OSI Bouaké - Delta du Niger : la marée noire dont personne ne parle Accueil >>  Zone Franche

Delta du Niger : la marée noire dont personne ne parle



Cyberpresse.ca - La Presse - 24 septembre 2011 - Depuis 50 ans, 9 millions de barils de pétrole brut se sont déversés dans le delta du Niger. En mai dernier, au moment où les yeux du monde étaient tournés vers le golfe du Mexique et la fuite de la plateforme de forage Deep Horizon, une énième rupture d’oléoduc a provoqué une autre marée noire à l’autre bout du monde.

Alors que les dégâts causés par la société British Petroleum au large de la Louisiane ont fait l’objet de centaines de reportages dans les médias du monde entier, les fuites à répétition de Shell au Nigeria passent pratiquement inaperçues.

Pourtant, on le constate avec notre photoreportage, cette marée noire quasi permanente a d’énormes effets sur l’écologie, mais aussi sur les populations qui vivent aux abords de ces cours d’eau :

JPEG - 110.4 ko
(c) Reuters
Deux enfants jouent sur un bateau abandonné près du village de Bidere, dans le delta du fleuve Niger où se sont déversés neuf millions de barils de pétrole brut depuis 50 ans.
JPEG - 127.6 ko
Photo : AP
L’ONU estime que l’ampleur de la pollution pétrolière dans le sud du Nigeria, après 50 ans d’extraction de brut, est telle qu’elle pourrait nécessiter l’opération de nettoyage la plus vaste jamais réalisée au monde. Sur la photo, l’eau polluée près d’une raffinerie illégale dans...
JPEG - 85.9 ko
(c) Reuters
Un coquillage couvert de pétrole brut récolté dans le delta du fleuve Niger en août dernier.
JPEG - 188.3 ko
(c) Reuters
Un petit garçon du village d ?Ikarama, dans le delta du fleuve.
JPEG - 199.6 ko
(c) AFP
Cet homme du village de Bodo tente d ?isoler le pétrole brut de l ?eau qui s ?est accumulée dans sa barque.
JPEG - 128.6 ko
L’Ogoniland est quadrillé d’oléoducs et jonché de puits et autres installations pétrolières. Sur cette photo de 2010, on distingue bien les rives souillées par le pétrole.
JPEG - 158.9 ko
(c) Reuters
Des hommes pêchent au filet au bord d ?une rivière polluée par le pétrole près du village de Bidere.
JPEG - 205.5 ko
(c) AFP
Sur cette photo de 2010, un homme marche sur les rives souillées près d’un village de la région de l’Ogoniland.
JPEG - 128.2 ko
(c) Reuters
Cette vue aérienne montre des raffineries illégales, qui s’approvisionnent à même les fuites de pétrole brut couvrant la rivière Imo.
JPEG - 153.5 ko
(c) AFP
L’Ogoniland, au coeur du delta du Niger, est la région pétrolifère du Nigeria, premier producteur de brut d’Afrique. Le nettoyage complet pourrait prendre 25 à 30 ans, selon l’agence de l’ONU. Sur la photo, un jeune garçon pose en 2007 à côté d’un puits de pétrole abandonné et qui coulait.
JPEG - 125.3 ko
(c) AP
« Dans au moins dix communautés Ogoni, où l’eau potable est contaminée avec des niveaux élevés d’hydrocarbures, la santé publique est sérieusement menacée », relève le Programme des Nations unies pour l’environnement.
JPEG - 37.2 ko
(c) AFP
Selon les défenseurs de l’environnement, la pollution liée au pétrole a ravagé l’Ogoniland et détruit les moyens de subsistance d’une population vivant essentiellement de la pêche et de l’agriculture. On voit bien le pétrole qui flotte dans l’ombre de ce vieux pêcheur.
JPEG - 248.4 ko
(c) Reuters

VOIR EN LIGNE : cyberpresse.ca
Publié sur OSI Bouaké le jeudi 29 septembre 2011



LES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE


Delta du Niger : la marée noire dont personne ne parle
29 septembre 2011, par osi.bouake   [retour au début des forums]