendemain, le principal intéressé, Jeremy Ratcliffe, avouait :

« Trois petits diamants bruts m’ont été remis par Naomi Campbell, dans le petit train bleu le 26 septembre 1997. »

Ratcliffe ne voulait pas salir la réputation de la Fondation Mandela

Ce train de luxe qui relie Johannesburg au Cap achevait la campagne de Nelson Mandala en Afrique du Sud, afin de récolter de l’argent destiné à sa fondation d’aide à l’enfance.

Ratcliffe a expliqué dans un communiqué qu’il n’avait pas averti la Fondation afin de ne pas salir sa réputation :

« Je ne voulais pas mêler la fondation dans quelque chose qui puisse être illégal. »

Il se justifie également en affirmant qu’il aurait été illégal de laisser Naomi Campbell quitter le pays en possession de ces diamants. Il a donc, a-t-il expliqué, décidé de les conserver dans sa maison de Johannesburg.

Il vient de les restituer à la police sud-africaine et a présenté ses excuses à la Fondation pour sa conduite. Jeremy Ratcliffe, très investi dans la fondation de Nelson Mandela, suivait l’ex-président sud-africain dans tous ses déplacements.

Si aucune poursuite n’est encore engagée contre Ratcliffe, il est passible de dix ans de prison et d’une amende de 34 000 dollars (27 000 euros), selon la loi sud-africaine, pour avoir détenu des diamants bruts sans licence.


VOIR EN LIGNE : Rue89
Publié sur OSI Bouaké le samedi 21 août 2010

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


« Diamants de sang » : un ami de Naomi Campbell démissionne
21 août 2010, par Sand   [retour au début des forums]

Joli !! Un coup comme aimerait le faire Eric Woerth en France en ce moment... Trouver un mec qui peut sauter sans éclabousser personne. )