Accueil >>  Orphelins du sida, orphelins et enfants vulnérables (OEV)

Des orphelins américains cobayes pour le sida

L’Institut national de la santé a utilisé des centaines d’enfants dans les années 80 et 90.


Mots-Clés / Orphelin

Liberation - samedi 07 mai 2005 - Par Fabrice ROUSSELOT - New York de notre correspondant

Le ministère de la Santé américain a utilisé des centaines d’orphelins séropositifs comme cobayes afin de tester des médicaments expérimentaux contre le sida   dans les années 80 et 90. Et souvent de manière illégale.

C’est ce que montrent plusieurs études écrites par les chercheurs en charge de « l’expérimentation » révélées vendredi par l’agence Associated Press (AP). Selon l’étude, les recherches ont été financées par l’Institut national de la santé (NIH), la première agence de recherche médicale publique. Pour se justifier, le NIH a précisé que, « dans de nombreux cas, cela a permis d’apporter des soins de qualité à ces enfants, ce qui a pu prolonger leur vie ».

Effets secondaires. L’enquête menée par AP montre toutefois que nombre de ces enfants, issus en majorité de milieux pauvres et défavorisés, ont été traités avec des médicaments qui provoquaient de graves effets secondaires chez les adultes et dont on ne connaissait pas les effets chez les plus jeunes. Certains d’entre eux sont morts durant les études, qui ont été menées dans sept Etats, sans que les services sociaux et tuteurs ne fassent un lien direct entre leur décès et les médicaments. Dans une étude toutefois, les chercheurs évoquent un taux de mortalité « troublant » chez des enfants qui ont reçu de fortes doses d’un médicament. D’autres études parlent de l’apparition de boutons, de vomissements ou de baisse soudaine des défenses immunitaires.

Protection. Selon la loi américaine, du fait de l’absence de parents pour donner leur consentement, le NIH aurait dû désigner un « protecteur » indépendant à chaque enfant à qui on proposait ces « tests », afin de lui expliquer les risques encourus mais aussi afin de s’assurer du « bon déroulement » de l’expérimentation. La règle n’a toutefois été que « rarement » respectée, précise Associated Press.


VOIR EN LIGNE : Libération
Publié sur OSI Bouaké le samedi 7 mai 2005

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 
 


> Des orphelins américains cobayes pour le sida

Cher confrère, tu enfonces là encore et malheureusement des portes ouvertes. Ces informations sur les horeurs commises par les américains sont pour moi, de véritables lapalissades. Le monde entier sait jusqu’où l’oncle sam est capable d’aller dans sa folle ambition de dominer le monde.

Une information de ce type venant de l’Asie des quatre dragons qui veulent éviter le péril jaune programmer par les "white anglosaxon protestant" depuis hirochima et nagazaki ou encore la "sainte europe" aux mains souillée par le sang des africains serait un peu différents.

On pourrait alors dire qu’après l’accomplissement de "la solution finale" de destruction des africains par les africains à travers l’arme fatale et efficace de la haine politique et ethnique au nom de l’intérêt honteusement économiques,la "grande europe" de Adolph hitler, Bénito musolini, etc qui a vendu son âme à la déesse de la raison à partir de la grande et satanique révolution française dont la date a été modifié par les sanguinaires franc-maçons aura réussi à réaliser son rêve stupide de détruire la populasse du continent qui le nourri.

Alors, si tu as un peu de jugeotte et surtout un peu de respect pour ce métier de journaliste. Arrêtes de dires des évidences. Mets toi sérieusement au travail pour aider les malades et les orphelins du sida   comme tu essai déjà de le faire au burkina. Etends, si tu peux, cette expérience dans toute l’Afrique sans y mêler les politiques, ces perfides vendus, qui ne sont mêmes pas conscients de ce qu’on se paie leur sale gueule de pilleur de leurs propres richesses, ces faux frères, traitres qui ne se sont pas encore rendu compte de la triste réalité de leur misère.De véritables écumes déposé sur les rivages du passé par les vagues du progrès et de l’histoire, cet impitoyable juge qui n’épargne personne et qui ne peut être corrompu ni intimidé.Ne les crains pas. Accompli ton destin sans craindre ceux qui ne peuvent détruire que ton corps et non ton âme incorruptible.

L’Afrique a besoin de toi pour travailler à son développment et non dans la crittique inutile. Car rien ne ralentira l’oncle sam dans sa course. Le pire est à venir. Il sait qu’il n’est plus le seul possesseur de la bombe atomique et la multitude de bombes chimiques à l’origine de tous les génocides que le monde a connu à ce jour. Il se bat maintenant même contre ceux-là qu’il a formé pour détruire d’autres. La bible ne dit-elle pas que "le saliare du péché c’est la mort" ou encore " l’âme qui péchera c’est celle qui périra" et enfin de conclure "ton péché t’atteindra"comme pour s’adresser à l’oncle sam et à ses semblable de l’époque je pense naturellment à l’empire romain de cézar auguste.

Alors, laisse donc l’oncle sam accomplir son funeste destin. Le pauvre est actuellement tourmenter, comme le roi saül(premier roi d’israël)par les démons de ses propres péchés. A Dieu seul la vengeance et la récompence.

Annonce moi plutôt que tu as réussi a encourager les tradithérapeutes dans leurs recherches pour trouver le remède contre le sida   à travers des reportages qui leurs permettrons d’échanger avec leurs confrères du continent.

Crois moi. La solution ne viendra jamais des firmes pharmaceutiques qui se servent du sida   pour faire du chiffre.Car, si tu ne le sais pas encore, le sida   est une grande opportunité d’affaire pour tout le monde les ogres du business de la planète.Sont concernés par ce grand business, les fabricants de latex,ce dérivé de l’hévéa des forêts africaine. Le latex sert à la fabrication des préservatifs qui est, semble-il, l’arme efficace contre le sida  . Et pourtant, il explose au cours du rapport sexuel. Il faut donc savoir l’utiliser et le conserver pour qu’il garde son efficacité. il y a aussi et surtout les ARV   pour " prolonger la vie des séropositifs".Et là encore, il faut leur licence pour en fabriquer sous la forme générique sinon on encoure les foudres de ces majors du médicament,visiblement déterminés à laisser tous les africains mourir du sida   s’il ne déboursent rien.C’est le sacro saint principe du business. C’est enfin et surtout un puissant outil de chantage économique et politique. Les pays africains fortements touchés sont en général les plus pauvres, mais dont les richesses du sol et du sous sol frole le scandale géologique. En échange d’une gentillesse de la firme pharmaceutique, on accorde des largesse généralement largement au dessus du service rendu. Bref, je te laisse poursuivre l’analyse.

Au reste prends courage et compte sur le seul qui ne te décevra jamais. Dieu, l’omnipotent, l’Omniprésent et l’omniscient qu’importe la religion ta religion. Il n’a pas de religion. Alors sois comme lui. Qu’il te protège. Ainsi soit-il !!!!

Le missionnaire !!!!

> Des orphelins américains cobayes pour le sida

Ce Lundi 23 mai,à 22h50 Canal+ dans le cadre de son emission "lundi investigation" diffuse un documentaire sur le sujet :

A New York, des institutions de protection de l’enfance ont mis à disposition de la recherche des dizaines d’enfants atteints du sida  . Les médecins se sont servis de ces enfants cobayes pour tester des traitements lourds, aux effets secondaires parfois mortels


> Des orphelins américains cobayes pour le sida

Je viens de voir le film... Ce reportage réalisé par la BBC, signé Milena Schwager, montre de nombreux témoignages de proches des victimes des "experiences" menées au Centre d’accueil de l’incarnation à Harlem (New York) qui tous attestent que des enfants ont servis de "cobayes".

Par contre, il est troublant de voir que ce film met en avant des déclarations de David Rasnick, personnage controversé qui avec Peter Duesberg ne reconnait pas la causalité VIH   / SIDA   et lutte contre l’accès aux ARV  ... Suffisament déconcertant pour rester très prudent sur le contenu de ce film qui pourrait être utilisé à des fins de propagandes anti-traitements...


> Des orphelins américains cobayes pour le sida
23 mai 2005, par Sand   [retour au début des forums]

Tu as raison, la pente est glissante... Il faut trouver la bonne mesure entre la vigilence, et son instrumentalisation à des fins paranoïaques. Pê une voie intermédiaire : la vigilence de groupe, avec un bon feed-back.